1. //
  2. // Barrages Coupe du monde 2014
  3. // Ukraine/France

Top 10 : les légendes ukrainiennes

Que ce soit sous les couleurs de l'URSS ou pour leur pays émancipé, ils sont nombreux à avoir marqué l'histoire du football ukrainien . De Lobanovski à Timochtchouk en passant par Chevtchenko, retour sur les carrières de 10 hommes qui ont participé de l'adversaire des Bleus en barrages. Un top sponsorisé par Des Chiffres et (surtout) des Lettres.

Modififié
Valeri Lobanovski : Le précurseur

Ailier gauche de formation, Valeri Lobanovski n'a pas tant marqué le football par ses performances sur le terrain que par son talent d'entraîneur. Dans les années 70, il prend les rênes du Dynamo de Kiev et inculque sa discipline de fer aux joueurs soviétiques qui composent l'équipe. Il écrase le championnat d'URSS (7 titres) et s‘illustre également sur la scène européenne avec deux Coupes des coupes. Parallèlement coach de la sélection, Valeri s'exile lors de la dislocation de l'Union. Après un crochet par le Golfe persique, il continue son parcours dans une jeune Ukraine en 97, où il enlève 6 titres avec le Dynamo Kiev et l'aide d'un certain Andrei Chevtchenko. À la tête de la sélection nationale en 2000, il ne réussit pas à se qualifier pour la Coupe du monde 2002. Sosie officiel d'un Boris Elstine à la fin d'un déjeuner d'affaire, Lobanovski ne résistera pas à cet échec. Quelques mois plus tard, un AVC aura raison de ce coach de légende.


Oleg Blokhine : Un bloc à lui tout seul

Joueur de génie, Blokhine remporta le Ballon d'or 1975 et une flopée de titres de champion d'URSS agrémentée bien souvent du titre de meilleur buteur du championnat. Un buteur unique qui n'eut jamais la même réussite en équipe nationale qu'en club. Loupant successivement les Coupes du monde 74 et 78 ainsi que les Euros 80 et 84, Blokhine détient tout de même le record de sélections pour l'URSS avec 112 matchs pour 48 réalisations.
Mais Oleg Blokhine c'est avant tout la réussite du football à l'ancienne, un pur produit du régime soviétique. Impassible, pas très loquace, l'homme n'est pas connu pour sa cordialité démesurée. Entraîneur de l'Ukraine lors de son Euro 2012, beaucoup retiendront sa relation conflictuelle avec Andrei Chevtchenko. Deux caractères diamétralement opposés entre la star des années 2000, élevée par Berlusconi et le froid Blokhine, bonne pousse de l'école soviétique.

Igor Belanov : Le furet soviétique

Ballon d'or 1986 : ça claque ! Certes, Maradona était hors-jeu puisque non européen (règle abolie en 1994), mais ça claque tout de même. À l'époque, il devance des gars de la trempe de Lineker, Butragueño ou Amoros et envoie définitivement Platini dans les livres d'histoire.En cette année de Coupe du monde, trois autres de ses coéquipiers figureront dans la présélection de France Football ( Yakovenko, Dassaev, Zavarov). L'URSS semble revivre. L'Euro 88 le confirmera. Belanov n'est sans doute pas le plus doué de cette génération, mais régale par ses appels en profondeurs et son sens du but. Rapide et puissant, mais aussi doté d'une frappe de mule, Igor est avant tout un joueur dévoué et combatif. Le plus drôle dans tout ça c'est qu'il sort le match de sa vie le jour de l'élimination de l'Armée Rouge en 8e de finale de la Coupe du monde mexicaine. Un triplé fantastique contre la Belgique de Pfaff pour une défaite 3-4 à la surprise générale. La faute à pas de chance comme deux ans plus tard contre la Hollande de Van Basten en finale de l'Euro 88… Foutu plat pays !

Vidéo
Aleksandr Zavarov : Le plus français

Entre Nancy et la Juventus, il n'y a qu'un pas qu'avait franchi Michel Platini en son temps. Même trajet mais dans le sens inverse pour Aleksandr Zavarov, qui a terminé sa brillante carrière du côté lorrain. Avant cela, Sacha, son surnom chez les Bianconeri, s'était fait remarquer sous le maillot de l'URSS (finaliste de l'Euro 88) et avait empilé les titres avec le Dynamo de Kiev de la fin des années 80. Milieu de terrain offensif désigné meilleur joueur soviétique en 86, il entame sa reconversion sur le banc de Saint-Dizier en 95. Des choix étranges qui n'ont en rien altéré sa stature et pourraient lui servir puisqu'il a intégré le staff de l'équipe d'Ukraine qui accueillera la France en barrages ce vendredi.

Vidéo
Alexeï Mikhailtchenko : L'anonyme

Moins connu que ces colistiers, Mikhailitchenko à la particularité non négligeable de s'être produit pour trois équipes nationales différentes, toutes reconnue par la FIFA. Excusez du peu. À la chute de l'URSS, avec qui il avait déjà connu 36 sélections et une breloque en Or aux J.O de Séoul, il deviendra le capitaine de l'équipe de la communauté des états indépendants du football (C.E.I) avec laquelle il disputera l'Euro 1992 avant d'honorer deux sélections sous le tout nouveau maillot canari des Ukrainiens. Sa carrière en club mentionne une autre rareté. De 1990 à 1996, Alexei remportera sept titres de champion consécutifs dans trois pays différents avec le Dynamo Kiev, la Sampdoria de Gênes et les Rangers. Même Zlatan et ces 8 titres n'ont pas fait mieux. Malin, Alexei commence sa carrière d'entraîneur sous les ordres de Lobanovski au Dynamo Kiev. À sa mort, c'est lui qui assurera avec brio la succession de la légende. On le retrouve en 2008 à la tête de l'Ukraine. C'est essayé mais c'est raté. Une élimination en barrage de la Coupe du monde 2010 plus tard, Alexei retrouve l'anonymat.

Sergueï Rebrov : Dans l'ombre du maître

Avec Andrei Chevtchenko, Sergueï Rebrov a composé l'un des duos d'attaque les plus redoutés d'Europe. Moins populaire mais tout aussi efficace que son compère, Rebrov a débuté sa carrière à l'effondrement du bloc en rejoignant les rangs de Donetsk avant d'exploser avec le Dynamo de Lobanovski. 93 buts en 189 rencontres et un titre de meilleur buteur de la Ligue des champions en 1999 conduiront Sergueï à rejoindre la Premier League et Tottenham l'année suivante. Doté d'une frappe aérienne, l'attaquant de poche (1,73m) ne s'acclimatera jamais à ses nouvelles couleurs, pas plus qu'à celles de Londres : «  Les gens foncés te voleront  » , adressera Sergueï à un Roman Pavlyuchenko fraichement débarqué chez les Spurs. Une polémique qui influencera son retour à Kiev avant une fin de carrière anonyme à Kazan. En sélection et malgré son statut de pilier, il n'inscrit que 15 buts (75 capes), laissant la gloire et les paillettes à ce playboy de Cheva.


Andrei Chevtchenko: L'Homme but

Chevtchenko c'est 764 matchs au plus haut niveau et 374 buts… Bon déjà ça ça calme. Après c'est aussi un palmarès individuel immense ou se confondent les distinctions de meilleurs buteurs des championnats ukrainien et italien, de la sélection ukrainienne aussi, le tout auréolé d'un Ballon d'or 2004. En club son palmarès est tout aussi long puisqu'il mentionne une Ligue des champions (2003), une Supercoupe d'Europe(2003), une coupe d'Italie (2003), un Scudetto (2004), la Cup, la Coupe de la Ligue Anglaise (2007) et encore une flopée d'autres trophées avec le Dynamo Kiev.Jusque-là tout est parfait. Pour un joueur lambda, la suite serait tout aussi parfaite, mais Andrei n'a jamais été un joueur comme les autres. Dès lors, ce penalty raté lors de la finale de la Ligue des champions la plus improbable, en 2005, reste sans doute sa plus grosse déception. C'est lui, sans doute impressionné par un Dudek transcendé ce soir-là, qui offrira le sacre à Liverpool.Il n'en reste pas moins qu'Andrei Chevtchenko a su tirer sa révérence au bon moment. Chez lui, en Ukraine, lors de son Euro et avec un doublé pour son entrée dans la compétition. De quoi faire rêver tout un peuple à une seconde jeunesse. Sauf qu'à 34 ans, Cheva avait déjà tout donné. Au revoir l'artiste.

Vidéo
Andreï Voronin : Le Francis Lalanne de l'Est

Un physique de tueur à gages dans un mauvais James Bond au service d'une bonne patte droite : c'est tout en paradoxe qu'Andreï Voronin traîne son catogan blond sur les pelouses européennes depuis plus de 18 ans. Milieu de terrain prolifique en Bundesliga, il tente l'exode en Angleterre, à Liverpool précisément, en 2007. Raté. Le maillot des Reds ne sied guère à l'international aux 74 sélections, qui finira par accepter sa condition en regagnant l'Est après 3 saisons du côté d'Anfield. Malgré un talent indéniable gâché par des blessures récurrentes, le principal fait d'arme d'Andreï reste d'avoir épousé Yulia, créature divinement dotée et qui participe désormais à la légende d'un joueur à la carrière en dents de scie.

Vidéo
Anatoly Timochtchouk: Encore et toujours

Une longue tignasse blonde en guise de signe distinctif et surtout trois finales de Ligue des champions en 4 saisons au Bayern Munich. Cantonné au banc sous le règne de Van Gaal, il retrouvera le terrain avec l'arrivée de Jupp Heynckes. En alternance avec Luiz Gustavo, il formera un milieu plein de roublardise et de sang-froid aux côtés de Bastian Schweinsteiger. Au total le bonhomme jouera tout de même 131 matchs étalés sur trois saisons avec le club bavarois. Capitaine depuis le départ à la retraite Andrei Chevtchenko, il ne dépareille pas encore au sein d'une équipe bleue et jaune dont il détient le record de sélection (121). Dans quelques mois et à 35 ans il pourrait s'envoler pour une deuxième Coupe du monde… ou pas !

Dmitri Chigrinski : Un talent couteux

Dmitri a forgé sa légende à coups de millions. Profitant de la hype du Shakhtar Donetsk lors de la saison 2008-2009, Chigrinski débarque en Catalogne pour prendre la place d'un Rafa Márquez vieillissant dans la défense centrale de Barcelone. Malgré son prix (25 millions d'euros plus une clause libératoire atteignant les 100 millions) et les compliments de Pep Guardiola, il ne s'imposera jamais et repartira à Donestk la queue entre les jambes au bout d'un seul exercice couronné d'un titre en Liga. Avoir la coupe de Carles Puyol ne suffit pas pour séduire le Camp Nou.

Bonus : la triste histoire de Myroslav Stupar

Arbitrer un match de Coupe du monde n'est jamais simple. Mais officier durant ce France-Koweït de 1982 l'était encore moins. La faute au président de la Fédération koweïtienne de football, par ailleurs frère de l'émir, qui a décidé, ce jour-là, de pourrir la vie de Myroslav Stupar. Arbitre professionnel et sans histoire, il n'en a pas cru ses yeux quant à la 82e minute d'un match déjà plié depuis longtemps en faveur des Bleus (3-1), il a vu Fahid Al-Ahmad Al-Sahab, descendre sur la pelouse et demander à ses joueurs de rentrer aux vestiaires. La cause : un but de Giresse totalement valable, mais entaché d'un coup de sifflet venant des tribunes et déstabilisant la défense koweïtienne. La suite est connue par beaucoup. Stupar reviendra sur sa décision en invalidant le but français et sera radié de la FIFA jusqu'à la fin de la compétition. Plus jamais Myroslav n'officiera dans un Mondial. Une histoire à faire pleurer quand on sait que l'arbitre soviétique (aujourd'hui ukrainien) n'avait pas grand-chose à se reprocher. Il témoignera des années plus tard dans l'excellent livre consacrées aux anecdotes ayant parcouru l'histoire de l'équipe de France Les miscellanées des Bleus : «  Personne ne m'a critiqué parce que dans les règles officielles, il n'y avait pas encore de consignes sur ce qu'il fallait faire dans ce genre de situation. Le statut n'a été adopté qu'en 2006, 24 ans après. Et on a alors écrit que lorsqu'un joueur était déconcentré par un coup de sifflet dans les tribunes…l'arbitre doit faire un entre-deux. »

Oui, mais voilà en 2006 Myroslav avait 65 ans et plus personne ne pouvait rien pour lui. Triste histoire qu'on vous disait…



par Raphael Gaftarnik et Martin Grimberghs
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Et Tchernobyl c'est pour les chiens (a 5 pattes avec une corne)?
cerveau-gauche Niveau : Loisir
La photo de Valeri Lobanovski, le premier, me fait penser à lui:

http://www.google.fr/imgres?client=safa … 3&hovw=261
Cousin Machin Niveau : District
Anatoly Timochtchouk, voilà un mec qui a toujours été ultra professionnel. Jamais vraiment titulaire indiscutable, quasi toujours remplacant de luxe au Bayern. Et pourtant, jamais il l'a ouvert pour geindre ou réclamer du temps de jeu, même lorsque il y a environ 2 ans les perfs de Luis Gustavo etaient plus que discutables.
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Milla Jovovich a aussi un joli côté "Légende Ukrainienne", non ?

http://www.kftv.com/files/lib/ckfinder/ … vovich.jpg
Putain Rebrov, qu'est ce qu'il m'a fait kiffer ce joueur.

Sinon j'aime beaucoup le fait que l'article ne soit pas un classement (pas de N°1, 2 ...).

Ca permet à chacun de mettre son favori en premier.
JaphetN'Do Niveau : CFA2
Olga Kurylenko ?
Jeu direct Niveau : CFA
Je ne reviendrai ici que quand l'un d'entre vous aura dégoté la photo de Yulia "divinement dotée" Voronin
Merci
leopold-saroyan Niveau : Ligue 1
Oleg Blokhine : une bonne trogne à la brejnev...pouah !

Le coup du France-Koweït c'était surréaliste (la tête d'hidaldo!) je m'en souviens très bien, teenager à l'époque.

Ya eu un paquet de faits hallucinants à cette wordcup : Le France-Koweït, L'attentat sur battiston sans sanctions, Allemagne Autriche (le match de la honte)...
Philiiiiippe Niveau : CFA2
Le meilleur buteur de la Ligue des Champions n'était autre que Shevchenko (avec Dwight Yorke).
Rebrov, on peut éventuellement le considérer meilleur buteur pour l'année suivante avec 10 buts, or si l'on ne compte que la phase finale, les meilleurs buteurs sont Jardel, Rivaldo et Raul avec 10 buts, Rebrov avec... 9 buts. (saloperie de tours préliminaires ^^)
Philiiiiippe Niveau : CFA2
* de la Ligue des Champions 1999
GenzoLloris Niveau : DHR
Et Sergueï Skatchenko ? (l'ukrainien le plus connu dans toute la Moselle s'il vous plaît!)
pointardinho Niveau : District
oui et son fameux but face à monaco(une superbe tête ) si je me souviens bien...

bordel, se souvenir d'un buteur ukrainien jouant à Metz..

bordel d'addiction qu'est le foot
Même si ça ne veut rien dire car il n'y avait pas lespays sud américains avant 94, Mine de rien l'Ukraine c'est autant de joueurs ballon d'or que le Portugal, les pays bas ou l'Espagne, un de moins que la France ou l’Angleterre!
Parce que Baltacha, c'est quand même autre chose que Chygrinski hein.
lepapierseulnesuffitpas Niveau : DHR
Où est Mila Kunis ?
La légende du Dynamo pendant la guerre et leur héroïsme face aux nazis est à ajouter aussi.
Sur ce sujet, je conseille vivement ce livre sur le foot en europe de l'est, avec un long sujet sur l'Ukraine
http://www.amazon.fr/Behind-Curtain-Tra … han+wilson
Tu devais faire parti de cette liste Artem Milevskiy ! Tu étais l'élu !
Shevchenko est le meilleur attaquant que j'ai vu joué, dommage qu'il était chez le rival..
il y a 1 heure Malouda va jouer la Gold Cup avec la Guyane il y a 1 heure Des matchs de C1 sur Facebook 4
Hier à 22:15 Shrewsbury et le retour d'une tribune « debout » en Angleterre 12 Hier à 21:02 Le monde du foot rend hommage à Stéphane Paille 17 Hier à 19:00 Jorge Mendes mis en examen pour délit fiscal 32 Hier à 18:06 Stéphane Paille est décédé 30
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 15:58 La Ligue des champions reprend ce soir ! 25 Hier à 15:45 Lugano prolonge à São Paulo 5 Hier à 12:12 Falcao s'essaye au baseball 3 Hier à 11:10 Sow, Cabaye et Hazard actionnaires d'un futur club de D2 américaine 11
lundi 26 juin FIFA : Bild ouvre le rapport Garcia 67 lundi 26 juin Boca et le souvenir de la D2 7 lundi 26 juin Danny Newton, le nouveau Jamie Vardy ? (via BRUT SPORT) lundi 26 juin Le logo d'Oxford United à l'intérieur du maillot de Bristol City 7 lundi 26 juin Bagarre générale lors d'un match de charité 35 lundi 26 juin La simulation grotesque d'un défenseur de Bahia 10 dimanche 25 juin Sergio Ramos acrobate en vacances 4 dimanche 25 juin Pogba marque en dabant 59 dimanche 25 juin Le central de Kansas met une bicyclette 7 dimanche 25 juin Crivelli à Angers 14 samedi 24 juin City remporte le derby de New York 9 samedi 24 juin Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 11 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 11 vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 19 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 38 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 201 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 24 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 2 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage...