1. //
  2. // 13e journée Manchester United/Queens Park Rangers

Manchester United - QPR, c'est avant tout un duel entre Sir Alex Ferguson et Mark Hughes. Un mec que Fergie a eu sous sa coupe en début de carrière à United. Bizarrement, une pléthore d'anciens joueurs de Ferguson se sont rapprochés des bancs de touche une fois les crampons raccrochés. Comme si le Scottish avait su transmettre cette fibre. Bon, on va être francs. Ils sont peu à avoir réussi à se montrer dignes du maître.

Modififié
6 16
1 - Laurent Blanc

« On me pose très souvent cette question. Quand il jouait à Manchester (2001-03), il suivait très attentivement nos méthodes d’entraînement. C’est quelqu'un de très intelligent. Il a des qualités d’entraîneur puisqu'il a fait des Bleus une équipe qui gagne à nouveau » . Du temps du Président à la tête de l'équipe de France, Fergie n'hésitait pas à cajoler son ancien défenseur. Récemment, le nom du Français est même revenu avec insistance dans la liste des mecs capables de lui succéder à Old Trafford. Il faut dire que l'homme qui a conceptualisé le « Je crois que bon » a plutôt réussi son baptême du feu sur les bancs avec un titre de Champion de France à Bordeaux. Même si son CDD en équipe de France a tourné en eau de boudin, Blanc est dans les petits papiers de Fergie. En deux ans dans le Nord de l'Angleterre, Blanc a tout appris en regardant faire Fergie. Il a été à bonne école comme on dit.





2 - Ole-Gunnar Solskjær


En 126 buts pour MU, l'assassin au visage d'ange a eu le temps de comprendre le management, lui qui sortait souvent du but pour enfiler les caramels. Une fois les crampons raccrochés, Olé-Gunnar aurait pu profiter de son pognon. Non, il a préféré se faire les armes proche de papa Fergie en coachant la réserve de MU pendant deux ans entre 2008 et 2010 avec deux titres à la clé conquis par les puceaux de la réserve. Un poste idéal pour faire ses classes. Par la suite, Ole-Gunnar a pris le chemin de son club chéri : Molde. Une fois sur le banc, il a tout gagné : deux titres de champion en deux saisons. Pas mal pour un club qui n'avait jamais rien gagné. Forcément, Solskjær a envie de grandir. Il a envie de Premier League. La suite est facile à deviner.

Youtube
3 - Gordon Strachan



Le rouquin a connu MU avant Ferguson. Arrivé en 1984 chez les Red Devils, l'Écossais connaissait pourtant Fergie puisqu'il avait joué un septennat à Aberdeen, club avec lequel il remporta une C3 avec Ferguson comme coach. Alors quand les deux se retrouvent à United, le courant passe toujours aussi bien. Ensemble, pas besoin de longs discours. Un regard suffit. Strachan apprend. Sans faire parler. Alors quand est venu le temps de passer aux choses sérieuses, l'ancien milieu de terrain récite sa leçon. À Coventry d'abord, puis à Southampton avant de connaître la gloire au Celtic. À Glasgow, Gordon enquille trois championnats et trois coupes avec un 4-4-2 immuable et une propension à regarder jusqu'à 4 fois le même match pour faire bosser ses mecs. En perte de vitesse depuis 2009 (il s'est raté à Middlesbrough), Gordon pointe actuellement au chômage depuis deux ans. Complexe freudien ou pas, Fergie et Strachan ne peuvent plus se voir aujourd'hui. Dans son autobiographie sortie en 1999, le coach de United affirmait « qu'il ne pouvait pas avoir confiance en cet homme. Je n'exposerais jamais mon dos à Strachan » . Boum.




4 - Steve Bruce


Neuf années à se faire hurler dessus par Sir Alex Ferguson, ça vous marque un homme. Surtout quand on s'appelle Steve Bruce. Dégaine de boxeur endimanché et gros caractère. À l'époque, le défenseur central se fait pourrir toute la semaine à l'entraînement. Avec Pallister, son compère de l'axe défensif, ils encaissent et apprennent. Une fois la carrière terminée et les kilos en plus, Steve sera coach. C'est décidé. Même s'il n'a pas le talent de Fergie, Bruce fait le boulot : 600 matchs dirigés sur un banc. De Sheffield à Hull en passant par Birmigham, Sunderland et Wigan. Pas forcément les meilleures taules du pays mais celles qui transpirent le football anglais. On y boit de la bière et rote du fish and chips.

5 - Bryan Robson


C'est peut-être le moins connu des numéro 7 de ManU, pourtant Robson était un merveilleux footballeur. Treize années passées à Manchester (1981-1994) et un palmarès loin d'être dégueulasse (il était de la finale de C2 en 1991, comme Mark Hughes). L'homme voulait gagner des titres. Il l'a toujours dit. Alors quand il se sent trop vieux pour continuer à United, il file à Borough où il devient entraîneur-joueur. Le début de son histoire d'amour avec le banc. Il s'envole ensuite pour Bradford, WBA, Sheffield et l'équipe nationale de Thaïlande. Depuis, une saloperie de cancer l'a éloigné du football. Dommage car de Fergie, Robson avait gardé cette idée de football offensif, porté par des joueurs de couloirs. Un mec qui a toujours bien écouté en classe.



6 - Paul Ince

Adulé à United et à Liverpool. Paul Ince peut crever tranquille, il a déjà réussi à renverser la haine des hommes. Couvé par Ferguson pendant six saisons – qui en avait fait son chien de garde avant l'éclosion de Roy Keane – le milieu de terrain très physique a ensuite coaché des équipes à son image : rugueuse. Macclesfield Town, Milton Keynes Dons, Blackburn Rovers ou Notts County où il officiait jusqu'en 2011. Depuis, Paul attend qu'on lui file les clés d'une belle équipe. La patience, Paul. La patience...


7 - Mike Phelan


Sur son CV se balade une sélection en équipe d'Angleterre. Elle date de 1989, date de son arrivée au sein du MU de Ferguson. Un club qu'il va aimer pendant cinq ans. Dès lors, il se lie d'amitié avec Ferguson qui voit en lui un homme de confiance. Alors quand Carlos Queiroz, le fameux coach adjoint de United, décide de prendre en main le Portugal en 2008, Phelan hérite du poste (il a déjà coaché la réserve de MU à plusieurs reprises). On le sait, à MU, l'assistant coach gère toutes les séances au quotidien. Un tremplin exceptionnel. Et comme entre l’Écossais et l'Anglais le courant passe, il se murmure que le prochain coach de United pourrait finalement être le petit gros au crâne rasé. Un Tito Vilanova anglais.



8 - Brian McClair


Comme Phelan, McClair a eu en main les jeunes de United. Et pas qu'une fois. Vu que le mec est plutôt à l'aise dans l'exercice, Ferguson lui a demandé d'en devenir le grand patron en 2006. Sous les ordres de l'ancien milieu de terrain/attaquant de MU du début des années 90, on retrouve de nombreux anciens mecs du cru : Nicky Butt (en charge des U21), Chris Casper ou Paul McGuiness. C'est là qu'ils apprennent les bases du boulot d'entraîneur. Dans cette machine à champions. McClair connaît parfaitement la maison et les envies de Fergie. Il a joué pendant onze ans sous ses ordres (1987/1998). Sa seule aventure sur un banc de touche de Premier League (assistance coach des Rovers en 1998/1999) ne l'a pas convaincu. Son truc, c'est l'encadrement des jeunes. Un truc hérité de son compatriote.


9 - Éric Cantona


Entre 2005 et 2011, le King a coaché l'équipe de France de beach soccer avec une Coupe du monde au bout. Viens le chercher.

Youtube

10 - Roy Keane


Dans l'imaginaire de tous, le successeur idéal de Ferguson n'est ni Cantona, ni Solskjær, ni un duo Scholes-Giggs mais Roy Keane. Le patron du milieu de la plus belle équipe de MU de tous les temps. Celle de 1999. Ce salopard de hooligan des prés. Ce génie de l'insulte. Ce fou. L'Irlandais était devenu un joueur à rayonnement mondial sous Ferguson. Il devait en être le digne remplaçant sur le banc de MU. Pour peaufiner son éducation, il s'était essayé au coaching à Sunderland et à Ipswich. La greffe n'a pas pris. Aujourd'hui consultant télévision, le monde civilisé attend que Keano revienne à Old Trafford. Comme un grand.

Youtube


Par Mathieu Faure
Modifié

 //  Socio du Benfica
Je crois que le petit Hugues a déclaré forfait pour son duel contre papa Fergie...
Partenaires
Trash Talk basket Vietnam Label Le kit du supporter
6 16