1. // Record
  2. // Nombre de buts sur une année civile

En 2012, Lionel Messi a donc marqué 91 buts, adjugé vendu. Or, cette année, bien peu d'équipes peuvent se vanter d'avoir inscrit plus de buts que le triple Ballon d'or à lui seul. On a tout de même réussi à en trouver 10. Et même un peu plus.

Modififié
24 10
Real Madrid : 155 buts

Malgré un titre de champion d’Espagne et une Supercoupe d’Espagne, tous deux glanés face au Barça, le Real Madrid ne compte pas la meilleure attaque du monde 2012, mais bien la deuxième, derrière… le Barça. Les Blaugrana ont planté 176 buts lors de cette année civile contre les 155 du Real. À noter toutefois que le Real Madrid est moins dépendant des buts de Cristiano Ronaldo que le Barça ne l’est de ceux de Messi. De fait, l’Argentin a inscrit 84 buts en 2012 avec le maillot catalan, soit 47,7% des buts de l’équipe, tandis que le Portugais en a planté 58, soit 37,4% des pions madrilènes. Bon, les Merengues peuvent toutefois se consoler en se disant qu’en 2012, ils sont entrés dans l’histoire en battant le record de buts inscrits sur une saison en Liga. Toujours ça que Messi n’aura pas.

PSV Eindhoven : 154 buts

Ah, l’Eredivisie, ce championnat aux noms imprononçables et pléthore de buts improbables. Dans le « shoot‘em up  » local, c’est le Philips Sport Vereiniging qui a le plus gros highscore. Une équipe qui dit non à Maastricht en lui collant un set (6-1), qui explique à Venlo que VVV Venlo, ça peut faire deux W (0-6). Des fois, il arrive au PSV de dispenser des leçons à l’échelle européenne. Et on peut dire que les Néerlandais du Sud ne prennent pas le temps d’enculer des mouches. Zeta en a d’ailleurs fait l’amère expérience (9-0). Au total, 154 buts pour Mark van Bommel et les siens, qui en ont encore passé 6 ce week-end. Des buts en HD, évidemment.


Chelsea : 134 buts

Chelsea, c’est une année 2012 un peu dingue. Une année complètement paradoxale, où le club est parvenu à connaître trois entraîneurs sur son banc, et a tout de même remporter deux trophées, dont le plus prestigieux d’Europe, la Ligue des champions. Si les jours n’ont pas toujours été roses pour André Villas-Boas, Roberto Di Matteo et Rafael Benítez, les Blues ont toujours pu s’appuyer sur une attaque de feu. Et ce, grâce à quelques jolis cartons inscrits par-ci par-là, contre Tottenham (5-1), QPR (6-1), Wolverhampton (6-0), Manchester United (5-4), Nordsjælland (6-1) ou encore Aston Villa (8-0), dimanche. Comme quoi, Chelsea n’est pas seulement une équipe qui a « mis un bus devant ses cages » au Camp Nou. Elle est aussi une équipe qui attaque. Et pourtant, on ne peut pas dire que Fernando Torres ait été, cette année, le plus affuté des attaquants. Même si ça va mieux, hein...

Bayern Munich : 126 buts

« Tooooooor für den FC Bayern München ! Mit der Nummer 33, Mario…  » - « GOMEZ !!!  » Combien de fois a-t-on entendu cette réplique du speaker de l’Allianz Arena l’an dernier ? Et puis, quand Gómez n’y est pas, un autre Mario (Mandžukić) est là pour le remplacer. Toutefois, derrière l’attaquant de pointe du Bayern (quel qu’il soit), il ne faut pas oublier tous ceux qui font le taf derrière : Schweini et Kroos, et leurs grosses frappes, Franck Ribéry, Arjen Robben, voire l’improbable Thomas Müller. La bonne résolution du Bayern pour l’année prochaine, on la connaît : marquer des buts, certes, mais marquer des buts pour remporter des titres. C'est toujours mieux que se retrouver la queue entre les jambes, en train de regarder les autres célébrer.


Kalju : 123 buts

Des gros cadors, oui, mais pas seulement. Dans le championnat estonien, tournoi où l’on retrouve régulièrement de sacrés records (en 2011, Čekulajevs, attaquant de Trans, avait inscrit 46 buts en championnat), il y a également une équipe qui a marqué plus de buts que Messi. Il s’agit de Kalju, club sacré champion d’Estonie 2012 il y a quelques semaines. Kalju vante une différence de buts de +89 et a réussi l’exploit d’inscrire neuf buts à deux reprises en championnat (9-0 contre Kuressaare, 9-1 face à Viljandi). Bon, d’accord, le niveau du championnat estonien n’est pas franchement comparable aux championnats majeurs, mais la performance de Kalju est tout de même notable. Un club que l’on retrouvera en juillet prochain, au tour préliminaire de la Ligue des champions. Et qui se fera éliminer par Helsingborgs.

Celtic Glasgow : 122 buts

Le Celtic. Mais si, vous savez, cette équipe qui a joué à 18 en défense contre le Barça (titulaires + remplaçants) et qui a marqué en contre sur ses deux attaques. Bah, figurez-vous que ce Celtic, mine de rien, a claqué 118 buts en 2012. Dont trois contre le Barça, donc. Champion d’Écosse en juin dernier, actuel leader du championnat (en même temps, sans les Rangers, c’est plus simple), le Celtic a pourtant la particularité de ne pas avoir un buteur qui plante but sur but. Cette saison, ses meilleurs strikers en championnat se nomment Hooper, Wanyama et Watt (le bourreau des Catalans) avec seulement 5 pions inscrits. Comme quoi, on peut marquer pleins de buts sans avoir un type qui marque la moitié de vos réalisations.


Borussia Dortmund : 116 buts

« Ouah, c’est trop beau, le Borussia, ils sont trop forts, cette année je vais être pour eux, ils marquent plein de buts et en plus ils jouent trop bien ! » On se calme. Oui, ça joue bien, ça marque beaucoup de buts, mais il faut l’avouer : Robert Lewandowski est un sacré croqueur, Mario Götze a créé 25 occasions par match et personne n’a pris le soin de marquer Shinji Kagawa à la culotte. Du coup, ça permet à des mecs comme Jakub Błaszczykowski ou Lukasz Piszczek (essayez donc de réécrire ces deux noms sans faire de copier-coller) de surgir de nulle part et de planter des buts inespérés, et à un Mats Hummels et/ou un Neven Subotić de dominer tout le monde sur corner. Et en plus, ils ont pris un Marco Reus cette année. Encore un mec qui va marquer. Mais qui va aussi beaucoup tirer à côté.

Shakhtar Donetsk : 111 buts

Cette année, le Shakhtar n’a pas perdu beaucoup de matchs. Trois, très exactement, contre Chelsea, l’Arsenal Kiev et la Juventus. Mais surtout, l’équipe de Lucescu a marqué beaucoup de buts, devenant même expert en manita. Une jolie stat : sur les 111 buts inscrits par les Mineurs en 2012, 61 l’ont été par des joueurs brésiliens (55%). La gâchette arménienne, Mkhitaryan, a également contribué à ce joli score, avec 25 buts inscrits (22,5%). Bref, un joli cocktail offensif, que l’on retrouvera avec plaisir en Ligue des champions. D’ailleurs, si cette double confrontation Shakhtar Donetsk-Borussia Dortmund n’offre pas un festival de buts, c’est que l’on ne capte plus rien au football.


Manchester United : 109 buts

Manchester United triche. Les Red Devils ont eu une dérogation pour avoir le droit de jouer des rencontres qui durent plus de 90 minutes quand ils ont un ou deux buts de retard. Paraît qu’on appelle ça le « Fergie Time » . En 2012, sept buts inscrits après la 90e minute, le plus récent face à Manchester City. N’empêche, il vaut mieux rester dans les tribunes dans ces moments-là, plutôt que d’aller au pub d’à côté pour s’enfiler des pintes ou encore essayer de rentrer chez soi avant les bouchons. Car depuis un petit moment, on ne compte plus le nombre de buts inscrits au cours des dernières secondes de jeu par la bande de Wayne Rooney. Des résultats nuls obtenus à l’arrache, des victoires à la sueur du front qui ont permis à l’Unité de gagner moults titres ces dernières saisons. Malheureusement, pour le championnat, ce fut un peu ric-rac. En mai dernier, le « Fergie Time » était resté à Manchester, mais pour sacrer City.

Atlético Mineiro : 106 buts

Les Brésiliens trichent (aussi). Pour être sûrs de marquer tout plein de buts, ils jouent deux championnats. Dans le Mineiro, l’Atlético du même nom s’est baladé - ne concédant qu’une petite défaite - grâce notamment à Ronaldinho, Bernard et André, qui a trouvé chaussure à son pied. En Série A, les gars de Belo Horizonte ont longtemps cru tenir la corde, mais le départ de Ronnie et les deux séries de quatre matchs sans victoire leur a fait du mal. Du coup, le « Flu » les a grippés, privant le club du Minais Gerais d’un deuxième titre national après 1971. Tout plein de buts, mais pas de titre à la fin : l’Atlético devrait penser à des jumelages avec le PSV, MU et le Bayern.


Ils en ont aussi marqué plus de 90 : Atlético Madrid (107), Juventus et Benfica (104), PSG (103), Manchester City (99), Napoli (98)...

Ali Farhat et Eric Maggiori
Modifié

Note : 1
Chelsea ?
vraiment ?
Note : 1
Le record de points, et de buts en Liga est bien parti pour exploser si ça continue..

Chelsea, j'y crois pas non plus ! trucage ! ^_^
Roma51
Note : 1
Ils ont dû compter comme si Torres était un vrai attaquant et qu'il mettait ses faces à faces.
Note : 1
Chelsea 74 buts depuis août (Lequipe), donc ça doit être faisable. Il n'empêche que c'est bizarre de les voir marquer.
Petite correction : "Tor für die Bayern Münchennn"
Note : -1
C'est fou quand même, on à faire à un joueur tellement énorme qu'on le compare à des clubs entiers...
Blachisdowskie.. Effectivement c'est très dur sans copier coller
 //  Amoureux de Montpellier
Note : 1
Maintenant, il faut juste rapporter ces chiffres au nombre de matches..

Sachant que le Bayern et Dortmund ne jouent que 34 matches en championnat, que le club estonien et le Celtic je ne sais pas cb^^..
Note : 1
C'en est tout de même grave d'en revenir à la comparer a des Clubs entiers ..
Note : 1
Anderlecht 116 buts :)Et en une seule compétition ! ^^
Exclu limitée : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez NetBet !France & Allemagne = 213€ à gagner
dimanche 26 juin
Revues de presse en Pologne et en SuisseCroke Park décale ses finales de foot gaëliqueFernando Santos : « il faut être pragmatique pour gagner »
samedi 25 juin
Le but de Quaresma en prolongationLes compos de Croatie-PortugalShaqiri est « très déçu » Le CSC de l'Irlande du NordLa Russie officialise le départ de son sélectionneur Lars Lagerbäck : « J'ai affronté six fois l'Angleterre, je n'ai jamais perdu »L'Irlande, le 4-4-2 et les 1-0L'Italie privée de CandrevaLes compositions de Galles/Irlande du Nord Le ciseau dingue de Shaqiri Le tacle assassin de Schär sur LewandowskiPoteau rentrant, le jeu de l’apéro de l’Euro L'ouverture du score de BłaszczykowskiLa danse des supporters suisses et polonaisLes compos de Suisse-Pologne La folie capillaire de Perišić Giorgio Chiellini et la culture espagnolePerquis : « La Pologne a une belle carte à jouer »Bale veut aller au boutFàbregas a hâte de bosser avec ConteWilmots répond aux critiquesGénésio : « L’Euro commence maintenant » Le podcast complètement fou d’Éric CantonaLa Croatie et le Portugal font monter la pression Quand Lucas Digne pète une caméra de la FFFMessi s’en prend de nouveau à sa FédérationŠkrtel : « Ce ne sera pas notre dernier match dans la compétition »L’Algérie dans le groupe de la mortČačić : « On a l’ambition d’aller très loin dans ce tournoi »Une rencontre entre le vainqueur de la Copa América et de l’Euro ? Santos : « On sera au rendez-vous »
vendredi 24 juin
Pronostic Croatie Portugal : jusqu'à 615€ à gagner sur la première affiche des 1/8es de l'Euro 2016Xavi : « L’Italie de Conte est un mélange de l’Atlético et du Barça »Marc Wilmots : « Oui, Radja Nainggolan fume »Coleman : « L’Irlande du Nord défend très bien »Le meilleur buteur de Serie B rejoint MilanExclu SoFoot : 5€ sans dépôt offerts chez France-Pari !Kane et les Anglais pas préoccupés par le BrexitNeuer ne se méfie pas que d'Hamšík Le retour triomphal des Albanais Nainggolan surpris avec un paquet de cigarettesMourinho veut des gros transferts à United cet étéChiellini craint la « bête noire » espagnoleRooney et la malédiction anglaise des tirs au butGénésio : « Garder une majorité des joueurs »
Partenaires
Le kit du supporter Vietnam Label Trash Talk basket
24 10