Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. // Tous championnats
  2. //

Top 10 : ils reviennent un an après être partis

Sauf coup de théâtre de dernière minute, le latéral brésilien Filipe Luís devrait quitter Chelsea, pour revenir à l'Atlético Madrid, tout juste une saison après avoir quitté la capitale espagnole. La preuve qu'au football comme en amour, après des envies d'ailleurs, on finit toujours par rentrer au bercail…

Modififié

Hristo Stoitchkov

Barcelone Parme Barcelone

Même les mauvais garçons ont un cœur. Et « Hristo de puta » n'échappe pas à la règle. Alors qu'il est un dieu à Barcelone où, avec la Dream Team de Johan Cruijff, il remporte 4 Ligas consécutives, la première C1 du club catalan et surtout le Ballon d'or 1994, le Bulgare décide en 1995 de faire un bras d'honneur à la rigueur du technicien hollandais et s'envole pour la Serie A. Stoitchkov signe à Parme où s'est montée une autre Dream Team, composée de types du calibre de Cannavaro, Zola, Inzaghi, Sensini ou encore Dino Baggio. Mauvaise pioche. C'est peu dire que la Thug Attitude de Hristo ne passe pas. Parme échoue à une triste 6e place et subit même l'affront de se faire éliminer en quart de finale de la Coupe des coupes par le PSG. L'échec est total et le constat amer : à Parme, Stoitchkov est passé pour un jambon. Le Bulgare décide de mettre son arrogance dans sa poche et, 12 mois plus tard, il fait le chemin retour jusqu'à Barcelone. À qui il jure ne de plus jamais aller voir ailleurs.

Stéphane Guivarc'h

Auxerre Newcastle+Rangers Auxerre

On retiendra peut-être deux choses de Stéphane Guivarc'h. D'abord qu'il fut le seul avant-centre de l'histoire à avoir été champion du monde sans marquer un seul but lors de la compétition. Et ensuite qu'il fut désigné par le Daily Mail comme étant le pire attaquant qu'ait connu la Premier League. La faute à un choix de carrière plus qu'hasardeux. Avant cet été 1998, Stéphane vient d'enchaîner deux titres consécutifs de meilleur buteur de Ligue 1. Avec son AJA, il inscrit même un total fou de 45 pions toutes compétitions confondues lors de la saison 97/98. Le Breton ne résiste pas aux appels des Britons et Auxerre vend son attaquant champion du monde à Newcastle pour la somme folle de 30 millions de francs. En Angleterre, il ne joue que 4 matchs avant d'être prêté lors du mercato d'hiver aux Glasgow Rangers où il en joue 10 de plus. Pas rancunier, Guy Roux accepte de le reprendre, en même temps que de réaliser la plus mauvaise opération de sa carrière, puisqu'il est racheté par l'AJA… 30 millions de francs.

Didier Drogba

Chelsea Galatasaray Chelsea

8 saisons, 157 buts, 341 matchs. Voici le superbe bilan comptable qu'affiche Didier Drogba au moment de refermer la page Chelsea de sa carrière. Pour toujours, croit-il alors. L'avenir en 2012 pour Didier, c'est la Chine et les millions promis par le Shanghai Shenhua qui s'avère finalement être une sombre escroquerie. Fucking disgrace. DidierDrogbaLa-lala-lala échoue sur les rives du Bosphore le temps d'une saison à 20 buts malgré tout. Oui mais voilà, entre-temps, le Mou a fait son retour sous le pont de Stamford et quelques mois après avoir quitté Londres, Drogbiche redépose ses valises pour endosser le maillot bleu et blanc qui fait tant battre son cœur. Non non, pas celui de Marseille.

Hakan Şükür

Galatasaray Torino Galatasaray

«  En 1995 lors de ma première expérience dans le Calcio, je n'avais disputé que cinq rencontres avec le Torino. Je n'étais pas encore assez mûr pour supporter la pression.  » Superstar du football turc, attaquant vedette de Galatasaray, Hakan Şükür décide après trois premières saisons fantastiques de tenter sa chance dans le plus grand championnat du monde à l'époque. Direction le Toro où, comme une évidence, le « Taureau du Bosphore » est appelé à triompher. Ratage complet et, un an après avoir quitté la Turquie, Hakan Şükür est de retour au stade Ali Sami Yen. Où, pour le plus grand plaisir des supporters turcs, il marquera à nouveau. Et beaucoup. 119 buts en 156 matchs.

Bixente Lizarazu

Bayern Munich Marseille Bayern Munich

Avant Franck Ribéry, un autre Français avait tenté d'associer Marseille et Munich sur un même CV. De Munich, Bixente Lizarazu dira : « Le meilleur choix que j'ai fait dans ma vie, c'est de partir au Bayern. » Il aurait sans doute pu dire que partir à Marseille aura été le pire. Rincé en Bavière, usé par les victoires et les trophées, le Basque est, à l'été 2004, à la recherche de nouveaux challenges. Ni une ni deux, il décide de tenter l'aventure olympienne, séduit par le projet de Philippe Troussier. Qui tournera court après quelques échanges plutôt virils entre les deux hommes. Annoncé cramé en France, Liza, 35 ans, fait son retour dans une Bundesliga taillée à sa mesure. 6 mois lui suffisent pour être élu meilleur arrière gauche d'Allemagne. Home sweet home.

Rüştü Reçber

Fenerbahçe Barcelone Fenerbahçe

Cet été, Arda Turan est devenu le deuxième joueur turc de l'histoire du club catalan. Le premier ne s'y est jamais imposé. Il n'y a même joué que 4 matchs de championnat en 12 mois, la faute à des coliques chroniques et peut-être un peu à cette sale manie de se foutre du cirage sous les yeux, façon joueurs de NFL. Rüştü Reçber, puisque c'est de lui dont il s'agit, était pourtant considéré comme le meilleur gardien de but de l'histoire du football turc. Après 9 saisons à Fenerbahçe et une Coupe du monde 2002 plutôt flatteuse, Rüştü et son cirage débarquent au Camp Nou où il ne pipe pas un mot d'espagnol. Ce qui selon lui sera la cause de sa mise à l'écart : « Ce n'est pas normal qu'un gardien de mon calibre soit traité ainsi juste parce qu'il ne parle pas la langue.  » Son calibre sera mis à mal par Santander qui lui enfile 3 pions sur lesquels il est à chaque fois responsable. L'humiliation de trop pour Rüştü qui fait son retour dans les cages de Fenerbahçe une saison après les avoir quittées. Mais toujours avec ce mauvais cirage sous les yeux.

Robbie Keane

Tottenham Liverpool Tottenham

C'est bien connu, un footballeur irlandais ne peut pas refuser Liverpool. Pourtant, pour le bien de sa carrière, l'actuel joueur du LA Galaxy aurait été bien inspiré de ne pas s'aventurer dans le Nord de l'Angleterre. Idole absolue de White Hart Lane entre 2002 et 2008, Robbie Keane signe chez les Reds de Benítez pour la bagatelle de 25 millions d'euros. Problème, si Keane est bien à Liverpool, son football, lui, est resté coincé à Londres. Méconnaissable, l'Irlandais voit même Albert Riera (oui oui l'ancien Bordelais) lui passer devant dans la hiérarchie des attaquants. Un affront que rien n'apaise, si bien que Keane refait ses valises fissa pour la capitale anglaise et 14 millions d'euros. Seule consolation, pendant que Keane se la coule douce sous le soleil de Californie, Riera vient, lui, de se faire résilier son contrat par Watford. On trouve son réconfort où on peut.


Roberto

Bayern Munich Santos Bayern Munich

Après avoir fait partie du fameux Bayer Leverkusen 2002 qui perdra en une semaine la coupe d'Allemagne, le championnat et la Ligue des champions, Zé Roberto file contre 12 millions d'euros au Bayern Munich. Duquel il devient rapidement l'un des tauliers et titulaire indiscutable. 3 doublés coupe-championnat (2003, 2005, 2006) font du Brésilien un joueur autorisé à dire ce qu'il pense. Ce qu'il ne se gène pas de faire avec son coach Felix Magath dont il goûte assez peu le style de jeu n'hésitant pas à le rendre publiquement responsable des échecs répétés des Munichois en C1. Prié par Magath d'aller ouvrir sa grand bouche ailleurs, Zé Roberto rentre au Brésil gagner un titre avec Santos. Le temps pour Magath de se faire virer du FC Hollywood. Un an après son exil, le milieu de terrain brésilien est de retour en Bavière. Pour mieux savourer sa revanche.

Dani Carvajal

Real Madrid Bayer Leverkusen Real Madrid

Carvajal n'est pas qu'un cauchemar de prononciation pour les candidats ayant eu 3 en espagnol au bac. C'est aussi, et avant tout, le latéral droit le plus prometteur du football espagnol. Formé chez les jeunes du Real Madrid et craignant d'être déformé par l'équipe première du Real Madrid, Carvajal accepte de quitter le club de son cœur, direction l'Allemagne et le Bayer Leverkusen. 38 matchs plus tard, il est élu meilleur arrière droit de Bundesliga par le journal Bild et après l'avoir vendu pour 5 millions 12 mois plus tôt, la Maison Blanche signe un chèque de 2 millions de plus pour faire revenir sa pépite au stade Santiago Bernabéu. Carvajal en profite pour gagner la fameuse Décima et une affreuse barbe.

Arif Erdem

Galatasaray Real Sociedad Galatasaray

« Moi, la seule chose que je voulais, c'était signer dans un club européen. J'ai même pas réfléchi, j'ai signé la première offre que j'ai reçue. » 6 mois plus tôt, Arif Erdem était le lieutenant du grand Hakan Şükür et venait d'offrir la première Coupe d'Europe de son histoire à Galatasaray (2000). Si l'envie d'ailleurs est respectable, le choix de la destination est finalement plus discutable. Nihat n'avait pas encore marqué de son empreinte de petit géant la Real Sociedad, et les seuls points communs entre la Turquie et le Pays basque se résument au nombre de K, de Y et de U qu'on trouve dans les deux langues. Arif Erdem réalise l'exploit de ne disputer que deux matchs en une saison en Espagne avant de prendre conscience d'une chose : il aurait finalement été pas si idiot de réfléchir avant de signer. Pas rancunier, Galatasaray lui offre une deuxième chance. Qu'il ne manque pas de saisir. La saison de son retour, Erdem termine meilleur buteur du championnat turc.



Par Frédéric Losada
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 5 heures La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 77
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
À lire ensuite
La preuve par pack de 6