En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. // Coupe d'Allemagne
  2. // 1/2 finale
  3. // Bayern Munich/Borussia Dortmund

Top 10 : ils ont joué au Bayern et à Dortmund

Mario Götze, Mats Hummels et Robert Lewandowski ont un point commun : celui d'avoir porté les maillots du Bayern Munich et du Borussia Dortmund. Avant eux, une dizaine de joueurs l'ont fait, et pas des moindres.

Modififié

Michael Rummenigge (Bayern, 1981-88 : 194 matchs / BVB, 1988-93 : 190 matchs)


En 1981, le benjamin de la famille Rummenigge (ils sont trois en fait, l'aîné étant Wolfgang) rejoint Karl-Heinz au Bayern Munich. Mais la vie en Bavière est compliquée pour Michael : il n'a que 17 ans à ce moment-là, et surtout, il doit subir la concurrence directe de son grand frère, qui est alors une référence mondiale, déjà champion d'Europe avec la Mannschaft (1980) et double vainqueur (1975 et 76) de la C1 avec le Bayern. Karl-Heinz parti découvrir le championnat italien avec l'Inter, Michael arrivera à se faire sa place, malgré Roland Wohlfarth, Dieter Hoeness (frère de) et Mark Hughes. Il se forgera un joli palmarès, composé de trois Meisterschale (1985, 86 et 87) et de deux Coupes (1984, 86), avant de poser ses valises dans la Ruhr, non loin de sa ville de naissance, Lippstadt. Mais ses débuts à Dortmund ne se passent pas très bien, entre autres parce qu'il vient du Bayern. Néanmoins, il finira par se faire accepter, notamment grâce à sa présence en finale de Coupe d'Allemagne face au Werder Brême en 1989. Un match gagné 4-1 par le BVB, le premier trophée du club depuis la C2 de 1966. L'année suivante, Rummenigge sera même fait capitaine par Ottmar Hitzfeld. Sa dernière rencontre avec les Schwarzgelben sera la finale retour de la Coupe de l'UEFA 1993, une défaite 3-0 contre la Juventus. Sa dernière en Europe, d'ailleurs, puisqu'il finira sa carrière au Japon, chez les Urawa Red Diamonds.

Vidéo

Jürgen Wegmann (BVB, 1984-86 et 1989-92 : 134 matchs / Bayern, 1987-89 : 68 matchs)


S'il est probablement le moins connu de ce top 10, Jürgen Wegmann est peut-être celui dont l'histoire est la plus intéressante. Au printemps 86, alors qu'il joue depuis une saison et demie au BVB, on apprend que Jürgen Wegmann va jouer l'an prochain à Schalke. Une chose que goûtent peu les supporters des Schwarzgelben. Néanmoins, les fans vont vite oublier cet épisode. En effet, Dortmund se débat dans les tréfonds du classement, et se retrouve à jouer en barrages contre le Fortuna Cologne. Lors du match aller, les Colonais gagnent 2-0. Au retour, le BVB mène 2-1, et finalement, à la 90e minute, celui qu'on appelle le « Cobra » marque le but qui permet à Dortmund de jouer un match d'appui (pas de règle de but à l'extérieur à cette époque-là). Une belle que le BVB remportera 8-0, assurant ainsi son maintien. Après une saison normale à Gelsenkirchen (28 matchs, 10 buts), Wegmann prend la direction de la Bavière, et se fait remarquer dès son premier match. En Supercoupe d'Allemagne (compétition encore officieuse), le Bayern affronte le HSV à Francfort. Wegmann marque le but du 2-1 façon renard, mais se fait balayer par Uli Stein qui lui assènera ensuite une patate (Uli Stein se fera par la suite virer de Hambourg et signera à Francfort). Après deux saisons de bonne facture, Wegmann reviendra à Dortmund, mais doit se contenter du banc, notamment à cause de l'éclosion d'un certain Stéphane Chapuisat. Il finira sa carrière à Duisburg puis au Rot-Weiss Essen (son premier club), avant d'entamer une véritable descente aux enfers : divorce, ruine, Hartz IV (équivalent des allocs) et petits boulots. Le « Cobra » se dit alors que ce serait bien de monnayer son histoire et décide d'écrire un livre, dont il fixe le prix à 29,90 D-Marks. Malheureusement, ce best-seller annoncé ne sortira jamais : un jour, Uli Hoeness, au courant de la situation de son ancien joueur, appellera Wegmann pour lui proposer un job au fan-shop du Bayern à Oberhausen. Dommage pour nous.

Vidéo

Thomas Helmer (BVB, 1986-92 : 212 matchs / Bayern, 1992-99 : 243 matchs)


Lorsque Thomas Helmer débarque à Dortmund en 1986, il est alors considéré comme l'un des plus gros talents du pays. S'il est d'abord aligné milieu de terrain, Helmer sera très vite reculé en défense centrale où il deviendra une référence à son poste. Avec le BVB, il remportera notamment la DFB-Pokal de 1989. Mais c'est au Bayern que Thomas Helmer explose vraiment. Il connaîtra de curieux moments, comme ce but fantôme inscrit face à Nuremberg, des moments de joie, comme la victoire en Coupe de l'UEFA face à Bordeaux en 1996, mais aussi des moments de tristesse, comme cette finale de Ligue des champions perdue dans les dernières secondes face à Manchester United en 1999. Aujourd'hui, Thomas Helmer est membre du conseil de surveillance de l'Arminia Bielefeld (son premier club) ainsi que présentateur télé, sur Sport1, où il est pressenti pour prendre la succession de Jörg Wontorra à la tête de Doppelpass (mais si, l'émission avec la tirelire en forme de cochon).

Vidéo

Stefan Reuter (Bayern, 1988-91 : 123 matchs / BVB, 1992-2004 : 412 matchs)


De son temps, Stefan Reuter était appelé « Turbo » . Normal donc qu'un mec qui courait le 100 mètres en moins de 11 secondes jouât latéral. Après quatre ans à Nuremberg, Reuter rejoint le Bayern Munich, ce qui pour un Franconien comme lui serait à peu près la même chose que si un Stéphanois rejoignait Lyon. Durant son séjour en Bavière, Reuter gagne deux championnats (et devient aussi champion du monde) avant de succomber à la mode de l'époque, en signant en Italie. Après un an à la Juventus, il reviendra en Allemagne, à Dortmund, où il écrira les plus belles lignes de son CV, avec notamment un Meisterschale en 1996 (et un Euro la même année) et une Ligue des champions, en 1997. Aujourd'hui, « Turbo » est directeur sportif du côté du FC Augsburg, où il forme un super duo avec l'entraîneur Markus Weinzierl.

Jürgen Kohler (Bayern, 1989-91 : 73 matchs / BVB, 1995-2002 : 248 matchs)


Le prototype du défenseur dur sur l'homme, c'est lui, et personne d'autre. Pendant près de 20 ans, Jürgen Kohler et sa moustache ont taquiné les chevilles des attaquants. Un peu trop, même, puisque sa dernière action sur un terrain de foot sera un tacle en retard dans la surface lors de la finale de C3 face à Feyenoord en 2002, une finale que Dortmund perdra. Mais avant cela, Jürgen Kohler aura quand même vécu de beaux moments : deux Meisterschale et une C1 avec le BVB, un championnat avec le Bayern, ce à quoi il faut ajouter une Coupe du monde, un Euro, une Coupe intercontinentale. Aujourd'hui sans emploi après avoir erré dans les bas-fonds du football allemand, c'est presque triste de voir que la reconversion de Kohler est à l'inverse de ce qu'a été sa carrière.

Harald Schumacher (Bayern, 1991-92 : 8 matchs / BVB, 1995-96 : 1 match)


1987 marque un tournant dans la carrière de Toni Schumacher : la parution de son livre Anpfiff, dans lequel il raconte sa vie et fait part du dopage de ses camarades en Bundesliga lui ferme les portes de la sélection et de son club de toujours, le 1.FC Cologne. Après une pige à Schalke 04 (qui descendra en fin de saison) et trois ans au Fenerbahçe, Schumacher se rendra au Bayern pour être la doublure de Raimond Aumann. Après une saison, il prendra sa retraite, avant de s'engager trois ans plus tard pour le Borussia Dortmund. Il ne jouera que les deux dernières minutes du dernier match de la saison contre Fribourg (le Borussia est alors déjà champion), mais cela permettra à l'actuel vice-président de « Kölle » de rajouter une dernière ligne à son palmarès. Malin.

Christian Nerlinger (Bayern, 1993-98 : 206 matchs / BVB, 1998-2001 : 71 matchs)


Christian est le fils de Helmut, ancien joueur de Bundesliga (qui a d'ailleurs joué au Bayern et au BVB). Mais s'il est né à Dortmund quand papa officiait pour les Noir et Jaune, c'est en Bavière que le rejeton Nerlinger commencera sa carrière pro. C'est là qu'il remportera la plupart de ses titres, d'ailleurs (2 championnats, une Coupe, une Coupe de l'UEFA), avant de s'engager pour Dortmund. Malheureusement pour lui, Christian arrivera après la bataille. Le Dortmund post-Hitzfeld n'est pas vraiment glorieux, et il finira par le quitter pour l'Écosse et les Rangers après trois ans de disette.

Markus Feulner (Bayern, 2001-03 : 21 matchs / BVB, 2009-11 : 20 matchs)


Après le succès en Ligue des champions en 2001, le Bayern a commencé à faire monter des jeunes pousses de son centre de formation. Philipp Lahm, Bastian Schweinsteiger et Markus Feulner, pour ne citer qu'eux. Mais si les deux premiers ont réussi la carrière qu'on leur connaît, le troisième larron, lui, n'a jamais vraiment réussi à s'imposer. Une vingtaine de matchs et hop ! Direction Cologne. Quelques années plus tard, Feulner, qui joue bien au ballon dans un Mayence pensé par Jürgen Klopp, se fait rapatrier par le coach à la barbe de trois jours au Borussia Dortmund. Mais là non plus, ça ne fonctionne pas, à cause de blessures et de contre-performances. Finalement, Feulner retournera dans sa Franconie natale, à Nuremberg, où il vendra un peu de rêve aux supporters du « Club » , avant d'atterir à Augsburg, où il apporte un peu son expérience à des joueurs comme Dominik Kohr.

Robert Kovač (Bayern, 2001-05 : 144 matchs / BVB, 2007-09 : 34 matchs)


Juste après avoir failli disparaître en 2005, le Borussia Dortmund remonte la pente, lentement mais sûrement. Et comme les caisses du club sont presque vides, il faut faire avec les moyens du bord. Robert Kovač est une partie du système D du club de la Ruhr. Les plus belles heures du défenseur croate sont derrière lui, lui qui a fait le doublé en 2003 et 2005 avec le Bayern. En 2007, le frère de Niko est d'une lenteur incroyable (normal, à 33 ans), et sa complémentarité avec Christian Wörns laisse parfois à désirer. Heureusement, très vite, une autre paire axiale s'imposera : Hummels-Subotić. Pour le résultat que l'on connaît.

Torsten Frings (BVB, 2002-04 : 63 matchs / Bayern, 2004-05 : 45 matchs)


Ah, Torsten Frings, les frappes de loin, l'engagement de la première à la dernière minute... Le joueur allemand comme on aime à se l'imaginer. Forcément, un tel talent qui sévit du côté du port de Brême, ça attire l'attention des gros poissons : c'est le Borussia Dortmund qui, dans sa période « j'ai pas de tunes, mais je m'en fous, je claque tout » s'attachera les services du milieu de terrain. Hormis sa blessure qui lui fait rater toute la première partie de sa seconde saison, ça se passe pas mal pour Frings, qui finit par se rendre au Bayern. Même s'il joue régulièrement avec le Rekordmeister (et qu'il fait le doublé), le courant ne passe pas très bien avec Felix Magath. Après une saison, Torsten Frings rentrera au Werder, là où on l'a toujours aimé.

Vidéo

BONUS : Thorsten Fink (BVB, 1983-89 : 0 match / Bayern, 1997-2004 : 234 matchs)


Natif de Marten, dans la banlieue de Dortmund, Thorsten Fink a débuté chez les jeunes du Borussia. Malheureusement pour lui, il n'a jamais joué pour le BVB. S'ensuivra une carrière qui l'emmènera à Wattenscheid (toujours dans la Ruhr), puis à Karlsruhe et, enfin, au Bayern Munich. Il connaîtra les plus belles heures du FC Hollywood et remportera 4 titres de champion, 3 Coupes d'Allemagne et, surtout, la C1 et l'Intercontinentale en 2001.

Par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:31 450€ à gagner avec Chelsea & Leicester Hier à 18:25 Drogba et Djorkaeff ambassadeurs de la LFP 8 Hier à 17:10 L'arbitrage vidéo adopté en Ligue 1 89 mercredi 13 décembre 126 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1
Hier à 16:02 Dans une favela, un penalty fêté par des tirs de kalash 21 Hier à 13:03 Le but zidanesque d'un jeune du MK Dons 10 Hier à 12:02 Les fans de Leicester chambrent Southampton au sujet de Puel 10 Hier à 10:43 Violents affrontements entre supporters du Partizan lors du derby de Belgrade 37 Hier à 10:10 Independiente remporte la Copa Sudamericana 13
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
mercredi 13 décembre 375€ à gagner avec Rennes-OM et Newcastle-Everton mercredi 13 décembre Le gros manqué d'Origi face à Leipzig 15 mardi 12 décembre Michel Mézy offre ses maillots pour sauver un club amateur 30 mardi 12 décembre Le joli loupé de Kokorin en Russie 16 mardi 12 décembre L'étrange statue indienne de Maradona 21 lundi 11 décembre 115 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! lundi 11 décembre Heinze retrouve un banc en Argentine 11 lundi 11 décembre Le lob du milieu de terrain de Ronaldinho lors d'un match de charité 6 lundi 11 décembre Un supporter mexicain détruit sa télé après un penalty manqué 7 lundi 11 décembre Les Tigres sacrés pour la troisième fois de suite 4 samedi 9 décembre CR7 présente son Ballon d'or au Bernabéu 7 samedi 9 décembre Denílson fait le show dans un match de gala au Brésil 5 samedi 9 décembre 427€ à gagner avec OM & Manchester United - Manchester City samedi 9 décembre Jean-Marc Furlan debriefe son match en chanson 2 samedi 9 décembre Mavinga : « Les choix d'argent pour aller dans une ville de merde, ça ne m'intéresse pas » 21 vendredi 8 décembre Le maire de New York a proclamé « Andrea Pirlo Day » le 6 décembre 2017 14 vendredi 8 décembre Les supporters du MK Dons aident Hyde United à réparer sa pelouse 7 vendredi 8 décembre Changement d'horaire pour la Premier League en 2019 16 vendredi 8 décembre Rai nouveau directeur sportif de São Paulo 3 jeudi 7 décembre Le vrai Ballon d'Or est... jeudi 7 décembre Le vrai 2e du Ballon d'Or est... jeudi 7 décembre Le vrai 3e du Ballon d’or est... jeudi 7 décembre 380€ à gagner avec Rennes & Real Madrid - FC Séville jeudi 7 décembre Un hommage à Johnny dans les stades de France 19 jeudi 7 décembre François Ruffin en maillot de foot à l'Assemblée nationale 35 jeudi 7 décembre Leonardo quitte Antalyaspor 25 jeudi 7 décembre Independiente prend une petite option sur la Sudamericana 9 mercredi 6 décembre Rami chante du Johnny en conférence de presse 11 mercredi 6 décembre 106 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1 mercredi 6 décembre Drogba intègre la direction d'un club ivoirien 6 mercredi 6 décembre DERNIER JOUR : Un pari gratuit de 10€ + 100€ de CASH offerts chez Winamax mardi 5 décembre Un député propose de rencontrer ses électeurs autour d'un FIFA 23 mardi 5 décembre Un joueur paraguayen visé par un mandat d'arrêt international 26 mardi 5 décembre La FFF fait un don de 10 000 euros pour les Rohingyas 29 mardi 5 décembre Combien ça coûte de supporter les Bleus en Russie ? (via Brut Sport) mardi 5 décembre 619€ à gagner avec Liverpool, Séville, Porto & Shakhtar - Man City 1 lundi 4 décembre La technique infaillible de Ryan Bertrand pour gratter du temps 14 lundi 4 décembre Chapecoense retrouve la Copa Libertadores 8 dimanche 3 décembre Momo Sissoko signe au Mexique 6 dimanche 3 décembre Les Tigres encore en finale samedi 2 décembre Pascal Nouma en roue libre à la télé avant le derby d'Istanbul 9 samedi 2 décembre Un club de 8e division en 32e de Coupe de France 13 samedi 2 décembre Raquel Garrido taille la « Ligue 1 Castorama » 72 vendredi 1er décembre Tirage au sort censuré en Iran ? 35 vendredi 1er décembre Yann Lachuer nouveau coach de Créteil 7 vendredi 1er décembre Flamengo rejoint Independiente en finale de la Copa Sudamericana 3 vendredi 1er décembre Shandong Luneng : c'est fini pour Felix Magath 3 vendredi 1er décembre Seattle rejoint Toronto en finale de MLS 1 jeudi 30 novembre Bayal Sall a été forcé d'aller à l'Antwerp 19 jeudi 30 novembre 962€ à gagner avec Valence, Fiorentina & Istanbul BB 1 jeudi 30 novembre "Les synthétiques ont causé 200 cancers aux USA" (via Brut Sport) jeudi 30 novembre Hitler sur un tifo dans un derby soudanais 58 jeudi 30 novembre Un défenseur de Lanus envisage la retraite à 24 ans 34 jeudi 30 novembre Toronto est en finale de MLS 2 jeudi 30 novembre Messi et Cristiano Ronaldo dans Olive et Tom ? 42 jeudi 30 novembre Renato Sanches fait la passe à un sponsor 15 jeudi 30 novembre Jaap Stam inscrit les supporters de Reading sur la feuille de match 12 mercredi 29 novembre Un ramasseur de balle sauve un joueur en DH espagnole 13 mercredi 29 novembre Alexander Čeferin va donner 1% de son salaire à Common Goal 8 mercredi 29 novembre Villas-Boas va participer au Dakar 2018 15 mercredi 29 novembre Les horaires de la Ligue des champions changeront dès la saison prochaine 36 mercredi 29 novembre LE RÉCAP "CHAMPIONS LEAGUE" DE LA #SOFOOTLIGUE 15 mercredi 29 novembre Un guide de précaution pour les gays présents au Mondial 2018 36 mercredi 29 novembre Ce coup franc d’Ashley Young va vous rendre maboul 45 mercredi 29 novembre André Villas-Boas quitte Shanghai 29 mardi 28 novembre Un youtubeur devient sponsor maillot de Botafogo 19 mardi 28 novembre Roberto Carlos avoue que son coup franc improbable était dû au vent 58 mardi 28 novembre Mondial 2022 : Le Qatar présente le premier stade démontable 52 lundi 27 novembre Des T-shirts à l’effigie de Ratko Mladić en Serbie 62 lundi 27 novembre Géorgie : le Torpedo Koutaïssi arrache le titre au Dinamo Tbilissi 25 lundi 27 novembre 533€ à gagner avec Manchester City, Chelsea, Lyon & l'OM 1 lundi 27 novembre Le FK Željezničar peint ses ballons pour jouer dans la neige 7 lundi 27 novembre Énorme tifo lors du derby Bari-Foggia 20 lundi 27 novembre Les violences du Clásico tunisien laissent des traces 19 lundi 27 novembre Les supporters du Ponte Preta, relégué, envahissent le terrain 1 lundi 27 novembre Infantino « extrêmement ferme » contre le racisme au mondial 18 dimanche 26 novembre Quang Nam sacré champion du Viêt Nam 26 dimanche 26 novembre Un supporter file sa casquette au gardien 5 samedi 25 novembre Urawa Red Diamonds remporte la Ligue des champions asiatique 9 vendredi 24 novembre 390€ à gagner avec l'OM & la Real Sociedad vendredi 24 novembre Le tacle ridicule de Bonucci 50 vendredi 24 novembre Cantona déclare à nouveau son amour pour Pastore 67 jeudi 23 novembre OFFRE SPÉCIALE : 500€ de bonus offerts aux gros parieurs ! jeudi 23 novembre Mario Balotelli parodie Mario Kart 6 jeudi 23 novembre Le numéro 2 des ultras de Boca Juniors tué par balles 24 jeudi 23 novembre Craig Bellamy : « Le foot anglais est prêt à accepter l'homosexualité » 69 jeudi 23 novembre Steven Gerrard n'a pas une bonne mémoire, mais beaucoup de répondant 37 mercredi 22 novembre Un espion, des drones et des caméras cachées à la solde de Grêmio 9 mercredi 22 novembre Il marque un doublé, puis voit naître son enfant 21 mercredi 22 novembre 359€ à gagner avec Chelsea, Bayern & Juve - Barça mardi 21 novembre Pronostic Juve Barça : 365€ à gagner sur l'affiche de C1 ! 2 mardi 21 novembre Le capitaine de l'Atalanta reçoit un disque d’or 15 mardi 21 novembre Vincent Labrune veut lancer une nuit du football 35 mardi 21 novembre Tavecchio accusé de harcèlement sexuel 45 mardi 21 novembre Mexique : un assassinat lié au procès FIFA 19 lundi 20 novembre Galway United : vingt matchs en vingt-quatre heures 4 lundi 20 novembre Des associations d'ultras français s'unissent pour leur liberté 21 lundi 20 novembre Une pancarte « Wenger Out » lors d'une manifestation au Zimbabwe 27 lundi 20 novembre Il marque et adresse un doigt d'honneur à son coéquipier 15 lundi 20 novembre Ce but marqué en D8 anglaise va vous émouvoir 33 lundi 20 novembre Le merveilleux csc de Fankaty Dabo 16 dimanche 19 novembre Un supporter s'installe en tribune avec son scooter à Crotone 15 dimanche 19 novembre Le carton rouge complètement idiot de German Lux 18 dimanche 19 novembre Italie : « Ancelotti, Conte, Allegri, Ranieri et Mancini » ciblés par Tavecchio 29 dimanche 19 novembre Tapie : « C'est la plus belle cure de chimiothérapie » 9 dimanche 19 novembre Le raté de l'année signé Neal Maupay 13 samedi 18 novembre Orlando City donne 280 000 euros pour les victimes de l’ouragan Maria samedi 18 novembre Chris Coleman, du pays de Galles à Sunderland 3 vendredi 17 novembre 320€ à gagner avec Caen-Nice & Espanyol-Valence vendredi 17 novembre Une enquête du fisc espagnol menace le poste de Tebas 51 vendredi 17 novembre Le classement FIFA réformé après le mondial 39
À lire ensuite
La Lazio dans le dur