1. // Euro 2012
  2. // Finale
  3. // Italie/Espagne
  4. // J-1

Top 10 : Italiens d’Espagne

Demain soir, l’Italie et l’Espagne se retrouveront en finale de l’Euro. Entre les deux pays latins, ce n’est pas franchement le grand amour. Pourtant, quelques joueurs italiens ont osé braver les Alpes et les Pyrénées. Avec plus ou moins de succès.

Modififié
Amedeo Carboni

La première réussite d’un joueur italien en Espagne, c’est Amedeo Carboni. Le défenseur, formé à Arezzo, fait ses armes à Empoli et à Parme, avant de débarquer à la Sampdoria, où il cotoie Mancini et Vialli. Puis il passe à la Roma, où il devient l’un des piliers de la défense. Lors de l’été 1997, après sept saisons passées à Rome, il décide de partir en Espagne et atterrit au FC Valence. Le coach, Jorge Valdano, se fait virer au bout de trois journées. Coup de bol pour Carboni, c’est Ranieri, le Romain, qui devient l’entraîneur. Les succès arrivent dès l’année suivante. Avec la fabuleuse équipe des Claudio López et Mendieta, Valence va enchaîner les trophées pendant les neuf saisons où Carboni restera au club. Il en est même le capitaine jusqu’à 2005, une sacrée consécration pour un joueur italien en Espagne. Seul regret : Carboni échoue deux fois en finale de C1. À l’annonce de la fin de sa carrière, en mai 2006, le FC Valence lui propose le poste de directeur sportif. Job accepté. Un symbole d’intégration.

Christian Vieri

Christian Vieri en Espagne, c’est un peu l’histoire d’un amour de vacances. Un coup de foudre, une histoire passionnelle, et puis une rupture soudaine, proportionnellement brutale à la force des sentiments. Vieri joue à la Juventus, on parle de lui comme le futur grand attaquant de la Squadra Azzurra. Après avoir perdu la finale de C1 contre le Borussia Dortmund, il est atteint d’une lubie : partir en Espagne. L’ambitieux Atlético Madrid de Radomir Antić fait une belle offre. La Juve accepte. Vieri aussi. Et le voilà qui débarque à Madrid, avec le maillot blanc et rouge. Malgré quelques petits pépins physiques, Vieri va réaliser une saison 1997-98 monstrueuse. En Liga, il inscrit 24 buts en 24 matches et remporte le trophée de Pichichi de la Liga. Il est, à ce jour, le seul Italien à l’avoir décroché. En Coupe UEFA, il contribue (avec 5 buts) au beau parcours de l’Atlético Madrid. Un parcours qui s’interrompt aux portes de la finale. Les Colchoneros s’inclinent face à la Lazio. Vieri. Lazio. Les destins sont scellés. Quelques semaines plus tard, le club romain fait une offre record de 28 millions d’euros. L’Atlético Madrid accepte. Vieri aussi. Et le voilà qui revient en Italie


Marco Di Vaio

Dans quelques années, on se souviendra de Marco Di Vaio comme du grand buteur de Bologne, celui qui a inscrit 65 buts en quatre saisons en Émilie-Romagne. Pourtant, avant cela, Di Vaio avait déjà écumé bon nombre de clubs italiens. Mais pas seulement. En 2004, après deux saisons à la Juventus, Di Vaio fait le choix de partir en Espagne. Il rejoint Amedeo Carboni à Valence, pour 11 millions d’euros. Il y rerouve également Claudio Ranieri, de retour en Espagne après cinq années d’absence. Son aventure commence bien, puisqu’il marque lors de la finale de la Supercoupe d’Europe contre Porto. L’histoire d’amour est née ? Pas vraiment, en fait. Il inscrit 11 buts en championnat d’Espagne, certes, mais ne convainc pas franchement les supporters. La preuve, la saison suivante, il est laissé sur le banc. Valence s’en débarrasse dès le mois de décembre en le refourguant à l’AS Monaco. Où il fera un flop monumental. Oui, on se souviendra plutôt de lui à Bologne.

Bernardo Corradi

Pendant une saison, il va y avoir une véritable hype italienne au FC Valence. En plus de Marco Di Vaio, deux joueurs de la Lazio, Bernardo Corradi et Stefano Fiore, rejoignent la formation valencienne. Le premier, Corradi, a réussi à entrer dans le cœur des supporters de la Lazio alors qu’il passait sur le front de l’attaque après un monstre comme Hernán Crespo. En deux saisons à Rome, il plante 20 buts, score pendant le derby et contribue à la victoire en Coupe d’Italie en 2004. C’est avec ce coquet CV qu’à 28 ans, il se présente à Mestalla. Malheureusement, les prestations en Liga vont être loin de ce qu’il avait pu montrer en Italie, à la Lazio, mais aussi au Chievo quelques années auparavant. Il ne marque que trois buts en championnat, contre des cadors comme La Corogne, Malaga et Saragosse. Suffisant pour décrocher un billet retour pour l’Italie dès l’été suivant. Aujourd’hui, Corradi joue au Montreal Impact. Avec qui ? Di Vaio, bien sûr.


Stefano Fiore

Le dernier Italien de Valence, c’est donc Stefano Fiore. Peut-être le plus blasonné des trois émigrés italiens de l’été 2004. Entre 1997 et 2004, Fiore porte les maillots de Parme, de l’Udinese et de la Lazio. Il remporte la Coupe UEFA et deux Coupes d’Italie. Surtout, il devient un élément fixe de la Nazionale. Pendant l’Euro 2000, il fait partie de l’équipe qui échoue en finale contre l’équipe de France. Il sera également de la partie lors de l’Euro 2004, où l’Italie est éliminée au premier tour. Juste après cet Euro, donc, il file au FC Valence pour permettre à la Lazio, en grave crise financière, de faire du cash. Mais, comme pour ses deux potes Di Vaio et Corradi, l’expérience va s’avérer être un échec. Trop souvent blessé, Stéphane Fleur ne dispute que 20 rencontres de championnat, avec deux misérables pions à la clef. Les dirigeants de Valence attendent le marché estival des transferts pour le foutre dans le même avion que Corradi, direction l’Italie. Gracias.

Gianluca Zambrotta

Si De Sanctis a été un échec, que dire de l’expérience espagnole de Gianluca Zambrotta ? Champion du monde en 2006, Zambrotta se tire de la Juve dès que le club turinois est relégué en Serie B suite à l’affaire Calciopoli. Un déserteur. Le Barça, totalement pigeon sur ce coup-là, le paie 14 millions d’euros. Une somme bien investie. Frank Rijkaard le fait jouer latéral droit, mais Zambrotta ne réussit pas du tout à s’adapter au championnat espagnol. Surtout, il devient un sacré chat noir pour les Blaugrana : hormis la Supercoupe d’Espagne remportée en août 2006, le club catalan ne remporte strictement rien pendant les deux saisons où Zambrotta en porte les couleurs. Lorsque Guardiola est intronisé sur le banc du Barça, le bon vieux Gianluca comprend bien qu’il n’est plus le bienvenu. Il se tire fissa presto au Milan AC, pendant que le FC Barcelone remportera, quelques mois plus tard, le triplé Coupe-Championnat-Ligue des champions. Comment dit-on « Ne reviens plus jamais » en espagnol ?


Morgan De Sanctis

Oui, il y a des périodes de sa vie que l’on aimerait bien pouvoir oublier. Faire comme si elles n’avaient jamais existé. Malheureusement, lorsque l’on est footballeur, les statistiques sont toujours là pour rappeler les moments défaillants. Morgan De Sanctis, l’actuel portier du Napoli et troisième gardien de la Squadra, a effectué un passage remarqué en Espagne, lors de la saison 2007-08. De Sanctis vient de disputer huit saisons à l’Udinese, où il s’est imposé comme l’une des valeurs sûres de la Serie A. Mais, lors de l’été 2007, il demande à la FIFA la rupture de son contrat, en se servant de la norme qui permet à tout joueur de plus de 29 ans de briser un contrat en payant une faible indemnité. Libre, il fait le choix de s’engager avec le FC Séville. À croire que les dirigeants frioulans lui ont jeté un sort… À Séville, De Sanctis va cirer le banc, cirer le banc et encore cirer le banc. Le titulaire, c’est Andrés Palop, et personne d’autre. Le pirate Morgan réussit à enfiler les gants sept fois, grâce à la blessure du gardien titulaire. Vite, vite, dès le mois de juin, De Sanctis file à Galatasaray. Bizarre qu’il soit reparti si rapidement…

Fabio Cannavaro

Zambrotta a déserté la Juve pour le FC Barcelone, Fabio Cannavaro en a fait de même pour le Real Madrid. Capitaine de la Squadra Azzurra championne du monde en Allemagne, celui qui recevra le Ballon d’Or quelques semaines plus tard file au Real Madrid pour seulement 7 millions d’euros et rejoint ainsi Fabio Capello, qui était déjà son coach à la Juve. Son expérience à Madrid est bonne : le beau Fabio y remporte deux championnats d’Espagne et guide la défense madrilène d’une main de maître. S’il ne retrouvera jamais son niveau affiché pendant le Mondial, il est tout de même une certitude. Sa troisième saison là-bas est plus compliquée. Le Barça de Guardiola devient monstrueux, et Cannavaro se prend un énorme coup de massue sur la tête lorsque les Catalans viennent s’imposer 6-2 à Bernabeu. Jamais, dans la carrière du joueur, une équipe dont il était le défenseur central n'avait encaissé six buts. Le Barça est sacré champion, et Cannavaro rentre en repenti à la Juventus.


Giuseppe Rossi

Petit Pepito est devenu grand en Espagne. Avant d’arriver à Villarreal, « l’Americano » avait déjà endossé le maillot de Manchester United et de Newcastle. Puis le prêt en Italie, à Parme. En Émilie-Romagne, il inscrit 9 buts dès sa première saison en Serie A, un record (à se partager avec Roberto Mancini) pour un débutant de moins de 20 ans. À la fin de la saison, de nombreux clubs italiens lui font les yeux doux. Mais Pepito rentre à Manchester, qui le cède à Villarreal pour 11 millions d’euros. Dès sa première année en Espagne, il confirme ses grandes capacités, en inscrivant 11 buts en Liga et en contribuant grandement à la deuxième place du sous-marin jaune. Il devient alors le pilier de l’attaque de Villarreal, avec toujours plus de 10 buts en championnat, atteignant même les 18 la saison dernière. Avec un tel potentiel, à seulement 24 ans, il se pose comme le futur titulaire de l’attaque de la Squadra à l’Euro. Mais une grave blessure vient mettre un sacré coup à sa carrière. Une rupture des ligaments, six mois d’absence, puis une deuxième rupture il y a quelques semaines. Pepito reviendra seulement en 2013. Pas d’Euro. Et sans lui, Villarreal coule en deuxième division. Un seul être vous manque...

Enzo Maresca

Maresca est l’un des rares symboles de réussite d’un Italie en Espagne. Non pas qu’il ait révolutionné l’histoire du championnat d’Espagne, mais ses six saisons passées en terre ibérique en font l’un des joueurs italiens les plus capés là-bas. Après avoir longuement été considéré comme une éternelle promesse (Juventus, Bologna, Piacenza, Fiorentina), Maresca, milieu de terrain formé à Cagliari mais qui a débuté sa carrière à West Bromwich, signe au FC Séville en juillet 2005. Il espère trouver là-bas ce qu’il n’a jamais trouvé en Italie : de la continuité. Bingo ! Il s’impose sous les couleurs du club sévillan, avec lequel il remporte deux fois la Coupe UEFA, mais aussi la Copa del Rey. En quatre saisons passées là-bas, il dispute 141 matches toutes compétitions confondues, pour 21 buts. Après un bref exil à l’Olympiakos, il revient en Espagne, ce coup-ci à Malaga. Moins important que lors de son escapade sévillane, il ne dispute que peu de matches par saison (16 la saison dernière, 18 cette année). Pas suffisant pour le décourager : Maresca sera toujours à Malaga la saison prochaine. Avec le rêve de disputer à nouveau la Ligue des champions, lui qui l’a déjà jouée avec la Juve, Séville et l’Olympiakos.



Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

De Sanctis, c'est pas plutôt le 2ème gardien se la Squadra azzura? Le 3ème étant Sirigu?
Après ce qu'il a montré durant les matchs amicaux avant l'Euro, je te prie de croire que Sirigu (voire même toute la sélection) passe avant lui.
Et Tavani , la perle aux pieds carrés acheté pour 28 millions d'euro si je me souviens bien par Valence , vous l'avez oublié ??? So Foot écrit il par des amateurs ? Mais engagez moi !!!!
lire "est il écrit par des amateurs"
10M€ c'est ce que Valence a donné pour Tavano, pas 28M€.
SoninkePsg Niveau : DHR
Pas mal ! Sinon à quand les Anglais d'Espagne ? On devrait bien rire ...
Desmemoriats Niveau : Loisir
Moretti a également joué à Valence
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 14:45 Sergio Ramos acrobate en vacances 4 Hier à 13:31 Pogba marque en dabant 56 Hier à 13:11 Le central de Kansas met une bicyclette 4 Hier à 09:33 Crivelli à Angers 14 samedi 24 juin City remporte le derby de New York 8
samedi 24 juin Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 10 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 11 vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 18 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 201 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 24 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 2 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais...