Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // SO FOOT sélectionne le 12èmehomme Orange

Top 10 : les meilleurs publics du monde

L'ambiance s'aseptise dans les stades ? Ah bon, vraiment ? Du Maroc à l'Italie, en passant entre autres par l'Argentine et la Turquie, il subsiste des tribunes où il fait bon suivre le football. C'est parti pour un tour de monde des 10 stades les chauds de la planète !

Modififié
1. Boca Juniors (Argentine)
La Bombonera : rien que d'évoquer ce stade, viennent en tête des images folles, des supporters en transe remplissant des gradins tombant à pic sur la pelouse, une vénération d'idoles quasi-mystique, du bleu, du jaune et des papelitos qui volent dans le ciel de Buenos Aires. Avec Boca Juniors, l'expression « douzième homme » prend tout son sens. L'idéal pour prendre mesure de la ferveur que génère le club xeneize, c'est d'assister au fameux Superclásico face au grand rival River Plate.
Vidéo

2. Borussia Dortmund (Allemagne)
Le naming fait parfois des ravages. Comme à Dortmund, où le mythique Westfalenstadion a été renommé Signal Iduna Park en 2005, en échange d'un juteux contrat de sponsoring. Tant pis pour le sacrilège, cette enceinte reste l'une des meilleures d'Europe pour vivre intensément le football. Surtout depuis que le BVB a retrouvé le chemin du succès. Avec près de 25 000 places d'un seul bloc, la Südtribüne est la plus grande tribune debout d'Europe. Les supporters y organisent régulièrement des tifos parmi les plus spectaculaires au monde.
Vidéo

3. Celtic Glasgow (Écosse)
Si on ne devait retenir qu'un chant de supporters, ce serait bien sûr le You'll never walk alone, qui provoque immédiatement des frissons aux spectateurs, même les plus blasés d'entre eux. Si cet hymne est adoré par les « Scousers » de Liverpool, c'est au Celtic Park de Glasgow que sa version a cappella rend le mieux. Écharpe verte tendue de rigueur et yeux rougis par l'émotion.
Vidéo

4. Raja Casablanca (Maroc)
En Afrique aussi, le football se vit intensément, notamment en Égypte avec Al Ahly, en Tunisie avec l'Espérance de Tunis ou au Maroc avec le Raja Casablanca. Les fans des Aigles Verts – réunis sous le nom évocateur de « Vox Populi » – ont récemment livré une impressionnante démonstration de ferveur et de puissance vocale lors d'un simple amical contre l'OGC Nice. On n'ose imaginer ce que donne l'ambiance lors du derby face au Wydad Casablanca !
Vidéo

5. Naples (Italie)
Les tifosis napolitains peuvent bien être moqués par la plupart de leurs homologues du Nord de l'Italie, ils ont su transformer cette haine en force : eux contre tous les autres. Au Stadio San Paolo, pas question d'assister au match comme on va au spectacle. Il est ici question de vie, de mort et de fierté de toute une ville et de toute une région.
Vidéo

6. Galatasaray (Turquie)
À Istanbul, la lutte à trois que mènent Galatasaray, Fenerbahçe et Beşiktaş pour la suprématie sportive nationale donne lieu à d'incroyables démonstrations de force en tribunes. Sur le plan du volume sonore et des animations, le match est serré, mais les succès sportifs actuels du premier club nommé lui confèrent un léger avantage. « Bienvenue en enfer ! »
Vidéo

7. Athletic Bilbao (Espagne)
Après 100 ans de bons et loyaux services, le vieux stade San Mamés de Bilbao est en cours de démolition. La « Cathédrale » , lieu de pèlerinage pour tout fan basque de football qui se respecte, est remplacée dès cette saison par une nouvelle enceinte homonyme, plus grande et plus moderne. Espérons qu'elle saura accueillir la même ferveur bouillante.
Vidéo

8. Étoile rouge de Belgrade (Serbie)
Si vous souhaitez assister à un match dans la région des Balkans, le choix est large. Notre préférence va vers le « Marakana » de Belgrade, stade impressionnant qui sait s'enflammer pour les rendez-vous importants, notamment les affiches européennes qui ont fait la grandeur de ce club, mais qui malheureusement sont plus rares ces temps-ci…
Vidéo

9. Urawa Red Diamonds (Japon)
Vous voulez de l'exotisme ? Allez au Japon voir comme le football a gagné en popularité en l'espace de deux décennies. À Saitama tout particulièrement, le ballon rond provoque un engouement unique et le grand stade de la ville accueille régulièrement plus de 50 000 spectateurs en son sein. Des spectateurs qui ont su retenir le meilleur des ambiances sud-américaines et européennes pour soutenir leurs favoris.
Vidéo

10. Saint-Étienne (France)
Et la France alors ? S'il n'existe pas une culture football aussi développée que chez nos voisins, quelques stades valent le déplacement et notamment le fameux Geoffroy-Guichard de Saint-Étienne. Là-bas, pas question de vivre dans la nostalgie des exploits passés, l'avenir s'annonce prometteur et les réputés groupes de supporters Magic Fans et Green Angels ne s'y trompent pas.
Vidéo

En bonus, nos 5 fans sélectionnés ce mois-ci par le12èmehomme ont eux aussi poussé la chansonnette dans un stade, mais pas que...


– Par Régis Delanoé
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Podcast Football Recall Épisode 9: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses Hier à 15:49 Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ? 1 Hier à 14:00 Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 8 Hier à 12:20 Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? Hier à 11:33 Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 9 Hier à 10:00 Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 Hier à 09:54 La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou