Top 10 : les noms fleuris de la Coupe de France

Ce week-end, les Tangos de Laval affrontent lors du 8e tour de Coupe de France un club au nom qui relève plus d'un sketch des petites annonces d'Elie Semoun que du football : les Voltigeurs de Chateaubriant. Ajoutez-y une antre du nom de stade de la Ville en Bois et un président au patronyme pas évident - Jeff Viol - et vous obtenez le Petit Poucet en matière de lol. À l'exception près que les Voltigeurs de Chateaubriant ne sont pas un cas isolé. Top 10 des noms de clubs français les plus improbables, entre fleurs, catholicisme et... café-resto.

9 18
  • 1. Chamois niortais

    Bien que la ville des Deux-Sèvres culmine à 77 mètres de hauteur, c'est bien du nom de cette chèvre des montagnes qu'a été baptisé le club local. La raison ? Le fondateur du club, Charles Boinot, était le fils d'un entrepreneur ayant fait fortune dans la chamoiserie – la fabrication de peaux de chamois, quoi – très répandue dans le Poitou. Depuis, les Bleu et Blanc se traînent un blaze ridicule pour certains, difficile pour d'autres, sur les terrains de Ligue 2. Pourtant, les Chamois niortais sont loin d'être des chèvres : l'année dernière, ils ont manqué de peu l'accession en Ligue 1 en terminant cinquièmes.

  • 2. US Jeanne d'Arc Carquefou

    Non, la terminologie Jeanne d'Arc n'est pas seulement dévolue aux clubs des championnats africains. Les Parisiens ont la Jeanne d'Arc de Drancy, et les Nantais, l'USJA Carquefou. Un club qui s'est fait remarquer en 2008 grâce à un joli parcours en Coupe de France, sortis en quarts de finale par le PSG après avoir éliminé l'OM au tour précédent. Six ans plus tard, en juin dernier, alors en National et incapable de répondre aux exigences drastiques de la FFF, le club a décidé de s'auto-dissoudre. Couillu. Toujours mieux que de finir au bûcher du football français, surtout.

  • 3. Genêts d'Anglet

    Fondé en 1910 sous l'égide du patronage des Genêts, le club basque a depuis gardé le nom et la couleur du petit arbuste, mais s'est émancipé de ses valeurs religieuses pour contester le statut de premier club de la région à l'Aviron bayonnais. En attendant de savoir qui va régner sur le BAB et ses environs, les Genêts devront essayer de ne pas se faire bouffer par... les Chamois niortais lors de ce tour de Coupe de France.

  • 4. AS Dragon

    Pour bon nombre de personnes, AS Dragon, c'est un groupe de musique fondé par Bertrand Burgalat au début des années 2000. Sauf qu'à l'instar d'Astonvilla, le groupe partage autant un goût pour le rock bancal qu'un patronyme qui sent le football. Celui du club de Papeete, plus exactement. Et si l'AS Dragon participe tous les ans au championnat de Polynésie française, dépendant désormais de la Confédération du football d'Océanie, il n'est pas rare de voir évoluer la formation en Coupe de France. La dernière fois, c'était en 2013 face à Belfort au 7e tour. Maintenant, on sait qui est le plus fort entre le lion et le dragon.

  • 5. Rodéo FC

    En 1997, Abd El Aziz Karouk, originaire du quartier Amouroux à Toulouse, veut monter son propre club de football. Génie du branding, Karouk n'est pas du genre à s'embarrasser de brainstormings superflus. Parce qu'il est gérant du Rodéo Café, il suffira donc de remplacer le « café » par FC. Depuis, le club s'est illustré en nommant une femme à la tête de l'équipe, Mélanie Briche, ancienne coach du Téfécé féminine. Bien avant la hype Costa-Diacre à Clermont. Des pionniers venus tout droit du South West, donc.

  • 6. Croisés de Saint-André – Bayonne

    On ne compte plus les clubs créés par des religieux catholiques, l'AJ Auxerre en tête. Mais le vainqueur de la compétition est sans nul doute les Croisés de Saint-André de Bayonne, fondé par l'abbé Marot dans le quartier de... Saint-André. Évidemment. Au départ association puis patronage, les Croisés de Saint-André sont vite devenus une association sportive, qui a fêté l'année dernière son centenaire. Désormais en PH, le club a la réputation de jouer les épouvantails : c'est bien connu, tout le monde a peur de se faire les Croisés...

  • 7. Promo sports Besançon

    Quand on voit un tel patronyme, on pourrait s'imaginer que le club bisontin a cédé depuis bien longtemps aux sirènes du football-business. Sauf que ce nom a plus à voir avec la religion – encore ! - qu'avec une quelconque enseigne de sport low cost. À l'époque de sa création, le PS de PS bisontin voulait dire patronage sportif. Reste à savoir s'il y a un lien de cause à effet avec le Parti socialiste qui règne sur la ville depuis 1953. Post scriptum : le Promo Sports Besancon évolue en DH. Et ça ne veut pas dire droits de l'homme.

  • 8. Églantine Vierzon

    Églantine Vierzon. Oscillant entre la Miss météo de Canal+ et la chanson de Jacques Brel, le nom du club berrichon sonne à tes oreilles comme cette jeune fille diaphane et vaporeuse à qui tu écrivais des poèmes au lycée. Sur le terrain, c'est un peu moins glorieux : les Jaune et Rouge sont sixièmes de DH, deux places derrière le Vierzon Foot 18. Qui, lui, a sans doute chopé la fameuse Églantine au lycée.

  • 9. Amicale mixte des Neiges

    Ce nom, c'est presque un Kamoulox à lui tout seul même si chaque élément isolé ne prête pas à sourire. Isolé, c'est exactement le mot pour situer Les Neiges, ce quartier résidentiel un peu paumé dans l'immense port de la ville du Havre. Ce qui n'a pas empêché le non moins immense Teddy Bertin de venir coacher l'AM des Neiges en 2012-2013, fraîchement montée en CFA2. Peine perdue, la montée en neige s'est très vite transformée en omelette pour les Jaune et Noir : 31 points en 26 matchs, quatre petites victoires et un coup d'ascenseur à l'échelon inférieur.

  • 10. Siroco Les Abymes

    Commme son nom ne l'indique pas, le Siroco est un club guadeloupéen. Et comme son nom ne l'indique pas, l'équipe des Gwada a bien du mal à faire sentir son souffle chaud sur la nuque de ses adversaires. Sorti au précédent tour de Coupe de France par Quevilly, le Siroco Les Abymes aura au moins eu l'occasion de visiter la plus belle région de France. Le coup de Siroco, ce sera pour l'année prochaine !


    Par Matthieu Rostac
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • "Lol, hey les gars, venez on va rire des noms de club provinciaux, trop mdr"

    Franchement?
    Message posté par Trik
    "Lol, hey les gars, venez on va rire des noms de club provinciaux, trop mdr"

    Franchement?


    Si vous n'aimez pas rire des noms de clubs provinciaux, n'en dégoutez pas les autres !
    Message posté par Trik
    "Lol, hey les gars, venez on va rire des noms de club provinciaux, trop mdr"

    Franchement?


    oui, franchement
    j'y suis giresse Niveau : Ligue 1
    L'Impact de Montréal reste LA référence en matière de noms de clubs bizarres
    Rien ne battra jamais le FC Papa (!) en Hongrie!
    Kit Fisteur Niveau : Loisir
    Message posté par JoséKarlPierreFanFan
    De mémoire,

    - Tout Puissant Mazembé (COngo)
    - Lanus (Chili ou Argentine, chais plus)
    - Etoile filante de Ouagadougou (Burkina)
    - Tout solide Malikassa (Congo)
    - Videoton (Hongrie)
    - Colon (Chili)
    - Gil Vincente (Portugal)
    - Young Boys Berne (Suisse)
    - Newell's Old Boys (Argentine)
    - Botswana Meat Commission FC (Botswana)
    - Go Ahead Eagles (Pays Bas)
    -Hadjuk Split (Croatie)
    - Kremin Kremenchuk (Ukraine)

    ....

    Vous en voyez d'autres?


    Y a le Colo-Colo aussi
    Three-Eyed Frenchy Niveau : Ballon d'or
    Z'avez pas dû souvent mettre les pieds aux Neiges au Havre, parce que "quartier résidentiel un peu paumé", c'est pas le terme exact..
    Un bon gros must breton : DC Carhaix
    LES Dernières Cartouches de Carhaix
    Cavani like this
    Message posté par yoanovic
    Un bon gros must breton : DC Carhaix
    LES Dernières Cartouches de Carhaix
    Cavani like this


    Un de mes préférés avec les Léopards de Ploermel. (n'allez pas spécialement à Ploermel pour y voir des léopards)
    Message posté par JoséKarlPierreFanFan
    De mémoire,

    - Tout Puissant Mazembé (COngo)
    - Lanus (Chili ou Argentine, chais plus)
    - Etoile filante de Ouagadougou (Burkina)
    - Tout solide Malikassa (Congo)
    - Videoton (Hongrie)
    - Colon (Chili)
    - Gil Vincente (Portugal)
    - Young Boys Berne (Suisse)
    - Newell's Old Boys (Argentine)
    - Botswana Meat Commission FC (Botswana)
    - Go Ahead Eagles (Pays Bas)
    -Hadjuk Split (Croatie)
    - Kremin Kremenchuk (Ukraine)

    ....

    Vous en voyez d'autres?

    Colon et Lanùs sont des clubs argentins

    Sinon pour "Go Ahead Eagles", c'est dans la même veine que l'En Avant Guingamp...

    Sinon :

    FC Omniworld Almere (P-B)
    Rita Berlaar (Belgique)
    Chez Ali (Maroc) rebaptisé "Olympique Marrakech"
    FC Jazz (Finlande)
    FC KooTeePee (Finlande)
    Achilles '29 (P-B)
    Be Quick 1887 (P-B)
    OLSA Brakel (Belgique)
    Fola Esch (Luxembourg)
    Géants Athois (Belgique)
    Sinon il y a aussi le FC Sapin (Gabon) et le FC Tourbillon (Djibouti)
    Le FC Jazz en Finlande, s'appelle ainsi en référence au festival international de jazz de Pori. C'est un nom plutôt stylé, utilisé aussi par la franchise de NBA des Utah Jazz.

    Sinon, l'Eglantine de Vierzon et le Vierzon Foot 18 sont depuis plusieurs années en pourparlers pour une éventuelle fusion. La mairie de Vierzon insiste pour que les deux clubs fusionnent, ce qui a déjà fait l'objet de votes dans les deux clubs (ok pour l'Eglantine, refus du VF18).
    Mais l'Eglantine de Vierzon c'est surtout un super public, qui se déplace nombreux y compris à l'extérieur, assez rare pour un club de ce niveau.
    Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
    Y'a les Voltigeurs de Chateaubriand aussi
    Au Cameroun il y a des noms sympas: Tonnerre yaoundé, Canon yaoundé, les Astres FC, Coton sport garoua, new stars de douala...
    The Strongest - Bolivie

    Epic comme nom 8)
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    9 18