1. //
  2. //
  3. // Lyon-Marseille

Top 10 : les plus grands matchs entre l'OL et l'OM

Après le très chaud match aller au Vélodrome, Lyon reçoit ce dimanche soir Marseille dans son nouveau stade, pour une rencontre qui a toujours valu le détour. Du quadruplé de Jean-Pierre Papin jusqu'au plus beau match nul du championnat de France, retour sur dix matchs vraiment pas comme les autres.

Modififié
477 13
  • 1 - 08/11/2009 : OL/OM (5-5)


    Sans surprise, c'est ce match nul fou qui se retrouve à la première place de ce classement. Incroyable, fabuleux, extraordinaire, rocambolesque... Les adjectifs manquent pour qualifier ces 90 minutes de football. Après une saison sans titre, l'OL veut reconquérir son trône. Après une qualification en huitièmes de finale de C1, les Gones doivent gagner pour conserver leur seconde place en L1. De l'autre côté, Didier Deschamps a du mal à faire fructifier ses investissements de l'été (Diawara, Lucho González, M'Bia, Morientes, Heinze). Avant la rencontre, les Marseillais pointent à une tristounette huitième place. En à peine trois minutes de jeu, le match est lancé. Pjanić ouvre le score et lance une rencontre qui fera chavirer les supporters d'un camp comme de l'autre. À 2-4 à dix minutes de la fin, bien heureux est celui qui aurait pu prédire un tel score final. Et puis vraiment, ce maillot « Kool Shen » et les hurlements de Margotton...

    Youtube

  • 2 - 24/05/1997 : OL/OM (8-0)


    Après deux saisons compliquées pour Marseille, qui revient d'un exil forcé en deuxième division, et pour Lyon, qui, en plus de très mauvais résultats sportifs, doit composer avec un vestiaire proche de l'explosion (la fameuse torgnole d'Olmeta à Sassus, ndlr), les deux Olympiques se retrouvent à Gerland pour le dernier match de la saison. Si les Marseillais n'ont rien à perdre, Bernard Lacombe, alors sur le banc, veut gagner et aligne d'entrée cinq joueurs à vocation offensive (Maurice, Cocard, Giuly, Caveglia, Gava). Au coup d'envoi, même Karim Benzema est sur la pelouse : le Gone est alors âgé de dix ans et vient remettre un bouquet de fleurs à Gava et Marcelo, deux joueurs sur le départ. Le résultat est sans appel : l'OL écrase l'OM huit buts à zéro. Et ne perd pas de temps. Il ne faut que 35 minutes aux Gones pour inscrire... Sept buts. Peu avant l'heure de jeu, Ludovic Giuly inscrit son troisième but et anime une seconde période bien terne par rapport à la première.

    Youtube

  • 3 - 13/01/1991 : OM/OL (7-0)


    1991, quelques années après l'arrivée de Bernard Tapie, l'OM est un grand. Un grand garçon qui colle des raclées à tout le monde. Boli, Mozer, Waddle, Papin, Pelé, ils sont tous là pour écrire l'incroyable épopée que représente cette saison. Finale de C1, championnat de France et Coupe de France, Marseille va tout rafler et marquer au fer rouge ce 13 janvier de la même année. Un 7-0 mémorable infligé au Lyon de Génésio, Garde et N'gotty, avec un quadruplé de Papin, qui les enfile comme des perles. À l'époque, la machine olympienne était inarrêtable, Waddle s'amusait et donnait des caviars à ses collègues de travail. Le football, c'était facile.


  • 4 - 14/04/2012 : OL/OM (0-1 ap)


    Deux ans après son inoubliable « J'ai pas touché, naoooo » , Brandão la met au fond. Des cages. Finale de Coupe de la Ligue, duel d'Olympiques. Si les deux équipes n'arrivent pas à se départager dans le temps réglementaire, c'est l'attaquant brésilien qui tranchera pendant la prolongation. Comme à son habitude, Brandão réussit à glisser le ballon entre les jambes d'Hugo Lloris et colle un but improbable dans un angle quasi impossible. Un but qui donne la victoire à l'OM, pour le plus grand bonheur du peuple marseillais qui verra là le dernier trophée en date gagné par son équipe.

    Youtube

  • 5 - 22/10/2006 : OM/OL (1-4)


    Ce choc des Olympiques est, pour plusieurs raisons, un monument du football télévisé. D'abord, parce qu'il s'agit du millième match diffusé par la chaîne Canal +. Ensuite, parce que ce sont 100 000 Marseillais qui ont fait une demande pour assister à la rencontre. Le Vélodrome est donc plein à craquer. Au coup d'envoi, l'OL est leader du championnat et dispose de la meilleure attaque. Les Phocéens sont seconds et disposent de la meilleure défense. De plus, ils n'ont plus été battus dans leur antre depuis août 2005. Seulement, les hommes de Gérard Houllier sont trop forts pour des Marseillais rapidement dépassés. Il faut un coup franc de M. Juninho pour lancer la machine lyonnaise, qui ne fera qu'une bouchée de ses adversaires du jour.

    Youtube

  • 6 - 31/01/2007 : OM/OL (2-1)


    Champion en titre depuis cinq ans, l'ogre lyonnais débarque au Vélodrome pour un huitième de finale de Coupe de France. Saison 2006-2007, c'est l'OL millésimé Juninho, Malouda, Abidal ou encore Cris, qui ouvre rapidement le score sur coup franc. Un but qui ne laisse rien présager de bon pour un OM emmené par un Ribéry discret ce soir-là. Le score ne change plus jusqu'aux dernières minutes du temps réglementaire. À l'époque, Mickaël Pagis et Niang sont lancés comme jokers, histoire d'éviter l'élimination et la bronca du Vélodrome. Heureusement pour les Marseillais, ça marche et Pagis fait exploser le stade en égalisant. Les Lyonnais prennent un coup sur la tête et vont couler définitivement face à la grinta phocéenne. Un centre d'Habib Beye et une tête de Mamadou Niang plus tard, l'OM s'impose finalement deux pions à un. Sur le fil.

    Youtube

  • 7 - 28/11/2012 : OM/OL (1-4)


    Si l'aventure lyonnaise s'est terminée en eau de boudin, et s'il n'a pas semblé toujours en phase avec le jeu de l'équipe, Bafé Gomis a quand même sorti l'OL de beaucoup de situations périlleuses. Ce 28 novembre 2012, la panthère est touchée par la grâce et surnage. Le buteur s'offre un triplé génial avant que Steed Malbranque, héros inattendu depuis son retour entre Rhône et Saône, ne trompe Mandanda d'une superbe reprise de volée. La réduction du score marseillaise est, elle aussi, l'œuvre d'un Gone, puisque c'est Loïc Rémy qui se charge de marquer. Au bout de la saison, ce sont pourtant les Phocéens qui terminent devant l'OL...

    Youtube

  • 8 - 21/07/1989 : OL/OM (1-4)


    Lyon remonte tout juste de D2 et va vite comprendre qu'à cette époque-là, jouer l'OM, c'est tout sauf des vacances. D'autant plus que les Phocéens se sont renforcés derrière, et pas n'importe comment, puisque Carlos Mozer est arrivé tout droit de Benfica. Les Lyonnais prennent un joli tarif à Gerland et laissent même le défenseur brésilien inscrire un but pour ses débuts. Marseille entame sa saison parfaitement, et écrit aussi la première page de plusieurs années folles en terminant champion. Que ça passe vite, le temps.

    Youtube

  • 9 - 11/11/2007 : OL/OM (1-2)


    Emmenés par un Mamadou Niang en grande forme, l'OM s'impose à Gerland. Côté marseillais, Valbuena fait encore partie du clan, et le maillot extérieur n'est pas le plus beau que le club ait connu. Et il ne fallait pas arriver en retard, car le spectacle n'aura duré que 45 minutes. Même si les Phocéens concèdent un but en début de match, à cette époque-là, ils s'en remettent toujours à ce bon vieux Mamad'. D'abord sur penalty, tout en finesse, puis dans le jeu, lorsque le Sénégalais glisse la balle entre les jambes de Vercoutre. La victoire est bien là, mais elle restera anecdotique, puisque lors de cette saison 2007-2008, c'est quand même l'OL qui sera sacré champion, pour la septième fois d'affilée.

    Youtube

  • 10 - 20/09/2015 : OM/OL (1-1)


    Rarement, dans l'histoire des deux clubs, un match n'aura été teinté d'une telle animosité entre les deux clubs. Persuadés d'avoir été volés la saison précédente au Vélodrome, les Phocéens doivent en plus supporter l'idée que leur petit prodige, Mathieu Valbuena, ait accepté de passer dans le camp ennemi. Insulté et menacé, « Petit Vélo » reçoit un accueil mémorable dans son ancien jardin. Parmi les banderoles, les affiches et les chants, une animation se distingue : un pantin à son effigie est pendu au bas d'un virage. Sur le terrain, l'animosité est également palpable. Valbuena est la cible de multiples agressions, dont une de Karim Rekik dès le début de la rencontre. Le ton est donné. Le même Rekik répond à un Lacazette buteur sur penalty, avant que le match ne soit interrompu. Une déclaration d'Aulas et les corners tirés sous la protection d'une garnison entière de CRS sont les deux moments forts de la soirée.

    Youtube
    Par Gabriel Cnudde et Benjamin Asseraf
  • Modifié

    Dans cet article

    Danse, biatch! Niveau : Ligue 1
    Des OL vs OM, j'en ai vécu quelques un à Gerland.

    Le 1er fut celui du 11/11/07, quand Niang a planté un doublé pour répondre au but Juninho. J'y étais allé avec mon frère, ce nigaud avait oublié les places à l'hôtel vers la gare, on s'en ai rendu compte 500m après être parti au stade, ouf! Je me souviens d'un match avec beaucoup d'intensité. C'était à l'époque des débuts de Gerets. Quel bon souvenir!

    Le 5/5 j'y étais aussi, quel match de folie, d'anthologie! Tout dans ce match était génial, les buts, le scénario, l'égalisation Marseillaise au dernier moment, génial! On était au balcon au dessus des Bad Gones, croyez le ou pas, sur le but du 5/4 de Bastos, j'ai senti le stade trembler comme un château gonflable sous mes pieds, j'avais l'impression que Gerland allait s'écrouler!

    Ce qui m'a marqué, c'est à la sortie du match, on se regardait tous, presque "choqués" par le match incroyable auquel on venait d'assister. On se disait entre nous tous "On pourra le dire plus tard, nous y étions!".

    J'en ai fait un autre aussi, en Avril ou Mai 2011, l'OL avait gagné par 2/1 ou 3/2, je ne me rappelle pas du score. J'avais été marqué dans ce match, par l'attitude de Marseillais qui n'avaient pas voulu rendre le ballon après une blessure d'un joueur. Ils avaient à tout prix voulu continuer à jouer, amenant une situation chaude pour eux, ce qui avait outré Gerland, le stade les a sifflé à m'en faire péter les tympans. A juste titre, c'était totalement anti fair play!

    Voilà mes souvenirs de ces moments de football à Gerland entre les 2 rivaux Olympiques. Ce soir, l'histoire continuera de s'écrire, mais sur une nouvelle page. Et j'espère que c'est l'OM qui viendra faire une belle tâche d'endre sur cet ouvrage tout neuf.
    Danse, biatch! Niveau : Ligue 1
    Par contre, il y a un OM vs OL qui mérite incontestablement de figurer dans le classement.

    C'est le match retour du 5/5, saison 2009/2010. Il s'est joué en Mars ou Avril 2010. L'OM l'avait emporté 2 buts à 1 avec un but de CHARLES KABORE, oui, Mr Kaboré! Une frappe lointaine contrée qui avait trompée Lloris.

    C'est un match charnière, car à ce moment de la saison, il avait lancé l'OM vers son titre en championnat. Moi, il m'a marqué en tout cas, car après l'avoir vu, j'ai compris que l'OM serait champion.
    Georgesleserpent 2.0 Niveau : National
    Note : 2
    Je tiens quand même à dire que le Lyon actuel me fout une nostalgie monstrueuse.

    Le grand Lyon était vraiment une très belle équipe. Certes, il n'ont jamais pu être favoris pour la C1, certes il n'ont pas de parcours vraiment mémorables, certes leur jeu était pas exceptionnel (encore que pour l'époque, c'était très bien), et certes le PSG actuel est sans doute meilleur.

    Mais putin, quelle équipe. Le genre d'équipe que tu es obligé de respecter. Une maitrise tactique et technique énormes, une densité physique excellente, un collectif solidaire, une équipe généreuse et sérieuse, avec 2-3 joueurs géniaux, une équipe qui imposait le respect à tous, en somme.

    Et en L1, elle était ultra dominatrice. C'en était dingue.

    Bref, l'OL actuel fait vraiment peine à voir quand on se souvient de cette superbe équipe. Et c'est le cas de pas mal de gros clubs en ce moment.
    Message posté par Danse, biatch!
    Des OL vs OM, j'en ai vécu quelques un à Gerland.

    Le 1er fut celui du 11/11/07, quand Niang a planté un doublé pour répondre au but Juninho. J'y étais allé avec mon frère, ce nigaud avait oublié les places à l'hôtel vers la gare, on s'en ai rendu compte 500m après être parti au stade, ouf! Je me souviens d'un match avec beaucoup d'intensité. C'était à l'époque des débuts de Gerets. Quel bon souvenir!

    Le 5/5 j'y étais aussi, quel match de folie, d'anthologie! Tout dans ce match était génial, les buts, le scénario, l'égalisation Marseillaise au dernier moment, génial! On était au balcon au dessus des Bad Gones, croyez le ou pas, sur le but du 5/4 de Bastos, j'ai senti le stade trembler comme un château gonflable sous mes pieds, j'avais l'impression que Gerland allait s'écrouler!

    Ce qui m'a marqué, c'est à la sortie du match, on se regardait tous, presque "choqués" par le match incroyable auquel on venait d'assister. On se disait entre nous tous "On pourra le dire plus tard, nous y étions!".

    J'en ai fait un autre aussi, en Avril ou Mai 2011, l'OL avait gagné par 2/1 ou 3/2, je ne me rappelle pas du score. J'avais été marqué dans ce match, par l'attitude de Marseillais qui n'avaient pas voulu rendre le ballon après une blessure d'un joueur. Ils avaient à tout prix voulu continuer à jouer, amenant une situation chaude pour eux, ce qui avait outré Gerland, le stade les a sifflé à m'en faire péter les tympans. A juste titre, c'était totalement anti fair play!

    Voilà mes souvenirs de ces moments de football à Gerland entre les 2 rivaux Olympiques. Ce soir, l'histoire continuera de s'écrire, mais sur une nouvelle page. Et j'espère que c'est l'OM qui viendra faire une belle tâche d'endre sur cet ouvrage tout neuf.


    Jolies histoires !
    Quelques matchs d'anthologie entre les deux olympiques.

    Celui de ce soir va entrer dans la légende pour le premier au nouveau stade, victoire 3-0 grâce à un triplé de valbuena qui exulte sur le 3ème.
    Danse, biatch! Niveau : Ligue 1
    Je crois que les confrontations entre l'OM et l'OL sont celles qui me font le plus vibrer en L1, plus encore qu'un PSG/OM je crois.

    Car la rivalité entre les Parisiens et les Marseillais, elle remonte à une époque ou j'étais trop jeune voir pas né pour vraiment m'en imprégner. Bien sûr que je mesure la portée "historique" des matchs contre la capitale mais ça ne me touche pas de la même façon.

    Je me suis mis à suivre le foot après la CDM 98, j'ai supporté l'OM très vite. Puis est arrivé le règne du Grand Lyon, cette époque où il me semblait tellement forts, quand je voyais mon OM moribond et sans panache galérer. Comme j'étais passionné de foot, je suivais tout. Donc j'ai vite mesuré la différence entre l'OM et l'OL à cette époque. Les Lyonnais, je les regardais sur TF1 en LDC batailler contre les meilleures équipes d'Europe, je les enviais.

    En plus de ça, les Lyonnais ne perdaient jamais contre l'OM à ce moment. Je crois que j'ai vu l'OM battre Lyon pour la première fois en Avril 2004, sur un but de Drogba à Gerland, pendant un Samedi après midi ensoleillé.

    Alors il vient de là ce frisson que me procure cette rencontre particulière, j'aime voir l'OM battre l'OL comme je déteste l'inverse.
    joker7523 Niveau : CFA
    J'ai vu qu'un seul Lyon Marseille à Gerland et vous me direz qu'est ce qu'un parisien pouvait bien faire là? C'est juste que mes deux potes supportait chacun une de ces deux équipes et du coup je les avais accompagné en tant que neutre bien que en tant que parisien je préférai voir une victoire de Lyon et c'est ce qui s'est passé avec une reprise de Sydney Govou dans les dernière minutes grâce à une belle erreur de relance de Dehu ( pour le coup j'était content ^^) en 2006 ( match chaud car y avait aussi le duel Barthez - coupet ) et je revois mon pote lyonnais sauté comme un malade de joie sur le but et de l'autre mon pote marseillais complètement déprimé!

    Bon après c'est moi qui est morflé car on y est retourné quelques mois plus tard ( la saison d'après sous moustache ) pour un Lyon Paris et on s'en prend 3 dans la musette à mes souvenirs. J'ai fait la gueule durant tout le trajet du retour et en sachant que je me faisait vanner par mes deux potes! ^^

    Pour sauver la L1, il faudrait lancer un combat de MMA entre Labrune et Aulas. C'est le seul moyen de voir du spectacle ce soir.
    joker7523 Niveau : CFA
    Message posté par CARP2015
    Pour sauver la L1, il faudrait lancer un combat de MMA entre Labrune et Aulas. C'est le seul moyen de voir du spectacle ce soir.


    Rien à avoir Carp mais alors tu à reçu et lu " aux couleurs de l'Angleterre "? ^^
    Pour moi cette affiche est la vitrine de la L1. Encore plus avec les nouveaux stades.

    Le salut de la L1 repose en partie sur l'évolution future de ces deux clubs, Olympiques.
    Vous avez oublié de mentionner après le match 6 le tour d'honneur de jack kachkar. Absolument savoureux a posteriori.

    Sinon en tant que supporter de l'OM les OM-OL représente depuis 10 ans pour moi la plus belle affiche de ligue 1. Les matchs sont souvent de grande qualité ( les 2 affiches de l'année dernière était pour moi un régal malgré 1 but en 180 minutes)
    volontaire 82 Niveau : CFA2
    Quand est ce qu'un grand ponte de Tf1 va enfin faire preuve d'un peu de bon sens et installera Margotton en lieu et place de Cjp à l'antenne ?
    Bénarbiatche Niveau : District
    Pour mon côté concierge, c'est quoi l'histoire Olmeta et Sassus?

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    477 13