1. //
  2. // Amical
  3. // Belgique/France

Top 10 : Les Français de Belgique

Wilfried Dalmat, Frédéric Bulot, William Vainqueur, Yohann Thuram ou encore Gérard Depardieu ont été les derniers Français à exporter leur talent en Belgique. Avant eux, ils ont été très nombreux à franchir la frontière, que ce soit pour aller acheter des clopes moins chères ou claquer des buts. On retrouve même des Ballon d'or.

Modififié
96 34
1 - Bertrand Laquait

2005, après trois saisons à Charleroi, Bertrand Laquait met la Belgique à ses pieds. L'ancien international belge Filip De Wilde allant même jusqu'à balancer dans la presse que « Bertrand Laquait [...] maîtrise toutes les facettes de son métier: il apparaît comme un gardien complet, et il pourrait aisément s'imposer comme titulaire dans une grande équipe belge » . Sans surprise, l'ancien portier de Nancy remporte le titre de gardien de la saison et celui de Zèbre d'or, récompensant le meilleur joueur de Charleroi (il braquera un second Zèbre doré en 2009). Un septennat en Jupiler League, ça vous marque un homme. Et puis merde, comment ne pas mentionner le passage du portier en Belgique sans parler de son caramel. 20 décembre 2003, début de match contre Mons. Laquait touche son premier ballon et balance un cachou en direction de son attaquant. Le vent aidant, la gonfle, après un rebond, termine dans les ficelles du gardien adverse (un certain, Van de Putte, véridique). Boum.


2 - Jean-Pierre Papin

42 matchs, 27 buts. JPP n'est resté qu'une seule saison à Bruges. Visiblement pas pour enfiler des perles. C'était avant sa folle aventure olympienne, bandana autour du bras et papinade dans les gueules. Débarqué de Valenciennes, l'attaquant va secouer la Belgique pendant une saison, remportant au passage une Coupe de Belgique et ses premières sélections en équipe de France. Sa saison de dingue lui ouvre même les portes du Mondial 86 ainsi que de l'Olympique de Marseille. Saloperie de tremplin.

Youtube

3 - Tony Vairelles

Grand cœur malade. Le passage de Tony à Lierse constitue le début de sa traversée du désert sportive. C'est la pire saison de sa carrière. Il va tout connaître : les blessures (quinze petits matchs, zéro but), l'affaire des matchs truqués, le banc de touche et le mépris de son entraîneur. Venu à Lierse pour se relancer, Vairelles va toucher le fond et rebondir à Tours dans la foulée. La Belgique ne le méritait pas.

4 - Eliaquim Mangala

La Belgique, c'est quasiment chez lui. Formé à la belle école du Standard, le stoppeur du FC Porto va garder la forteresse de Sclessin pendant trois ans (plus de 100 matchs avec Liège). Au Standard, Eliaquim impressionne déjà. Il fait partie de cette jeunesse triomphante emmenée par les Defour et Witsel, qui accroche le titre de champion en 2009. Déjà solide dans les duels, Mangala n'est pas encore le roc qu'il va devenir au Portugal, mais le potentiel est là. Beau bébé.



5 - Cyril Théréau

Icône de l'Amour au Chievo depuis trois saisons, Théréau s'est fabriqué en Belgique. Anderlecht mais surtout Charleroi où il a passé trois belles saisons. Deuxième meilleur buteur du championnat en 2010, Zèbre d'or (meilleur joueur de la saison à Charleroi), le longiligne attaquant se construit une jolie petite réputation d'emmerdeur de défenses. Suffisant pour lui ouvrir les portes du Calcio.



6 - Olivier Dacourt

Une saison avant de dire au revoir. Voilà le triste résumé du passage d'Olivier Dacourt au Standard en 2009 après une brillante carrière en Angleterre (Leeds, Everton), en Italie (Inter, Roma) et en France (Strasbourg et Lens). Un poil cramé physiquement quand il arrive à Liège - il a 34 ans - le Montreuillois de naissance peine à trouver le rythme dans un championnat où le physique n'est jamais laissé au hasard. Pis, le courant ne passe pas du tout entre Dacourt et Bölöni, le coach du Standard. Après deux mois de n'importe quoi, Dacourt décide de s'arracher et annonce sa retraite dans la foulée. Il méritait mieux. Tellement mieux.

7 - Joël Cantona

Avant de filer des rasoirs Bic à son frangin, donner la réplique dans Les collègues ou coacher l'équipe de France de beach-soccer, Joël Cantona s'est essayé au football. À l'OM, d'abord, comme toute la famille, et un peu partout, ensuite, comme toute la famille aussi. Il a même fait une pige d'un an à Anvers, pour voir si les diamants avaient du goût. Pendant une saison (1988-1989), Joël taquine le cuir dans un championnat peu médiatique où son seul nom ne suffit pas à rameuter la foule. Le premier Canto à avoir porté les couleurs du clan hors des frontières, c'est bibi.

8 - Julien Gorius

Voilà un homme que le championnat de France a délaissé. Deux matchs pour le club de sa ville de naissance (Metz) et direction la Belgique. À seulement 25 piges, le solide milieu de terrain a déjà écumé de nombreuses taules (FC Brussels, FC Malines et Genk) tout en enquillant les titularisations. Au sein du championnat de Belgique, Gorius jouit d'une belle réputation avec un gros volume de jeu dans l'entrejeu. À Genk, Gorius joue même numéro 10. Un poste plaisir pour ce gros bosseur. Même si en Belgique, on dit qu'il joue plutôt « médian » .



9 - Gregory Pujol

L'attaquant le plus classe de Ligue 1, si, si. Avant de régaler la chique avec Valenciennes, Greg a été formé à l'école du beau jeu à la nantaise, autrefois cépage de qualité. Arrivé sous forme de prêt à Anderlecht en 2005, Pujol profite de la blessure du titulaire du poste (Frutos) pour grapiller quelques titularisations et enfiler des buts. Dans la dernière ligne droite de la saison, il claque 4 buts et 2 passes décisives et permet aux siens de valider leur titre de champion. Une saison pour apprendre.

10 - Matthieu Verschuère

La Gantoise et Zulte Waregem, voilà le CV belge de Verschuère, milieu de terrain bagarreur et accrocheur, sorte de Mathieu Valbuena low cost (1m68 au garot). Entouré de jeunes fous et de mecs expérimentés, Verschuère prend son pied de l'autre côté des Ardennes. Il gagne même une Coupe de Belgique en 2006 avec Zulte Waregem, ce qui l'emmène en C3. Sympatoche pour un mec boudé par la Ligue 1 (deux petites saisons avec Sedan).



Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

broly1236 Niveau : DHR
Rien sur Fabien Camus ??
Et Berrier?

Sinon on dit le Lierse ou au Lierse
Message posté par broly1236
Rien sur Fabien Camus ??


Il n'est pas tunisien ?
nononoway Niveau : CFA
Et Jérémy Perbet, c'est du paté ?

Petite erreur, on ne dit pas "Le passage de Tony à Lierse" mais "au Lierse" (le club) ou "à Lierre" (la ville).

JPP légendaire !
Brian Hainaut Niveau : Ligue 1
Note : 1
Ah si les blessures pouvaient laisser tranquille Greg Pujol...Croisons les doigts ! Son intelligence de jeu est juste un régal. La classe révélée sur le tard, dans la droite lignée des Pagis et autre Jéjé Leroy..
La hyène Niveau : DHR
Je pense aussi que Jérémy Perbet méritait largement sa place dans le top 10. Bon après on peut gloser pendant longtemps sur les classements et les critères qu'on utilise pour l'établir, mais quand même, Jérémy Perbet a vraiment marqué le championnat belge, il est plus légitime et pertinent dans ce classement qu'un Olivier Dacourt (certes plus connu)qui n'a finalement pas eu un passage marquant.
Pour la petite histoire, Nicolas Ouédec est également passé par la Belgique. En 2001-2002, il rejoint La Louvière qui lutte pour sa survie en D1. A la fin de la saison, il annonce prendre sa retraite pour s'occuper de son épouse, apparemment très malade. Quelques semaines plus tard, il s'envole pour la Chine où il dispute encore deux saisons.
Fredinhovic95 Niveau : Ligue 2
Note : 1
J'insiste pour Jérémy Perbet en EDF!
Concernant Dacourt, à son arrivée au Standard il avait donné l'impression du mec sur de lui genre "vu les championnats où j'ai joué, je vais pas avoir besoin de me fouler beaucoup pour leur foutre la nique à ces petits belges".

Résultat, il était complètement cramé et n'a pas fait grand chose de bon pendant son passage au Standard...
Les mecs, Jean-Phi Caillet! Passé par Genk, c'est une icône en Chine!
nononoway Niveau : CFA
Message posté par Fredinhovic95
J'insiste pour Jérémy Perbet en EDF!


Ca fait 2 ans qu'il devrait être appelé vu la concurrence...

Mais non, il joue pas au Real donc ça sert à rien. On va p-e y réfléchir pour 2016 quand il aura mis plus de 15 buts/saison en Liga et puis on se dira "ah merde, il a déjà 30 ans".

Et voilà voilà. Ah. Mais oui, c'est pas grave. Y'a Gomis...
Nico Anelka est également "passé" par la Belgique vu que sa copine est de Charleroi :)
cantor0305 Niveau : CFA
William Vainqueur, le thierry champion du foot ! thierry tu nous manques http://www.ina.fr/video/CAB93031341
Message posté par nononoway


Ca fait 2 ans qu'il devrait être appelé vu la concurrence...

Mais non, il joue pas au Real donc ça sert à rien. On va p-e y réfléchir pour 2016 quand il aura mis plus de 15 buts/saison en Liga et puis on se dira "ah merde, il a déjà 30 ans".

Et voilà voilà. Ah. Mais oui, c'est pas grave. Y'a Gomis...


A ce moment la on prend Théréau dans le genre. Les gars faut pas déconner, ok il a claqué en Jupiler League, en Segunda en Espagne mais ca le met pas devant un mec qui claque 15 pions par saison en L1 en étant assez souvent remplaçant... Perbet est un bon joueur mais pas niveau international c'est tout. A moins qu'il nous claque une saison énorme avec Villareal pour l'instant il est pas prétendant à l'EdF
nononoway Niveau : CFA
C'est exactement ce que je dis. On se dira que c'est une bonne idée quand il aura 30-31 balais et qu'il aura montré qu'il sait faire la même chose en Liga. Ce qu'il sait déjà faire maintenant.

Du temps perdu... Tant pis pour vous.
Oui enfin j'espere que tu arrives à concevoir que les séléctionneurs préfèrent prendre des mecs qui jouent à Arsenal, Lyon ou le Real Madrid? Si le mec était si bon tu penses pas qu'un vrai gros club s'y serait intéressé?
On peut au moins se mettre d'accord sur deux trucs:
- le championnat belge est faible, n'en déplaise aux belges ici présent mais les résultats européens sur les dernières saisons ne poussent pas vraiment à l'optimiste
- les défenses espagnoles (hors Real et Barca et encore...) sont également faibles (quand on voit que Piqué est encore titulaire en selection malgré son niveau affiché ces deux dernieres saisons), qu'est ce que ca doit etre en Segunda...
J'enlève pas le mérite de Perbet d'avoir mis tous ces buts mais il faut relativiser... Le mec a réussi à se planter à Strasbourg et Angers donc bon...
nononoway Niveau : CFA
@rennes

Certes pour le niveau général du football belge.
Certes pour la logique de prendre ceux qui sont dans les plus gros clubs.

N'empêche qu'entre un gars de club moyen qui joue intelligemment, selon ses limites, avec envie, et un "prodige" au Real blasé qui se branle de son équipe nationale, le choix est vite fait.

Les goals en D1 belge, va les chercher. T'as pas de canons à caviar derrière. Et ceux de Perbet, c'est quasi que ça. Du boulot de dingue en pivot et de la démerde.

Le "talent" de vos attaquants ne vous a rien amené depuis 5 ans (je n'ose imaginer sans Zidane en 2006). Faudrait p-e commencer à se poser des questions sur l'équilibre talent-envie. Je dis pas qu'il doit être titulaire mais quand je vois le banc, je vois pas pourquoi il n'aurait pas sa place.

Et on peut se mettre d'accord sur le fait que la Ligue 1, c'est faible ?
Oui, oui, Lyon - Anderlecht 14-0, je sais.
nononoway Niveau : CFA
Et pour la remarque sur les échecs Strasbourg et Angers... C'est pas parce qu'un club te lâche que t'es nul. C'est p-e aussi que le club ne reconnait pas ton potentiel. Ou que le joueur éclot plus tard que la majorité des joueurs.

On peut en parle à Luca Toni, capocannonieri à 28 ans, meilleur buteur de Bundesliga à 31 ans et, accessoirement, champion du monde ?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
96 34