Top 10 : Les « rootsballeurs »

Qui dit vacances d'été dit festivals d'été. Avec eux, toute une flopée de roots, de bolasses, de djembés et de sarouels qui t'agressent la vue à la sortie de ta tente de sudation improvisée. Un leitmotiv de vie dont certains footballeurs partagent l'esthétique voire l'éthique. Top 10 des footballeurs les plus roots.

Modififié
53 25

Alexi Lalas

Le maître à penser de tous. Lorsqu'il démarre avec la Team USA sur ses terres pour la World Cup 1994, tout le monde hallucine. D'abord sur le maillot denim dégueulasse. Ensuite sur la dégaine de ce grand roux à barbe qui semble tout droit sorti d'une fac californienne. En réalité, Lalas vient de l'Université de Rutgers donc son look s'apparente plus au rock du Jersey ouvrier qu'à l'americana des hippies de l'Ouest. Peu importe. Toi qui jouais à California Games sur NES, tu sais très bien qu'un mec à la coule, ça ressemble à ça.

Alessandro Diamanti

Avec ses embryons de dreads qui semblent ne jamais vouloir pousser, Diamanti a la dégaine du roots qui ne s'assume pas forcément. Cela dit, au pays de la coupe à l'eau et des lunettes de soleil dans la pénombre, c'est suffisant pour passer pour l'indignado de service. Sans doute la raison qui a poussé Diamanti-K à fuir de manière veule vers la Chine. À moins qu'il ne s'agisse d'une quête initiatique bouddhiste entamée par l'ancien de Livourne et de Bologne.

Rodrigo Palacio

On ne va pas se mentir : si l'on croisait Palacio dans la rue, on l'imaginerait aisément au Reggae Sun Ska, un rat sur l'épaule, un bidî à la bouche et un sarouel autour de la taille, en train de faire du bâton du diable. Mais jamais Ô grand jamais sur un terrain de football. Sauf que voilà, depuis plus de dix ans, l'attaquant balance sa couette de Padawan sur les terrains d'Argentine et d'Italie. Un homme qui s'est révélé à Gênes dix ans après les émeutes anti-G8 dans cette même ville. Coïncidence ?

Paul Baysse

À l'époque du centre de formation des Girondins, Baysse l'apprenti possédait un style plus proche du Cap Ferret que des pelouses de la fac d'arts du spectacle de Bordeaux 3. Que s'est-il donc passé pour qu'en quelques années, le défenseur arbore la coupe à Memo Ochoa et le collier de barbe chargé ? Un passage par Sedan, soit l'une des villes les plus proches des Pays-Bas. Puis Brest, supposément l'endroit où on sait le mieux faire la fête de France. Et si vous pensez qu'à Saint-Étienne, Polo allait « baysser » de régime, que nenni. Après tout, l'Auvergne voisine est le meilleur endroit pour aller toper des champignons magiques sauvages.

Ruud Gullit

OK, Ruud avait des dreads. Es-ce que ça suffit pour faire de lui un mec qui aime le reggae ? Non. Voilà pourquoi le milieu vainqueur de l'Euro 1988 s'est lancé dans la musique la même année en featuring avec le groupe Revelation Time. Avec le morceau South Africa, Ruud dénonce l'apartheid afrikaaner et atteint la troisième place du top 40 néerlandais. Coup d'essai, coup de maître. Ruud préfère partir sur une bonne note et décide d'abandonner sa carrière de chanteur. Mais pas ses dreads.

Youtube

Kyle Beckerman

Fils spirituel d'Alexi Lalas, Kyle Beckerman poursuit de belle manière l'ouvrage de son aîné en affichant sa massive coupe de dreadeux en MLS depuis dix ans. D'après Beckerman himself, cette coupe est plus une question de praticité, lui qui frisotte rapidement. Résultat : Beckerman n'a pas coupé ses cheveux depuis 2005. Un style qui détonne en Utah, au pays des chemisettes blanches et des mèches sur le côté. Mais Beckerman a fait les choses bien en épousant cette année Kate Pappas, une comptable de la société... Love Communications. Peace and unity.

Allan « Skilly » Cole

Bob Marley touchait sa bille en foot, ce n'est un secret pour personne. Ce que l'on sait moins, c'est que le manager des Wailers, aussi, avait son mot à dire en matière de ballon rond. Seul membre de la troupe à tenir la dragée haute à Tuff Gong sur le terrain, Allan « Skilly » Cole avait eu un passé de footballeur en NASL avec les Atlanta Chiefs à la fin des années 60 puis au Brésil avec le Náutico au début des 70's. Une carrière qui lui aura permis de grappiller trois sélections chez les Reggae Boyz. Avant d'en devenir un vrai, de Reggae Boy.

Erik Mykland

Malgré une carrière bien remplie en club comme en équipe nationale (78 sélections), Mykland semble être un homme qui n'en a jamais rien eu à carrer du foot. Connu pour fumer comme un pompier et pour avoir une descente que personne n'aimerait avoir à monter, celui que la Norvège surnomme « Myggen » (le moustique) est sûrement le plus grand bohémien, en mode chaussettes baissées, que le foot ait jamais connu depuis George Best. On lui pardonne aisément sa dégaine de chanteur de Nickelback, d'ailleurs.

Mickaël Tacalfred

La caution ragga du top. Avec ses cornrows sur la tête, le défenseur du Stade de Reims rappelle les heures les plus fastes de Sean « Somigivitou » Paul. Historiquement, cette coupe rappelle celle de Yohannes IV d'Éthiopie. Soit la mère patrie du rastafarisme. Cela étant, le one love, très peu pour Tacalfred. Allez demander à Paul-Georges Ntep et son but de CM2.

Florent Malouda

Malouda aime le reggae. Beaucoup. Lorsqu'il évoluait à Chelsea, l'ancien Guingampais s'organisait des virées dans le quartier de Brixton, plus précisément dans Little Jamaica. Une passion telle qu'il a décidé de fonder il y a quelques années le One Love Festival en Guyane, par le biais de son association One Love Foundation. En juin dernier, Wyclef Jean faisait figure de tête d'affiche tandis qu'en 2011, Shaggy avait enflammé la scène de Kourou façon lancement d'Ariane. Faya ! « Viré par Chelsea ? Wasn't me ! »



Par Matthieu Rostac
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

AlessandroDelPiero Niveau : Loisir
En gros c'est un top 10 de mecs avec des dreads.
Felipão Coutinho Niveau : District
Sacrilège! ou est Rigobert Song??
Rigobert Song?
Henrik larsson?
EDGAR DAVIDS??!!
Taribo West?
Seedorf?
JUAN PABLO SORIN??!!
Est ce qu'un punk à chien est aussi un roots (root au singulier ? ) parcequ'il y en avait un beau spécimen dans l'équipe du Portugal
Raul Meireles
Tchekos2poulet Niveau : Loisir
Et notre Sagna national ? Ouais bon c'est pas forcement un hippie c'est juste qu'il vient d'une tribu mais bon quand meme..
Dans la catégorie '' articles pas trop utiles '' sofoot Win!
Allan Skill Cole putain ! Skilly...
Où Jimmy Adjovi-Bocco ?
Robert Marlet Niveau : District
Mon cher Matthieu, j'ai beau relire trois fois ton texte (super bien écrit au demeurant), je n'arrive toujours pas à avoir si pour toi "Roots" = cheveux longs, tresses ou dreadlocks.

Du coup, ton top 10 est un drôle de mélange, assez déstabilisant.

Jah bless.
Dance Crasher Niveau : CFA
Message posté par JoséKarlPierreFanFan
Pas d'accord pour Lalas. On dirait un redneck du North Dakota avec un pick up et un autocollant "Tea Party Patriots" sur le pare brise. Pas trop un roots donc.

Mykland, on dirait un rockeur, pas un roots. Il me fait plus penser aux scandinaves fans de reconstitution, de mythologie, d'heroic fantasy et un peu facho sur les bords. C'est une sorte de Varg Vikernes ou de survivaliste. Qui n'a rien à faire avec une maximator devant un Monoprix!

Non?



Seul commentaire constructif à mon sens, vu le niveau de l'article fourre tout. Déjà, la partie sur Palacios me chagrine : qu'est ce que ça fait cliché par rapport au reggae! Je veux bien qu'une des étymologies du mot soit "va nu pieds", mais de là à mettre dans cette espèce de case "roots" tout ce qui a des cheveux longs, des tresses et des bouclettes, ça me rend dingue. D'ailleurs, ça veut dire quoi, "roots"? Quoi dans cet article? Quoi en musique? Quoi en reggae? Je suis un peu perdu, là...

Et puis oublier Luc Sonor dans cette sélection : un mec qu'a joué avec des dreads de sa propre taille à une époque où on n'en voyait pas dans tous les festivals, bien avant que les travellers technoïdes ne les démocratisent... D'ailleurs, je mettrais bien Palacios dans cette case, justement, entre traveller et punk à chien tellement c'est dégueu!
Dance Crasher Niveau : CFA
Message posté par Robert Marlet
Mon cher Matthieu, j'ai beau relire trois fois ton texte (super bien écrit au demeurant), je n'arrive toujours pas à avoir si pour toi "Roots" = cheveux longs, tresses ou dreadlocks.

Du coup, ton top 10 est un drôle de mélange, assez déstabilisant.

Jah bless.


OUf... Jusqu'ici, j'ai eu très peur!
Kachkar Reviens ! Niveau : DHR
Bernard Lama avec son affaire de "dopage" à la weed (dopage entre guillemets car ça m'a l'air plus handicapant que dopant, surtout pour un gardien, enfin bon...) aurait mérité sa place.
bullrogg77 Niveau : CFA2
Je pense que Guillaume Hoarau aurait eut sa place dans ce top . Ah merde , il a pas de dreads ni un look de punk à chien , pourtant lui est reggae/roots à fond .
bergkamp-laudrup Niveau : CFA2
Le duel Beckermann-Mereiles lors de USA-Portugal à la CDM valait le détour, ils ont même failli se foutre sur la gueule à un moment c'était beau

Sinon Tacalfred on dirait Jeff Ross!
BlanLokal Niveau : DHR
Bernard Lama... Guillaume Hoarau... Hennrik Larsson!!
Message posté par JoséKarlPierreFanFan
Pas d'accord pour Lalas. On dirait un redneck du North Dakota avec un pick up et un autocollant "Tea Party Patriots" sur le pare brise. Pas trop un roots donc.

Mykland, on dirait un rockeur, pas un roots. Il me fait plus penser aux scandinaves fans de reconstitution, de mythologie, d'heroic fantasy et un peu facho sur les bords. C'est une sorte de Varg Vikernes ou de survivaliste. Qui n'a rien à faire avec une maximator devant un Monoprix!

Non?



Mykland c'est Jeffrey Lebowski.
Note : 3
Palacios le seul débile avec une queue de rat en 2014 quoi. Même dans les 90's les gamins avec une queue de rat se faisaient lyncher à l'école.
DER Epsilon Niveau : DHR
Moi j'attend le top où Raul Meireles aura sa place en n°1 !
adebayorsheyi Niveau : District
C'est une BLAGUE quand vous nommer pas Bernard DIOMEDE, le seul champion du monde de l,histoire a avoir arborer une coupe de cheveux rasta ou moment ou il soulevait la Coupe du Monde????? et dire que SOFOOT lq croiser a RIO.........
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
53 25