1. // Les restes du monde – Écosse

Top 10 : Joueurs des Glasgow Rangers

En énorme difficulté financière depuis plusieurs mois, le club le plus titré d’Écosse est officiellement interdit de participer à la Premier League locale pour la saison à venir. L’avenir est de plus en plus incertain pour cette institution à Glasgow, éternel rival du Celtic. Retour sur 10 des plus grands joueurs à avoir porté le maillot bleu loyaliste après la Seconde Guerre mondiale.

Modififié
27 14
1 – Jim Baxter
Débarqué à Glasgow en 1960 à l’âge de 20 ans, « Slim Jim » va s’imposer comme le plus pur talent des Rangers de l’après-guerre. L’élégant gaucher était doté du timing et de l’intelligence de jeu pour mener à merveille les offensives. En quatre saisons, le chef d’orchestre conquiert neuf titres, dont les 32e, 33e et 34e championnats des Gers. Sa cinquième et dernière saison au club sera marquée par le début de sa folle passion avec la picole, passion entamée alors qu’il glandait, au repos forcé suite à une fracture de la jambe. Il ira jusqu’à siffler trois bouteilles de rhum par jour, veilles de match incluses. Quand même. Alcoolique, accroc aux jeux, il termine sa carrière aux Gers à seulement 30 ans, après un intermède de quatre saisons en Angleterre. Le lumineux joueur s’est éteint en 2001 d’un cancer du pancréas, à seulement 61 ans. Triste.

Youtube

2 – John Greig
Avec 755 matchs passés à transpirer sous le maillot bleu, dont 498 en championnat, John « fighting spirit » Greig détient un record imbattable. Ce défenseur au moral d’acier était le capitaine de l’équipe qui a conquis en 1972 le seul trophée européen de l’histoire du club : la Coupe des coupes 1972, remportée 3-2 en finale à Barcelone face au Dynamo Moscou. Au niveau national, sa carrière au Rangers (de 1961 à 1978) correspond en revanche à une forte domination du rival Celtic, qui gagne le championnat neuf fois d’affilée entre 1966 et 1974. Mais Greig, jamais battu, jamais abattu, fera gagner son club de toujours avant et après cette période. Il a d’ailleurs été élu joueur écossais de l’année à dix ans d’intervalle, en 1966 et 1976.



3 – Davie Cooper
Le feu follet originaire d’Hamilton, débarqué au Rangers en 1977 à 22 ans, est resté célèbre pour avoir inscrit deux ans plus tard, lors d’un match de présaison face au Celtic, un but de légende : un modèle de conservation du ballon, une folle inventivité, un ballet de contrôles aériens pour lui-même et une finition aussi simple que géniale. L’ailier gauche a aidé les Gers à conquérir trois championnats, dont le premier d’une série de neuf en 1989, le fameux « 9 in a row » . Il est mort en 1995 d’une hémorragie cérébrale, âgé seulement de 39 ans.

Youtube

4 – Ally McCoist
354 buts en 581 matchs avec les Gers, dont 250 en 418 matchs de championnat : « Super Ally » était une machine, élu Soulier d’or européen deux années de suite, en 1992 et 1993. Lors de chacune de ces saisons, il score 34 fois rien qu’en championnat ! Sous les ordres de Graeme Souness, puis de Walter Smith, McCoist conquiert neuf titres d’affilée, entre 1989 et 1997. Prends ça l’OL, prends ça Sidney Govou !

Youtube

5 – Richard Gough
Le capitaine du « 9 in a row » et l’un des trois joueurs, avec Ally McCoist et Ian Ferguson, à avoir conquis ces neuf titres d’affilée. Leader-né, dévoué à son club durant une décennie, Richard Gough est né à Stockholm d’une mère suédoise et d’un père écossais. Du daron, il a reçu ce goût du sacrifice et des duels, côté maternel, il a hérité de la chevelure blonde et du côté play-boy. Actuellement installé en Californie avec sa troisième femme.



6 – Andy Goram
« The Goalie » a été élu le plus grand gardien de l’histoire des Rangers. Il faut reconnaître que ses sept saisons passées aux Rangers dans les années 90 ont été une pleine réussite, avec six championnats remportés et une réputation de muraille. Son allure rustique et ses prises de position pro-Couronne britannique en ont fait l’un des chouchous du peuple Gers, qui lui a consacré une des chansons de fan les plus drôles qui existent : « Two Andy Goram, there’s only two Andy Goram !  » , en référence à sa schizophrénie officiellement décelée au cours de sa carrière.

Youtube

7 – Brian Laudrup
La finale de Coupe d’Écosse 1996 entre les Rangers et Heart of Midlothian aurait pu être un match de gros bourrins comme souvent. Il a heureusement été éclairé par le génie du petit frère Laudrup, auteur d’un match époustouflant : 2 buts pour commencer, suivis de trois passes décisives pour Gordon Durie. Le gardien d’Hearts Gilles Rousset a pris très, très cher. Ses quatre saisons passées en Écosse entre 1994 et 1998 ont été une pleine réussite, après un épisode raté à Milan. Élégant et créatif, il a formé, pendant les trois ans passés avec Paul Gascoigne, l’un des plus beaux duos de milieux de terrain d’Europe.

Youtube

8 – Paul Gascoigne
De Paul Gascoigne, on ne retient aujourd’hui, bien souvent, que les excès et les dérapages d’une sorte de Shane MacGowan en crampons. C’est dommage. Car c’est oublier l’essentiel : Gazza était d’abord et avant tout un putain de génie, avec un incroyable talent balle au pied. Un gars capable d’inventer d’improbables mouvements offensifs. Quand il débarque en Écosse en 1995 en provenance de la Lazio, il a 28 ans, les cheveux peroxydés d’époque, le souffle déjà un peu court et les bajoues d’alcoolo au visage, mais il lui reste malgré tout de beaux restes. Ses deux premières saisons seront parmi les plus prolifiques de sa carrière : 19 buts la première, 17 la seconde, avant une troisième plus quelconque et un départ pour Middlesbrough. Il n’en reste pas moins le symbole du dernier âge d’or des Rangers, il y a une quinzaine d’années.

Youtube

9 – Jörg Albertz
S’il s’est auto-surnommé « The Hammer » , ce n’est certainement pas par amour pour West Ham, mais bien pour ses tirs longue distance, puissants comme un coup de marteau. Ce nom de scène façon catcheur sied parfaitement à Jörg Albertz, qui a rapidement trouvé en Écosse ses fans les plus fervents, qui rugissaient de plaisir à chacune de ses grosses patates balancées pied gauche. Ses coups francs transperçant les filets adverses d’une trajectoire bien droite sont restés célèbres. Baboum ! Sept titres en cinq saisons à son palmarès, dont trois championnats en 97, 99 et 2000.

Youtube

10 – Barry Ferguson
Le capitaine, leader moral, leader technique et star de la dernière décennie côté Gers. Né à Hamilton comme Davie Cooper, Barry Ferguson a conquis 5 championnats, 5 Coupes d’Écosse et 5 Coupes de la Ligue avec son club de cœur, qu’il a quitté deux saisons au milieu des années 2000 pour Blackburn. En 2006, lorsque Paul Le Guen lui retire le brassard, il mène la fronde, reçoit le soutien de ses partenaires et obtient le départ du Français. Un big boss colérique à gros caractère, un peu à la façon Joey Barton, recordman du nombre de matchs européens disputés avec les Teddy Bears : 82. Finit actuellement sa carrière à Blackpool.



Mais aussi : Alan Morton, Willie Thornton, Sandy Jardine, Derek Johnstone, Ian Durrant, Terry Butcher, Ian Ferguson, Mark Hateley, Stefan Klos, Ronald de Boer…

Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Mais aussi Giovanni van Bronckhorst, qui jouait 10 à l'époque..
N'empêche, laudrup gazza, ça avait de la gueule*
Mais aussi Jean-Claude Darcheville, et Daniel Cousin ...
Et Kris Boyd???Meilleur buteur de l'histoire de la Premier League écossaise!!!
Kevin Quigagne 2 Niveau : DHR
PaysBas 55 a tout à fait raison : Krys Boyd devrait se trouver soit dans le Top 10, soit dans la liste complémentaire. Il affiche un bilan phénomenal avec les Gers : 101 buts en 118 titularisations (143 apparitions en tout).

Je connais pas trop le foot scot mais je me souviens de lui car il débarqua à Middlesbrough (D2) y’a deux saisons annoncé comme le messie, quand les Smoggies étaient managés par Gordon Strachan (qui y installa sa petite colonie écossaise mais ça ne le fit pas).
Et Sir Alex Ferguson.
Une pensée pour Stéphane Guivarc'h, vendeur de piscines.
nikowenji Niveau : DHR
Sur la finale Rangers-Hearts, les hearts se font bouffer, un truc de fou!! Ils auraient pu perdre 15 à zéros!!
Johnny Dramma Niveau : Ligue 1
Ally Mc Coist le plus grand, sans contestation.
Marco Negri? Ce mec m'a fait rêver, 37 buts en 40 matchs, saison 97-98.
Et Paul Le guen ??? son passage comme entraîneur a marqué l'histoire du club. En fait, c'est à partir de cette période que les Rangers ont commencé à décliner !
GenzoLloris Niveau : DHR
Une époque lointaine où le bifton ne faisait pas tout où Naples période Ma-Gi-Ca, les Rangers ET les Celtics à Glasgow, Anderlecht (oui oui!) pouvait se fabriquer des équipes de tueuses... Jadis !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Les Gavroches du PSG
27 14