Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 19 Résultats Classements Options

Top 10 : Joey Barton

Joey Barton, c'est toute l'Angleterre compressée dans 172 centimètres et 70 kilos. La preuve en 10 coups d'éclat ou de folie.

Modififié
Le coup du cigare
Lors d’une fête de Noël organisée par Manchester City en décembre 2004, la scène qui se joue avec Jamie Tandy, son coéquipier, est saisissante. Petit blagueur, ce dernier, membre de l'équipe réserve, se dit que ça ferait sans doute marrer les potes s'il mettait le feu au tee-shirt de Joey Barton. Une plaisanterie pas vraiment du goût de Barton : ni une ni deux, il enfonce son cigare dans l'œil de Tandy. Pas mal, le cendrier.

Un frère en taule
Si Joey Barton apparait comme fou aux yeux de la planète foot, son frère Michael n’est pas en reste. Recherché avec son cousin pour le meurtre à la hache d’un étudiant noir de 18 ans en 2005, Joey leur lance un appel télévisé : « Bien que je n'ai pas grandi avec Michael, je l'exhorte à revenir et à se livrer à la police (...) Michael, si tu as une quelconque information sur ce qui est arrivé, tu dois le dire à la police » déclare Joey, en bon citoyen. Le cousin écope finalement de 23 ans de prison pendant que le frangin en passera 17 derrière les barreaux.

L'affaire Dabo
Rarement deux coéquipiers se seront détestés autant que Joey Barton et Ousmane Dabo à Manchester City. Mai 2007, les deux milieux s’embrouillent pour une banale histoire de tacle en retard à l’entraînement. La bagarre dégénère et finit en fracassage du milieu français, qui manque de perdre son œil dans l’histoire. Résultat, un procès au pénal, et malgré deux versions contradictoires, un Joey Barton qui plaide coupable. Verdict, quatre mois de sursis et 200 heures de travaux d’intérêt général... et la fin de sa collaboration avec Manchester City.

L’alcool, la castagne puis la prison
Fin 2007, Joey Barton décide de fêter le Boxing Day à sa façon. Visiblement rincé à 5h du matin dans les rues de Liverpool avec son frère et son cousin, Joey s’embrouille avec un passant avant de le frapper une vingtaine de fois. A peine le temps de repartir qu’il pète la mâchoire d’un jeune de 16 ans qui passait par là. Trahi par les caméras de vidéosurveillance, le bad boy n’échappe pas à la prison. Condamné à six mois de geôle, il n'y passe finalement que 77 jours. L’occasion pour lui d’admettre son problème avec l’alcool et d’opter pour l’abstinence totale, qu’il semble respecter depuis.

Vidéo

Le missile face à Villa
Joseph Anthony Barton reste, au-delà de ses frasques, un footballeur d'assez bonne facture. Le magazine Match! le classe même en 2011 dans les 50 meilleurs joueurs du Royaume-Uni et d’Irlande. En août 2010, lors du deuxième match du championnat des Magpies, Joey envoie un missile sous la barre de Brad Friedel face à Aston Villa. Pour le folklore, il rase immédiatement sa moustache après la première victoire de son club en championnat (6-0).

La video du but, ici

Barton envoie Pedersen au tapis
Novembre 2010, Blackburn vient s'imposer à St-James Park. Joey profite d'un moment de flottement pour envoyer, en scred, un direct du droit dans la poitrine de Morten Gamst Pedersen. Tout le monde dans le stade a vu le geste, mais pas l'arbitre. Barton assure qu'il n'a fait que pousser le Norvégien et s'en sort sans carton. Tranquille. Quelques jours plus tard, la FA le rattrape. Barton est accusé de conduite violente. Malgré ses excuses, il prend trois matches.

Vidéo

Un homme qui frappe
Janvier 2011, Newcastle est battu 3-1 par Stevenage, une équipe de deuxième division anglaise, lors du troisième tour de la Cup. Mené 2-0 à la 91ème minute, Joey décide de prendre les choses en main. Il s’emmène le ballon en une touche de balle et déclenche des 30 mètres, une frappe venue d’ailleurs. Sans doute l’un des plus beaux buts de sa carrière.

Vidéo

Welcome in England, Gervinho !
Joey Barton a le don d'énerver les joueurs adverses. Surtout ceux d'Arsenal. Après avoir fait sortir de ses gonds le calme Abou Diaby en février 2011, Joey récidive avec Gervinho pour son premier match en Angleterre, au mois d’août. 75e minute, l'Ivoirien s'écroule dans la surface. Pas de pénalty mais Barton enrage, se précipite sur lui et l’attrape par le maillot. S'ensuit une bousculade générale. Dans la mêlée, l'Ivoirien "gifle" Barton, qui s'écroule et fait expulser l'attaquant qui prend trois matches de suspension. Pour la petite histoire, Barton devait signer à Arsenal. Il s'est finalement retrouvé à QPR.

Vidéo

Son coup de sang face à Manchester City
Dernier match de la saison de Premier League 2011/2012. C'est un duel à distance inouï entre les deux Manchester pour arracher le titre. Joe sent qu’il faut participer à la fête et chatouille la glotte de Tevez d’un coude bien placé. Quitte à se faire expulser, autant le faire dans les règles de l’art. Suivent un coup de genou sur Agüero en passant et une frite verbale avec tous les Citizens aux alentours. La sanction est lourde : douze matchs de suspension, 93 000 euros d’amende, et l’exil à Fleetwood (D4 anglaise) pour préparer la nouvelle saison.

Vidéo

Accroc à Twitter
La rédemption, c’est par ici. Désireux de s’acheter une nouvelle conduite, Barton le fait savoir. 140 caractères bien sentis envoyés à la face d’1,6 million d’abonnés, ça peut se révéler efficace. Plus que volubile sur la toile, Barton écluse tous les sujets, du sport forcément, en passant par la société britannique, l’art ou la philosophie (grand admirateur de Nietzsche, visiblement). Quelques clashs aussi, car l’on ne se refait pas. Explication de l’intéressé : « Je pense que certaines personnes confondent les problèmes de moralité et de violence. Tu peux être violent, presque barbare et avoir de bonnes valeurs morales ! » . Tout de suite, on comprend beaucoup mieux le bonhomme.

Pour suivre Joey Barton sur Twitter, c'est ici.

AG, TP, VG et YC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 19:30 L'ES Tunis corrigée par Al Ain en quarts du Mondial des clubs 10 Hier à 16:09 Kashima cuisine les Chivas 6
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi