Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Bonucci à l'AC Milan

Top 10 : Ils ont joué à l'Inter, à la Juve et au Milan

Formé à l'Inter, devenu grand à la Juventus, Leonardo Bonucci est aujourd'hui un joueur de l'AC Milan. Il devient ainsi le onzième joueur de l'histoire à avoir porté le maillot des trois grands clubs du Nord. Avant lui, quelques illustres prédécesseurs.

Modififié

Luigi Cevenini

Milan 1911-1912 Inter 1912-1915 Milan 1915-1919 Inter 1919-1921, 1922-1927 Juventus 1927-1930

À jamais le premier. Ou plutôt le troisième. Luigi Cevenini est le troisième d'une fratrie de footballeurs. Du coup, à l'époque, dans les années 1910, on le connaît sous le nom de Cevenini III. Né à Milan, il fait ses débuts à l'AC Milan en 1911. Il n'y dispute qu'un seul match, et passe chez le voisin interista, où il s'impose comme un excellent joueur du football italien. Pendant la Première Guerre, il retourne à l'AC Milan, où il ne dispute que sept matchs en quatre ans. À la fin du conflit, il repart à nouveau à l'Inter et remporte le Scudetto en 1920. Et après dix saisons cumulées en nerazzurro, il rejoint la Juventus. Il a alors 32 ans, mais en a encore sous le capot pour disputer trois saisons de bonne facture, dont la première version moderne de la Serie A, en 1929-1930. Il prendra sa retraite définitive en 1939, à l'âge de 44 ans.


Giuseppe Meazza

Inter 1927-1940 Milan 1940-1942 Juventus 1942-1943 Inter 1946-1947

Giuseppe Meazza, l'un des plus grands footballeurs de l'histoire, c'est évidemment l'Inter. Quatorze saisons sous le maillot nerazzurro, trois Scudetti et trois titres de meilleur buteur du championnat. Pas pour rien que le stade de Milan porte son nom. Pourtant, Peppino n'a pas passé l'intégralité de sa carrière à l'Inter (ou plutôt l'Ambrosiana-Inter, nom utilisé à l'époque). Il a également porté le maillot du rival, l'AC Milan, et de la Juventus. Cela se passe en plein pendant la Seconde Guerre mondiale : en 1940, après un an d'inactivité dû à une grave blessure au pied, Meazza quitte l'Inter pour le Milan, où il disputera deux saisons moyennes. En 1942, nouveau challenge, il rejoint la Juventus-Cisitalia, et retrouve un niveau convenable, notamment aux côtés de Riza Lushta et Sentimenti III. Une fois la guerre terminée, il s'en va finir sa carrière dans le club de sa vie, l'Inter.



Enrico Candiani

Inter 1938-1946 Juventus 1946-1947 Milan 1949-1950

Formé à la Pro Patria, cet ailier droit débute sa carrière en 1938 à l'Inter. Il y est sacré champion d'Italie dès 1940, et restera chez les Nerazzurri pendant toute la Seconde Guerre. Son plus grand fait d'arme reste un quadruplé inscrit contre le Grande Torino lors de la saison 1945-1946, véritable exploit à l'époque tant les Granata marchaient sur le football italien. En 1946, il est transféré à la Juventus, où il ne reste qu'une saison sans marquer les esprits. Puis, en 1949, après un passage de deux ans à la Pro Patria, le voilà à l'AC Milan. Là aussi, il se distingue non pas par un quadruplé, mais par un doublé inscrit face à son ancien club, l'Inter, lors d'un derby terminé sur le score de 6-5 et resté dans les mémoires.



Aldo Serena

Inter 1978-1979, 1981-1982 Milan 1982-1983 Inter 1983-1984, 1985 Juventus 1985-1987 Inter 1987-1991 Milan 1991-1993

Très jeune, Aldo Serena est recruté par l'Inter. Nous sommes en 1978 et le gamin de Montebelluna n'a que 18 ans. Alors, pendant près d'une décennie, il va tenter de s'aguerrir un peu partout. D'abord à Côme, puis à Bari. Puis une saison à l'AC Milan lors de la saison 1982-1983, alors que les Rossoneri ont été relégués en Serie B à la suite du scandale Totonero. En 1985, il part à la Juventus, où il dispute deux saisons satisfaisantes avec, à la clef, un titre de champion d'Italie en 1986. Entre chaque expérience ailleurs, Aldo revient à l'Inter, mais ne s'impose jamais. Il faudra finalement attendre 1987 pour que, enfin, il soit à la hauteur des attentes nerazzurre. Il dispute quatre saisons, avec un Scudetto glané en 1989. Il termine sa carrière à l'AC Milan, où il joue peu, mais décroche tout de même deux Scudetti. Il est, de ce fait, le seul joueur à avoir remporté officiellement le Scudetto avec les trois grands clubs.



Roberto Baggio

Juventus 1990-1995 Milan 1995-1997 Inter 1998-2000

Probablement le capitaine de cette équipe. Roberto Baggio commet une première trahision en quittant la Fiorentina pour rejoindre l'ennemi de la formation viola, la Juventus. Il reste à Turin cinq saisons, remporte le Scudetto, le Ballon d’or, mais pas la Ligue des champions. En 1995, il décide donc de rejoindre l'AC Milan de Fabio Capello, trois fois vainqueur de la C1 entre 1989 et 1994. Manque de bol, à la fin de sa première saison milanaise, s'il remporte effectivement le Scudetto, c'est bien la Juve qui soulève la C1. Mauvais timing. Après deux saisons à Milan, Roby rejoint Bologne où il réalise sa meilleure saison en matière de chiffres (22 buts en 30 matchs). L'Inter lui fait alors la cour et le convainc de venir épauler Ronaldo et Zamorano (puis Vieri en 1999) en attaque. Mais l'alchimie ne prendra jamais avec le maillot noir et bleu. C'est finalement à Brescia, de 2000 à 2004, que le Divin Codino écrira la fin de sa légende.



Edgar Davids

Milan 1996-1996 Juventus 1997-2004 Inter 2004-2005

On se souvient essentiellement de lui avec le maillot de la Juventus, mais Edgar Davids a bien porté le maillot des deux clubs de Milan. Il est d'ailleurs le premier étranger de l'histoire à avoir réalisé ce triplé. Il débarque en Italie en 1996, à l'AC Milan, club qu'il avait battu en finale de Ligue des champions 1995 avec l'Ajax. Mais son expérience milanaise est un flop. Alors, c'est la Juventus, autre adversaire de Davids en finale de C1 (en 1996, ce coup-ci), qui mise sur lui. Bingo. À la Juve, il devient un joueur de classe mondiale, reconnaissable parmi mille avec ses lunettes orange. Il est l'un des piliers de la Juve de Del Piero, de Zidane, puis de Nedvěd. Mais après quelques embrouilles de trop avec Marcello Lippi, il décide de plier bagages. Il est d'abord prêté au Barça, puis signe en 2004 à l'Inter. Décidément, la ville de Milan ne lui réussit pas : il n'y reste qu'une saison, puis part en Angleterre, direction Tottenham.



Christian Vieri

Juventus 1996-1997 Inter 1999-2005 Milan 2005-2006

Bobo Vieri était à un club près de faire le Big Five : Juventus, Milan, Inter, Lazio, Roma. Une performance qu'aucun joueur n'a jamais osé réaliser dans l'histoire. Vieri s'est arrêté à quatre, puisqu'il n'a jamais porté le maillot de la Roma. En revanche, il a bien revêtu en premier celui de la Juve (après avoir été formé au Torino, déjà tout un programme). C'est d'ailleurs avec le club bianconero qu'il va connaître sa première grosse saison en Serie A, en 1995-1996, aux côtés de monstres comme Del Piero, Vialli ou Ravanelli. Après un passage en Espagne puis une année énorme à la Lazio, il signe à l'Inter pour 46,5 millions d'euros. Le mariage avec les Nerazzurri est une réussite. Il plante la bagatelle de 103 buts en 143 matchs, dont une saison à 24 buts en 23 rencontres de Serie A. En 2005, à la surprise générale, il décide de quitter l'Inter pour rejoindre l'AC Milan. Mais les années fastes sont désormais derrière lui. Avec le maillot rossonero, il ne dispute que huit petits matchs de Serie A, inscrit un but (contre Empoli) et file dès le mercato hivernal à l'AS Monaco.

Vidéo


Patrick Vieira

Milan 1995-1996 Juventus 2005-2006 Inter 2006-2010

Un parcours similaire à celui de Davids. Il débarque en 1995 à Milan, en provenance de Cannes. Trop jeune, il ne dispute que deux matchs avec les Rossoneri, suffisant pour ajouter un premier Scudetto à son palmarès. Le grand Pat quitte ensuite l'Italie pour aller écrire l'histoire d'Arsenal. Neuf années plus tard, retour en Italie, ce coup-ci à la Juventus. Il est alors un joueur confirmé et s'impose dans cette équipe de stars qui remporte le Scudetto à la fin de l'année, avant d'en être destituée à la suite de l'affaire Calciopoli. La relégation de la Juventus en Serie B le pousse d'ailleurs à quitter le navire, direction l'Inter. Sous Mancini, puis Mourinho, il gagne tout, des titres de champion d'Italie, des Coupes, des Supercoupes... Mais, manque de bol, il part à City en janvier 2010, soit cinq mois avant que l'Inter ne remporte la Ligue des champions, titre prestigieux qui manque à sa vitrine personnelle.



Zlatan Ibrahimović

Juventus 2004-2006 Inter 2006-2009 Milan 2010-2012

Le troisième étranger de cette liste après Davids et Vieira, et, comme Vieira, il a « presque » gagné le Scudetto dans les trois clubs. Du moins, gagné sur le terrain, puisque les deux Scudetti glanés avec la Juve lui ont été retirés. Passé ensuite à l'Inter, il va régner sur l'Italie, remportant trois titres de champion consécutifs. Après la parenthèse barcelonaise, il rentre en Italie et choisit l'AC Milan. Là encore, il rafle un titre de champion dès sa première saison à Milan. Petit bonus : Ibra a remporté le titre de meilleur buteur de Serie A avec l'Inter (2009) et l'AC Milan (2012), il est seul dans l'histoire à avoir réussi cet exploit. Et dire qu'après son aventure parisienne, on évoquait un éventuel retour à la Juventus...



Andrea Pirlo

Inter 1998-1999, 2000-2001 Milan 2001-2011 Juventus 2011-2015

Les deux grands clubs de la carrière d'Andrea Pirlo, ce sont l'AC Milan et la Juventus. À Milan, Andrea a tout gagné : le Scudetto, la Ligue des champions, et même la Coupe du monde. Alors que les dirigeants milanais le pensent cramé, ils le refilent gratuitement à la Juventus. Erreur. Avec la Juve, Andrea connaît une nouvelle jeunesse, et remporte quatre Scudetti de suite. Et l'Inter dans tout ça ? Andrea avait été recruté par Massimo Moratti en 1998, alors qu'il était âgé de 19 ans. À l'époque, il jouait milieu offensif et à l'Inter, il restera incompris. En 2001, après deux prêts à la Reggina et Brescia, il est finalement vendu au cousin milanais. Pour la suite glorieuse que l'on connaît.



Par Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
il y a 6 heures La réaction de Jimmy Durmaz aux attaques racistes 27 Podcast Football Recall Épisode 34 : La Russie accusée de dopage, l'Angleterre déroule et la révolution chez les Bleus Podcast Football Recall Épisode 33: Le feu d'artifice belge, les Bleus s'ennuient et les scandales anglais