1. //
  2. // 32es
  3. // Fenerbahçe-Krasnodar

Les fourberies de Robin

Attaquant d’une élégance et d’une finesse rare, Robin van Persie s’est construit une flatteuse réputation au fil de sa carrière. Mais que ce soit avec Feyenoord, Arsenal ou la sélection néerlandaise, l’actuel attaquant de Fenerbahçe a aussi dévoilé une facette plus sombre de sa personnalité. Celle d’un joueur coutumier des joutes verbales et des querelles avec ses partenaires ou anciens coéquipiers. Florilège.

Modififié

Pierre van Hooijdonk


Entre eux, c’est une haine palpable et viscérale qui continue de s’étirer dans le temps. Dès ses débuts, à Feyenoord, Robin van Persie s’est attiré les foudres de ses partenaires. Et plus particulièrement du capitaine et star de l’équipe à l’époque : Pierre van Hooijdonk. Considéré comme l’une des plus belles promesses du football néerlandais, le gamin du quartier de Kralingen se distingue par une attitude hautaine et une morgue mal perçues à ses premiers pas en équipe première. Un mois après son intégration avec les pros en 2001, RVP défie l’autorité de Van Hooijdonk lors d’un match. Tireur de coup franc patenté de l’équipe, ce dernier se voit voler au nez et à la barbe un coup franc par son cadet devant 50 000 personnes. Conséquence de ce crime de lèse-majesté : les deux hommes ne sont pas loin de se foutre sur la gueule. Plus tard, c’est un rendez-vous pour un massage qui ravive l’animosité entre les deux compatriotes. « J’avais pris rendez-vous avec le kiné, pas lui, je n’allais pas lui céder ma place sous prétexte que j’étais le plus jeune » , se justifiera Robin, la suffisance toujours perceptible. Au Mondial 2014, l’inimitié entre les deux hommes affleure à nouveau quand Van Hooijdonk, devenu consultant, déclare à la télévision que Louis van Gaal devrait mettre le capitaine oranje sur le banc. Vexé, RVP lui balance en guise de réponse de « continuer à jouer au golf » plutôt que de se répandre dans les médias. Ce à quoi son aîné répondra : « Je ne sais pas quel est son problème. Ça en dit plus sur lui que sur moi. J’ai pensé une seconde à lui dire : "T’es un connard." » Que de l’amour.


Wesley Sneijder


Depuis quasiment la nuit des temps, c’est une tradition qui a toujours escorté la sélection des Pays-Bas. Les passes d’armes et les luttes intestines ont nourri sa réputation au fil du temps (Gullit-Advocaat, Davids-Hiddink, Van der Vaart-Boulahrouz). Et cela s’est confirmé lors de la dernière génération dorée que Van Persie incarnait avec Wesley Sneijder. À l’Euro 2008, la relation tendue que les deux joueurs entretiennent éclate aux yeux de tous. Sans savoir si c’était de manière délibérée, l’attaquant blesse le milieu à l’entraînement avant qu’ils ne s’écharpent publiquement pour une histoire de coup franc lors du quart de finale perdu face à la Russie. Le joueur du Real Madrid révèle l’incident dans la presse, ce qui provoque l’ire de son coéquipier : « J’attendais plus de classe et de personnalité de sa part. Les réelles personnalités n'ont pas besoin d'un magazine ou d'un journal pour faire comprendre leur point de vue. » Deux ans plus tard, à la Coupe du monde sud-africaine, l’attaquant d’Arsenal n’apprécie pas d’être remplacé contre la Slovaquie et lâche à Bert van Marwijk que c’est « Sneijder qui aurait dû être sorti » . Avant le Mondial 2014, c’est la décision de Van Gaal de déchoir Sneijder de son statut de capitaine au profit de son rival qui rallume la tension. « J’ai été choqué, soufflera l’actuel milieu de Galatasaray. Complètement choqué. C’est vraiment dur à avaler.  »



Klaas-Jan Huntelaar


Un autre partenaire néerlandais que Sa Majesté Robin n’a jamais pu encadrer. En plus de se disputer le poste d’avant-centre pendant plusieurs années, les deux gaillards avaient des rapports plus que froids. Tellement sue cela se reflétait parfois sur le terrain. Comme en octobre 2014, lors du succès décroché face au Kazakhstan (3-1). Sur une occasion, RVP préfère la jouer solo plutôt que de servir Huntelaar qui était selon lui mieux placé. « The Hunter » le lui fait savoir avec véhémence en lui demandant de davantage lever la tête. Une remontrance qui déplaît au capitaine néerlandais qui, en retour, lui rétorque de se taire. Et quand ce dernier parachève la victoire des siens sur penalty en fin de match, il le snobe ouvertement préférant saluer ses autres coéquipiers. « Nous avons presque le même caractère et parfois cela bloque, racontera plus tard l’attaquant de Schalke. Mais je pense que nous nous comprenons mieux maintenant et que notre relation est meilleure que jamais. » Ou pas.

Vidéo


William Gallas


À Arsenal, l’aventure de William Gallas n’a pas été une sinécure. La faute à des rapports générationnels compliqués à appréhender. Si son ressentiment envers Samir Nasri a, depuis, largement été commenté, le défenseur français a également eu du mal à s’entendre avec Van Persie. En 2008, près d’un mois après un derby londonien homérique entre les Gunners et les Spurs (4-4), l’international tricolore révèle dans la presse qu’une échauffourée a éclaté lors de la mi-temps de la rencontre. Sans le nommer, le capitaine d’Arsenal désigne RVP comme le principal responsable de cette altercation en affirmant que l'un des joueurs concernés avait six ans de moins que lui. « Il y avait un problème à la mi-temps de ce match, expliquait-il, extrêmement remonté à l’époque. Quand, en tant que capitaine, certains joueurs viennent vous voir pour se plaindre d'un autre joueur... Et quand vous allez parler au joueur en question et qu'il vous insulte en retour, il arrive un moment où l'on ne comprend plus rien. » Un secret de vestiaire éventé qui vaudra à Gallas une amende et la perte du brassard. Définitivement.



Memphis Depay


Autrefois jeune impétueux et prétentieux, Robin van Persie a dû, à son tour, faire face à la jeune garde batave décomplexée. À l’occasion d’un entraînement avant un match décisif contre le Kazakhstan dans la course à l’Euro 2016, le natif de Rotterdam échange quelques mots doux avec Memphis Depay. La scène, relatée par le journal néerlandais Voetbal Primeur, révèle que RVP a tancé son jeu partenaire pour ne pas l’avoir servi sur une action de jeu. Excédé par l’individualisme de Memphis, il lui lance : « Tu penses être un grand garçon ? » Loin d’être décontenancé par les reproches de son aîné, l’actuel Lyonnais lui assène une réponse pleine de culot et confinant au mépris. « Est-ce que les grands garçons jouent à Fenerbahçe ? » , balance-t-il à son ancien coéquipier de Manchester United. Au moins, pour une fois, Son Altesse Sérénissime et son melon ont trouvé à qui parler.


Emmanuel Adebayor


Ensemble, ils ont porté Arsenal durant trois années (2006-2009). Côte à côte, ils ont formé un duo prolifique et inscrit un total de 109 buts toutes compétitions confondues. C’était une entente délicieuse et harmonieuse, mais arrivée à son terme quand Emmanuel Adebayor a fait le choix de rejoindre Manchester City. Pour ses retrouvailles avec son ancien club sur la pelouse de l’Etihad Stadium, en septembre 2009 (4-2), l’international togolais se distingue d’une manière singulière en mettant des coups à quasiment tous ses ex-partenaires. D’abord une gifle donnée à Alex Song, lequel le considérait comme son « grand frère » . Puis, surtout, un essuyage de crampons gratuit sur le visage de Van Persie. Un geste qui lui coûtera trois matchs de suspension. « Je suis triste et déçu par la petitesse d'Adebayor ainsi que par sa faute volontaire » , regrettera le Hollandais volant. Pour couronner son œuvre ce jour-là, Adebayor gratifie son nouveau public d’une célébration inoubliable où il parcourt une bonne partie du terrain pour aller chambrer le parcage des fans londoniens. Une façon comme une autre de dire qu’il n’oublie pas d’où il vient.

Vidéo


Tim Krul


Insupportable, dédaigneux, fourbe, présomptueux, voire mesquin, volcanique et, parfois même, exaspérant. Tous ces traits de personnalité, Van Persie les a étalés durant toute sa carrière. Mais pas seulement avec ses partenaires ou adversaires de champ. Le Batave s’est aussi vertement frité avec les gardiens. Tim Krul peut en témoigner plus que quiconque. Au cours d’Arsenal-Newcastle (2-1), en mars 2012, les deux bougres qui se côtoient alors en sélection passent toute la rencontre à s’envoyer des saloperies. L’attaquant des Gunners reproche au portier de vouloir à tout prix gagner du temps alors que le score affiche 1-1, après que RVP a répondu à l’ouverture du score de Ben Arfa. Sur un dégagement de Krul, il lui lâche un « arrête de jouer la montre » . Et quand Vermaelen inscrit le but vainqueur dans le temps additionnel, Sa Majesté se fait un plaisir d’aller charrier Krul et lui souffle ironiquement : « Ça y est, le temps est écoulé, maintenant. » Vexé, le gardien est d’ailleurs prêt à en venir aux mains à la fin du match. Large sourire aux lèvres, Van Persie préfère en rigoler et s’embrouille dans la foulée avec Demba Ba. Parce que, quand il aime, il ne compte pas, Robin.

Vidéo


Oğuzhan Özyakup


Depuis qu’il a rallié la Turquie et Fenerbahçe en 2015, Robin van Persie se fait plutôt discret. Mais quand celui-ci décide de retrouver la lumière, il le fait avec la manière. Illustration lors du derby stambouliote incandescent face à Beşiktaş (0-1), le 5 février dernier. Un huitième de finale de Coupe de Turquie que le Néerlandais a embrasé à lui tout seul. Le show commence en provoquant ostensiblement la foule adverse avec un geste obscène où il mime un acte sexuel avec sa langue. Ensuite, alors que la pause se profile, il s’illustre à travers une grossière simulation. Nez à nez avec le défenseur Duško Tošić, RVP tombe à la renverse après avoir seulement effleuré le front de son adversaire. Suffisant pour tromper l'arbitre qui a expulsé le défenseur (41e), mais pas Jelena Karleuša, la femme de ce dernier, qui l’insultera après coup sur Twitter : « Van Persie est un stupide enculé. Casse-toi la jambe, trou du cul ! » Un comportement que n’a pas apprécié Oğuzhan Özyakup, son ancien coéquipier à Arsenal, et qui lui a fait savoir durant le match. Sauf que RVP n’en a eu cure. Alors, lorsqu'il offre la victoire à Fenerbahçe, il s’empresse d’aller le célébrer sous les yeux du capitaine de Beşiktaş. « Après l’expulsion de Tošić, Oğuzhan m’a dit de prendre ma retraite et d’aller avec une équipe de vieux, s’est-il justifié par la suite. Cela m’a énervé et j’ai pensé qu’il méritait une leçon après mon but. » Özyakup, lui, a regretté la conduite de l’ex-Mancunien : « J'avais un très bon ami dans l'équipe adverse, mais aujourd'hui ça a changé. » Pour l’ensemble de son numéro, Van Persie a écopé de deux matchs de suspension. Mais a aussi vu un T-shirt de sa célébration commercialisé par le Fener. Ou comment se comporter comme une garce et en récolter les fruits.




Par Romain Duchâteau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Personnellement c'est un joueur dont la gestuel soyeuse m'a énormément plu mais force est de constater qu'il a une belle tête à filer des claques avec son air hautain
2 réponses à ce commentaire.
LesSeinsDeRomaneBohringer Niveau : CFA
Il manque 2 joueurs pour faire un Top 10 non?
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
Un des deux, c'est sûrement Robin Van Persie.
The Buccaneer Niveau : CFA2
La fin du Top 2 la semaine prochaine les amis! Robin a 7 jours pour s'embrouiller avec 2 autres joueurs, ca reste faisable.
3 réponses à ce commentaire.
Ce commentaire a été modifié.
La Jonquaille Niveau : CFA2
L'enfant footballistique de Tonton Arsène aurait-il été trop gaté ?
En meme temps c'est un hollandais pur jus, on parle d'un peuple certes admirable et respectable sous de nombreux points de vues mais qui ne vante pas vraiment une longue tradition de courtoisie et encore moins de délicatesse.

Depay a tout l'air du parfait baltringue mais son sens de la répartie est appréçiable.
The Buccaneer Niveau : CFA2
Au moins Robin a trouvé à qui parler...J'adore!
Je travail depuis 3-4 ans avec des hollandais je te jure j'en peu plus. C pas bien de generaliser mais ils sont trés chiant un mélange d'arrogance, de naiveté, et d'ego un peu surdimensioné.
Vision franco-française qui supporte mal qu'on dise les choses telles qu'elles sont dans la réalité et qui confond "prétention" avec "jugement réaliste" et "humilité" avec "vers de terrisme".
Des chiffres et des chèvres Niveau : DHR
J'ai fait un stage de 6 mois dans une entreprise d'import-export et on bossait souvent avec des hollandais, et je confirme tes propos
Fabrizio Salina Niveau : CFA
100% d'accord avec toi, un peuple dont la suffisance n'a d'égale que leur vulgarité. C'est simple, depuis le 17ème siècle, leur art n'a rien produit de remarquable, sauf si on considère que le design ou l'architecture, ces disciplines dévoyées par le mercantilisme sont de l'art.
Cette sous-culture a produit des footballeurs à son image, arrogants et imbitables pour peu qu'ils aient trois grammes de talent sous la semelle.
100% pas d'accord avec vous. C'est à la fois triste et affligeant de lire des commentaires pareils. Si l'on peut juger un peuple tout entier sur quelques joueurs de foot pas bien malins, pourquoi ne pas le faire également avec la France. Souhaiteriez-vous que le comportement d'un Anelka, Benzema ou d'un Ribéry permettent de tirer des conclusions sur tout le peuple français?
6 réponses à ce commentaire.
TheDoctor Niveau : CFA2
Le foot plus que tout autre est un sport de provocation, de guerre des nerfs. Paramètre bien intégré avec les néerlandais en particulier (Koeman, Davids, Van Bommel, Ruud, RVP) ce qui a peut-être causé leur perte à certains moments.

Bref, cela fait partie du folklore disons, et puis RVP je le retiens surtout comme l'attaquant le plus soyeux depuis Shevchenko.
Qu'il ait le boulard n'est pas en soi un problème. D'autres joueurs avant lui étaient prétentieux mais étaient brillants sur le terrain. Pas lui. Et c'est ça le problème, que son melon était inversement proportionnel à son efficacité en sélection. Chaque fois que je me dis qu'on s'est tapé cette plaie en pointe pendant si longtemps, j'ai envie de pleurer.

PS : sinon, j'ai adoré la réponse de Depay!
RobinVanPersie Niveau : District
Le talent et le vice

Qu'est ce que c'est beau, presqu'autant qu'un coup enroulé de david Beckham dans la lunette opposée

Quel talent, quel ego et quelle grande bouche
leopold-saroyan Niveau : Ligue 1
Vous auriez pu glisser (sans mauvais jeu de mot) l'altercation avec Gerrard car elle est assez fameuse aussi. Ce jour là j'étais d'autant plus stupéfait que Gerrard avait fait l'éloge de Van Persie dans la presse avant le match.

https://www.youtube.com/watch?v=GrglbRuFkY0
U'Marranzanu Niveau : CFA
On a des nouvelles de Vanperfect ?
Rick Masters Niveau : District
Un génie ce type dommage qu'il ne soit plus là !
U'Marranzanu Niveau : CFA
Un génie du mal alors.
2 réponses à ce commentaire.
nononoway Niveau : CFA
Pur Hollandais, pour le pire et le meilleur
PaganBishop Niveau : CFA2
Quelle gigantesque merde humaine
Randallmcmurphy Niveau : District
Ne regardant que peu de matchs de la sélection oranje, je me suis toujours demandé : pourquoi est il autant pestiféré par une large frange de la communauté batave tout en étant cependant l'un des meilleurs buteurs de l'histoire des Pays-Bas? Je sais que le foot ne se réduit pas eux stats, mais tout de même ...
PaganBishop Niveau : CFA2
Ben je pense que cet article devrait répondre à ta question, non ? Il a l'air d'être tout simplement imblairable humainement.

Comme Ribéry qui est détesté ici alors que son niveau a rarement été débattu
Randallmcmurphy Niveau : District
Là dessus on est d'accord, mais contrairement à Ribéry, qui a quand même brillé par son irrégularité en sélection (même si ce dernier semblait avoir trouvé la bonne carburation sur la fin de sa période internationale), RVP semble quand même avoir été très solide sur le long terme, si l'on se fie à ses stats assez remarquables en sélection.

Après, j'ai ouï dire que de nombreux supporters batave regrettaient la sous-utilisation d'Huntelaar et les titu perpétuelles de RVP
2 réponses à ce commentaire.
Le joueur que je déteste le plus au monde depuis un certain transfert a Man U
2 bonnes saisons grand max a arsenal,le reste du temps blesse non stop et il marquait 11 buts par saison,malgré ca Wenger l'a toujours fait confiance(un peu trop ,son plus grand defaut sauf que maintenant il accorde sa confiance a des chèvres comme Walcott)la saison ou il finit meilleur buteur il se casse.

Memphis, coeur avec les doigts!
El_Tabasseur Niveau : DHR
T'en viens presque à apprécier la semelle d'Adebayor..
Tout ce que j'ai retenu de l'article (non je déconne), c'est de googler Jelena Machin.

J'aurais pas dû.
elkunaguero08000 Niveau : Loisir
On a beau dire mais ....RO-BIN Van PER-SIE He scores when he wants !!
il y a 1 heure Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 5
Hier à 17:07 Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 8
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 13:36 Manchester City passe au foot US 12 Hier à 10:27 La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75
jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 19 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8