1. // Journée mondiale de la gentillesse

Top 10 : ils ont été les gentils de l'année

Depuis 1987, la FIFA décerne le prix du fair-play. Un oxymore qui embarque pour un tour du monde des comportements les plus cool. Rafraîchissement.

Modififié

1. Supporters de Dundee United (1987)

En 1987, le Dundee United FC braque le RC Lens, le FC Barcelone et le Borussia Mönchengladbach pour forcer les portes de la finale de Coupe de l'UEFA, contre l'IFK Göteborg. 1-0 en Suède, 1-1 en Écosse, insuffisant pour embarquer le trophée. Malgré la déception, les 21 000 supporters rassemblés au Tannadice Park fêtent leur équipe. Ce qui paraît normal pour un club ayant réalisé le plus grand exploit de son histoire et récompensé du premier prix du fair-play. Un œil au contexte permet de mieux saisir la satisfaction de l'instance internationale : le hooliganisme gangrène le football britannique, le drame du Heysel deux ans auparavant est encore présent, les clubs anglais sont suspendus de compétitions européennes. Alors, quelques paires débordant de kilts joyeux valent bien un prix de bonne conduite.

2. Frank Ordenewitz (1988)

Frank Ordenewitz est un mec qui ignore les conventions de son époque. Un type qui n'hésite pas à quitter son Allemagne pour s'en aller jouer au Japon dès 1993, jusqu'à devenir le meilleur buteur de la J League un an plus tard, avec 30 buts en 40 rencontres sous les couleurs du JEF United Ichihara. Mais le principal fait d'armes de l'international ouest-allemand date du 7 mai 1988. Alors joueur du Werder Brême, Ordenewitz fait main en pleine surface. L'arbitre ne moufte rien et accorde un corner au FC Cologne. Devant les protestations du onze du bouc, Frank avoue qu'il a bien mis la main. Le corner se transforme en penalty, et Cologne l'emporte 2 à 0. Une victoire qui n'entravera ni la marche vers le titre du Werder, ni le transfert en fin de saison de l'ami Franky au... FC Cologne. La routourne est bouclée.

3. Supporters de Trinité-et-Tobago (1989)

Les Socca Warriors ont le nom le plus cool au monde. Dans les années 80, les Trinidadiens dominent définitivement le game du blase avec le Strike Squad, génération à laquelle il ne faut qu'un nul pour rejoindre la Coupe du monde en Italie. Las, face aux États-Unis et dans un stade surchargé de 30 000 supporters, le membre du Commonwealth s'incline 1-0. La foule reste calme, et la FIFA de décerner le prix du fair-play à un tel flegme. Une performance d'autant plus remarquable que les insulaires ont un historique d'entubage sérieux : en 1973, déjà dans la Coupe des nations de la CONCACAF (désormais Gold Cup), ils se font refuser cinq buts dans un match décisif et perdu 2-1 contre Haïti. Les arbitres de la rencontre seront suspendus à vie, et les Socca Warriors prendront leur revanche d'une qualification pour la Coupe du monde 2006, devenant le plus petit État au monde à participer à une phase finale. Minus et Cortex.

4. Jozef Zovinec (1997)

On connaît Gary Lineker, ses 48 buts en sélection, ses 15 ans sans carton et sa chiasse en plein match. Plus fort que Mister Nice Guy, il y a le Slovaque Jozef Zovinec : 60 années de football amateur sans jamais ramasser une biscotte. La Fédération slovaque en informe son aînée et, en 1997, l'année de son départ à la retraite, celui qui doit jouer au foot avec le sourire de Jackie Chan ramasse le trophée du fair-play, conjointement aux supporters irlandais (exemplaires dans leur défaite face à la Belgique) et à Julie Foudy. Un digne héritier de Josef Masopust.

5. Julie Foudy (1997)

Julie Foudy est le genre de fille agaçante : 271 capes avec la team USA dont elle est capitaine quatre ans durant, inscrite au Hall of Fame du coin, elle est aussi diplômée de l'université de Stanford, impliquée dans la lutte contre le travail des enfants, et globe-trotteuse. En 1997, elle part au Pakistan s'informer sur le travail des mineurs et vérifier que son sponsor ne verse pas dans la pratique. Pour cela, la FIFA la récompense. Et pour parfaire son coefficient d'énervante perfection, elle devient ainsi la première femme et le premier Américain à recevoir le trophée. Julie is not a bitch, bitch.

6. Lucas Radebe (2000)

Quand un homme né à Soweto devient capitaine de la sélection sud-africaine et du Leeds 4e, puis 3e de Premier League en 99 et 2000, il doit avoir quelques qualités morales. Et quand Nelson Mandela dit de lui qu'il est « (son) héros » , il mérite probablement l'attention. Une implication constante de The Chief dans les campagnes contre le racisme ont valu au Bafana le trophée du fair-play de l'année en 2000. Mais sa plus grande action reste sans doute celle d'avoir été black captain d'une équipe où évoluaient Jonathan Woodgate et Lee Bowyer. Et le plus bel hommage vient des buveurs du Yorkshire qui, en 2008, ont plébiscité le nom de Radebeer pour la nouvelle mouture d'une brasserie locale. Cheers, mate.

7. Paolo Di Canio (2001)

Non, ce n'est pas un homonyme, oui, la FIFA a bien honoré celui qui dit « être fasciste, pas raciste » . Mais ce n'est pas pour cette subtile distinction que le bouillant Italien reçoit le trophée des mains de Don Blatter. Si un lever de main intempestif est bien en cause, celui-ci a pour but d'intercepter un centre de sa propre équipe. En décembre 2000, alors joueur de West Ham, il affronte Everton. Sur une attaque londonienne, le gardien liverpuldien Paul Gerrard se blesse en dehors de sa surface. Les Hammers n'en ont cure et continuent d'attaquer. Sauf que l'autre Paul en décide autrement et s'empare autoritairement du ballon, à pleines mains. Il est félicité pour son geste du terrain aux plus hauts niveaux. Trois ans avant, Paolo prenait onze matchs pour avoir bousculé un arbitre suite à son expulsion. Il n'y a pas qu'Hatem Ben Arfa qui peut changer.

Youtube

8. Communauté d'Iquitos (2005)

En 2005, le Pérou accueille la Coupe du monde U17, celle qui révèle Anderson, Giovani dos Santos ou Carlos Vela. Iquitos est la seule ville située à l'est de la cordillère des Andes à recevoir les joueurs. Une région d'Amazonie où le foot est bien implanté, avec ses terrains au centre de chaque village. Or, dans le coin, les tournois internationaux ne sont pas légion. Les locaux construisent donc un stade tout neuf en un temps record, puis font la fête à chaque équipe leur rendant visite, célébrant ainsi le Costa Rica malgré sa victoire contre le Pérou, ou la Corée du Nord finalement vaincue par le Brésil. Un tournoi lors duquel ladite Corée emporte le trophée du fair-play, tandis que la communauté d'Iquitos repart avec celui de l'année. Il n'y a plus de petites équipes.

9. Les fédérations de Turquie et d'Arménie (2008)

Dire des relations turco-arméniennes qu'elles sont tendues relève de l'euphémisme. Depuis 1991 et l'indépendance de l'Arménie, les deux pays ont quelques difficultés à discuter autour d'un verre de raki. Un refus de relations diplomatiques officielles sur fond de génocide et de Haut-Karabagh. Alors, quand, le 6 septembre 2008, la Turquie doit aller jouer un match de qualifications à Erevan, on peut s'attendre à quelques piques à rendre vert Jean-Michel Aulas. Il n'en est rien : le président Serzh Sargsian invite son homologue Abdullah Gül à assister au match, et ce dernier passe huit heures dans la capitale arménienne. Nicolas Sarkozy félicite « l'initiative historique » - l'histoire ne dit pas s'il est parvenu à se glisser sur la photo officielle – et la FIFA fait péter le trophée. Ce jour-là, deux autres rencontres opposèrent des nations alors sans relations officielles : Cuba vs États-Unis et Soudan vs Tchad. Emmenez-les au bout de la terre.

10. Les volontaires de la Coupe du monde 2014

Le dernier prix en date revient à tous ceux qui ont permis au monde de danser au rythme des cachaças entre deux matchs de football. Une récompense collective remise en janvier 2015 par le secrétaire général de la FIFA de l'époque, Jérôme Valcke, sur ces mots pleins de bons sentiments : « Ces milliers de personnes remarquables montrent l'exemple pour tous. (…) Ils sont une source d'inspiration, et, sans eux, nous ne parviendrions pas à organiser nos événements dans le monde entier. » Le même mec qui, deux mois auparavant, se disait favorable à « un moindre niveau de démocratie » . Et qui, quelques mois plus tard, se retrouve submergé par le scandale au sein de son organisation. La fête est finie, Jérôme. Les autres, rendez-vous en février à Rio.

Auraient pu figurer dans ce top : Jorginho, Glassmann, Weah, les fédérations d'Iran et des USA, le FC Barcelone, Bobby Robson, l'équipe féminine U17 d'Haïti, la fédé ouzbek, sa consœur afghane... mais pas la FIFA.

Par Eric Carpentier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Aucun commentaire sur cet article.
Hier à 17:12 Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 12:55 La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) Hier à 12:04 Une remontée historique des Seattle Sounders 19
mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8 samedi 1er juillet Infantino reconnaît des failles dans l'arbitrage vidéo 17 samedi 1er juillet Ronaldinho humilie Blomqvist lors d'un match de charité 26