Top 10 : Les dates de la honte pour Arsenal

Le 23 février 2008, Arsenal survole la Premier League et fait partie des équipes favorites en Ligue des Champions. L’après-midi, Eduardo se fait broyer la cheville, Arsenal concède l’égalisation à la dernière minute, Gallas quitte même le terrain avant la fin. Les Gunners ne s’en remettront jamais. La preuve en 10 dates qui font mal.

Modififié
17 22
Le 23 mars 2008 – Ils perdent le titre contre Chelsea

Perturbés par ce qui s’est passé sur la pelouse de Birmingham un mois auparavant, les Gunners n’arrivent plus à se distraire. Juste à côté, il y a Manchester United et Chelsea qui sont prêts à se disputer tous les trophées. C’est justement à Stamford Brigde que les joueurs de Wenger ont une dernière chance. Appliqués, ils ouvrent le score par Sagna sur corner. Mais à vingt minutes de la fin, leur ennemi préféré, Drogba, va les achever. Par deux fois, en force. Clichy et ses copains, derrière, c’est vraiment tendre.

Le 8 avril 2008 – Ils se font sortir par Liverpool en quarts de Champions League

Si il y avait bien une année pour gagner le plus prestigieux des trophées européens, c’était bien celle-là : Barcelone était entre deux générations exceptionnelles, Chelsea était certes porté par Drogba mais il y avait Avram Grant aux manettes alors que Manchester United ne pouvait pas courir tous les lièvres à la fois. Oui, mais en cette fin de saison, Arsenal fait connaissance avec la limite de banc. A l’aller, ils ne font que 1-1, Bendtner repoussant maladroitement une frappe de Fabregas sur la ligne de Pepe Reina. Au retour, Arsenal explose au milieu, faute d'avoir su parer à la blessure de Flamini. C’est con, quelques mois avant, il y avait Lassana Diarra qui se morfondait en réserve. Mais il a préféré partir à Portsmouth.

Le 29 octobre 2008 – Ils favorisent l’effet Harry Redknapp

Si les Canonniers sont conscients d’être passés à côté de quelque chose de grandiose la saison d’avant, ils font quand même le taff, des fois que... Le voisin Tottenham va mal, ils viennent de lourder Juande Ramos. Harry Redknapp est appelé à la rescousse. Van Persie et Adebayor font peu de sentiment et vont jusqu’à mener 4-2 dans la partie. Mais ils ne gagneront pas, Jenas et Lennon marquant dans les dernières secondes. Depuis, les fans des Spurs n’oublient jamais de remercier les Gunners pour avoir su si bien installer Harry, l’entraîneur le plus aimé d’Angleterre.

Le 22 novembre 2008 – Gallas sort son autobiographie

Le défenseur français a encore Birmingham en travers de la gorge. En fait il a plein d’autres choses dans le gosier, notamment l’Euro 2008. Il décide de passer sur le divan de journalistes bienveillants. Ça donnera une autobiographie dans laquelle ils révèlent les agissements de sales gosses de Nasri et Van Persie. Ses coéquipiers ne lui pardonnent pas et il est déchu de son brassard. Gallas doit même se prendre quelques jours de repos. En attendant, pour gérer Robinho à Manchester City, Wenger doit faire avec une charnière Djourou-Silvestre et Hoyte arrière droit. Défaite 3-0.

Le 5 mai 2009 – Ils se font traiter d’enfants par Patrice Evra

Après s’être logiquement inclinés 1-0 à Old Trafford, Nasri et ses copains reçoivent Manchester United en Ligue des Champions avec l’ambition de faire un coup, même s’ils sont en demi-finale on ne sait trop comment (ils ont sorti l’AS Roma aux pénos en huitième et un faible Villarreal en quart). Les Red Devils vont jusqu’à mener 3-0 dans la partie avec un but en contre de Ronaldo où il traverse le terrain à plus de 33km/h de moyenne. A la fin du match, Evra parle d’un affrontement entre hommes et enfants. Le fameux.

Le 29 août 2009 – Ils se ridiculisent face à Manchester United

En ouvrant le score à Old Trafford, les Gunners sèment le doute. Et s’ils avaient enfin digéré ? Avec Vermelaen derrière, l’équipe semble bien plus solide alors qu’Arshavin devant ne cesse de jeter le trouble dans les défenses adverses. La deuxième mi-temps apporte vite un élément de réponse : Diaby, pourtant bon dans le jeu, fait deux fautes grossières. Il concède un péno à Rooney avant de marquer tranquillement contre son camp. Excédé, Wenger se fait exclure pour rien et reste debout derrière son banc, à l’affût des vannes des supporters mancuniens. Dur.

Le 6 avril 2010 – Ils se font martyriser par Messi en Ligue des Champions

A l’aller, les Canonniers sont vaillants, mais ils laissent Ibrahimovic s’échapper deux fois. 2-2, c’est pas l’idéal pour aborder un quart de finale retour. Bendtner ouvre pourtant le score à la 18e. Les Gooners font des calculs en tribunes : et si la défense Sagna – Vermelaen – Silvestre – Clichy pouvait tenir assez de temps face à Messi ? Réponse : Non. L’Argentin claque un quadruplé. Merci, revenez l’année prochaine. Quand vous voulez, en fait.

Le 5 février 2011 – Ils se prennent une remuntada par Newcastle

Un match très « Birmingham » . A la 26e minute, Arsenal mène 4-0. Mais ce n’est pas assez face au promu qui compte dans ses rangs Joey Barton. Avant l’heure de jeu, le twitter addict fait expulser Abou Diaby, qui perd bêtement ses nerfs. Derrière, il transforme deux penaltys, obtenus notamment grâce aux entrées catastrophiques de Rosicky et Squillaci. Dans les derniers instants, Tioté met une volée de folie qui fait chavirer St James. Et le vestiaire des Gunners, à voir la suite des évènements.

Le 27 février 2011 – Ils laissent la Carling Cup à Birmingham, aujourd'hui relégué

Le boucher Taylor n’est plus dans les rangs adverses. Pourtant, apeuré à l’idée de gagner un trophée, Arsenal se fait dessus. A la dernière minute, Koscielny et Szczesny laissent Obafemi Martins devenir un héros dans la deuxième ville d’Angleterre. Arsenal finit sa saison. Alors qu’ils avaient battu Barcelone 2-1 à l’aller en Champions League, ils se font éliminer au retour après avoir longtemps tenu la qualification, jusqu'à l'expulsion de Van Persie... Ils ne gagneront plus, non plus, en championnat.

Le 28 août 2011 – Ils prennent une fessée mémorable à Old Trafford

En proie à des blessures et aux départs tardifs de Fabregas et Nasri, Wenger fait jouer Jenkinson, Djourou, Armand Traoré, Coquelin, Rosicky et Chamakh alors que Ferguson a Nani, Young, Rooney et Welbeck en mode flèches rouges sur PES. A l’arrivée, une défaite historique, 8-2, et plus que 3 points de perdus pour les Gunners : il y aura derrière un mercato de dernière minute chaotique avec les acquisitions de Benayoun, Park, Mertesacker, André Santos et Arteta.

Par Mario Durante
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"Honte", "se font traiter", "se ridiculisent", "se font martyriser", "prennent une fessée"
=> Quelle violence !
Petite correction/précision, en 2008 lors du match face à Birmingham, Gallas ne quitte pas le terrain avant la fin mais reste justement assis sur le pré plusieurs minutes après le coup de sifflet final. C'est cette image du capitaine qui montre son découragement plutot que de remotiver ses troupes qui avait marqué à l'époque.
Sale époque for The Arsenal...

Hier, il se faisait adorer par des supporters élevées aux documentaires Téléfoot(ix) qui nous contaient la fabuleuse histoire de Wenger/Vieira/henry/Pires & Co - ces mêmes supporters qui n'avaient aucune idée de ce qu'était Arsenal avant 1996 et qui négligent les échecs de la politique de formation d'Arsenal à cette même époque (Au moins une quinzaine d'équipe de PL ou de Championship a dans son effectif un ancien espoir d'arsenal inconnu du grand public)

Aujourd'hui, ils se font démolir à tout va par des pseudo-analystes qui ignorent le véritable prestige du 3ème plus grand club d'Angleterre en ne l'analysant qu'à travers les résultats de ces 7 dernières années - oubliant par la même occasion que ce club fête ses 125 ans d'histoire, que sa situation sportive est une des rares à être stable parmi les grands clubs d'Europe, et que cette équipe est une des rares à être imprégnée d'un véritable style footbalistique.

A contrario, des clubs comme Tottenham et City, voire Chelsea sous l'ère Mourinho, se font encenser par la critique et rameutent de plus en plus de footix, alors même qu'à lui seul Arsenal compte plus de championnats d'Angleterre que ces 3 clubs réunis.


Je disais donc : sale époque pour Arsenal...
Le-Fléau tu as tellement raison , mais ainsi on voit une vague de footix arreter de supporter le club parce qu'on a rien gagner depuis 7 ans , comme si aucun club n'avait traversé une période sans trophée , surtout après avoir investit dans un stade qui lui appartient. Mais cet été un ménage sera fait a Arsenal surement ...
Osef même en D2 je continuerais à supportrer ce club, des mauvaises périodes ca arrive à tous le monde.
da john => En tant fan Nantes/BVB09, je suis plus que d'accord.
De plus, il suffit de regarder le nombre de clubs ayant un glorieux passé qui descendent... Tous les ans : Newcastle, La Corogne, Monaco, le Hertha Berlin... Là on parle d'une équipe qui se retrouve chaque année en champion's, et minimum en 1/8e... C'est tout de même relatif comme descente aux enfers.
Les mecs, ne faîtes pas les surpris, SF a toujours descendu Arsenal (les allusions à Wenger le pédophile sans bien évidemment s'offusquer quand le Barca, Man Utd ou City recrutent à l'adolescence), ça fait limite partie de la ligne éditoriale.

Pour ma part je suis tombé amoureux d'Arsenal en 1995 lors d'un Arsenal-West Ham perdu 1-0 à Highbury que j'étais allé voir avec mes parents.
Scotch_OMsoccer Niveau : Loisir
Depuis 2009, Eurostar accuse une baisse sérieuse de ses ventes...
El Je Madrileño Niveau : DHR
Merci AriGold. So Foot,anti-gunners à mort,la publication seule de cet article le prouve. On peut jouer à ce petit jeu avec combien d'équipes sérieux? L'Inter par exemple. Mais non. Il faut descendre "l'équipe de gamins" qui gagne rien. Qui gagne rien mais qui continue à me faire rêver bordel,allez voir ailleurs avec vos clubs sortis de nulle part,riches par le même hasard qui a vu l'arbitre de votre soi-disante "remuntada" entuber arsenal jusqu'à la moelle.
SachaDelano Niveau : DHR
Ah je l'attendais cet article.
Au fait le jour où ils ont perdu contre M.U 2-1 à Old Trafford, le péno est concédé par Almunia mais bon one a footix, always a footix !
Si on regarde bien,pour une bonne partie des dates que vous avez mises de ces matchs, Arsenal s'est soit fait voler par l'arbitre ( Newcastle, Barcelone au retour, et j'en passe ) ou soit ils avaient une équipe bis ' ( j'avoue sur ce coup là, c'est la faute de Wenger ). J'avoue qu'en ce moment, c'est pas bon du tout, mais à la moindre occasion qu'Arsenal va mal, c'est trop facile de les descendre !
Déjà que l'article ne déborde pas d'objectivité mais en plus de ça c'est un vrai jeu des 7 erreurs !! Entre mauvaises dates et confusions sur les joueurs, Y'en a quasiment une par anecdote. Sans compter l'orthographe et la grammaire mais ça sur Sofoot.com ca relève plus du traditionnel.
Espérons qu'ils ne soient pas en CL l'année prochaine, surtout qu'à chaque fois ils sont de le groupe le plus tranquille. Ils sont devenus pitoyable, c'est désolant.
@sempre BN

C'est vrai que ce serait dommage qu'une équipe qui passe régulièrement les poules de Champions, qui joue un football résolument offensif et qui n'est pas endéttée jusqu'au cou sans vivre sur les deniers de magnats russes ou moyen-orientaux, ne participe pas à la plus grande des compétitions.
C'est mieux d'avoir Pilszen, Nicosie, Cluj ou le Steaua.

AW multiplie les erreurs depuis 24 mois mais je trouve ton commentaire non-argumenté et profondément injuste.

Pour ce qui est du groupe le plus facile, tu peux porter plainte contre les personnes qui sont invitées à tirer au sort les groupes ou contre l'UEFA qui les classe dans le premier chapeau (facilitant leur groupe frocément) car ils sont justement réguliers au très haut niveau depuis quasi deux décennies.
A mon sens faut pas s'étonner qu'Arsenal soit partiellement détesté en France/Suisse/Belgique.

Il y a plusieurs raisons à ça : Tout d'abord il faut le reconnaitre, l'énorme colonie de français qui défilent à Arsenal a eu pour effet une surmédiatisation dans les médias français, une sur-présence de Wenger comme analyste sur toute sorte de sites et d'émissions, et parfois une vraie "lèche" il faut le dire assez agaçante. Cette année encore, on parle très peu de Tottenham (de plus en plus vu leur bon classement et vu que Redknapp fait l'actualité, mais avant Noel, on en disait pas grand chose) ou de Newcastle qui s'est pourtant trouvé devant Arsenal pendant quelques journées. Il faut le reconnaitre, en France, il en a que pour Arsenal et pour Wenger, et parfois en très exagéré, on continue de nous parler du "plus beau jeu d'Angleterre", alors qu'objectivement, une équipe comme Tottenham joue un football bien plus spectaculaire et intéressant cette année

Le 2e point concerne la personnalité de Wenger. Il a parfois une attitude assez détestable qui consiste à toujours se plaindre (de l'arbitrage, mais pas uniquement, je me rappelle qu'il se plaignait de Delap, joueur de Stoke qui fait de très longues touches qui ont presque l'air de corner, ou encore des blessure, de l'Etat de la pelouse, etc.) et à peu se remettre en question, ce qui ne nous fait que peu apprécier le personnage. On retrouve un peu ça chez certains fans, qui parlent beaucoup d'arbitrage, ou invoquent souvent le "club sain financièrement qui peut pas lutter" comme excuses a des mauvais résultats.

Enfin on peut dire que la politique de recrutement de Wenger est un peu ambigue. Certes tous les clubs acquièrent de très jeunes joueurs (12-13 ans) pour les former, mais dans le cas Wenger, c'est souvent des joueurs de 16-17 ans, presque déjà formés, qui ne rapportent souvent pas un sou au club qui les a formé puisqu'ils partent trop jeune et ne sont pas sous contrat. On parfois une sensation de "pillage" de centres de formations pas toujours très honnête. D'autant plus que cette politique de formation n'est pas vraiment une réussite. Actuellement, outre Gibbs et Wilshere, quels sont les joueurs titulaires d'Arsenal qui ont été formés au club ?
Merci Telex pour ce post bien argumenté. Certains fans d'Arsenal oublient un peu vite que la politique de recrutement de ce club a été gravement compromise par la construction de l'Emirates Stadium ; rappelons enfin que l'actionnaire majoritaire de ce club est russe... Donc les leçons de morale sur l'authenticité british laissent à désirer. Nous ne sommes plus en 2002, c'en est fini du jeu léché et des artistes du ballon chorégraphiés par Wenger. Arsenal est rentré dans le rang. Dommage.
+ 1000 Telex Tout de même Wenger est un grand entraineur mais faut arrêter. Il est toujours le premier à la ramener lors des matchs de l’équipe de France " et le sélectionneur aurait du faire-ci, et le défenseur latéral çà" que du bluff pourquoi il n’applique pas ses conseils pour son équipe.

Je me rappellerai toujours de ce fameux Angleterre France il y 1 an, ou ce lécheur heu pardon journaliste Christian jean-pierre lui demande si son cher joueur Walcott à fait des progrès et lui ose avancer non seulement oui qu'il a vraiment progressé mais en plus affirme que ce cher Théo est "le joueur le plus rapide d’Europe".

Je ne sais pas pour vous mais moi tout ces déclarations et diverses attitudes me laissent perplexes quand à ces résultats depuis quelques années avec les gunners.
cavibomba Niveau : DHR
La defaite contre Birmingham ca reste le pire. J'ai eu mal pour eux ce jour la!
Ouais d'alleurs on voir à quel point Arsène Wenger est un con puisqu'en fait, en dépit du scepticisme de Bixente Lizarazu, Walcott met Eric Abidal au supplice sur une de ses premières accélérations.

Et au fait le proprio Russe, tu repasseras puisque les Hill-Wood sont l'une des familles les plus friquées d' Angleterre, et Stan Kroenke est un homme d'affaires ricain.
Les Hill-Wood sont en effet une des familles les plus riches d'Angleterre, ce qui permet de rappeler qu'on est loin du cliché "petit club avec peu de moyen qui se bat contre Babylone". De l'argent le club en a, maintenant s'ils veulent pas le dépenser n'importe comment, c'est tout à leur honneur, mais mettre quelques millions pour un beau transfert, le club en est tout à fait capable.

De toute façon cet argument tenait encore quand Arsenal se battait face aux "gros" ManU-Chelsea-Liverpool et maintenant City. Dans les clubs qui luttent on trouvent maintenant Newcastle et Tottenham qui ne sont pas des clubs plus riches qu'Arsenal et qui ne font pas d'énorme folies sur le marché des transferts.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
17 22