1. //
  2. // Présentation de Hoarau à Bordeaux

Top 10 : ils ont acheté leur bourreau

En 1973, Nils Bejerot posait les bases du syndrome de Stockholm : certaines victimes développeraient une certaine empathie à l'égard de leur bourreau. 30 ans plus tard,le concept s'est étendu, touchant même certains clubs de football. Alors que Guillaume Hoarau s'apprête à rejoindre Bordeaux contre lequel il détient son meilleur total en Ligue 1 (4 buts), retour sur ces équipes qui ont choisi d'acquérir ceux qui les ont martyrisées.

Modififié
470 39
Christophe Dugarry de Bordeaux à l'AC Milan

Deux ans avant d'exposer sa langue au monde entier, Duga' plante déjà sous le maillot des Girondins de Bordeaux. Lors de la saison 95/96, avec son « bro » Zizou, il parvient à rallier les quarts de finale de la Coupe de l'UEFA où l'ogre milanais l'attend sans crainte. Battus 2-0 à San Siro, les Girondins enclenchent la révolte à Lescure où Christophe se fend d'un doublé décisif (3-0). Berlusconi décide alors de mettre la main à la poche pour recruter cette crinière informe qui lui a coûté la qualif' : 6,5M d'euros, 6 buts et une saison plus tard, Duga' quittera les Rossoneri pour rejoindre Barcelone. Avant finalement, d'accomplir le destin d'une vie face à l'Afrique du Sud.

Youtube

Anatoliy Tymoshchuk du Zénith Saint-Pétersbourg au Bayern Munich

L'Europa League était encore la Coupe UEFA en 2008. Une Coupe qui, au vu du parcours du Bayern Munich cette année-là, lui semble promise. C'était sans compter sur le Zénith Saint-Pétersbourg d'Anatoliy Tymoshchuk. Imprenables, les Russes livreront deux prestations étincelantes (1-1 à Munich, 4-0 au retour) au cours desquelles le rôle de sangsue de Tymoshchuk fait merveille. Un an plus tard, le Bayern n'a pas oublié le personnage et, après d'houleuses négociations avec le Zénith, finit par obtenir les services de l'Ukrainien contre 13 millions d'euros.

Claudio López de Valence à la Lazio

Au printemps 2000, le Valence des Canizares, Angloma, Killy Gonzalez et autres Angulo reçoit la Lazio de Veron en quart de finale aller de la Ligue des champions. Dans ce match complètement fou, Valence frappe par cinq fois, bien emmené par son buteur argentin Claudio López (même si ce soir-là, c'est Gerard inscrira un triplé). Éliminée, la Lazio propose la bagatelle de 23 millions d'euros pour s'attacher ses services. Lopez y effectuera trois ans de bons et loyaux services avant un exil rémunérateur vers le continent américain.

Sergeï Semak du CSKA Moscou au PSG

Semak. Un nom chargé de souvenirs pour les supporters parisiens période pré-Qataris. D'aucuns se rappellent du Russe pour sa performance hors-norme un soir de septembre 2004 au Parc des Princes. Ce soir-là, le PSG dispute sa dernière rencontre de phase de poules de Ligue des champions face au CSKA Moscou et tombe sur un joueur en état de grâce. Au seul but de Pancrate, Semak répond par un triplé qui met K-O les joueurs de coach Vahid. Pour 2,5 millions d'euros, les dirigeants parisiens sautent sur l'occasion d'enrôler ce petit génie qui doit écraser la Ligue 1 de son talent. Mais Sergeï a le mal du pays et n'inscrit qu'un famélique but sous ses nouvelles couleurs. Un mec à ranger à côté de Santos et Souza.

Youtube

Jan Köller de Lokeren à Anderlecht

Avant de rejoindre Anderlecht et de devenir plus tard le meilleur buteur de la sélection tchèque, Jan Köller n'était qu'un géant maladroit. Pourtant, au cours des deux affrontements opposant son club de Lokeren à Anderlecht lors de la saison 98-99, Jan Köller offre bien plus que deux coups de casque, en privant les Bruxellois de 2 points précieux dans la course au titre. Quelques semaines plus tard, voilà le géant tchèque de 2m02 réquisitionné par les Mauves contre 3 millions d'euros, ce qui en fait encore aujourd'hui le cinquième plus gros transfert entre deux clubs belges.

Mounir Obbadi de Troyes à Monaco

Il y a un mois, dans un tchat sur le site de L'Équipe, Mounir Obbadi racontait : «  J'avais fait une très belle rentrée contre Monaco en Coupe de la Ligue. C'est là que Claudio Ranieri m'a repéré, que tout a démarré. Trois mois après, j'ai reçu une offre du club. » . Aujourd'hui le coach italien ne regrette pas son choix. Depuis ce match entre Troyes et Monaco le 30 octobre 2012 (2-1), Obbadi et Ranieri ne se quittent plus. Mieux, le milieu marocain de 30 ans s'est accordé une place de titulaire dans l'effectif doré du Rocher, distribuant à l'occasion quelques caramels bien sentis. Et dire qu'à la base, Mounir n'était pas venu pour les 100 000…

Waldemar Sobota du Slask Wrocław à Bruges

Dans la tiédeur du mois d'août dernier, Waldemar Sobota permettait au Slask Wrocław de créer la sensation au Jan Breydel Stadium de Bruges (3-3, après s'être imposé 1-0 en Pologne) grâce à un doublé qui éliminait les Blauw en Zwart de toute compétition européenne. Le soir-même, la direction brugeoise entamait les pourparlers avec son homologue polonaise et le 31 août, Waldemar paraphait un contrat de quatre saisons dans la Venise du Nord contre 1 million d'euros. Le jour-même de son arrivée, l'ailier confiait la bizarrerie de la situation en conférence de presse : «  C'est en effet une situation étrange, mais j'ai joué avec tout mon cœur à Wrocław et je veux à présent faire la même chose pour le club. J'ai signé pour plusieurs saisons et l'objectif est de disputer la Coupe d'Europe l'an prochain.  »

Andy Carroll de Newcastle à Liverpool

Avant de devenir la plus grosse arnaque de la Premier League, la longue tignasse d'Andy Carroll plantait des buts. Et pas des vilains. Le 11 décembre 2010, Andy Carroll ne le sait pas encore, mails il dispute contre Liverpool son antépénultième rencontre avec Newcastle. Une prestation remarquable, ponctuée d'une passe décisive et d'une frappe limpide des trente mètres, permet aux Magpies de s'imposer (3-1). Ce soir-là, Liverpool sait déjà qu'il sera désormais prêt à tout pour acquérir la nouvelle pépite du foot anglais. Tant et si bien que quelques semaines plus tard, et dans la foulée de Luiz Suárez, les Reds déboursent la somme astronomique de 40 millions d'euros et font du bad boy du foot anglais le transfert record du club. Andy quittera définitivement Liverpool pour West Ham cet été contre 20 millions d'euros.

Youtube

André-Pierre Gignac de Toulouse à l'OM

Avant de dévoiler son talent intermittent sur les couleurs de l'OM, APG avait déjà impressionné la Canebière. Avec Lorient et Toulouse, Dédé a toujours bien réussi, faisant des Olympiens l'une de ses cibles favorites. Lors de la saison 2007/2008, la double confrontation entre les Merlus et Marseille accouche d'un but et de deux passes décisives. Deux ans plus tard, lors d'un match accroché et décisif pour l'obtention du titre de champion de France, Gignac plante un doublé avec Toulouse et prive l'OM de la victoire. Le Bordeaux de Gourcuff est sacré mais les dirigeants marseillais ne lui en tiennent pas rigueur puisqu'ils débauchent le joueur moyennant un chèque 18 millions en 2010. Et engagent par la suite beaucoup de frais à l'infirmerie.

Fernando Morientes du Real à Monaco au Real

Aux derniers jours de l'été 2003, Fernando Morientes n'est plus en odeur de sainteté au Real Madrid. À peine arrivé, Carlos Queiroz pense se débarrasser de l'Espagnol en l'envoyant en prêt à Monaco. Il ne se doute certainement pas que huit mois plus tard, c'est ce même Fernando qui sera en grande partie responsable de l'élimination des Merengues en quart de finale de la C1 2004. Tout commence à Santiago Bernabéu où, en fin de match, Morientes offre l'espoir à des Monégasques finalement défaits 4-2. Quinze jours plus tard, son timing formidable place pour la première fois l'ASM aux commandes. La suite, on la connaît, Giuly, opportuniste, offre la qualif' (3-1) et Monaco poursuit sa route jusqu'en finale. Ce 7 avril 2004, Morientes, le Madrilène, participe ainsi à écrire l'une des plus belles pages du foot français. Quelques mois plus tard, Fernando retournera pourtant à Madrid. Pour quelques mois seulement, car quelque chose s'est indubitablement cassé et le Real ne retrouvera plus jamais l'attaquant percutant qu'il fut. Car ça, c'était avant.

Par Raphael Gaftarnik et Martin Grimberghs
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Plus dingue que les 40M payé pour Caroll, c'est qu'ils aient réussi à le refourguer pour 20M à West Ham après...
JaphetN'Doram Niveau : CFA
Le PSG a acheté Loko à la fin de la saison 1994/1995 après deux buts décisifs du Nantais pour le titre, à l'aller et au retour.

Pareil, dans une moindre mesure, avec Sylvain Armand qui n'a pas marqué beaucoup de buts dans sa carrière mais qui en a inscrit deux au Parc, contre le PSG.

Idem pour Yepes qui culminait à 8 buts avec Nantes dont 3 contre le PSG, dont deux au Parc des Princes

Bon, c'est vrai qu'il existait une sacrée filière Nantes-PSG. Mais ça c'était avant.

A moins que le PSG soit intéressé par Zelazny ou Aristeguieta ?
Du Racing et des Ailes Niveau : DHR
C'est intéressant, mais quitte à citer le Bayern, il y avait bien plus probant que Tymoschuk.

Ligue des Champions 2002-2003. Le Bayern de Munich a remporté le titre seulement 18 mois auparavant.
Ils tombent dans un groupe relevé mais a priori accessible avec le Milan AC, Lens et le Deportivo La Corogne.

Les espagnols vont gagner 2-1 en Espagne et 3-2 en Allemagne. Et sur les 5 buts, 4 sont inscrits par l'attaquant Roy Makaay.

Le Bayern finit dernier de la poule avec 2 points et, vexé, recrute Makaay dès le mercato suivant.
Je crois qu'on ne fait pas mieux en matiére de recrutement de bourreau...
LibidoPostToxico Niveau : National
Note : 3
En gros la plupart sont de belles arnaques !!
footchampagne Niveau : Ligue 2
Note : 4
C'est quoi cette histoire des 100 000 avec Obbadi, si on pouvait m'éclairer...
acheter son bourreau c'est quand même logique quelque part... il faudrait parler de ceux qui vendent leur futur bourreau
En 2008 l'Europa League s'appelait encore Coupe de l'UEFA...
En 1996 le stade Chaban-Delmas c'était le Parc Lescure sapristi !
Même si c'est pas interclub, on peut aussi citer trezeguet qui est acheté par la Juve a la suite du but en or et aussi ibrahimovic après son aile de pigeon a l'euro 2004!
Je pense que la phrase sur Obbadi est une vanne subtil par rapport à Moundir de Koh Lanta
Message posté par footchampagne
C'est quoi cette histoire des 100 000 avec Obbadi, si on pouvait m'éclairer...



http://www.youtube.com/watch?v=TWlZgfSs-jA
Message posté par footchampagne
C'est quoi cette histoire des 100 000 avec Obbadi, si on pouvait m'éclairer...


Je crois que c'est pour les 100 000 vierges en référence à sa religion, en gros il n'est pas venu pour le paradis mais c'est un peu ce qu'il vit à titre personnel depuis qu'il a rejoint ce club.
On aurait pu citer Pjanic que Lyon avait réellement décidé d'acheter après son match énorme en coupe de France. Il nous avait tout fait : http://www.dailymotion.com/video/x540ym … jani_sport

Cette vidéo est l'occasion de revoir Marc Crosas, le futur Xavi qui disait...
Ah raté il fallait chercher moins subtil avec SF, c'était Moundir :)
Message posté par Ibath
Plus dingue que les 40M payé pour Caroll, c'est qu'ils aient réussi à le refourguer pour 20M à West Ham après...



Exactement 38M l'année dernière prêt payant à 18M
Sochaux Stern des Ostens Niveau : Ligue 1
On pourrait rajouter Pukki acheté par Schalke après un tour de coupe d'Europe entre S04 et Helsinki !
Message posté par DaSouZ33


Je crois que c'est pour les 100 000 vierges en référence à sa religion, en gros il n'est pas venu pour le paradis mais c'est un peu ce qu'il vit à titre personnel depuis qu'il a rejoint ce club.



Ou alors c'est en référence aux au philosophe Mésopotamien Diobba du IIIème siècle dont le nom est un anagramme de celui du joueur. Qui parlait des 100 000 rochers (ref à Monaco) qui composent l'Univers des sens.

Ha ben non c'est Koh Lanta...
Luis75
Carroll... Semak...

Dans le genre grosse bourde j'en aurai vus des sacrés quand même..
Scotch_OMsoccer Niveau : Loisir
Gignac je le sentais venir dans l'article

typiquement le genre d'arnaque que tu sens venir à 3000.

Comme l'autre Kadir là : ca plante des buts contre nous mais une fois au club, ca branle plus rien...

18 millions putain, sans doute le plus braquage du foot français après Gourcuff °_°
Pour Semak au Parc, c'était en décembre et non en septembre... Un bel investissement...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
470 39