1. //
  2. // Enyeama
  3. // Record d'invincibilité

Top 10 : Les briseurs de série

Alors que Vincent Enyeama s'approche doucement mais sûrement du record de Gaëtan Huard, tout le monde se pose une question : qui va bien réussir à mettre un terme à cette invincibilité ? Étrangement, dans l'histoire, on se souvient souvent du nom du gardien invincible, mais rarement de celui qui met un point final à la belle série.

Modififié
48 16
1. Manfrini
Briseur de la série de Geraldo Pereira de Matos Filho « Mazarópi » (1.816 minutes)

Selon l'IFFHS, la plus longue série d'invincibilité de l'histoire est celle du gardien brésilien Geraldo Pereira de Matos Filho, portier de Vasco de Gama. Le gardien serait resté invaincu pendant 1.816 minutes, très exactement du 18 mai 1977 au 7 septembre 1978, jour de la mort par overdose de Keith Moon, le batteur des Who. Il s'avère que la série a bien pris fin le 7 septembre 1978, lors de la deuxième journée du championnat Carioca (championnat régional). Le match ? Une rencontre entre Vasco de Gama et Madureira, remportée 2-1 par Vasco. Le but de Madureira (qui évolue aujourd'hui en Serie C brésilienne) a été inscrit par un certain Manfrini, comme nous l'indique le site brésilien Cancellain, le seul sur la Toile qui référencie les buteurs de ce match. Seul hic : en poussant les recherches, on découvre que le seul footballeur brésilien répondant au nom de Manfrini, qui a bel et bien joué dans les années 70, n'a jamais porté le maillot de Madureira. En 1978, il évoluait à Botafogo. Ce but encaissé reste donc, quelque part, une belle légende brésilienne comme on les aime. N'est-ce pas, Romario?

2. Peter Lovenkrands
Briseur de la série d'Edwin van der Sar (1.311 minutes)

La plus longue série d'invincibilité de Premier League est, à ce jour, déteue par Edwin van der Sar, portier de Manchester United. Le géant néerlandais est resté invaincu pendant 1311 minutes, du 8 novembre 2008 au 4 mars 2009. L'homme qui a mis un terme à cette belle série se nomme Peter Lovenkrands, et évolue à Newcastle. United vient d'enchaîner dix victoires consécutives et se présente en leader sur la pelouse des Magpies. Il ne faut que neuf minutes à Lovenkrands pour débloquer la situation. Curiosité : le Danois était arrivé à Newcastle quelques semaines plus tôt, lors du mercato hivernal, en provenance de Schalke 04. Un joueur qui est resté à Newcastle jusqu'en 2012, inscrivant 22 pions en 75 apparitions. En 2012, il décide de signer à Birmingham City, club où il évolue encore aujourd'hui. Et dans cette histoire, il y en a un qui peut être dégouté, c'est Roque Santa Cruz. En effet, une semaine avant que Lovenkrands ne brise l'invincibilité de Van der Sar, le Paraguayen avait déjà marqué contre Manchester United. Manque de pot pour lui, il met alors fin à une invincibilité de 1302 minutes en championnat du club mancunien, mais pas à celle de Van der Sar, qui n'était pas sur la pelouse ce jour là. Dommage.

3. Luis Enrique
Briseur de la série d'Abel Resino (1.275 minutes)

Si la plus longue série d'invincibilité de Premier League est détenue par Van der Sar, celle de Liga appartient encore aujourd'hui à Abel Resino, ancien portier de l'Atlético Madrid. Sa période magique a duré du 25 novembre 1990 au 17 mars 1991. Pendant treize matchs, Resino n'encaisse pas de buts. Et pourtant, l'Atlético rencontre, au cours de cette période, le Real Madrid (3-0), Valence (2-0) et Osasuna (3-0) qui, à l'époque, était troisième du classement. Mais le 17 mars, l'Atlético reçoit le Sporting Gijón. Avec deux buts inscrits par Manolo en première période, les Colchoneros se mettent vite à l'abri. Mais juste avant la pause, un tout jeune joueur de 20 ans va réduire l'écart, et ainsi mettre un terme à l'invincibilité de Resino. Il s'appelle Luis Enrique, et dispute là sa première saison pleine parmi les pros. C'est peut-être ce jour là, en marquant face à l'Atlético, qu'il a séduit le Real Madrid, qui le recrutera quelques mois plus tard. Tout s'éclaire, maintenant. En fait, Tassotti était un pote de Resino, et a voulu venger son copain. CQFD.

4. Eric Guérit
Briseur de la série de Gaétan Huard (1.176 minutes)

En ce moment, on ne parle que de la série de Gaëtan Huard. Cette magnifique série qui a atteint 1176 minutes en Ligue 1. Fin décembre 1992, Bordeaux fait match nul contre le PSG, 1-1. À partir de cette 73e minute, Huard va devenir infranchissable. Il conserve ses cages impénétrables pendant douze rencontres d'affilée en championnat, et arrive ainsi au match face à Montpellier. Bordeaux mène 1-0 quand Montpellier obtient un coup franc à la 79e minute. Le tir d'Aliocha Asanović est dévié par l'épaule du milieu défensif Eric Guérit, et termine au fond des filets de Huard. Vingt ans plus tard, le gardien raconte : « J'ai été pris à contre-pied alors que j'avais sauté du bon côté. On avait finalement gagné mais dans le vestiaire, il y avait un silence de mort » . Huard prévient d'ailleurs Enyeama : « Une série comme ça, elle s'arrête souvent sur un but à la con » . Un mec qui parle en connaissance de cause.

5. Holger Badstuber
Briseur de la série de Manuel Neuer (1.147 minutes)

Lors de l'été 2011, Manuel Neuer quitte Schalke pour rejoindre le Bayern Munich. Le portier ne va pas mettre bien longtemps à prouver qu'il a fait le bon choix. Pour son premier match avec les Bavarois, il s'incline 1-0 face au Borussia Mönchengladbach. Début, déjà, d'une crise ? Tu parles. Neuer devient, à partir de là, le mur de Munich. Wolfsburg, Zurich, Hambourg, Zurich, Kaiserslautern, Fribourg, Villarreal, Schalke 04, Leverkusen, Manchester City, Hoffenheim, Hertha Berlin : pendant douze rencontres, Neuer ne subit plus le moindre but. Puis vient le match de Ligue des champions face au Napoli, le 18 octobre 2011. Le Bayern ouvre le score dès la 2e minute par Toni Kroos. Naples pousse et on se dit que Cavani, Lavezzi ou Hamšík vont réussit à tromper le gardien blond. Ce dernier finit effectivement par céder à la 39e minute… sur un but contre son camp de Badstuber ! Le défenseur dévie au fond de ses propres filets un centre de Maggio. Un type formé au club, donc. Prends ça, l'amour du maillot.

6. Emmanuel Sanon
Briseur de la série de Dino Zoff (1.142 minutes)

Dino Zoff, immense gardien italien des années 60 à 80, a connu deux séries d'invincibilité. Une avec son club de la Juventus, et une avec l'équipe nationale italienne. Cette série avec la Nazionale a duré pendant 1142 minutes, du 20 septembre 1972 au 15 juin 1974. C'est ce jour là qui nous intéresse. Pendant près de deux ans, Zoff n'a pas pris de but alors que l'Italie a affronté le Brésil, l'Angleterre à deux reprises et l'Allemagne. Alors, quand les Azzurri s'apprêtent à affronter Haïti, lors du match inaugural du Mondial 74, personne ne se dit que l'invincibilité de Zoff va tomber. Et pourtant. Les Italiens dominent la première période, mais ne parviennent pas à tromper Francillon, le gardien haïtien. La deuxième période a débuté depuis une minute lorsque Sanon s'échappe en vitesse, parvient à dribbler Zoff avant de déposer le ballon dans le but vide. Le joueur est dingue, tout comme le banc haïtien. L'Italie s'imposera finalement 3-1, mais Sanon s'en fout, il a écrit l'histoire. Le regretté (mort en 2008) est encore, à ce jour, le meilleur buteur de l'histoire de Haïti, avec 47 réalisations. Un joueur qui a passé sa carrière entre Beerschot, en Belgique, et les San Diego Sockers.

7. Leon McKenzie
Briseur de la série de Petr Čech (1.024 minutes)

De 2002 à 2004, Petr Čech est le gardien de Rennes. Puis le Tchèque se dit qu'il peut viser plus haut, et rejoint José Mourinho à Chelsea. Dès sa première saison à Londres, il va réaliser la plus belle série d'invincibilité de sa carrière. Une série qui début le 12 décembre 2004, avec un 2-2 contre Arsenal. Elle va s'étaler sur les trois mois qui suivent, jusqu'au 5 mars 2005. Chelsea se déplace alors à Norwich, un match plutôt facile sur le papier. Joe Cole ouvre le score en première période, mais en seconde, Norwich revient dans le match. On joue la 64e minute lorsque Leon McKenzie parvient à tromper la vigilance du gardien tchèque. Que ce soit clair : à part ce fait de jeu, McKenzie n'est pas franchement resté dans l'histoire de la Premier League. Relégué dès la fin de la saison avec Norwich, il rebondira ensuite à Coventry, toujours en D2. Puis, on le verra passer à Charlton, Northampton, Kettering Town et, aujourd'hui, à Corby Town, un sympathique club de Non League Premier, le niveau en dessous du football professionnel. Conclusion : briser une invincibilité ne donne pas forcément un coup de pouce à votre carrière.

8. Igor Kolyvanov
Briseur de la série de Sebastiano Rossi (929 minutes)

En Italie, on aurait tendance à penser que la plus longue série d'invincibilité d'un gardien est détenue par Dino Zoff, Walter Zenga, Gigi Buffon ou Angelo Peruzzi. Pas du tout. Le record appartient à Sebastiano Rossi, géant gardien du Milan AC dans les années 90. Au début des 90's, le Milan domine l'Italie et l'Europe, raflant tous les trophées possibles et imaginables. En 1994, Milan a une attaque de feu et une défense de fer. Avec Baresi, Costacurta et Maldini devant lui, Rossi va rester invaincu pendant 929 minutes, de la 16e à la 26e journée. La série est interrompue au cours du match Milan-Foggia. À la 66e minute, c'est Igor Kolyvanov qui marque, d'une superbe frappe du gauche. Tout ça pendant que Zeman, coach de Foggia, fume sa clope sur son banc, impassible. Le record de Rossi est tombé, et Kolyvanov, lui, va s'offrir quelques belles années en Serie A, notamment sous le maillot de Bologne, club avec lequel il atteindra une demi-finale de Coupe UEFA en 1999. Cette fameuse demi-finale face à l'OM, d'ailleurs.

9. Ander Herrera
Briseur de la série de Víctor Valdés (897 minutes)

Le Barça de Guardiola n'a pas seulement été une incroyable machine à marquer des buts. Il a également été une formation qui prenait peu de buts, même si l'on ne se souvient pas forcément de cette facette là. Pourtant, Víctor Valdés est, à ce jour, le gardien barcelonais à avoir maintenu pendant le plus longtemps ses cages invincibles. Une série qui a duré 897 minutes, du 21 septembre 2011 (2-2 contre Valence) au 6 novembre 2011, avec un nouveau nul 2-2 à Bilbao. Entre ces deux dates, le Barça a disputé neuf matchs, avec un bilan ahurissant : 26 buts marqués, 0 encaissé. Il a fallu une superbe frappe de Ander Herrera, enveloppée pleine lucarne, pour mettre un point final à la belle série. Un match où Valdés encaissera même un deuxième pion : un csc tout naze de Gerard Piqué. Folie : depuis ce 6 novembre 2011, soit il y a deux ans, Ander Herrera n'a marqué qu'un seul but en championnat d'Espagne. C'était le 27 avril dernier, face… au Barça et à Víctor Valdés. À la 90e minute, qui plus est. On peut appeler ça de l'acharnement, oui.

10. Jesus Glaria
Briseur de la série de Miguel Reina (824 minutes)

Dans la famille Reina, je voudrais le père. Bien avant Pepe, aujourd'hui gardien du Napoli, il y a eu Miguel, gardien de but du FC Barcelone. Avant d'être détrôné par Víctor Valdés en 2011, il est resté pendant 38 ans le gardien détenant la plus longue série d'invincibilité du club catalan. Sa série a débuté le 10 décembre 1972 contre l'Atlético Madrid, avec un but de Becerra à la 53e minute. Par la suite, Reina est parvenu à enchaîner huit matchs sans encaisser le moindre pion. Mais la série s'est interrompue lors de la 23e journée, au cours du derby contre l'Espanyol. Le justicier ? Jesus Glaria, buteur sur pénalty à la 67e minute. Malheureusement, de Glaria, on ne retient pas forcément cet événement. Ce que l'on retient de lui, c'est qu'il est décédé quelques années plus tard, en 1978, lors d'un terrible accident de la route. Accident où son fils périt également. Forcément, à côté de cette fin tragique, le record de Miguel Reina fait pâle figure.

Par Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Marrant cet article.
A mettre en parallele avec l'article "le foot est il toujours un sport-co"
Si ces gardiens n'ont pas pris un but pendant 1000min, est-ce uniquement grace a eux ou grace aussi aux defenseurs et a l'equipe toute entiere?
Note : 1
"Manque de pot pour lui, il met alors fin à une invincibilité de 1302 minutes en championnat du club mancunien, mais pas à celle de van der Sar, qui n’était pas sur la pelouse ce jour là. "

Si Van der Sar est invaincu pendant 1,311 minutes, en ayant pris un but au bout de 9 minutes de jeu par Lovenkrands, cela signifie qu'avant ce match Van der Sar était invaincu 1,302 minutes. Certes. Mais pas Manchester United...

Ou alors cela voudrait dire que Santa Cruz a marqué dans la 1ère minute de jeu...
Note : 1
Enfin je te charrie Eric, parce qu'il est très bien cet article.
En plus, je suis sûr que quelqu'un va mettre son nez dans mes "calculs" et va me prouver le contraire.
Ah le fameux but csc de Badstuber, j'étais vraiment dégouté quand Neuer a encaissé ce but !
Ah le fameux but csc de Badstuber, j'étais vraiment dégouté quand Neuer a encaissé ce but !
(Désolé du double post, pas volontaire !)
Lorenzaccio Niveau : DHR
Et Mitchell Langerak alors ?

Le gardien australien qui a mis fin au 1222 minutes sans but de Benzema en équipe de France c'est pas le briseur d'une sacrée série lui ?
Vivement que Cheick Diabaté vienne s'installer dans cette liste après avoir fusillé Enyeama d'un but du tibia
Sympa l'article merci !

A quand un article sur les briseurs de carrière/jambe en série? Please, on ne nous bassine plus avec Barton...
boxing_flupke Niveau : Loisir
Et le record Européen de Danny Verlinden (1390 minutes) ?
Il fait réver cet article! Je regrette juste qu´aucun pinpin ne ce soit amusé à faire une compile des arrêts ou sauvetages dans ces périodes là.

Il doit y en avoir des sympas dans le lot,Enyamarre de na pas pouvoir marquer!
Faux, le record de Huard a débuté après le 5è but du PSG lors d'un PSG-Bordeaux de décembre 92, je m'en souviens j'y étais d'ailleurs.

Un match catastrophique de Huard où Courbis avait dit à l'époque qu'il valait mieux prendre une fois 5-0 que cinq fois 1-0.

http://youtu.be/Vbu8o8CWDV4
Un attaquant made in Ligue 1 ( dja dje dje, Maoulida et autres bandelettes) de la fesse,ou de la hanche sur corner devisser apres une sortie azardeuse,mettra fin a la serie.
Victor Valdés la preuve que même en étant mauvais on peut rester invincible grace a sa defense
Message posté par boxing_flupke
Et le record Européen de Danny Verlinden (1390 minutes) ?


Record brisé par Philippe Albert quand il jouait au FC Malines si mes souvenirs sont bons.
Message posté par TheCoon
Victor Valdés la preuve que même en étant mauvais on peut rester invincible grace a sa defense


C'est drôle j'étais sur le point d'écrire le même commentaire au sujet de Sebastiano Rossi.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
48 16