Coupe de France - 32e finale

Par Benjamin Jeanjean et Romain Duchâteau.

Top 10: ils se sont tapé la honte en 32es de la Coupe de France

Tous les clubs pro ont la même hantise quand arrive le premier week-end de janvier. Ce foutu 32e de finale de Coupe de France, ces terrains pourris, ces amateurs déchaînés et cette honte qui menace. Une honte qu’on doit traîner des années après. La preuve ici.

Note
6 votes
6 votes pour une note moyenne de 4.5/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Monaco éliminé par Chambéry. Et ce n'était même pas du handball.
Monaco éliminé par Chambéry. Et ce n'était même pas du handball.
10) 2000 : Lille première victime de Calais

On se souvient forcément de Calais. C'est sûr. Entre une Coupe du monde et un Euro gagnés, la France du foot se passionne pour ce petit club amateur du Pas-de-Calais qui perdra en finale contre Nantes sur un péno sifflé à la 90e. Avant d'écarter Strasbourg et Bordeaux de la route qui mène au Stade de France, la bande à Réginald Becque (CFA) élimine Lille (alors en D2) aux tirs au but. Le début de l'aventure. Une aventure pénible à vivre quand on supporte le LOSC.

La finale contre Nantes, le doublé de Sibierski, la fête malgré tout
9) 2006 : Born Toulouse

Seizième de Ligue 1 avant d’aborder ce 32e finale, le TFC compte sur la Coupe de France pour se relancer. Qui plus est lorsqu’il tombe sur Lyon La Duchère au tirage, en galère en CFA. Fâchés avec la Coupe depuis leur victoire en 1957, les Toulousains sont pris au vif dès le début de la partie. Les Lyonnais font même jeu égal avec eux pendant 60 minutes. Mansaré a beau tenter des grigris et Moreira se démener en attaque, en vain. À quelques minutes de la fin du temps réglementaire, le Stade de Balmont et ses 5600 places chavirent grâce à un superbe coup franc. Un opprobre pour toute une région. Pis encore, quand Richard Benamou, président de La Duchère, révélera un an plus tard que le TFC n’a pas versé son quote-part de recette au club amateur. Classe.

8) 2007 : Lorient va Calais

L’heure de gloire de l’an 2000 passée, Calais est depuis redescendu sur Terre. Avec une pointe de nostalgie. Forcément, sept ans plus tard, le club du Nord de la France entend réitérer pareille prouesse. Cela en prend le chemin dès les 32e face aux Merlus de Christian Gourcuff. Grâce à un doublé du grand Djezon Boutoille, Calais se qualifie aux dépens d’un Lorient bien trop timoré. Au tour suivant, Sedan s’érigera en fossoyeur des rêves calaisiens. L’histoire était belle une fois, pas deux. Fallait pas déconner quand même.

7) 2008 : Gueugnon première victime de Carquefou

Modeste club de la banlieue nantaise, l’USJA Carquefou a marqué de son estampille l’histoire de la Coupe de France. La folle épopée débute le 5 janvier 2008. L’équipe de Loire-Atlantique, loin d’être favorite, reçoit Gueugnon (L2). Au terme d’une partie âpre, Carquefou s’impose sur la plus petite des marges (1-0). La suite, on la connaît. Une victoire au tour suivant face à Nancy puis, surtout, cette qualification historique en huitièmes contre l’OM (1-0) dans un stade de la Beaujoire survolté. Pour Gueugnon ? Une relégation en National, Vairelles président et une liquidation judiciaire.

6) 2003 : Troyes prend trois bastos

Le Sporting Club de Schiltigheim, c’est certainement le nom d’équipe le plus moche de cette édition. Mais pas que. L’équipe alsacienne (CFA 2) va surtout faire parler d’elle en claquant trois buts à Troyes sur un terrain enneigé. L'ère Faruk Hadzibegic ne pouvait débuter de pire manière. Il faut dire que l’avant-match ne présageait rien de bon pour l’ESTAC. En stage à Clairefontaine, les coéquipiers de Rafik Saïfi changent leurs plans à la dernière minute pour cause d’intempéries. RER puis train afin de rallier la banlieue strasbourgeoise. Autant dire que le traquenard se faisait sentir. Galvanisé par sa victoire, « Schilik » se hisse jusqu’en quarts de finale avant d’être sorti par le Stade rennais de coach Vahid.

5) 2001 : L'US Montagnarde, la DH qui met une L2 à genoux

Décembre 2001. Le tableau des 32e offre une DH au Stade Malherbe de Caen. Les Morbihannais de l'US Montagnarde, pour être plus précis. Décomplexés et lâchant les chevaux devant les 3500 spectateurs d'un stade Mané Braz bondé, les amateurs se sortent les tripes et éjectent les Normands, parmi lesquels Mathieu Bodmer buteur ce soir-là, de la Coupe de France. Ils passeront encore un tour avant de s'arrêter en 8e contre l'AS Monaco des Givet, Squillaci, Pršo et Gallardo. Bel exploit: ça reste le seul club de DH de l'histoire à avoir atteint ce stade de la compétition.

4) 2003 : L’OL trébuche à Libourne

D’accord, ce n’était pas encore le grand Lyon. Mais c'était quand même le champion de France en titre. Ce soir-là, Paul Le Guen aligne Müller, Edmilson, Violeau, Diarra, Luyindula, Govou, Vairelles ou Juninho... Mais ça ne suffira pas face aux Girondins de Libourne, pensionnaires de CFA. Avec un but de Régis Castant à la 87e, les hommes de Jean-Marc Furlan gagnent 1-0 et foutent la honte à Aulas. Quart de finaliste l'année précédente, Libourne s'arrêtera cette fois en huitièmes, face au Stade rennais (0-3).

3) 2011 : Guy Lacombe mauvais perdant

Le début de la belle aventure du SO Chambéry. Sortir trois clubs de Ligue 1 la même année, pour une CFA2, ce n’est pas banal. Avant de se farcir Brest et Sochaux, les Savoyards accueillent Monaco dans leur Stade Municipal. 1-1 au bout de la prolongation. Puygrenier rate son péno, pas Şahinovic. Après le match, Guy Lacombe tempête contre l'arbitre, le terrain, et cette Coupe de France qui fait tout pour faire tomber les gros. Pays de démago.

2) 1989 : la panenka foireuse de Cantona

En février 1989, Beauvais n'est pas le club anonyme qu'il est devenu aujourd'hui. Les Picards sont en D2 et n'ont rien d'un faire-valoir cette année-là en Coupe de France. Pour cette dernière édition disputée sous forme de matchs aller-retour, Beauvais affrontent en 32e le Bordeaux de Bixente Lizarazu et Éric Cantona. Fraîchement prêté par l'OM, celui qui n'est pas encore le King fait le malin aux tirs au but et tente une Panenka. La Panenka la plus molle de l’histoire de la Panenka. Le goal n'avait même pas besoin de l'arrêter. Beauvais passe au tour suivant, pas Canto.

1) 2009 : Clermont tapé par une D7

Plus faible équipe de la compétition à ce stade, Schirrhein (Excellence A, division 7), c’est l’amateurisme, le vrai de vrai. Lors d’un samedi après-midi de folie, les Alsaciens en passent quatre (4-2) à Clermont (L2). Juste comme ça, normal. La suite de l’aventure sera moins reluisante. Les amateurs en prennent huit dans la besace contre Toulouse, en 16e de finale. Pire encore, Soren Larsen y va de son quadruplé.

Par Benjamin Jeanjean et Romain Duchâteau.

Parier sur les matchs de AS Monaco

 





Votre compte sur SOFOOT.com

12 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par Buriram-FC le 05/01/2013 à 13:34
      Note : 1 

    Halala!Moustache!j'ai failli avoir une once de complaisance pour lui...et puis non, j'ai bien ris

  • Message posté par Appelle-moi Jack !!! le 05/01/2013 à 14:06
      Note : 3  /

    Du grand Guy Lacombe... jamais de sa faute, toujours la faute de l'arbitre, mais 'faut garder espoir car il a vu du "mieux dans son équipe"...

    Et je valide avec le PSG... Putain* de tristesse...

  • Message posté par Ralph Louren le 05/01/2013 à 14:36
      

    Delire la Panenka de Canto!!

  • Message posté par Bleusaille87 le 05/01/2013 à 14:53
      

    @Buriram: +10 !

  • Message posté par hugo le 05/01/2013 à 15:55
      

    Les gars on touche pas à Canto! ^^

  • Message posté par loulou1931 le 05/01/2013 à 16:31
      

    Et Brive (CFA) qui élimine Clermont (L2), Nancy (L2) et Auxerre (L1) pour perdre 2-1 contre le PSG de Gaby Heinze en 8éme de finale?

  • Message posté par Sly le 05/01/2013 à 16:59
      Note : 1 

    C'est moi ou vous avez oublié Quevilly-OM? Genre LE match de la honte de l'année dernière !

    Sinon en tant que supp parisien, j'ai plus peur de ce 32e de finale contre Arras que du 1/8e de LDC contre Valence...j'ai peur du revival scénario Locminé : l'équipe d'arras jouant le match de leur vie contre nos stars n'ayant rien à foutre. Rouge de Sakho. 0-0 (après 45 parades d'un autre monde du gardien en transe). puis But de Tiéné de la hanche à la 105e. Putain* j'en frissonne déjà.

  • Message posté par volontaire82 le 05/01/2013 à 22:17
      

    @Sly,

    sauf que Quevilly-OM c'était pas en 32 ème donc la prochaine fois tu te renseigneras avant de vouloir faire ton malin pour te moquer une fois de plus de l'OM :)

  • Message posté par Bruno le 05/01/2013 à 23:51
      

    Aaaah le but de l'USMontagnarde (Romuald Jaffré) à la dernière minute contre Malherbe, c'était quelque chose ! Au passage j'en profite pour remercier Catherine, le gardien de Caen pour son dégagement foiré. Je rappelle aussi qu'on trouve cette année là à Caen Frank Dumas, Xavier Gravelaine et Mathieu Bodmer, étrange mélange de génération... Merci SoFoot d'avoir pensé au plus grand club de foot amateur breton !

  • Message posté par Sly le 06/01/2013 à 02:46
      

    haha pardon volontaire, j'avais pas vraiment lu le titre de l'article. Mais ça fait pas de mal de le rappeler

  • Message posté par Jack Facial le 06/01/2013 à 14:13
      Note : 1 

    Et Saint Leu qui tape le quasi-invincible FC Nantes en fevrier 1995 ? Aux tirs aux buts, certes, et c'etait en seiziemes, mais quand même !

  • Message posté par imaginaire le 08/01/2013 à 16:39
      

    J'imagine que So foot nous sortira un article similaire à l'occasion des seizièmes de finale! Patience!!

    Pour les hontes des 8èmes, j'attends Bourg-Péronnas (alors en CFA) contre le FC Metz (alors co-leader de D1), 2-0 pour le FCBP avec un CSC de Rigobert Song pour l'ouverture du score.

    Pour les demies, j'attends la qualif de Calais après prolongations contre Bordeaux!


12 réactions :
Poster un commentaire