En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options
  1. // Football
  2. // Insolite

Top 10 : Les bruits du football

S'accouder à la rambarde gelée, sentir l'odeur de la merguez grillée, la bouffer, voir un joli but, puis gueuler pour le fêter. Le football a toujours été une affaire de sens et ce n'est pas pour rien que certains bruits du football sont devenus incontournables. Sur un terrain en terre, sur un synthétique ou devant 50 000 personnes, dans des vestiaires pourris ou à l'Allianz Arena, voici dix sons qui font le football. Partout.

Modififié
- Le bruit de la frappe qui s'écrase sur le poteau
« Vraiment trop dommage, ton poteau... La prochaine fois, ça rentrera! » Cette phrase, vous l'avez entendue un bon paquet de fois et elle vous a toujours filé le sourire. Certes, une frappe sur les montants, c'est un but en moins pour l'équipe et pour votre compteur personnel, et ça, c'est nul. Mais en terme de plaisir visuel et surtout sonore, quand une frappe de mule s'écrase sur un poteau, on n'est jamais vraiment loin de l'orgasme. Un bruit pur et puissant qui est, en général, suivi d'un court silence sur la pelouse. Un grand classique. Les plus chanceux, eux, se rappelleront toute leur vie de cette frappe qui a fait double poteau. Le nirvana des oreilles. « Pow, pow » . Seine Saint-Denis style.

- Le bruit du filet qui se fait fouetter par un ballon puissant
Peut-être le meilleur. Déjà parce qu'au fond, quand ça arrive, on a comme une envie de retrousser les manches courtes de son maillot et de se prendre pour Mark Landers, en balançant un : «  Je ne sais pas si tu as vu, mais ma balle, elle a un peu tourné dans le filet  » , avec l'air un peu fier. Le bruit de la balle qui arrive dans un beau filet, si possible dans la lucarne, c'est un son de puriste. Celui de la réussite. Celui du but. Que du bonheur.

- Le bruit du crampon qui claque sur le carrelage des vestiaires
L'entraîneur vient d'écrire sa compo au Velleda et les visages sont graves. À la sortie du vestiaire, il y a de tout. Il y a le tocard qui se croit fort avec ses Mercurial Vapor à 230 balles, il y a le défenseur rugueux qui s'en fout de tout avec ses Kipsta et il y a le puriste avec ses Copa Mundial bien cirée. Mais si les profils sont différents, au moment de sortir des vestiaires sur le terrain, l'harmonie sonore est de mise. Le bruit des crampons sur le sol dur, c'est celui qui annonce le match qui arrive et le début du combat. Le début de la quête des petites boules noires du terrain synthétique, aussi.

- Le « atchik, atchik, atchik » qui n'a jamais rien voulu dire
Certainement le plus grand mystère du football amateur français. Une manifestation de joie qui commence chez les débutants et qui dure. Qui dure. Alors voilà, certainement qu'un jour, un mec un peu imbibé a déclaré, dans un vestiaire d'une campagne perdue, « les mecs, je vais dire atchik trois fois, puis vous répondrez aïe aïe aïe, d'accord ? » Et merci à lui, parce que ce cri de guerre synonyme de victoire, quoiqu'un peu étrange, a plus de gueule que les reprises des White Stripes qu'on entend un peu partout.

- Le « pschhhhhht » de la « bombe magique  »
« Pschhhht » c'est un bruit qui a toujours fasciné. Même Boris Vian, dans Vercoquin et le Plancton, faisait sortir ce son de la bouche d'un Mackintosh, un animal invisible. Quelques décennies plus tard, ce son est toujours à l'ordre du jour et il est inutile de bluffer : tout le monde sait que les personnes ayant simulé une blessure juste pour pouvoir tester la fameuse « bombe magique » sont nombreuses. Il faut dire qu'à son super aspect visuel, la bombe allie un bruit des plus réjouissants, presque rassurant. Une sorte de bisou magique pour les grands, en somme.

- Le bruit du ballon qui claque sur la cuisse. Ou ailleurs.
En football comme ailleurs, on prend ses habitudes et ses aises. Et un peu comme on reconnaîtrait le bruit d'un scooter que l'on connaît, on sait aussi repérer une balle dans la cuisse ou dans les parties intimes rien qu'au son. Un bruit sourd quand la gonfle frappe les bijoux de famille, un bruit qui claque plus quand ça tape la cuisse, et toujours un long silence dans la foulée. Oui, ça fait très mal. Surtout en hiver.

- Le bruit du ballon quand tu le tapes parfaitement

Celle-là, c'est sûr, elle n'est pas dévissée. Parce que le football est une affaire de précision, même sonore, l'oreille parvient à savoir au son de la balle, si la transversale que Tartempion vient de lâcher va arriver à destination. Pourquoi ? Tout simplement car une balle tapée à la perfection a un bruit particulier et très reconnaissable. Maintenant, il faut juste croiser les doigts pour le contrôle.

- Le bruit de la pelouse quand un joueur prend le ballon par dessous
Pauvre pelouse. Le ballon flotte longuement dans les airs pendant qu'elle vient de se faire ratiboiser par une paire de crampons en alu. Le responsable ? Ce défenseur central au buste bien droit et à la tête haute qui, en passant parfaitement le pied sous le ballon, a arraché une touffe d'herbe. Un bruit bien connu de ceux qui connaissent les belles pelouses. Ceux-là même qui se sont déjà assis entre les vers de terre.

- Le bruit de la bombe agricole
Un bruit qui sent aussi bon l'Italie qu'un bon café serré et qui est à consommer, de préférence, avec de la Borghetti, cette liqueur qui rend les tifosi un peu fous. Ce son qui pète les oreilles, c'est celui qui annonce un match chaud, sur le terrain et en tribunes et qui est difficilement dissociable du vrai football. Celui avec une gueule cassée. Pan !

- Le drôle de son du huis clos
L'ambiance la plus étrange. Celle où on entend tout. Les discussions entre les joueurs, les discours de l'arbitre central, les quelques personnes présentes dans l'enceinte et la plupart des bruits cités ci-dessus. Curieux et triste à la fois.

Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:06 Henry calme le jeu après ses propos sur Neymar 72
Hier à 12:16 Ranieri ne dirait pas non à l'Italie 18
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 08:27 267€ à gagner avec Shakhtar - Roma & CSKA Moscou 1 Hier à 07:44 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Séville - Manchester 1 mardi 20 février Lamine Sané signe à Orlando 8