Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2018
  2. // Qualifs
  3. // Pays-Bas-Luxembourg

Top 10 : Les pépites Oranje de Sneijder

Le 9 juin 2017, Sneijder égalait le record de sélections d'Edwin van der Sar (130). Depuis, il l'a poussé à 133 capes, avec une pelletée de buts tous plus beaux les uns que les autres. Du pied droit, du pied gauche, en coup franc, à 25 mètres et même de la tête, le petit chef est devenu par tous les moyens le dixième meilleur buteur de l'histoire Oranje. La preuve par dix, évidemment.

Modififié

  • 11 octobre 2003, Éliminatoires Euro 2004, Pays-Bas-Moldavie (5-0)

  • En avril 2003, alors qu'il n'a pas encore 19 ans, Wesley Sneijder fête sa première sélection en équipe nationale des Pays-Bas face au Portugal. Quelques mois plus tard, à l'heure d'affronter la faible Moldavie, Dick Advocaat décide d'offrir au minot ajacide sa première titularisation en Oranje dans un effectif qui compte encore des joueurs comme Overmars, Stam, Van Hooijdonk ou Reiziger. Ce qui ne rajeunit personne, soyons honnêtes. Il ne faudra que cinquante petites minutes à Sneijder pour débloquer son compteur but d'un franc plat du pied après un bon travail de Patrick Kluivert à l'entrée de la surface moldave. Patrick Kluivert, quoi.

    Vidéo


  • 19 novembre 2003, Barrages Euro 2004, Pays-Bas-Écosse (6-0)

  • Troisième sélection, second but pour le gamin d'Utrecht. Après un quart d'heure de jeu, Wesley efface son vis-à-vis écossais d'un râteau, mène une chevauchée fantastique avant de décocher une frappe à ras de terre qui vient mourir dans le petit filet de Robert Douglas. Imparable. La chiche originelle. Celle qui en annoncera tant d'autres en sélection. Amen.

    Vidéo


  • 8 septembre 2007, Éliminatoires Euro 2008, Pays-Bas-Bulgarie (2-0)

  • Que ce soit à l'Ajax, à l'Inter ou à Galatasaray, Wesley Sneijder a nettoyé pas mal de lucarnes sur coup franc. En revanche, ça n'est pas forcément le cas avec la liquette oranje, où le meneur de jeu aura « seulement » marqué une poignée de coups francs sur la totalité de ses trente buts en sélection. Mais à chaque estocade, ça vaut le coup d'attendre. Comme lors de ce match qualificatif à l'Euro austro-suisse contre la Bulgarie. En force, mais juste avec ce qu'il faut de douceur. L'amour et la violence pour Wes.

    Vidéo


  • 13 juin 2008, Poule C – Euro, Pays-Bas-France (4-1)

  • Dans cette poule C, les Pays-Bas écrasent tout sur leur passage. D'abord le vainqueur de la Coupe du monde 2006 (le pauvre Gigi Buffon en prend trois dans le buffet), puis son dauphin français. Et si l'histoire du football se rappelle le troisième but Kily Gonzalesque inscrit par Arjen Robben, glissé entre les jambes de Gallas et les menottes de Coupet, le dernier pion batave sera l'œuvre de Sneijder : dos au but, le meneur de jeu du Real Madrid contourne Jérémy Toulalan pour glisser une frappe des vingt mètres qui vient faire trembler la transversale avant de retomber dans les filets français. Malgré la main opposée, celle-là, Greg ne la sort pas...

    Vidéo



  • 19 juin 2010, Poule E – Coupe du monde, Pays-Bas-Japon (1-0)

  • Avant de poser le pied en Afrique du Sud pour la Coupe du monde 2010, Wesley Sneijder a déjà marqué quatorze buts chez les Oranje. Mais la vérité, c'est qu'aucun d'eux n'a réellement été décisif, soit marqué en amical, soit noyé dans de confortables victoires. Or, en cette fin de saison 2009-2010, celui qui vient de terminer sa première saison à l'Inter avec un triplé C1-championnat-Coupe d'Italie a pris énormément de galon sous les ordres de Mourinho, s’annonçant comme le vrai leader des Pays-Bas dans la compétition. Dès le second match de poule, face à d'accrocheurs Japonais, Sneijder débloque la situation en envoyant, sur une balle en retrait de Van Persie, une mine si lourde que les gants du gardien Kawashima ne peuvent qu'effleurer sa trajectoire. 1-0, la sélection batave valide son ticket en huitièmes. Merci Wesley.

    Vidéo


  • 2 juillet 2010, Quart de finale – Coupe du monde, Pays-Bas-Brésil (2-1)

  • En Afrique, même si Shakira et son Waka Waka enflamment les radios, c'est bien Wes qui fait la danse de la vague – sans Mia Frye, malheureusement. Les Pays-Bas jouent sale, « trahissent » leur caryotype footballistique disent certains, mais pas Sneijder qui régale à chaque sortie. La masterpiece sud-africaine est atteinte en quart de finale face au Brésil de Dunga, l'un des favoris. D'abord sur un centre dévié par Felipe Melo, ensuite d'une tête, le Néerlandais d'1,70m envoie son coéquipier nerazzurro Júlio César chercher la gonfle dans ses filets à deux reprises et qualifie à lui seul les Pays-Bas pour la demi-finale contre l'Uruguay, durant laquelle il marquera une nouvelle fois. Pendant ce Mondial, Sneijder, c'est cinq buts au total et un rythme de métronome désormais ancré dans la légende du foot batave. Wesley, le Ballon d'or 2010, il était pour toi. Sans déconner.

    Vidéo


  • 9 février 2011, Amical, Pays-Bas-Autriche (3-1)

  • Face à l'Autriche, Sneijder a justifié à lui seul le terme d'exhibition qui sert parfois à qualifier un match amical avec un but à la limite de l'indécence. Petit bonhomme funambule, le joueur de l'Inter use de tout son équilibre pour placer un crochet dévastateur avant de reprendre comme par magie une remise un peu costaude de Theo Janssen. Pied droit, en cloche, sous la barre du gardien autrichien Jürgen Macho et son mètre 92, devenu le temps d'un instant petite fille éplorée.

    Vidéo


  • 3 septembre 2011, Éliminatoires Euro 2012, Pays-Bas-Saint-Marin (11-0)

  • En 2011, les Pays-Bas, c'est cette équipe qui ne lève pas le pied alors qu'il reste quinze minutes à jouer et que le score est déjà de 6-0. Sneijder, c'est le mec qui met des petits ponts en lâchant des « Olé! » . Et le San Marino, c'est toi. Tu détestes ton adversaire de toutes les fibres de ton corps, mais merde, qu'est-ce qu'il est fort... À l'heure actuelle, le 11-0 infligé au petit État italophone est toujours un record à battre en sélection batave. Record durant lequel Sneijder leur aura tout fait, notamment sa spéciale : la sacoche de 25 mètres en lucarne.


    Vidéo



  • 11 juin 2013, Amical, Chine-Pays-Bas (2-0)

  • Face à la Chine, Sneijder a montré une nouvelle fois qu'il était l'empereur du milieu. Puis, il a placé une Madjer-toupie tranquille, sans se presser.

    Vidéo


  • 29 juin 2014, Huitième de finale – Coupe du monde, Pays-Bas-Mexique (2-1)

  • On a tous cru que le Mexique allait écourter le fantasque séjour des Pays-Bas au Brésil (5-1 face à l'Espagne, sérieuxement ?). Jusqu'à la 87e minute de ce huitième de finale aussi serré qu'un café sur la Piazza Navona. Précisément le moment que choisit le nonchalant Sneijder pour être une nouvelle fois décisif en Coupe du monde. À la suite d'une tête en retrait de Huntelaar, le joueur de Galatasaray arrive lancé à pleine balle et arme une demi-volée supersonique. Guillermo Ochoa reste figé, tandis que petit Wes dégrippe son équipe, qui finira par l'emporter sur un penalty contesté marqué par Robben quelque minutes plus tard.

    Vidéo


  • Bonus

  • OK, c'est à l'entraînement, donc ça compte pas, mais en fait si, quand même, un peu. Pour la beauté du geste.

    Vidéo


    Par Matthieu Rostac, à Amsterdam
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
    Modifié

    International - Pays-Bas - Retraite de Wesley Sneijder




    Dans cet article


    Hier à 15:04 Euro Millions : 130 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
    Hier à 16:30 La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 17 Hier à 15:20 Virtus Entella bientôt réintégré en Serie B ? 7 Hier à 14:50 Un groupe lance une chanson géniale pour Bielsa 19 Hier à 13:47 Un club de 3e division espagnole ne veut plus que Vinicius Jr joue 46
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur