Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. // L'arbitrage en folie

Top 10 : ils ont pris un carton insensé

Ces derniers temps, des cartons sont administrés pour un oui ou pour un non, pour une agression reçue ou pour un dribble que l’arbitre n’a pas aimé. Et quand l’homme en noir veut être tatillon, cela donne des scènes assez cocasses. Que tous ces joueurs ont dû endurer.

Modififié

1. Ivan Banović


Kiffer les chats, ça peut parfois être dommageable. Alors qu'un petit matou se pointe sur le terrain, le portier croate le prend dans ses bras et le ramène dans un lieu sûr, quelques mètres derrière son but. Histoire qu’il ne prenne pas de ballon en pleine tronche ou qu'il ne nous fasse pas une crise de panique. Un geste héroïque, donc, sauf que pour l'accomplir, le gardien est obligé de sortir des limites du terrain. Et sur ce point de règlement, l’arbitre est intransigeant et sort donc la biscotte jaune à son encontre. Chapristi !

Vidéo


2. Kieran Gibbs


La classique. Celle qui voit le corps arbitral se tromper complètement d’identité. Face à Chelsea, Alex Oxlade-Chamberlain, le pote de Gibbs, commet une main dans la surface de réparation. Problème : c’est Gibbs qui récolte l’expulsion. Oxlade-Chamberlain a beau aller expliquer à l'arbitre que c'est lui qui a commis la faute et non son coéquipier, l'arbitre refuse de revenir sur sa décision. Hors de question qu'il fasse une rature derrière son carton rouge, non mais.


3. Edinson Cavani


C'est l'histoire d'une célébration punie par excès de zèle. Contre Lens, le Matador transforme son penalty et s’offre, comme d’habitude, un instant de plaisir en mimant un tir de carabine. Mais l’homme en noir, qui ne doit pas trop regarder les matchs le week-end, estime que l’avant-centre a chambré le public sang et or, le geste étant réalisé en leur direction. Très pédagogue, il en rajoute une couche en expulsant le Parisien pour un petit contact entre les deux hommes. Applaudissements pour Jean-Michel Zèle.

Vidéo


4. Paul Gascoigne


Certains n’ont décidément pas d’humour. Toujours chaud pour se marrer, Paul Gascoigne, alors aux Rangers, ramasse un petit carton que l’arbitre venait de faire tomber et le brandit devant son propriétaire. Ce dernier ne goûte pas la blague et avertit l’Anglais, qui garde le smile, évidemment. Un peu comme quand tu fais une super blague à ta prof de français, que toute la classe se marre, la prof incluse, mais que tu prends quand même une heure de colle.



5. Samuel Inkoom


Il n’a pas voulu patienter. Et il en a payé le prix fort. Quand son entraîneur rappelle le latéral sur le banc, le Ghanéen se permet d’enlever son maillot juste avant d’être remplacé, lorsqu’il se dirige vers la touche. Manque de bol, l’homme en noir le voit. Double manque de bol, Inkoom a déjà été averti. C’est donc un rouge pour lui. On ne connaît pas la réaction de celui qui devait entrer en jeu, et qui a donc dû aller se rasseoir, tout penaud.


6. Oleksandr Noyok


L’homme le plus malchanceux du monde. Lors d’un amical entre les moins de vingt et un ans ukrainiens et l'Autriche, le milieu de terrain du Dynamo Minsk balance un tacle dégueu. Carton jaune logique. Quelques secondes plus tard, alors que le jeu n’a pas encore repris, la balle arrive sur l’agresseur qui tente de la contrôler. Problème : le cuir rebondit sur son pied et percute la tête d’un autre adversaire. Deuxième carton jaune. Moins mérité, celui-là.

Vidéo


7. Bill Hamid


Quand l’injustice vous pique les yeux. Au moment où il voit l’arbitre désigner le point de penalty pour une faute inexistante, Bill Hamid, joueur de DC United, reste calme et se concentre pour éviter le but. Le tireur s’élance... et Hamid stoppe la tentative. Reste que l’arbitre de touche a décidé de corser la chose, et considère que le péno doit être retiré. Deuxième opportunité pour l’adversaire... qui bute une nouvelle fois contre le portier. Bis repetita : l’arbitre de touche considère que le gardien s’est trop avancé. Lequel commence à péter un plomb et se prend un jaune. Puis encaisse le penalty. Une conspiration ? Non, jamais de la vie.

Vidéo


8. Ibrahima Touré


Ibrahima Touré n'est pas trop le genre de joueur qui aime patienter sans rien faire. Alors, sur un corner, l’ex-Monégasque, aujourd'hui au Liaoning Whowin, se laisse aller à un petit poirier en plein milieu de la surface adverse. Comme en cours de gym. Résultat : avertissement oraux de ses adversaires et biscotte du maître du jeu. La prochaine fois, c'est promis, il se contentera de la chandelle.



9. Denny Antwi


Sans doute le jaune le plus insensé de ce top. Après avoir fait trembler les filets, l’attaquant effectue une célébration classique, face au public adverse. Malheureusement pour lui, un des supporters échappe aux vigiles et vient lui filer un coup totalement gratuit. Du coup, l’arbitre, qui n’aime pas ce genre de geste, se doit de délivrer un jaune. Puisqu’il ne peut pas sanctionner l’agresseur, il l’adresse à Antwi, justifiant ça par une « provocation envers les supporters  » . Bah ouais, et alors ?

Vidéo


10. Paulo Diogo


Le plus douloureux de tous les cartons jaunes. En célébrant son but en 2004 avec les supporters du Servette, l'alliance de Paulo Diogo se coince dans les grillages. Diogo force... et arrache son doigt. Pendant qu’il souffre le martyre et que les médecins cherchent son bout de doigt avant d'emmener le joueur à l'hôpital, Florian Etter le punit d’un carton jaune. Remarquable.

Âmes sensibles s'abstenir
Vidéo


Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Concours FIFA 19 Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clasico il y a 45 minutes Un chien tacle un joueur en D4 roumaine 4
il y a 5 heures DERNIER JOUR : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
Partenaires
Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 16:26 Une amende de 2250 euros pour Lampard 12