En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Humour

Top 10 : Les footeux chez les Guignols

Depuis leur création en 1988, les Guignols de l'info prennent un malin plaisir à épingler, avec plus ou moins de succès, les travers de la planète football. Retour en images sur les marionnettes emblématiques et leurs sketchs les plus réussis.

Modififié
1) Aimé Jacquet, le dépressif suicidaire

« Si vous rentrez, je bute Denis Balbir, je suis un taré, moi ! » Prêt à tous les sacrifices pour ne pas commenter la Ligue 1, Aimé Jacquet est sans aucun doute l'un des personnages les plus réussis et les plus attachants de l'univers des Guignols. Tour à tour séquestré, désespéré ou anéanti devant sa télé, il a pour leitmotiv de cracher sur le championnat français sans relâche et sans vergogne.

Vidéo

Vidéo


2) Luis Fernandez, le débile léger

Souvent épinglé, Luis Fernandez est lui aussi une véritable légende chez les marionnettes de Canal. Ici, il vient s'expliquer en compagnie de Michel Denisot sur la déroute du PSG (6-1) contre la Juventus en Ligue des champions, l'une des meilleures scènes jamais réalisées. Depuis sa création en 1995, son avatar a la particularité de tout prendre au premier degré et de ne pas briller par son intelligence en société.



3) Raymond Domenech, le saboteur machiavélique

Véritable mine d'or pour les caricaturistes de tout bord, Raymond Domenech a fourni les Guignols en sketchs pendant plus de six ans. La liste de vidéos est longue pour ce personnage d'abord décrit comme illuminé à ses débuts, puis dépeint comme vulgaire, surtout envers les journalistes, à mesure que la fin approche. Avant la Coupe du monde 2010, sa marionnette prend un malin plaisir à saboter l'équipe de France de son plein gré, « juste pour faire chier  » .

Vidéo

Vidéo

4) Thierry Roland et Jean-Michel Larqué, les commentateurs borderline

Auteur d'apparitions aussi rares que remarquées, le duo de TF1 puis de M6 affiche à l'écran un réalisme d'une grande acuité. Thierry Roland théorise sur les Africains, sous l'œil médusé de Jean-Michel Larqué. Même si les Anglais et les Roumains en prennent aussi pour leur grade.

Vidéo

5) Franck Ribéry, l'illettré notoire

Le presque Ballon d'or 2013 est devenu une cible privilégiée des auteurs de l'émission, en raison d'une syntaxe souvent défaillante dans la réalité. Sautant les mots, sacrifiant la grammaire, détruisant le vocabulaire, il est dépeint comme un analphabète sévère, friand de blagues potaches et de « trucs de beau gosse » . Un sketch assez incisif lui attribue en particulier la mort du regretté Maître Capello.

Vidéo


6) Iker Casillas, le dopé espagnol

Bien avant Zlatan Ibrahimović ou David Beckham, San Iker est l'un des rares footballeurs étrangers à avoir eu droit à sa marionnette chez les Guignols. Pas sûr que l'Espagnol en ait vraiment été satisfait, puisqu'il est régulièrement accusé de dopage, allant même jusqu'à déclarer « Je suis plus chargé que Jeannie Longo » dans un sketch de 2012 qui a créé la polémique en Espagne.

Vidéo

Vidéo

7) Fabien Barthez, le blagueur enfumé

Depuis le titre en 1998, le divin chauve est devenu un personnage emblématique de l'émission, souvent considéré comme le préféré du public. Débarquant sur le plateau la clope au bec, il a pour habitude de demander la permission pour « dire une connerie  » , qu'il parvient toujours à placer malgré les refus polis. Sa plus belle réussite reste l'invention du « Santini » , un jeu de société où il faut compléter les paroles de l'ancien sélectionneur des Bleus, qui parle au ralenti.



8) Guy Roux, l'avare patenté

Depuis 1993, l'ancien entraîneur de l'AJ Auxerre est régulièrement moqué pour son avarice supposée. Au marché avec Jean-Pierre Coffe (4'20) ou attablé au restaurant avec Thierry Roland et Michel Denisot (11'52), l'homme au bonnet n'est jamais le dernier à trouver une petite astuce économe.



9) Jean-Pierre Papin, l'expatrié italien

Jean-Pierre Papin est un personnage qui sent bon les nineties, à base de « pralines » et de « cahuètes » . Son aura en France et son titre de Ballon d'or 1991 lui confèrent immédiatement un statut privilégié dans l'émission, même si son intelligence et son QI sont sujets à caution. Apparaissant souvent à ses débuts en duo avec Éric Cantona, il a la particularité d'être parfois interrogé sur ses goûts en cinéma.



10) Zinédine Zidane, le grand timide

Le potentiel comique de Zizou a beau friser le néant, les cerveaux de Canal + parviennent parfois à nous décrocher quelques sourires avec l'ancien meneur de jeu des Bleus. Généralement présenté comme timide et réservé - « Oui, pardon, en fait je voulais dire que non » - les Guignols n'oublient cependant pas de railler son côté sombre et volcanique à l'occasion.


Vidéo

BONUS

LA LIGUE 1

Pratiquement devenue un personnage à part entière, notre bonne vieille Ligue 1 en prend régulièrement pour son grade. Comme ici, avec deux parodies réussies.

Vidéo

Vidéo

Auraient pu (mieux) figurer dans cette liste : Bernard Tapie, Michel Denisot, Éric Cantona, Leonardo, David Beckham, Zlatan Ibrahimović,Laurent Blanc, Nicolas Anelka ou encore Philippe Lucas

Par Christophe Gleizes
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 3
Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 33 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 81
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
lundi 15 janvier La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40