1. //
  2. // Falcao à Monaco

Top 10 : les Colombiens de France

Falcao et James Rodríguez ont disputé dimanche leur premier match avec Monaco. Au-delà du gros coup sportif, cette double signature annonce le retour en France des Colombiens. Des mecs au football sanguin, dégaine d'australopithèque et style de fou. Oui, tous.

Modififié
54 34
1 - Carlos Valderrama

Du plus célèbre palmier humain, on se souvient tous de son initiation au « chat-bite » par un joueur du Real Madrid. Une scène rendue célèbre par la VHS Le foot en folie. Mais Valderrama, ce n'est pas que ça. Encore heureux, d'ailleurs. Carlos, c'est surtout 111 sélections avec la Colombie et trois saisons de dingue à Montpellier avec Júlio César, Cantona, Blanc and co. Superbe numéro 10, le moustachu avait une qualité de passe au-dessus de la moyenne. Véritable métronome, il était l'attraction du moment. Un artiste avec une dégaine de caniche.

Youtube
2 - Mario Yepes

Quand Mario Yepes taclait, le stade s'arrêtait de chanter. À Nantes ou à Paris, le défenseur aux allures de Jésus a fait l'unanimité. Débarqué de River Plate pour prendre la relève de Nestor Fabbri, Yepes devient l'idole de la Beaujoire. Énorme dans les airs, solide dans les duels, toujours présent dans la relance, Yepes devient la référence en France. Son passage à Paris ne va pas éteindre le feu. Le Colombien devient une véritable icône, à tel point qu'un soir de PSG/OM, Fabrice Fiorèse, fraîchement débarqué chez les Olympiens, prend une semelle dans la face en voyant le visage de Yepes sur une banderole avec un message laconique : « Nous avons Jésus, vous avez Judas. » Le tacle parfait.

Youtube
3 - Faryd Mondragón

Une saison au FC Metz a suffit pour faire de l'armoire colombienne une valeur sûre. Bug de l'an 2000, le type débarque dans l'Est de la France avec ses gants et un CV très prometteur. Pendant un an, il va tout sauver dans les bois, multipliant les exploits du haut de son mètre quatre-vingt-onze. C'est lui qui tient le club à bout de gants et évite la relégation. Une fraîcheur dans une belle année de merde pour l'ancien portier de l'Independiente. Et puis cette gueule, merde !

4 - Fredy Guarín

Un gâchis. Alors qu'il n'a pas 20 ans quand il débarque dans le Forez en 2006, Guarín a déjà une belle réputation. Milieu relayeur un peu trapu avec de l'or dans les pieds, le Colombien va passer deux saisons chez les Verts. Malheureusement, il ne va jamais vraiment éclore. Après deux saisons correctes (dont une seconde plus aboutie), Saint-Étienne ne fait rien pour retenir le milieu de terrain qui prend la direction de Porto. Bien entendu, le type va kiffer la life au Portugal, avant de devenir un patron dans l'entrejeu de l'Inter Milan. Dommage, en Ligue 1, on s'était vite rendu compte de sa frappe de balle et de sa vision à 360 degrés. Un belle sucrerie.

Youtube
5 - Juan-Pablo Pino

Une tête à vendre de la coke dans les coins dégueux de Cali ou Medellin. Juan-Pablo Pino n'aurait jamais dû être footballeur. Et encore moins à Monaco. Sorti de sa Colombie natale avant ses 20 ans, le petit milieu de poche est pouponné par le club asémiste. En secret, on se dit que le môme a de l'or dans les pieds. À chaque entrée, il ouvre les défenses en deux par ses crochets et sa vitesse. D'autant plus que sa frappe de balle est monstrueuse. Le joueur est dingue. Un chien fou. Trop fou pour Guy Lacombe qui n'arrive pas à le cadrer. Il quitte la France après deux saisons pour Galatasaray. Des regrets plein la tête. Aussi bien pour lui que pour nous.

Youtube
6 - Víctor Bonilla

15 buts en 34 matchs pour sa première saison en France (à Toulouse), la France se dit que l'attaquant Víctor Bonilla est tout sauf une bordille. Mieux, il est plutôt convaincant. International et fer de lance du Deportivo Cali pendant un gros septennat, Bonilla tente naturellement l'aventure en Europe. Après une escapade ratée en Espagne, cap sur la France. Une valse qui se fera naturellement en trois temps : Toulouse, Nantes et Montpellier. Une réussite et deux beaux échecs. La jurisprudence du débutant.

7 - David Ospina

Recruté à 19 ans pour prendre la relève d'Hugo Lloris dans les buts niçois, David Ospina marchait sur des œufs avant de débarquer en Ligue 1. Très jeune, le portier Colombien ne va pas tarder à faire taire les sceptiques en doublant Lionel Letizi, pourtant titulaire au départ, avant de définitivement braquer la place de titulaire dans la cage du Gym. Ospina, c'est un gardien sans trop de folie comparé à ses prédécesseurs en équipe nationale (Higuita, Córdoba, Mondragón), plutôt européen dans le style de jeu. Une vraie bonne pioche.

8 - Carlos Sánchez

Deux ans pour apprendre le métier en Uruguay, avant de se faire violence dans le Nord de la France avec cinq saisons pleines à Valenciennes. Décidément, Carlos Sánchez n'a peur de rien. Ni du froid, ni de Jean-Louis Borloo. Véritable ratisseur de VA, le milieu de terrain s'est surtout fait connaître en France. C'est en Ligue 1 qu'il gagnera ses galons de titulaire en équipe nationale. Au milieu, c'est un superbe ratisseur. Parfois violent, mais terriblement utile à l'équilibre d'une équipe.

9 - Wason Rentería

Quand le FC Porto vous prête une attaquant, ça sent plutôt bon. Strasbourg pensait avoir trouvé la bonne formule quand Wason Rentería débarque à la Meinau en prêt. Une saison plus tard, le couperet tombe : Rentería est une bonne affaire (30 matchs, 9 buts). Un petit renard, pas maladroit avec ses pieds et très utile pour peser sur une défense adverse. Dommage pour le RCS, Rentería ira s'abîmer ailleurs la saison suivante. Un amour de vacances, en quelque sorte. Tant mieux, on en garde toujours que des bons souvenirs.

10 - Edixon Perea

Le pitbull. C'est son surnom quand il arrive à Bordeaux en 2005, auréolé d'une flatteuse réputation. Mais bon, un surnom ne fait pas tout. À Bordeaux, Perea passera son temps entre le banc de touche et les critiques. Entre les deux, il marque quelques buts. Pas trop, non plus. Faut pas déconner. Après deux saisons un peu décevantes, il file au Grêmio contre 800 000 euros. Le prix d'un Gaël Danic.

Et aussi : Victor Hugo Montaño, John Jairo Culma, Tressor Montaño, Luis Yanes et Alexander Viveros

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Joshua_is_a_tree Niveau : CFA
Yepes, ou le laboratoire de la Ligue 1 niveau arbitrage.
vous avez pas mieux comme vidéo pour Valderrama ? autant remontrer le chat bite
putain Renteria quoi! Si cet idiot de Furlan l'avait pas fait jouer milieu droit pendant la moitié de la saison, il en aurait planté le double et le racing aurait pas finit relegué! C'etait en plus le debut de la descente infernale du rcs...
Et Edwin Congo l'ancien avant centre du Real Madrid...? Tant qu'à mettre Renteria, je me disais que...
Soit dit en passant quand Renteria devient international, il est bien plus prometteur que Falcao, au final l'un est devenu star et l'autre l'a été avant l'heure, la tristesse du foot.
Beacucoup au départ très peu à l'arrivée.
laurentlp Niveau : CFA
Fredy Guarín, LE joueur que j'achetais systématiquement à chaque nouvelle partie de FM 2006 (avec Avalos, attaquant paraguayen) !!
Montano "joue" toujours en L1...
Les + chers de l'histoire de notre L1
Et ce sont les 2 premiers

Franchement, qui l'eût cru ?
Ce genre de choses n'arrive qu'en France
Yepes à jamais dans nos coeurs. Quel joueur, putain.
Sinon, belle sortie de Letizi sur le but. Typique de ce gardien : il n'y a aucun danger sur le centre (entre le point de péno et la limite de la surface, tout le monde a peu près au marquage), et il nous fait une sortie atroce. Merci.

Mondragon revival, et Guarin, une tuerie.
Joseph Marx Niveau : Loisir
Au tout début de la vidéo, on voit JuanPablo Sorin alias Juampi.

Quel gâchis !! J'en voudrais éternellement au PSG de ne pas avoir gardé ce gars 3 saisons minimum.

Ce PSG époque 2003-2004 avait un truc à part. Il était invincible et possédait une grinta terrible avec Dehu, Heinze, Sorin, Cana et Pauleta.
FourFourTwo Niveau : Loisir
Tressor Montaño je connais pas ! Par contre Tressor Moreno, l'ancien Metzin j'en ai un vague souvenir ...
dommage que la France n'ai jamais eu Faustino Asprilla, il aurait pu faire mal en D1
Comment est votre blanquette ? Niveau : DHR
Eh les gars, dans le premier paragraphe le lien Julio Cesar renvoit sur le gardien et pas le joueur de champ, une correction s'impose
GenzoLloris Niveau : DHR
Faryd "Mon-dragon" avait un nom tout trouvé pour un club ayant un dragon sur son blason ^^ Un peu le Drogba du FC Metz qui bénéficie encore d'une énorme côte d'amour chez les supporters malgré une seule saison passée au bord de la Moselle.

Qui sait comment aurait pu évoluer le FC Metz si Mondragon avait pu rester et défendre les cages la saison suivante (celle maudite où les Grenats sont descendus pour la première fois depuis 35 ans en deuxième division et entamé leur période de dégénérescence) ?
Message posté par Joseph Marx
Au tout début de la vidéo, on voit JuanPablo Sorin alias Juampi.

Quel gâchis !! J'en voudrais éternellement au PSG de ne pas avoir gardé ce gars 3 saisons minimum.

Ce PSG époque 2003-2004 avait un truc à part. Il était invincible et possédait une grinta terrible avec Dehu, Heinze, Sorin, Cana et Pauleta.


Plutôt que d'en vouloir au PSG, sois virulent envers Vahid... C'est lui qui ne voulait pas qu'il joue avec l'argentine et comme Sorin a refusé de lâcher sa séléction, Vahid n'a pas levé l'option d'achat d'un top joueur qui voulait rester...
Message posté par Joseph Marx
Au tout début de la vidéo, on voit JuanPablo Sorin alias Juampi.

Quel gâchis !! J'en voudrais éternellement au PSG de ne pas avoir gardé ce gars 3 saisons minimum.

Ce PSG époque 2003-2004 avait un truc à part. Il était invincible et possédait une grinta terrible avec Dehu, Heinze, Sorin, Cana et Pauleta.


+10 pour sorin.
Message posté par Al Bundy


Plutôt que d'en vouloir au PSG, sois virulent envers Vahid... C'est lui qui ne voulait pas qu'il joue avec l'argentine et comme Sorin a refusé de lâcher sa séléction, Vahid n'a pas levé l'option d'achat d'un top joueur qui voulait rester...


euh...oser demander au capitaine de l'argentine de lacher sa sélection, on est sérieux là?!
vahid et graille (qui avait 1000 raisons économiques de vouloir se séparer de sorin) ont posé tous les deux des problèmes.
se séparer de son meilleur joueur (alors qu'il voulait rester...contrairement aux divers tapins actuels), c'est pitoyable.
ils n'ont aucune excuse.
et j'ajoute juste concernant l'article que yepes était très loin de faire l'unanimité au parc.
attention, je ne dis pas qu'il était mauvais, loin de là, il était "pas mal du tout" mais comparativement à ce qui avait été promis (soit "une bete") on était très loin du compte.
Note : 1
Dans mon top 1 des Colombiens de France : Rocca !
Un des meilleurs rappeurs de sa génération avec une technique fine , un flow verbal en traditionnel toque Colombiano bref un grand buteur a l'ancienne .
Esoooo papi !!!

( désolé pour le hors sujet )
Alexander Viveros, je l'avais oublié celui - là. Pas sa femme en revanche qui était un sacré avion de chasse !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
54 34