Top 10 : Les plus belles victoires bordelaises en Ligue 1

Face à Montpellier, Cheick Diabaté a offert à Bordeaux sa première victoire à l'extérieur de la saison. Mais surtout, sa millième en première division. Retour sur dix succès qui ont marqué l'histoire des Girondins.

Modififié
750 24
  • Bordeaux-Nice, 2-1, le 13 mai 1950

    En accueillant Nice lors de l'avant-dernière journée de championnat, les Girondins savent déjà qu'ils seront sacrés champions de France pour la première fois de l'histoire du club. Mais les hommes d'André Gérard tiennent absolument à poursuivre leur série d'invincibilité, qui court depuis dix-sept matchs de championnat. La mission est accomplie grâce à un doublé de Mustapha Ben M'Barek. Les 18 000 spectateurs à s'être déplacés dans un Parc Lescure qui est encore un vélodrome peuvent savourer. Ils attendront 34 ans pour voir leur équipe à nouveau sacrée championne.


  • Rennes-Bordeaux, 0-2, le 2 mai 1984

    À la lutte avec Monaco en haut du classement, les Girondins doivent absolument l'emporter, face à des Rennais déjà relégués, pour remporter le championnat. C'est chose faite, grâce à une patate de Bernard Lacombe sur coup franc et une renardise de Dieter Müller en fin de match. Six ans après avoir posé ses moustaches sur le trône bordelais, Claude Bez tient enfin son premier titre de champion de France, arraché à la différence de buts.

    Youtube

  • Bordeaux-Auxerre, 6-1, le 22 mars 1985

    Deux jours avant de recevoir Auxerre, Alain Giresse et sa bande pataugeaient dans l'enfer ukrainien, pour se défaire de Dniepropetrovsk aux tirs au but, et se qualifier pour les demi-finales de la Coupe d'Europe des clubs champions. Un déplacement rocambolesque, qui n'empêche pas les Bordelais de dérouler face à Ferreri, Garande et les frangins Boli. Joël Bats va chercher six fois le ballon au fond de ses filets en 65 minutes. En fin de saison, Bordeaux est sacré champion pour la seconde fois consécutive.


  • Bordeaux-Auxerre, 2-0, le 15 mai 1987

    Ferreri, passé d'Auxerre à Bordeaux en début de saison, centre pour Fargeon, qui trompe Martini de près. Puis, les frères Vujović s'amusent. Zoran passe à Zlatko, qui trompe Martini d'une frappe rasante. En s'imposant face à l'AJA de Cantona, Prunier, Boli et Dutuel, Bordeaux passe devant l'OM à trois journées de la fin du championnat. Les Marseillais ne reviendront pas, et verront leur rival remporter un nouveau titre. Avant de se faire taper au Parc des Princes, en finale de Coupe de France, par ces mêmes Bordelais, qui réalisent le premier doublé de leur histoire.


  • Bordeaux-Metz, 6-0, le 19 décembre 1998

    Le festival débute par une volée superbe d'un Micoud aux cheveux bleus, qui loge le ballon sous la barre messine. Puis, tout s'enchaîne comme dans un rêve. Wiltord profite d'une faute de main de Letizi. Laslandes contrôle de la poitrine un centre de Ferrier, se met le ballon sur le pied gauche et claque une volée victorieuse. Benarbia offre de l'extérieur du droit le doublé à Laslandes, qui conclut lui aussi de l'extér'. Laslandes s'offre un triplé en piquant magnifiquement son ballon par-dessus Létizi. Enfin, Micoud reprend tranquillement un nouveau centre de Benarbia. Ajoutez à cela une dimension dramatique, avec un Laslandes en larmes suite au décès de son grand-père, et vous obtenez un condensé de tout ce qui fait la beauté du foot.


    Youtube

  • Bordeaux-Marseille, 4-1, le 29 janvier 1999

    Le classique. La rencontre de référence de tout supporter bordelais qui se respecte. La passe décisive de Laslandes pour Wiltord en ciseau retourné. La percée de Micoud au cœur de la défense marseillaise. L'action collective folle qui amène le troisième but signé Laslandes. Benarbia qui fait de Gallas sa chose, avant d'offrir le quatrième but à Wiltord. Le tout en 32 minutes. Ce qu'on appelle un chef-d’œuvre.



  • Nantes-Bordeaux, 0-5, le 6 septembre 2000

    En France, Pauleta n'est personne avant son premier match de Ligue 1, à la Beaujoire. Deux buts de la tête, et un face-à-face gagné face à Landreau plus tard, le Portugais marque d'entrée son territoire. Pour la blague, Wilmots et Laslandes complètent la manita en fin de match. En trois saisons, « l'Aigle des Açores » marquera 88 autres buts pour les Girondins.
  • Bordeaux-Nice, 4-0, le 15 décembre 2002

    Ramé, Caneira, Afanou, Bonnissel, Smertin, Eduardo Costa, Pauleta, Savio, Feindouno, Darcheville, Dugarry... L'effectif bordelais de cette saison 2002-2003 est peut-être le plus beau qu'aient connu les Girondins, hors période Claude Bez. Pourtant, Élie Baup n'arrivera pas à l'amener au-delà de la quatrième place en championnat. Au milieu du gâchis, quelques étincelles, comme ce match face à Nice.


    Youtube

  • Monaco-Bordeaux, 3-4, le 21 décembre 2008

    Durant cette saison 2008-2009 qui verra Bordeaux remporter son dernier titre de champion à ce jour, les hommes de Laurent Blanc ne craignent personne. Même pas lorsqu'ils sont menés 3-0 à la 50e, comme ce fut le cas au Louis-II. Entré à la pause, Chamakh envoie deux coups de boule dans les filets de Ruffier, Alou Diarra y va de sa minasse des 25 mètres, et Cavenaghi attend la dernière minute pour y aller de son but de renard et faire tournoyer son maillot en l'air, ivre de bonheur.

    Youtube

  • Bordeaux-Nantes, 2-1, le 9 mai 2015

    Les Bordelais présents à Lescure ce soir-là ne se souviennent plus vraiment du score, et encore moins du match. Car ce soir de mai 2015, il ne s'agissait que de dire adieu à ce stade, théâtre de tous les exploits - et de toutes les déceptions - des Girondins de Bordeaux. Alors bien sûr, battre le rival nantais importe. Mais de cette journée, plus que le doublé de Rolan, c'est ce cortège de supporters s'abattant comme une vague sur le stade, ces tifos impressionnants et ces torches allumées par dizaines qui restent en mémoire.


    Youtube


    Par Mathias Edwards
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Pauleta.
    Bordel ce bon souvenir.
    U'Marranzanu Niveau : CFA2
    Micoud.
    Bordel ce bon souvenir.
    En grand moment, y'a aussi la patate de Michel Pavon contre Manchester et l'expulsion injuste de Lilian "Légende" Laslande sur la simulation de Beck's...

    Une pensée pour Nisa Saveljic...
    M.Manatane Niveau : CFA
    Note : 1
    Il y a de belles soirées dans cette liste (le Bordeaux/ OM de 99 reste une grande référence!), mais c'est là qu'on s'aperçoit que c'est triste que les clubs français, pour la plupart, aient choisi de faire l'impasse sur l'Europe.
    Le quart contre Milan en 96 fait vraiment partie de la légende, en termes d'intensité et d'émotions. Didier Tholot qui plante contre Desaily, Maldini, Baresi and co, improbable!
    Que font les inconnus en maillot bordelais sur la photo ?
    Oh le plaisir de l'article!!

    C'est quand tu vois notre effectif actuel et que tu le compares avec celui du 4-1 contre Marseille que tu pleures.

    En plus Triaud qui est obligé de vendre Saivet à Newcastle pour 6M apparemment.
    Notre meilleur joueur avec Khazri et Plasil, ça fait mal.

    D'autant que ce même Newcastle était prêt à mettre 15M pour Rolan, qui ne fait quasiment rien depuis cet été.

    C'est pas un milieu qu'il fallait vendre, c'est devant qu'on est en sureffectif!
    roberto-larcos Niveau : Ligue 2
    Ahah le kif Saveljic! Il mettait des bons taquets le Nino.

    Gronaldo, Smertin, Feindouno.

    Quand tu penses qu on a eu en même temps du Laslandes, Wiltord, Pauleta.....
    Cette dernière à Lescure ! Je m'en souviendrai toute ma vie ! <3
    Je m'attendais aussi à voir le 6-0 à Monaco en 2008, qui reste encore la plus large victoire bordelaise à l'extérieur. De même que je m'attendais à voir plus de matches face à l'OM, notament celle pour le retour de Giresse
    roberto-larcos Niveau : Ligue 2
    Et y a pas le fameux match contre Rennes sous Tigana? Étonnant....
    Gérard Cousin Niveau : District
    Dire qu'on se la touche désormais sur Cheick Diabaté et qu'on avait Savio, Pauleta, Cavé, Smertin, Wiltord, Laslandes (quel joueur sous-estimé), Benarbia ou Micoud...

    Par contre, pour répondre à ce que j'ai vu plus haut, Pauleta et Wiltord n'ont jamais joué ensemble, puisque le Portugais est venu remplacé l'ami Nino parti à Arsenal.
    LaMainInvisible Niveau : District
    C'est ouf que ma tête retienne des noms comme Smertin, Legwinski, ... Faudrait que je fasse le tri peut-être, mais les remplacer par Poko et Rolan ça fait mal
    zinczinc78 Niveau : CFA
    Raaah le Bordeaux de 2009.. ce match contre Monaco menés 0-3.
    Gourcuff qui manque de se mettre un CSC à 1-3.. Chamakh qui égalise, enlève son maillot, prend un jaune et en rigole avec l'arbitre (qui l'avait expulsé pour la même raison contre Paris). Et Cave qui plante le 4-3, complètement hors jeu.. énorme souvenir !

    Comme le 3-2 face à Rennes lors de la même saison pu ils sont menés 2-1 à la 90e..
    roberto-larcos Niveau : Ligue 2
    Note : 1
    Wow pardon faute de frappe. J ai marqué Wiltord en pensant à Wilmots. My bad.

    Et non Poko et Rolan n ont pas effacé Smertin ou Costa dans mon esprit. Encore moins Benarbia ou Micoud.
    Perso, j'ai un faible pour le but de José Touré en 1987 contre l'OM (3-0). C'est le dernier but si je me souviens bien, et c'est l'un des plus beaux lobs que j'ai vu de ma vie, le plongeon de Bell est superbe mais insuffisant, une vraie tuerie !
    Paoloroudoudou Niveau : Loisir
    Le centre exter d'Ali Benarbia lors du 6-0 face au FC Metz... Quel joueur ! Incroyablement sous-coté et souvent oublié...
    roberto-larcos Niveau : Ligue 2
    Mon préféré ça reste celui la parmi les récents....Quand tu joues central et que tu manges ça....On parle de Gourcuff pour les blessures mais à Bordeaux il aura atteint un niveau monstrueux.

    https://youtu.be/weKrlQGnHLE
    et pas un petit Bdx-PSG dans le top 10 ? le 5-3 avec Papin et Micoud, le 3-0 de Wendel et bien sûr le 4-0 avec Cavé et Gourcuff, victoire qui marque les esprits vers le titre..
    Oh bordel merci Mathias pour cet article, direct dans les favoris <3

    Ce 4-0 face à Nice, je m'en rappellerai toujours, avec mon club on avait été sélectionné pour jouer en lever de rideau ! P'tain l'émotion que j'avais, môme, de jouer sur le pelouse de Chaban ! Et le match ensuite, parfait, 4-0... Qu'est-ce que ça me fait plaisir de revoir ces images !
    Alain Proviste Niveau : Ligue 2
    Bien sûr c'est pas de la Ligue 1 mais pour moi qui ne suis pas supp bordelais, LA grande victoire des Girondins c'est évidemment le 3-0 contre le Milan avec Duga et Tholot on fire ! Je m'en souviens comme si c'était hier, à jamais dans mes plus grands souvenirs de foot à la télé !
    Je vois que le complot PSG - Bordeaux 99 continue de tirer les ficelles. L'omerta est impressionnante, même dans des articles comme celui-ci.
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    750 24