Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Mercato 2014/15

Top 10 : les clubs les plus excitants à suivre ce mercato

Alors qu'il reste encore une finale de Ligue des champions à disputer en cette saison 2014/15, le mercato a débuté, ça y est, avec Benítez bientôt au Real et Pogba dans toutes les conversations. Top des endroits où il va falloir regarder en priorité cet été.

Modififié

AS Roma


Les Romains sont assurés de finir à la deuxième place, pour la deuxième saison consécutive. La catastrophe économique est évitée parce que les dirigeants ont fait un peu n'importe quoi en recrutant beaucoup l'an dernier (Iturbe, Keita, Manolas, Holebas, Yanga-Mbiwa, Astori, Paredes notamment en plus des flops Ashley Cole et Emmanuelson plus Doumbia et Ibarbo à l'hiver). Et il n'y a pas de raisons pour que ça ne soit pas encore un joyeux bordel cet été, entre le retour de prêt du Milan de Destro et le recrutement en Ligue 1 (Ruffier ? A. Ayew ?). Pendant ce temps-là, Il Capitano va prendre une année de plus et il n'y a toujours personne pour le remplacer.

Manchester United


Pour sa première saison, Van Gaal s'est pris les pieds dans le tapis malgré un recrutement à 200 millions d'euros. Et même s'il a liquidé les produits du cru (Cleverley, Welbeck), il va avoir droit de dépenser à nouveau la même somme pour faire son équipe. Ce qui est génial avec le coach hollandais, c'est qu'il est capable de recruter n'importe qui à n'importe quel poste, pour changer de schéma au dernier moment et chambouler toute son équipe. Il va falloir s'accrocher pour suivre. Bonus, il va aussi avoir la gestion des indésirables de luxe (Di María, Van Persie).

Valence


Une équipe reprise par un homme d'affaires très riche en Liga. Déjà vu. Une équipe sous l'emprise de Jorge Mendes qui est à deux doigts, pour des soucis logistiques, de faire des transferts de joueurs par containers avec le Portugal, déjà vu aussi. Sauf que Valence a fini 4e de la Liga cette saison avec une ossature pas dégueu (Diego Alves, Otamendi, Enzo Pérez, Parejo, Alcácer) qui n'a aucune raison d'aller voir ailleurs. Alors il ne manque peut-être que deux recrues à droite à gauche pour faire de cette formation le Chelsea du Sud.

GFC Ajaccio


Oui, la petite équipe corse, le futur plus faible budget de Ligue 1 et de loin. Mais une équipe qui gagne ses matchs à la grinta et qui ne semble pas avoir envie de changer de méthode, puisque la figure de proue du recrutement se nomme... Florent Balmont. Qui aurait l'occasion de rejoindre Pujol, Ducourtioux et Bréchet dans la Ligue 1 d'un autre temps, bien décidée à se payer une tranche de QSG ou un bout de Monacov. À tout moment, ils rappellent deux anciens attaquants du club, Mickaël Pagis et Christophe «  poussin » Meslin.

Lyon


Qualifiés pour la Ligue des champions, bientôt dans leur nouveau stade, les Gones vont pouvoir se renforcer autrement qu'avec du bricolage. La dernière fois que Jean-Michel Aulas a donné plus de 3 millions d'euros pour une recrue, ça date quand même de 2010. Pour Gourcuff et Briand, deux joueurs qui sont depuis partis pour pas un rond. Là, il va falloir se renforcer derrière notamment, mais aussi étoffer devant. Tout en conservant aussi les deux joyaux, Lacazette et Fekir, qui vont forcément être convoités à un moment ou à un autre.

Manchester City


Les Citizens se sont manqués cette saison et ils vont devoir composer avec le fair-play financier. Oui, mais ils ont fini sur une série de 6 victoires en championnat et ils ont une poignée de joueurs qui ont signé pour une longue durée (Hart, Kompany, Silva, Nasri, Džeko). Manquent donc quelques ajustements pour repartir de l'avant. Et contrairement à United, qui est en frontal avec Liverpool, ils vont pouvoir faire monter les enchères pour arracher Sterling.

Juventus


La Juve va peut-être devoir se résoudre à perdre Paul Pogba. Et alors ? D'un, la Juve a toujours su bien vendre. De deux, elle a toujours su aussi bien réinvestir derrière. Quand Zidane est cédé pour un montant record au Real en 2001, les dirigeants turinois embauchent dans la foulée Buffon, Thuram et Nedvěd (bon, et Marcelo Salas). Comment vont-ils rebondir cette saison ? Et s'il n'y avait pas que le Français sur le départ. Pirlo n'a pas fermé la porte et Vidal est convoité en Premier League. C'est Luciano Moggi qui va savoir s'il a un successeur digne de ce nom.

Real Madrid


Exit donc Carlo Ancelotti, bonjour, bientôt, à Rafael Benítez. Un coach réputé défensif. Sauf que c'est le Real, et que la tête d'affiche, ça pourrait bien être Sterling, alors qu'il y a déjà Bale et Cristiano Ronaldo sur les ailes. Mais là où le technicien espagnol est attendu, c'est dans sa faculté à foutre en l'air les historiques. Ce qu'il a fait à Liverpool, où il a vendu Owen en arrivant, à l'Inter, en se prenant la tête avec tous les joueurs de Mourinho, à Chelsea, où il a écarté Terry. Alors là, c'est qui qui va prendre ? Casillas ? Ramos ? CR7 ?

Bayern Munich


En deux saisons en Bavière, Pep Guardiola a fini deux fois champion d'Allemagne. Mais il est également sorti deux fois en demi-finale de la Ligue des champions. Son effectif, fort de 22 internationaux, est impressionnant, mais il va pourtant être sommé de l'améliorer, encore et toujours pour reconquérir le titre européen. Cool. Ça va donc être du très costaud pour avoir une chance d'intégrer le onze. Peu importe le poste en fait tant que c'est le haut du panier.

Paris Saint-Germain


Champion de France, le PSG aspire à mieux. Il faudrait être capable de convaincre un autre top-player de venir en Ligue 1. Pourquoi pas enfin un joueur capable de prendre le couloir gauche, comme Di María tiens, pour équilibrer l'équipe. Mais attention, il y a le fair-play financier, il ne va pas être possible d'aller taper trop haut. Et puis, comme Paris n'a pas encore le prestige des clubs qu'il aspire à rejoindre, il va falloir regarder dans les deux sens. Et si Verratti veut partir au Real Madrid ? Si ses déclarations d'amour ne sont qu'une manière de demander une grosse augmentation ? Si Zlatan décide de se barrer en MLS ? Le plus beau des feuilletons. Tous les jours jusqu'à début septembre.

Par Romain Canuti
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi