En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options

Top 10 : « J'ai surpayé mon défenseur »

Mangala à Manchester City (54 millions), David Luiz à Paris (50 millions), Luke Shaw à United (37 millions), Mathieu au Barça (20 millions), Lovren à Liverpool (25 millions) ou encore la clause libératoire à 80 plaques de Vermaelen au FC Barcelone, l'été 2014 est pour le moment le marché où l'on surpaye tous les défenseurs. Ce n'est pas une nouveauté puisque la caste défensive a souvent coûté très, très cher. Et, parfois, on se fait salement enfiler.

Modififié

1 - Fábio Coentrão, du Benfica au Real Madrid - 30 millions d'euros

Le club de feu Eusébio réussit la plus belle vente de sa carrière en refilant son latéral gauche au Real Madrid contre 30 millions d'euros, après deux bonnes saisons et un Mondial 2010 intéressant. Jorge Mendes est dans le coup. Forcément. À Madrid, le latéral gauche n'arrive pourtant pas à déloger Marcelo du onze type et doit se contenter de bouts de matchs. Depuis six mois, le gaucher essaie de se relancer ailleurs, mais son énorme contrat (il avait signé 6 ans en 2011) et son confortable salaire foutent tous ses plans en l'air. Et puis, qui souhaite engager un blond peroxydé en 2014 ? Has-been.

2 - Dmytro Chygrynskiy, de Donetsk à Barcelone - 25 millions

2009, le FC Barcelone souhaite s'ouvrir à l'Est et va chercher le stoppeur ukrainien dans le club en vogue des mineurs de Donetsk. Le barbu est payé cher – 25 millions - et ne s'acclimate pas à la Catalogne, alors que Josep Guardiola rêvait à voix haute du défenseur central. Au final, le loustic reste une saison en Catalogne, joue moins de 15 matchs avant de repartir en Ukraine pour 15 millions d'euros. Dans l'histoire, le Barça a perdu 10 millions. Au calme.

3 - Francesco Coco, de l'AC Milan à l'Inter contre Clarence Seedorf

Il y a un peu de Gigi Lentini dans la carrière de Francesco Coco. Très prometteur lors de ses débuts à l'AC Milan, l'homme qui a surtout laissé une trace dans de nombreuses dames du pays aura coûté un prix inestimable à l'Inter pour l'arracher au frangin milanais lors de l'été 2002. Pas de prix chiffré, mais un échange sec puisque dans le même temps, l'AC Milan récupère Clarence Seedorf. Coco contre Seedorf. Voilà. C'est tout.

4 – Michael Turner, de Hull City à Sunderland - 15 millions

« Je pense que Michael est l'un des meilleurs défenseurs centraux du pays. C'est d'ailleurs un excellent technicie.n » Steve Bruce, le manager de Sunderland après l'arrivée de Michael Turner pour 12 millions de Livres (15 millions d'euros en 2009). Star de Hull City où il a été élu trois fois meilleur en trois saisons. Il purge actuellement une peine à Norwich. En D2. Un commentaire, Steve ?

5 - Aly Cissokho, de Porto à Lyon - 15 millions

Les dirigeants du FC Porto sont les meilleurs du monde. Définitivement. En un match contre Manchester United et Cristiano Ronaldo, l'inconnu Aly Cissokho – acheté 300 000 euros six mois auparavant – voit sa cote grimper en flèche. L'OL, bon joueur, va mettre 15 plaques sur la table pour recruter le latéral gauche durant l'été 2009. Le joueur aurait pu partir pour la même somme à l'AC Milan, mais un problème dentaire lors de la visite médicale fout tout en l'air. À Lyon, le dentiste local était moins tatillon. 3 ans plus tard, Aly a pris le chemin de Valence pour 5 millions.

6 - Cristian Zenoni, de l'AC Milan à la Juventus dans le deal de Filippo Inzaghi

Au début de la saga Football Manager, l'Atalanta Bergame était une mine d'or : Pinardi, Morfeo, Montolivo, Pazzini, Natali, Locatelli, Zauri, mais surtout les jumeaux Zenoni. Damiano et Cristian. Le premier est milieu de terrain, mais le plus talentueux des deux joue latéral droit. Avec un autre espoir bergamasque (Donati), il prend le chemin de l'AC Milan en 2001 contre 60 millions de livres. Un an plus tard, le club lombard souhaite absolument s'acheter Inzaghi, alors renard des surfaces à la Juventus. Pour éviter de payer trop cher, le Milan lâche Zenoni à Turin en plus d'un petit paquet de pognon. Officiellement, l'opération a rapporté 17 millions à la Juventus en plus de Zenoni, qui signe 5 ans à Turin. En 4 saisons chez la Vieille Dame, Zenoni jouera moins de 40 matchs pendant que Pippo braquera une C1 en 2003.

8 - Breno, de São Paulo au Bayern - 12 millions d'euros

Acheté en 2007 – alors qu'il n'est pas encore majeur – 12 millions d'euros par le Bayern, Breno débarque en Bavière pour prendre la relève de Lúcio. Tout le monde se paluche sur l'ancien de São Paulo, supposé s'installer en charnière de la Seleção pour une décennie. C'est oublié qu'il est complètement à côté de ses pompes. À la peine physiquement, il fait surtout n'importe quoi dans sa vie privée. En 2011, sa villa prend feu. Le joueur en sort indemne, mais la police découvre qu'il a lui-même foutu le feu parce qu'il voulait escroquer son assurance. Alors que le club lui demande de consulter un spécialiste, Breno s'en carre et critique le fait de devoir jouer avec la réserve du club. Ce n'est rien à côté de la suite : la case prison pour son incendie. Sympa, le Bayern lui ouvre les portes des U23 à sa sortie de cabane en 2013 pour qu'il se retape physiquement.

9 - Asier del Horno, de Bilbao à Chelsea - 12 millions

2005, Roman Abramovitch vient d'arriver à Chelsea et les clubs européens lui font payer son immense fortune. À chaque joueur s'applique un tarif « Chelsea » . Ça sera le cas pour le latéral gauche basque Del Horno, payé assez cher malgré son relatif anonymat en dehors du Pays basque. À Londres, le gaucher réussit une belle première saison avant de squatter l'infirmerie un peu trop souvent. De son passage à Chelsea, on se souvient surtout de son attentat sur Lionel Messi en Ligue des champions.

Vidéo

10 – Christopher Samba, de Blackburn à l'Anji et de l'Anji aux QPR - 30 millions en deux temps

Des Rovers à l'Anji en février 2012 = 15 millions d'euros. Un an plus tard, Samba rejoint les QPR pour 16 millions d'euros. Six mois plus tard, il revient à l'Anji pour 14 millions d'euros avant de finalement filer au Dinamo Moscou quand Makhatchkala se barre en sucette. Des transferts suspects ? Tout de suite…

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 09:28 Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 22
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
lundi 22 janvier Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) lundi 22 janvier Quand Ronaldo planquait de la bière 51 lundi 22 janvier Dupraz quitte le TFC 128 lundi 22 janvier Robinho en route vers Sivasspor 60