1. //
  2. //
  3. // OM-Montpellier

Top 10 : ils sont passés par Marseille et Montpellier

Ce vendredi soir, Marseille et Montpellier s’affronte pour le compte de la 22e journée. Rémy Cabella et Morgan Sanson d’un côté (plus Henri Bedimo en tribunes) et Vitorino Hilton de l’autre retrouveront leurs anciens coéquipiers. Les derniers d’une longue liste de joueurs qui ont connu la Paillade et la Canebière.

Modififié

Garry Bocaly


Marseille et Montpellier sont assurément les deux femmes de la vie de Garry Bocaly. À l’OM, son amour de jeunesse, l’aventure commence bien avec le 0-0 des minots décroché au Parc des Princes en 2006. Mais l’OM finira par se lasser de Garry et le largue définitivement en 2010 après avoir bien fait mumuse avec son petit cœur. Il se console dans les bras de Montpellier, une histoire qui connaît son apothéose en 2012. Mais les blessures à répétition l’empêchent de continuer l’aventure avec le MHSC qui le lourde aussi comme une vieille chaussette. « On dit que Montpellier est un club familial, humain, différent des autres. Je peux vous dire que c’est totalement faux ! » , explique-t-il à L’Équipe en 2014. Les histoires d’amour finissent mal en général. Mais avec deux titres de champion de France, ça passe mieux. Aujourd'hui, Garry Bocaly est un jeune retraité de vingt-huit ans qui s'est reconverti dans le rhum pétillant.


Laurent Blanc


Le Lolo White de Montpellier et celui de Marseille n’ont rien à voir. Entré à la Paillade à l’âge de quinze ans, il se distingue par une classe inégalable au milieu de terrain et des qualités de buteur. Pas pour rien qu'il est encore à l'heure actuelle le meilleur buteur de l'histoire du club héraultais. En 1986-1987 en D2, il conclut avec une montée et 18 buts. Autant que Roger Milla. Dix ans plus tard, après des expériences à l’étranger, à Nîmes, Auxerre et Saint-Étienne, il débarque à Marseille dans un rôle de libéro propre, mais impassable. En deux ans, il devient capitaine, gagne son surnom de Président et se relance en vue de la Coupe du monde 1998. Plutôt un bon choix de carrière. Mais le 22 août 1998, même sous le maillot marseillais, il retrouve ses réflexes de buteur en inscrivant le but de la victoire sur penalty lors du mythique 5-4.

Thauvin-Sanson, la vie de château



Franck Passi


Une vieille connaissance de Laurent Blanc, tiens. À Montpellier, celui qui deviendra le Président se fracture la mâchoire en heurtant involontairement Franck Passi, son coéquipier. De quoi avaler ses repas à la paille jusqu’à la fin de la saison 1983. Parce que c’est ça Franck Passi, même quand il ne le fait pas exprès : un milieu défensif technique certes, mais capable de jouer dur sur l’homme et de mouiller le maillot. Un footballeur qui sent bon le sud de la France en somme. Logiquement, il effectue la majeure partie de sa carrière dans ce coin-là, à Montpellier et Marseille, puis Toulouse, Toulon et Monaco. El Local.


Éric Cantona


Un Marseillais, grand espoir du football français, qui signe à l’OM de Tapie en 1988 pour un transfert record, ça a de la gueule. Sauf que six mois plus tard, déjà suspendu en équipe de France pour avoir qualifié Henri Michel de « sac à merde » , il se fâche avec son club en jetant son maillot par terre, mécontent de son remplacement lors d’un match amical. La punition ? Un prêt à Bordeaux puis à Montpellier, où Loulou Nicollin le suspend pour une altercation de vestiaire avec Jean-Claude Lemoult, et envoie son pote Stéphane Paille en prêt. Tout ça pour devenir Eric The King deux ans plus tard.


Manuel Dos Santos


Indésirable à Monaco, Manu part gratuitement à Montpellier en 1997 pour s’imposer comme l’un des meilleurs arrières gauches du championnat. Le meilleur même, selon L’Équipe qui le place dans son équipe type de la Ligue 1 à l’issue de la saison 1997-1998. Suffisant pour se faire repérer par l’OM en 2000, où il décroche le statut de meilleur passeur du club avec cinq offrandes, le brassard de capitaine, une finale de Coupe d'Europe et même une pré-sélection chez les Bleus de Jacques Santini. Mais tout se termine tragiquement sur une fracture du tibia contre Bastia. Nicolas Penneteau, ce briseur de rêves.


Xavier Gravelaine


C’est un petit peu facile, parce que ce bon vieux Xav’ est passé par approximativement tous les clubs de France et de Navarre. Quatorze clubs de l’Hexagone ont eu l’honneur de compter Gravelaine dans leurs rangs. Parmi ces petits veinards, Marseille et Montpellier, forcément. En 1998, après deux saisons réussies (26 buts en 69 matchs), il est contraint de partir à Montpellier devant la forte concurrence de Dugarry, Ravanelli, Flo Maurice et Titi Camara. Une saison, trois petits buts, et il est temps de partir vers de nouveaux horizons pour cocher sa carte de France.


Ibrahima Bakayoko


Le moins que l’on puisse dire, c’est qu'Ibrahima Bakayoko n’a pas laissé la même trace à Montpellier qu’à Marseille. Recruté par Roger Milla en Côte d’Ivoire, il devient rapidement le chouchou du public montpelliérain, notamment grâce à un triplé en moins de quinze minutes à Lille, où le MHSC ne s’était jamais imposé. À l’inverse, à Marseille, le public est moins fan, et n’hésite pas à se moquer de son faible rendement (34 buts en quatre saisons) et de sa maladresse. Un geste résume parfaitement le double visage de Bakayoko : ce maître coup franc botté contre Montpellier justement, sous les couleurs de l’OM. Au moins, il aura laissé autant de souvenirs à la Mosson qu’au Vélodrome.



Habib Bamogo


L’exemple type du joueur qui n’a pas réussi à passer le cap. Formé à Montpellier après un passage à l’INF Clairefontaine, il réussit parfaitement son entrée dans le monde professionnel avec le MHSC. Pour ses trois premières saisons dans l’élite, il inscrit 23 buts en un peu moins de 100 matchs, dont 17 lors de sa dernière saison en 2003-2004. L’heure de tenter de passer au niveau supérieur. En 2004, il débarque à Marseille avec la mission de faire oublier Didier Drogba avec Peguy Luyindula. Mission ratée, n’ayons pas peur de le dire.


Gunnar Andersson


Avant Josip Skoblar, avant Jean-Pierre Papin, il y avait Gunnar Andersson, probablement le plus grand buteur de l’histoire de l’OM. Avec 194 buts en 220 matchs sous la tunique olympienne, dont deux quadruplés, dix triplés et 34 doublés, il est une légende du club. Surtout que le Suédois de naissance se fait naturaliser français en 1954 et devient un véritable Provençal, avec l’amour du pastis qui va avec. Ce qui ne l’empêchera pas de faire une petit pige de quelques mois à Montpellier après ses huit années de bonheur à Marseille. D’ailleurs, après sa carrière de footballeur, il reviendra sur la Canebière, et décédera dans les rues de Marseille d’une crise cardiaque à seulement quarante et un ans, avec dit-on un billet pour OM-Dukla Prague dans la main.


Joseph Bonnel


Le parcours de cet international français des années 60 n’a rien de plus classique. Né dans l’Hérault à Florensac, c’est naturellement à Montpellier, époque Stade olympique, qu’il débute à dix-huit ans. Mais le SO Montpellier devient rapidement trop petit pour le jeune meneur de jeu. Après six saisons à Valenciennes, il signe à Marseille pour se construire un vrai palmarès : deux coupes de France et deux championnats de France en quatre ans.

Auraient pu être cités : Serge Blanc, Jérôme Bonnissel, Pascal Baills, Franck Sauzée.



Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article

Ellory2
Puis le PSG pour Lolo.
Ça fait quand même bizarre.
Gravelaine ça compte pas il a fait tous les clubs de France
Ibrahima Bakayoko, c'est comme Brandao.
La générosité et l'honnêteté dont ils ont fait preuve pour le club m'a toujours poussé à leur pardonner (car ils ne savent pas ce qu'ils font).
Pourtant qu'est ce qu'ils m'ont fait baisser la tête de dépit...

Mais en même temps, leurs heures de gloire à Old Trafford et à Meazza ont fait chavirer le coeur des marseillais.
C'est exactement ça un attaquant dont le nom commence par un B et fini par un O, c'est au mieux très très moyen, si en plus il vient de Montpellier, c'est le four assuré.
Bakayoko, Bamogo.

Il y a quelques pièges en recrutement, celui là, c'est le pire.
1 réponse à ce commentaire.
Gunar Andersson et son amour invétéré pour le pastis, cette "petite boisson jaune distillée par le diable" disait-il. Plus adopté que ça, tu meurs
Cafu crème Niveau : Ligue 2
"Faire une Bakayoko":

Action de manquer un but tout fait ou foirer un contrôle pouvant offrir l'avantage sur le gardien en situation de 1 contre 1.

Synonyme: faire une Dugarry.
Du rhum pétillant, donc... Rien que l'idée, ça me paraît immonde.
Je sais pas vous mais j'ai toujours été fan absolu de Manuel Dos Santos
Note : 1
Quid du fatastique Eric Decroix? Marseille Legend. Juin 1999- Aout 1999
Ah ? j'avais pas vu ton post (je l'évoque plus bas).

Et je n'avais pas souvenir que Decroix n'avait joué QUE 3 matchs à l'OM. Sacré comète, en effet.
1 réponse à ce commentaire.
Le Blanc de Montpellier et de l'OM n'ont effectivement plus grand chose à voir. Kasperczak le fait reculer libéro pour sa dernière saison dans l'Hérault mais un libéro avec une conception très particulière du rôle, capable de planter 14 buts en championnat (3ème meilleur buteur) mais pas toujours concerné les taches défensives. Il mettra plusieurs années et de grosses désillusions pour gommer tout ça.
Son passage à Naples est assez surréaliste, son style très offensif était aux antipodes du profil recherché par un défenseur en serie A à l'époque. Il a morflé plus que quiconque (sauf évidemment Ginola) après le France / Bulgarie de 93 où son manque de solidité à son "nouveau" poste a été pointée.
Le passage à Nîmes est une énigme et les errances de la défense gardoise ne l'ont pas aidé à trouver la sérénité qu'il cherchait encore. Je crois qu'on parle d'une deux ou trois pires défenses de l'histoire de la D1.
C'est à Auxerre avec Guy Roux qu'il est vraiment devenu un vrai défenseur.
Si l'OM l'a relancé pour le mondial 98 après un passage raté au Barça, c'est Auxerre qui l'a relancé tout court.
C'est vrai que sa carrière n'a pas été un long fleuve tranquille.

En filigrane de ton message, un point que l'on oublie parfois : en 1998, Blanc est de loin le "moins incontestable" de la défense de fer des Bleus. Les 3 autres sont des joueurs de classe mondiale, de ceux qui seraient titulaires dans n'importe quel club au monde. La carrière de Blanc en club est bien moins prestigieuse que celle de ses compères.

Attention, je ne dis pas que c'était une tanche. Tout cela ne retire rien au fait que c'était un très grand joueur également, qui a formé un duo incroyable avec Desailly. Et puis bon, 1998 et 2000, donc respect.

D'ailleurs, je regrette que son histoire avec l'OM n'ait pas survécu aux brillantes inspirations de Courbis (l'homme qui remplaçait Kopke par Porato ou Blanc par je-ne-sais-plus-qui).
tranquilo_chiquito Niveau : CFA2
remplacé par berizzio, je m'en souviens j'étais comme un fou a l'annonce de son départ, comme pour le robot andy kopke.
puis après ce fut l'époque bénnie des christanval, dumas, cyprien et torrisi ..... bref de quoi regretter un des meilleurs libéro offensif de l'époque.
tranquilo_chiquito Niveau : CFA2
je rajouterais que le seul a égaler son apport en but (coup franc ou tete) était van buyten, lui aussi dégagé comme une grosse merde a l'époque.
ah et dans la liste j'ai oublié franck leboeuf ...
3 réponses à ce commentaire.
Petite précision qui n'amuse certainement que moi, mais Gunnar Andersson, après être passé par les clubs de Marseille, Montpellier mais aussi Bordeaux et Aix en Provence a fini sa carrière française à l'AS Gignac ! :)

Je conseille donc à M. Zubizarreta, pour recruter le futur avant centre de l'OM de porter une attention particulière à tous les joueurs dont le patronyme serait Bayern, Barça ou autre Juventus (liste non exhaustive) ... On ne sait jamais au cas où l'Histoire se répéterait ;)
Néanmoins pour répondre à la même logique et trouver le futur Papin de l'OM, il serait peut-être plus judicieux de cibler les jeunes espoirs portant le nom de Cap-Ferret, nom du dernier club du goleador olympien.
Ou alors aller chercher Pierrick Aubagne.
3 réponses à ce commentaire.
Et Jean-Désiré Sikely l'Ivoirien ?
Bien vu. Il manque Jean-Manuel Thétis aussi ...
1 réponse à ce commentaire.
Eté 1999, Montpellier recrute Gourvennec et Decroix, en provenance de Marseille. Ajoutés à cela, Loko, Ouedec et Pedros (qui avait lui-aussi été marseillais un temps). Soit 5 joueurs champions de France avec Nantes en 95.
Un fiasco total.
Sauzée, Fugier, Maoulida, Bonnissel
Bien vu pour Pascal Fugier et Toifilou Maoulida, les 2 autres étant déja cités.
1 réponse à ce commentaire.
tranquilo_chiquito Niveau : CFA2
il manque un des éléments de base du mhsc de ses dernières années, l'increvable vito hilton
Trouvés 27 joueurs (je rajoute les gardiens Rudy Riou et François Lemasson au bataillon):

Equipe type :

------- Cantona – Maoulida --------
Cabella ---– Sauzée ---– Gourvennec
-------------- Passi --------------
Bonnissel – Hilton – L.Blanc – Bails
------------- R.Riou

Equipe A' :
Bamogo (Pedros) – Bakayoko – Andersson – Sikely (Gravelaine)
---------------- Bonnel –--- Sanson ------------------------
Dos Santos (Bedimo) – Thetis – Decroix (S. Blanc) – Fugier (Bocaly)
--------------------- Lemasson
vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM il y a 1 heure Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 22 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
il y a 2 heures Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 4 il y a 2 heures Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 6 il y a 4 heures La demi-volée de Gignac 3 il y a 5 heures Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 5
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 19:18 Le bonbon de Malcom 11 Hier à 18:18 Le lob fou de Fekir 29 Hier à 13:53 Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 10 Hier à 11:59 Les ultras allemands répondent à la DFB 13 Hier à 10:07 Trezeguet bouscule Beşiktaş 22
vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 14 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103