1. //
  2. // Retour de la SPAL en Serie A

Top 10 : La Serie A m'avait oublié

49 ans d’absence, c’est long, les supporters de la SPAL peuvent en témoigner, mais d’autres ont dû patienter aussi un moment pour regoûter à la Serie A, sans forcément s’y éterniser par ailleurs.

Modififié

  • Palermo – 31 ans (1973-2004) : 20 ans en D2, 8 en D3, 1 en D4, 1 sans activité

  • Trois décennies d’absence pour la cinquième ville la plus peuplée d’Italie, ce qui a convaincu une bonne partie des locaux de supporter la Juventus. Palerme est même au chômage technique lors de la saison 1986-1987 à la suite de la faillite. Le messie s’appellera Zamparini, qui abandonne Venise pour la Sicile à l’été 2002. La première tentative échoue lors de la dernière journée et la confrontation directe face à Lecce, la seconde est un triomphe dans un championnat interminable à 24 équipes. Un retour par la grande porte avec les buts de Luca Toni qui hissent le club à une sixième place et une qualif en Coupe de l’UEFA.


  • Venise – 31 ans (1967-1998) : 8 ans en D2, 12 en D3, 9 en D4, 2 en D5

  • Et de deux pour l’ami Zampa qui n’est pas seulement un dévoreur d’entraîneurs, mais bien un entrepreneur au nez creux. Il rachète le club de la lagune en 1987 et fusionne avec Mestre. De la C2 (quatrième niveau) à la Serie B en quatre saisons et après 23 ans d’absence, c’est une première étape vers la Serie A qui est atteinte en 1998. Carnaval ! Un retour néanmoins délicat, Venise compte onze points en quatorze matchs à la trêve hivernale, prêté par l’Inter, Recoba arrive et plante onze buts pour remonter le club à la... onzième place.



  • Padova – 32 ans (1962-1994) : 16 ans en D2, 14 en D3, 2 en D4

  • Des Panzer de Nereo Rocco, troisièmes en 1958, aux oubliettes. Déjà en 1991 avec le trio Benarrivo, Di Livio, Albertini, les Patavini laissent échapper la montée lors d’une défaite à Lucques lors de la dernière journée. Ce n’est que partie remise, Padova revient en 1994, s’offre un Alexi Lalas et va même chercher le maintien en battant le Genoa aux tirs au but en barrages.


  • Modena – 38 ans (1964-2002) : 18 ans en D2, 19 en D3, 1 en D4

  • À leur grand dam, les quatre frères Panini, fondateurs de la fameuse collection de vignettes, n’avaient pu éditer que deux albums avec le club de leur ville. En effet, quand les Canarini retrouvent la Serie A, ils ont déjà passé la main depuis une bonne dizaine d’années. C’est une double promotion signée Gianni De Biasi, le célèbre sélectionneur de l’Albanie. De la C1 à la A en deux ans donc, et un maintien acquis de façon rocambolesque, quatre clubs totalisent 38 points, Modena et Empoli se sauvent grâce à un meilleur score contre leurs adversaires directs, tandis que la Reggina et l’Atalanta en finissent aux play-out.


  • Messina – 39 ans (1965-2004) : 9 ans en D2, 16 en D3, 9 en D4, 5 en D5

  • Le genre d’équipes dont on se dit : « Tiens, quand est-ce qu’ils reviennent, ils manquent » , sans savoir qu’ils ont fréquenté la Serie A durant seulement cinq saisons. Deux fois dans les 60’s et trois fois dans les années 2000. Entre-temps, Toto Schillaci, Scoglio, Zeman, mais aussi une faillite et une fusion avec l’US Peloro du nom de la pointe nord-orientale de la Sicile. Un retour remarqué puisque le Juventus-Messine de la sixième journée oppose le premier au second. Le club de Nibali se classe finalement septième, ce qui valait une qualification pour l’Intertoto... cependant refusée.


  • SPAL – 49 ans (1968-2017) : 11 ans en D2, 30 en D3, 7 en D4, 1 en D5

  • Fini enfin les articles historiques sur Paolo Mazza, premier grand détecteur de talents du Calcio. Le club au nom le plus classe d’Italie (Società Polisportiva Ars et Labor) et au maillot non moins élégant regoûte enfin à l’ivresse de l’élite. Mais ce fut laborieux, sans la fusion avec la voisine Giacomense il y a quatre ans, la formation de la splendide Ferrare n’en serait probablement pas là aujourd’hui. C’est en tout cas un retour apprécié et qui contraste avec les débutants de ces dernières années (Carpi, Frosinone, Crotone).



  • Salernitana – 50 ans (1948-1998à : 14 ans en D2, 36 en D3

  • Un demi-siècle entre les deux seules saisons de l’histoire du club en Serie A. De la team de Gipo Viani, futur homme fort du premier grand Milan, à Rigobert Song, Marco Di Vaio et Gennaro Gattuso. Une remontée qu’on sentait venir avec une cinquième place en 1995 et 1996, la première non valable pour la promotion. Ce sera un bref aller-retour conclu par un pugilat sur le terrain de Piacenza déjà sauf, alors que l’adversaire direct, Perugia, recevait et perdait face à un Milan devant gagner le scudetto.


  • Cremonese – 54 ans (1930-1984) : 17 ans en D2, 30 en D3, 5 en D4, 2 pendant la guerre

  • Bon dernier de la toute première édition de Serie A, les grigiorossi sont alors loin d’imaginer leur destinée, celle d’un ascenseur incessant à en foutre la nausée à ses supporters. En 1983, les Lombards échouent en barrages face à Come et Catane, mais un très jeune Vialli ne loupe pas le coche l’année suivante. La relégation est immédiate, or, les quelques apparitions de la « Cremo » égayeront le panorama de la Serie A durant cette période.


  • Novara – 55 ans (1956-2011) : 17 ans en D2, 17 en D3, 21 en D4

  • Un classique finalement, à croire que l’appétit vient en mangeant. Le sevrage de Serie B avait duré 33 ans, mais les hommes de Tesser avaient la dalle, troisièmes de la saison régulière, ils arrachent la promotion aux play-off en disposant de Padova. 55 années sans jamais quitter les pros, et ce, grâce à un repêchage en 1989 à la suite de la faillite du rival de la Pro Vercelli en 1989. Le club piémontais fait finalement un passage éclair, mais aura l’occasion d’accueillir Michel Platini, régional de l’étape, dans ses tribunes lors du derby face à la Juve.



  • Livorno – 55 ans (1949-2004) : 14 ans en D2, 32 en D3, 7 en D4, 1 en D5, 1 en D6

  • Un interminable purgatoire pour les vice-champions d’Italie 1942 derrière le premier Grande Torino et même une faillite en 1991. Il y a d’abord les retrouvailles avec la Serie B à la suite d'une absence de trente ans, puis le duo Protti-Lucarelli finit le taf et fête ce retour par un 2-2 chez le Milan champion d’Italie en titre et avec 12 000 tifosi livournais bandanas vissés sur le crane pour chambrer Berlusconi, allergique aux communistes. À la fin de la saison, les Toscans se classent huitièmes et refusent également l'Intertoto. C'est la Lazio qui en profite, cadeau empoisonné ?


  • Bonus : ils intégreront le top 10

  • Treize clubs facturent également trente ans d’absence minimum parmi l’élite, ceux qui sont les plus proches sont la Ternana et la Pro Vercelli actuellement en Serie B. Les premiers en sont à 42 ans, mais le septuple champion d’Italie a atteint le score de 82, seul Casale (actuellement en Serie D) fait mieux avec 83. Pour le reste, on a la Lucchese (65), la Pro Patria (61), la Triestina (58), Alessandria (57), Lecco (50), Mantova (45), Varese (42), la Pistoiese (36) et Catanzaro (34), tous en troisième ou quatrième division. Voilà des challenges à la hauteur de tout joueur de Football Manager qui se respecte.

    Par Valentin Pauluzzi
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
    Modifié


    Dans cet article

    LesSeinsDeRomaneBohringer Niveau : CFA
     //  11:04  //  Amoureux du Qatar
    94 ans pour la Samb' et sa tifoseria, la meilleure d'Italie.
    Perso, l'équipe qui me manque le plus c'est la Regina.
    Cette ambiance dans ce stade...

    https://youtu.be/sTHe5BP87M8

    Ils sont remonté en Serie C récemment, actuellement ils sont dans le ventre mou mais j'espère qu'ils vont vite remonter.
    joker7523 Niveau : CFA
    De mon coté ça serait plus Bari que j'aimerai revoir pour l'ambiance également! :)

    https://www.youtube.com/watch?v=XkR9iPgqtPA
    Les calabrais sont dans la place !
    2 réponses à ce commentaire.
    Annabella Niveau : DHR
    Bravo SPAL. C'est long un championnat à 22. Cette énième renaissance avec 100% d'effectif italien sera la bonne.
    la Pistoiese (36) et Catanzaro (34)

    M'en souviens. Le temps passe vite!

    Jamais connu la Pro Vercelli ou la Tristina en serie A. Ni vous d'ailleurs. Peut-être quelques nonagénaires.
    Ce commentaire a été modifié.
    Ah, qu'est-ce qu'elle était belle cette équipe de Pro Vercelli ...

    En 1908 j'étais marin et j'ai vécu dans le piémont jusqu'à la marche sur Rome de Mussolini en 1922 et je peux te dire que Pro Vercelli était une équipe incroyable !
    Une équipe en tactique 2-2-6, oui 6 milieux offensifs/attaquants qui permutait leurs mouvements, que c'était beau à voir jouer! Guido Ara était un phénomène. Il y avait les offensifs Carlo Rampini, Felice Berardo, Giuseppe Milano, les milieux Pietro Leone, Angelo Binaschi, en défense Modesto Valle et Felice Milano, que du beau monde.

    Tous ces joueurs étaient régulièrement appelés sur les premiers matchs de l'histoire de l'équipe d'Italie, déjà entrainé par Vittorio Pozzo. J'ai même vu les débuts de Virginio Rosetta, attaquant qui passera arrière droit dans le nouveau système en 2-3-5 et deviendra une légende du foot italien et de la Juve des années 20/30.
    Le Genoa, la Lazio, la Juventus et l'Inter Milan ne faisaient pas le poids contre eux (je me souviens d'un match saison 1910-11 contre l'US Milanese, victoire 7-2!) mais une autre équipe piémontaise émergeait: le Casale FBC champion d'Italie 1914 avec l'attaquant Luigi Barbesino et le demi-droit ultra offensif Angelo Mattea, quel phénomène lui aussi !

    Regarde la classe de cette équipe du Pro Vercelli et le monde qu'il y avait pour une équipe d'amateurs:


    Et regarde la classe du maillot de Casale en 1914 (le gardien avec le béret Angelo Gallina avec qui je m'entrainais):


    J'espère que Pro Vercelli et Casale connaitront la serie A du 21e siècle un jour ...
    ZizouGabor, t'es un génie!

    Sinon, sur la Triestina, qu'est-ce que tu peux m'en dire? Pourquoi le nom de ce club résonne-t-il aux oreilles des amoureux du calcio?
    Ah, la Triestina ... Ce club reste associé à tout jamais au nom de Nereo Rocco et de la tactique catenaccio !

    Né à Trieste, parlant le dialecte typique de la ville, il marque le club d'abord comme joueur, de 1930 à 1937 (Trieste va atteindre la 6e place en 1936), puis comme entraineur de 1947-50 et ensuite la saison 1953-54. En 1948, à la surprise générale, Trieste atteint la 2e place de la serie A ( à égalité avec l'AC Milan et la Juve et derrière l'intouchable Torino). Ils finissent même invaincus à domicile.

    Si le 1ers entraineurs à introduire le catenaccio (variante du verrou suisse des années 30 de l'entraineur Karl Rappan) sont Mario Villini à Trieste déjà lors de la saison 1941-42, Ottavio Barbieri avec Spezia en 1944 et Giuseppe Viani en serie B 1946-47 avec Salernitana, c'est le Trieste de Nereo Rocco qui va avoir un impact considérable sur le foot italien grâce à cette 2e place. Comment ?

    Et bien à cette époque, toutes les équipes en WM (2-3-2-3), donc ce qu'il a fait, il a enlevé un joueur offensif pour ajouter un libéro derrière sa défense à 3, avec 2 milieux, un n°10 et 3 attaquants, formant donc un 1-3-2-1-3. Une équipe compacte derrière et au milieu, jouant plus bas, mais qui n'est pas coupé en deux et qui place des attaques placées très rapides. Vu comme ça, ça parait rien, mais une alternative au WM va commencer à émerger dans la tête des coachs du continent. C'est comme ça qu'il va finir 3e avec Padoue en 1958 et gagner la C1 avec Milan en 1963 et 1969.

    Autre chose, en 1952 débute à Trieste un certain Cesare Maldini, futur grand défenseur libéro du Milan AC de Nereo Rocco. Et aussi que 3 champions du monde en 1938 jouait à Trieste: le milieu Bruno Chizzo, les attaquants Pietro Pasinati et surtout Gino Colaussi, buteur en quart face à la France, buteur en demi face au Brésil et double buteur en finale face à la Hongrie. L'actuel stade de l'équipe, inauguré en 1992, porte évidemment le nom de Nereo Rocco.
    toutes les équipes JOUAIENT en WM, navré ...
    5 réponses à ce commentaire.
    Sandrinna
    Toi seul? Le meilleur de la rencontre sur le http://ow.ly/4Eqc30bIq14
    Hier à 17:27 Ederson atteint d'un cancer des testicules 53 Hier à 12:38 Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 161 Hier à 11:13 Droit de réponse "Mistral Gagnant" 31
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    Hier à 09:27 La praline de Castillo au Mexique 3
    lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26 lundi 24 juillet Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6 lundi 24 juillet Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 27 lundi 24 juillet Ronaldinho régale au beach soccer 16 dimanche 23 juillet Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 7 dimanche 23 juillet Neymar claque un doublé contre la Juve 33 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 32 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 8 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 25 samedi 22 juillet Le beau geste de Boateng pour Nouri 11 samedi 22 juillet Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 15 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 11 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 9 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7