En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. // Insolite
  2. // Coupes de cheveux

Top 10 : Les Crêtes

Ceci n’est pas un article à la gloire des plus gros talents passés par l’OFI Crête. Il est ici question de coupes de cheveux. Celle qui peut rendre meilleur sur un terrain de foot. Exemples, contre-exemples, top 10.

Modififié
1 - Mario Balotelli

A moins que Messi décide de s’y mettre, Balotelli c’est quand même la crête qui a le plus de chances de finir en couv’ de France Football pour l’attribution du Ballon d’Or. Génial attaquant, capable de gestes samba comme de rester 90 minutes à faire le métier dos au but si la situation l’exige, Mario est surtout Super Mario parce qu’il fait n’importe quoi et se fait détester de tout le monde. En attendant, il a mis Manchester United à genoux en abordant une crête qui finit en flèche juste au dessus de son front. Sans doute pour dire qu’il cherche avant tout à aller de l’avant. Et en plus, elle a de l’influence : depuis que Micah Richards, espoir du club depuis 2006, se coiffe comme l’Italien, il n’est plus très loin du titre honorifique de meilleur arrière droit du monde.

2 – Fredrik Ljungberg

Assis dans le vestiaire entre Bergkamp et la colonie française, Freddie Ljungberg comprend vite qu’il va devoir trouver quelque chose pour exister aux yeux des supporters. Va donc pour une crête rouge, qui va permettre au Suédois d’être associé à la période dorée des Gunners sans pour autant en être un élément prépondérant. Même Calvin Klein est tombé dans le panneau en lui faisant signer un contrat. Désormais tricard jusqu’en MLS, le meilleur ami de Mellberg pige au Japon.

3 – David Beckham

Après avoir démarré sa carrière avec une coupe « Denis la malice » , Beckham se rase la tête. Il met un coup franc décisif pour la qualif de l’Angleterre à la coupe du monde 2002 puis se blesse. Il arrive à la compét avec une coupe iroquoise bien taillée et devient vite le chouchou des supportrices nippones, notamment après son but décisif contre l’Argentine (un penalty qu’il célèbre comme s’il avait mis un ciseau retourné de 30 mètres). Malheureusement, il va faire des émules. Le Japonais Toda va faire la même, en rouge.

4 – Florent Malouda

Le joueur de l’équipe de France le plus offensif dans les salons de coiffure (déjà ça) a une excuse toute trouvée pour ses expérimentations : c’est une amie coiffeuse à Londres qui lui fait tout. Et pour la crête, il a avoué à "GQ" que c’était avant tout pour faire plaisir à son fils. « J’avais envie de couper mes cheveux et mon fils voulait cette coupe, très en vogue chez les footballeurs. Donc on l’a faite ensemble. Là aussi, c’est plus un délire qu’une vraie coquetterie » . Un beau cadeau de Noël, ça aurait été plus simple.

5 – Jordan Ayew

André et Jordan Ayew ont beau être frères, ils ont des comportements diamétralement opposés. Et ils sont bien décidés à brouiller les pistes avec leur coiffure. André, le plus disponible et souriant, garde la crête contre vents et marées. Jordan, timide, voire hautain selon ses détracteurs, l’a lui troquée contre une coupe à la Petit Ours Brun. Allez comprendre…

6 - Jérémy Ménez

La fougue de la jeunesse n'expliquent pas tout. Le fait de côtoyer Mamadou Sakho, non plus. Un jour, il faudra se justifier sur cette large bande touffue couleur flammes de l'enfer. A mi-chemin entre un poney et Davy Crockett.


7 – Daniel Ljuboja

Né en Croatie, Daniel est un joueur serbe. Plus beau fleuron de la formation sochalienne, il part à Strasbourg vivre une relégation. Au moment où ça recommence à briller en Alsace, il fait des pieds et des mains pour partir au PSG. Une bonne demi-saison plus tard, il est placardisé au Camp des Loges avec une belle explication de Coach Vahid : «  Si je le fais pas jouer, c’est juste parce qu’il a mis 3 buts en six mois  » . Derrière, Stuttgart, conflit, réserve, Hambourg, conflit, réserve, Wolfsburg, conflit, réserve, Grenoble, relégation, Nice et maintenant Legia Varsovie. En fait, sa crête, c’est comme l’indicateur de durée sur les piles Duracell : on ne comprend jamais quand est-ce qu'il n'y a plus de jus.

8 – Neymar

S’il devient le phénomène annoncé, ça va être pas mal de voir des tribunes entières coiffées comme lui. En tout cas, il a de quoi définitivement effacer Ronaldo et sa tentative 2002 des mémoires. Le mieux, ça serait quand même de le voir disputer un ballon sur un corner à Marek Hamsik. Olive & Tom, à côté, c’est rien.

9 – Alexandre Song

Le Camerounais a le mérite d’avoir fait une crête à l’image de son jeu : sans aucune finesse, mais au moins, on voit bien qu’elle est sur le terrain.

10 – Nathan Van Someren

A faire le malin avec sa coupe iroquoise, Van Someren, un joueur d'un club de foot australien, en a été exclu. C’est lui qui raconte le mieux l’histoire : « J'étais debout et l'arbitre est venu vers moi et m'a dit "Je crois vous avoir dit que vous ne pouviez pas entrer sur le terrain". Je l'ai regardé étonné et il a poursuivi : "Je vous ai dit que vous ne pouviez pas entrer sur le terrain avec cette coiffure, vous sortez" » . Si l’Australie rêvait d’accueillir Mamadou Sakho pour sa fin de carrière, c’est raté.

Par Mario Durante
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4 mardi 16 janvier L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 mardi 16 janvier Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 mardi 16 janvier Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 88