En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. // Football
  2. // Insolite

Top 10 : Jumeaux

Un lit jumeau, une paire de jumelles, les Twin Towers, des footballeurs jumeaux. Recensement des grossesses gémellaires qui se terminent en short et crampons. Garanti sans Bogdanoff.

Modififié
1/ Fabio & Rafael Da Silva


Fabio et Rafael ont été programmés pour effacer des tablettes mancuniennes les frangins Neville. Ferguson les compare à de « petits lévriers » . Actuellement, c'est Rafael qui fait son trou en équipe première. La paire brésilienne se ressemble tellement qu'en 2009, lors d'un match de Carling Cup, l'arbitre les confond donnant un carton à Fabio et inscrivant le nom de Rafael. Un moyen simple de les différencier : l'alliance à l'annulaire de Fabio.

2/ Ibrahim & Hossam Hassan


« Notre relation est éternelle » . Hossam est attaquant, Ibrahim défenseur. En Égypte, il est de notoriété publique qu'Hossam était de loin le plus doué des deux mais il voulait toujours son frère comme compagnon de chambrée. D'où des transferts avortés. Ainsi, Hossam refusa de rejoindre le Sporting Lisbonne et, plus tard, quitta Al-Ahly qui cherchait à se débarrasser d'Ibrahim. Bref, un package siamois.

3/ David & Philipp Degen


Le talent a séparé le coup double helvète. Si David doit se contenter de l'AXPO Super League après un passage infructueux en Bundesliga, Philipp a connu le grand frisson au Borussia Dortmund et Anfield (bon, OK, douze matchs en deux ans). Fusionnels question économie numérique, ils partagent le même site web baptisé degendegen.com.

4/ Peter & David Jackson


En Angleterre, il y avait Peter & David. Aux States : Jackie, Tito, Marlon, Jermaine et Michael. Poussé par le pater, le duo Jackson écuma les clubs underground dans les années 50 et 60 : Bradford, Tranmere Rovers, Hyde United. A chaque fois, un serment comme une promesse l'un à l'autre : « I'll be there » .

5/ Hamit & Halil Altintop


Même ganache, prénoms quasi identiques. Mais au pays des packs de douze, être deux est insuffisant. Halil regarde son frère dépoussiérer ses trophées au Bayern et reste à quai à Schalke avant de prendre une correspondance pour Francfort. En 2007, la mère Altintop donne des consignes quand ces bambins s'affrontent : « Elle nous a demandé de marquer un but chacun et de faire en sorte que le match se termine sur un match nul » .

6/ Peter & Ebbe Sand


Vanner Peter Sand était un sport national dans les tribunes danoises. Frangin de l'une des plus fines gâchettes du pays, des chants moqueurs lui parvenaient souvent aux portugaises : « Tu ressembles à Ebbe Sand » . Physiquement, c'est entendu.

7/ Jorge & Julio Dely Valdes


Encore dans les mémoires du côté de la Porte d'Auteuil, Julio Dely Valdes a foulé le sol européen. Pendant ce temps, Jorge, l'autre, a connu le monde et collectionné plus de miles qu'un agent de la police aux frontières grâce à des piges en Argentine, Uruguay, Chili, Japon ainsi qu'aux États-Unis d'Amérique. Sans doute marié à une hôtesse de l'air ou à un steward.

8/ Vladimir & Mikhail Beschastnykh


S'ils avaient un gabarit identique, la doublette ne boxait pas dans la même catégorie. A ma droite, Vladimir, quatre ceintures de champion de Russie, 71 sélections, meilleur buteur de l'équipe nationale post-URSS. Un poids lourd. A ma gauche, Mikhail, sans palmarès, Soviet' mauviette, à son actif des uppercuts de danseuse au Lokomotiv Nizhny Novgorod ou au Metallurg Lipetsk. Soit un poids plume condamné à se débattre dans le cordage.

9/ Zoran & Zlatko Vujovic


En règle générale, les jumeaux peuvent compter l'un sur l'autre. Nous sommes en 87. Traumatisé par un pénalty raté, Zlatko refuse de participer à la séance de tirs au but en demi-finale de C2 face au Lokomotiv Leipzig. Zoran s'en charge, rate sa tentative et Bordeaux passe à la trappe. En fait, on ne peut pas toujours compter sur son double.

10/ Frank & Ronald de Boer


Ajax, Barcelone, Rangers, Al-Shamal et Al-Rayyan. Tels sont les clubs où les De Boer ont évolué en tandem. Ah, les De Boer ! Du clone batave, tours jumelles en défense, deux pour le prix d'un et des titres en pagaille. Dommage, que Frank se soit jumelé avec la nandrolone, en 2001, lorsqu'il était au FC Barcelone.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 9 heures Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 20
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 15:40 Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) Hier à 14:28 Quand Ronaldo planquait de la bière 51 Hier à 12:50 Dupraz quitte le TFC 128 Hier à 11:55 Robinho en route vers Sivasspor 60 Hier à 08:57 Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18