Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 14 Résultats Classements Options
  1. // Foot & Loisir

Top 10 : les jeux à la con

Au-delà d'avoir « le plus beau métier du monde » , la vie de footballeur peut vite devenir chiante. Eh ouais, à force de répéter leurs gammes tous les jours à l’entraînement, les joueurs finissent par s’emmerder. Du coup, en grands enfants, ils innovent parfois pour casser la routine. Au-delà des parties de FIFA, de Mario Kart ou de tarot, les footballeurs sont même assez doués pour inventer des jeux à la con. Florilège.

Modififié

Le drone challenge de la Roma :


C’est la dernière nouveauté en matière de jeu pour footballeur friqué qui s’emmerde à l’entraînement : faire voler un drone dans un but et le dégommer à coups de grosse patate en tirant du point de penalty. Une idée gorafienne proposée par la Roma cet été, avec Nainggolan, Strootman et le légendaire Cafu comme participants. Que des caresseurs de ballon quoi. Simple sur le papier, ce jeu est aussi débile qu’utile puisqu'il permet de travailler la précision du joueur, mais détruit un objet à plusieurs centaines voire milliers d’euros. Définitivement une discipline de niche réservée aux riches footeux, ou youtubeurs à succès.




Le One Tag challenge :


Vicieux et technique : le One Tag challenge colle parfaitement au club qui l’a récemment popularisé, l’Atlético de Madrid. En gros, c’est un genre de trappe-trappe -ou de chat-bite, c’est selon - avec le ballon. Le règlement est là aussi très simple : le challenger dépose une transversale sur le dos d’un partenaire, qui, s’il est touché, doit reproduire le geste sur une autre victime. Un cercle vicieux bête et méchant, mais qui reste tout aussi utile pour travailler les caviars. Une discipline seulement accessible aux plus techniques, également connu sous le blase de « Toni Kroos challenge » . En revanche, elle est strictement interdite du côté de l’Étrat ou pour Cheick Diabaté.




Le têtes-à-têtes dans la poubelle :


Non, on ne parle pas d’une date Tinder foireux, mais bien d’une mode qui s’est propagée dans toute la planète foot en 2015. Des plus grands vestiaires européens à celui du club de district de ton patelin, tout le monde s’y est essayé, avec plus ou moins de succès. Que ce soit à table en mise au vert, ou sur les bancs d’un vestiaire, le principe reste le même : tous les joueurs se renvoient successivement le ballon de la tête jusqu’au dernier qui a la lourde responsabilité de viser la poubelle. Aucun point de règlement ne fixe un nombre d’essais maximum. À noter la variante, illustrée ici par James Rodríguez, avec le capitaine ou le technicien du groupe qui reprend la ballon au milieu de vestiaire après chaque partenaire. Bref, un mélange chelou entre un spectacle d’otarie à Marineland et un match de Pro A, tout ça pour foutre un ballon à la poubelle : sacrilège.

LA FAMILIA 🇨🇴 1/2

Une publication partagée par Fredy Guarín (@fguarin13) le



Le Dizzy penalty challenge


Encore un phénomène footballistique viral de 2015 : le Dizzy penalty challenge. Rien à voir avec La Peste, Dizzy peut se traduire par « penalty bourré » . Pourtant, le défi ne requiert aucune goûte d’alcool - même si on le recommande - , le but étant de frapper un penalty après dix tours autour du cuir, suffisants pour déséquilibrer le challenger. Et celui-là, tout le monde l’a essayé, footeux ou pas. Pas de quoi perturber Harry Kane, qui même « bourré » , tire parfaitement son péno. Son sang anglais y est sûrement pour quelque chose.




Le Spikesball challenge


Si le poste de gardien est effectivement à part, les portiers ont aussi leur propre jeu à la con. Plus qu’un simple jeu d’ailleurs, puisque c’est devenu un exercice de spécifique qui s’inspire du jeu « Spikeball » . Curieux mélange entre volley et gymnastique, il consiste à disposer deux binômes de gardiens autour d’une espèce de trampoline sur lequel ils doivent renvoyer la balle à la main, en une touche, sans que celle-ci ne tombe. Oui, ils ont l’air cons. Mais oui aussi, ils travaillent leurs réflexes. Jeux de mains jeux de gardiens.




Le Calcul Challenge


Spécialité des joueurs du PSG la saison dernière - jeu favori en tout cas -, le calcul challenge porte bien son nom, et n’a pour une fois rien à voir avec le foot. Bien au contraire, il fait appel aux neurones des joueurs. Un défi lancé par le collectif d’humoriste de la Synésia, qui l’explique ainsi : « Il faut lancer le beat, ensuite danser, poser des calculs, dire les réponses et les reprendre » , le tout de plus en plus vite. Une pratique made in Paris, importée par Laivyn Kurzawa au PSG, avec plus ou moins de réussite.

@cocacola & @football_stories tested @kurzawa_20 at #CalculChallenge ! 💯

Une publication partagée par Paris Saint-Germain (@psg) le



Le jeu de la barre ou challenge Téléfoot


Doit-on vraiment expliquer le principe du plus indémodable des jeux de footballeurs ? Non. Mieux, on va laisser Ronnie faire.


Koreus.com

Recommandé par Fred Calenge.



Le combo toro-petit pont massacreur


Encore un classique. Bien qu’interdit dans les cours de récré, le petit pont massacreur séduit toujours, ou plutôt sa version aseptisée combinée aux toros lors des entraînements. Si certains, prudents, préfèrent la règle du « un petit pont = un tour en plus » , d’autres en profitent pour massacrer la victime aux jambes trop écartées. Du côté du Barça, c’est ainsi Jérémy Mathieu qui s’est plusieurs fois fait ridiculiser. On ne juge pas.



Au Bayern, Alaba est lui tout simplement sorti sur civière après un petit pont infligé par un membre du staff. Dur.




Le chamboule-tout revisité


Un Bayern où l’on ne manque pas d’idées en matière de jeux cons, et qui aurait d’ailleurs pu en grande partie remplir ce top grâce au prolifique duo Ribéry-Alaba. Mais le passage de Pep Guardiola a aussi laissé des marques un peu plus techniques, combinées aux bonne vieilles recettes franchouillardes allemandes. Le technicien espagnol s’était ainsi confronté à Thomas Müller, très joueur à défaut d’être unanimement reconnu comme grand joueur, lors d’un chamboule-tout revisité, ballon au pied.



L’indémodable cul rouge pour les perdants de tout ces jeux


Un dernier classique pour finir : le cul rouge. Un nom explicite puisque le principe est de placer un joueur sur la ligne de but, dos à ses coéquipiers, qui le canardent tour à tour. Une punition qui a clairement pour objectif de torturer le plus possible le pauvre type sur la ligne. Dans la plupart des cas, ce dernier a été placé là à la suite d'un défi perdu, (voir la liste ci-dessus). Perso, ça rappelle surtout des parties de trente-et-un qui se sont mal finies. Mais bon, voir Thomas Müller se faire botter le cul, ça fait toujours plaisir.



Par Adrien Hémard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 12:51 Super Jackpot Euro Millions : 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi
Hier à 13:06 « Messi, ramène-moi la Coupe! » : le tube du Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) Hier à 11:51 Benzema dans le dur 72 Hier à 10:53 Le championnat congolais suspendu 15
Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
mercredi 18 avril La Juve cale, le Napoli s'en sort et la Lazio file au septième ciel 34 mercredi 18 avril En Algérie, un fan monte en haut d'un projo pour allumer un fumi (via Facebook SO FOOT) mercredi 18 avril Joey Barton, nouvel entraîneur de Fleetwood Town 28 Podcast Football Recall Épisode 15 : La malédiction du LOSC, le transfert d'Iniesta et la générosité du PSG mercredi 18 avril Trois joueurs se blessent sur la même action en Hongrie 20 mercredi 18 avril La FIFA veut réorganiser deux compétitions 38 mercredi 18 avril On a besoin de vous connaître ! mercredi 18 avril Remplacé, Thiago Santos insulte et frappe son coach 27 mercredi 18 avril La VAR en Ligue des champions en 2019-2020 ? 49 mercredi 18 avril Les Herbiers sur leur nuage 22