Top 10 : Ils auraient mieux fait de tourner sept fois leur langue dans leur bouche

Manchester City a officialisé mercredi dernier le prêt de Frank Lampard par le New York City FC jusqu'au début du championnat états-unien, en mars prochain. Chose étrange quand on sait qu'il y a un an à peine, Lampard déclarait qu'il ne porterait jamais la liquette d'un autre club anglais, par amour pour Chelsea. Comme quoi, le milieu de terrain anglais aurait mieux fait de tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler. Et il n'est pas le seul.

Modififié
20 39

1. Samuel Eto'o et sa double retraite internationale


Dans le monde des punchlines, Samuel Eto'o a très peu de concurrents. Et peu importe, car il est de toute façon le numéro un, et de loin. Son melon disproportionné lui fait souvent dire ce qu'il pense très haut et très fort. Rien à foutre des conséquences. Seulement parfois, Eto'o fils parle un peu trop vite et regrette ensuite. À 33 ans, le Camerounais a déjà annoncé deux fois sa retraite internationale, avant de revenir dessus. Les deux fois, hein. Après une première tentative en août 2012, il revient avec les Lions indomptables, avant de décider à nouveau de ne plus jouer pour la sélection un an plus tard. Mais là encore, il reviendra. La raison ? « En tant que citoyens camerounais, nous avons un certain devoir vis-à-vis de notre nation et moi, je suis au premier plan avec l'équipe nationale en tant que joueur, grand frère, et comme un bon soldatn j'ai une mission qui est de qualifier le Cameroun pour le Mondial. » C'est aussi simple que ça. On attend avec impatience sa troisième retraite internationale.

2. Cesc Fàbregas et son amour pour Arsenal


Formé à la Masia, Fàbregas déboule en Angleterre à 16 piges. À Londres, plus précisément, où Arsène Wenger, à la recherche de joueurs expérimentés, souhaite lui donner sa chance. L'amour entre Cesc et les Gunners durera jusqu'en 2011, date à laquelle son véritable amour de jeunesse, le FC Barcelone, décide de lui donner la chance d'entrer. Incapable de résister à l'appel du pays, Cesc fonce tête baissée en Catalogne. L'histoire est belle. Mais l'amour est un peu à sens unique, car le milieu de terrain ne trouvera jamais vraiment sa place dans l'effectif catalan, au point que Fàbregas fera l'objet chaque saison d'un possible retour en Angleterre, notamment à Manchester United. Des rumeurs auxquelles il répondra par un délicieux : « Si jamais je quitte le Barça, c'est uniquement pour revenir à Arsenal. » Bah pas vraiment en fait, puisque cet été, l'ancien Gunner a signé un beau contrat en faveur des Blues de Mourinho. Prends ça, la fidélité. Une superbe ironie quand on sait que Cesc avait déclaré en 2010, à l'attention des supporters des Canonniers : « Si un jour vous me voyez avec le maillot de Chelsea, vous avez le droit de me tuer. » Gageons que les supporters d'Arsenal ne soient pas aussi premier degré.

3. Sol Campbell, le Judas londonien


Sol Campbell a commencé sa carrière à Londres, avec l'équipe de Tottenham. Une belle histoire se noue entre les deux, puisque le robuste défenseur enfilera le maillot des Spurs neuf saisons durant. Mais en 2001, Campbell arrive en fin de contrat et décide de changer d'air. Un besoin de renouveau, quoi. Si les supporters de Tottenham sont tristes du départ de leur joueur, ils deviennent fous quand ils apprennent sa destination : Arsenal. Marrant, pour un mec qui avait déclaré peu de temps avant que jamais il ne pourrait signer pour la team de Wenger. Une belle trahison, bien ficelée, que les fans des Spurs n'ont toujours pas digérée.

4. Franck Ribéry et le journal de 20h


Pour Franck Ribéry, la saison 2005-2006 est celle de la confirmation. Après six mois à Galatasaray, le natif de Boulogne-sur-Mer vient d'impressionner la France entière pour sa première saison à l'OM. Même le sélectionneur de l'équipe de France, Raymond Domenech, n'est pas resté insensible à son talent puisqu'il l'a sélectionné pour la Coupe du monde en Allemagne. Une belle année pour lui, quoi. Mais Franck estime avoir fait le tour à l'OM, il veut se barrer. Et pas n'importe où, à Lyon : « Mon souhait est de ne plus évoluer à l'OM la saison prochaine. Lyon s'affiche clairement comme ma priorité pour la saison prochaine. Comme je souhaite rester en France encore deux ou trois saisons, pour mon équilibre familial, et jouer au plus haut niveau, Lyon représente le club idéal. » Ch'ti Franck ira même jusqu'à faire part de ses états d'âme en direct, sur le plateau du 20h de TF1. Un moment incroyable. Mais pas très utile au final, puisqu'il n'ira ni à Lyon, ni ailleurs, ce sera Marseille pour une saison de plus, avant de filer l'année d'après en Bavière, pour le succès que l'on sait depuis.

5. Ronaldinho et la fin de carrière à Barcelone


Quand il arrive à Barcelone, en 2003, Ronaldinho est déjà un phénomène. En Catalogne, il va éclabousser le football de son talent. Durant sa période barcelonaise, il va rafler notamment une Ligue des champions, deux Ligas et un Ballon d'or. Le monde est à ses pieds. D'ailleurs, Ronnie se sent tellement bien dans le Nord de l'Espagne, qu'il souhaite y finir sa carrière. C'est du moins ce qu'il déclare en 2006 : « Je veux terminer ma carrière au Barça. Je jouerai encore plusieurs années ici. Je suis heureux et je crois que le club et les supporters le sont aussi. J'aimerais rester dix ans de plus. » Depuis, de l'eau a coulé sous les ponts pour lui. Poussé vers la sortie en 2008, Ronaldinho ira se refaire une santé du côté de Milan avant de retourner au pays, au Flamengo, puis à l'Atlético Mineiro. Si son souhait s'était exaucé, il lui resterait encore deux ans à jouer avec la liquette du Barça sur les épaules. En attendant, il est à la recherche d'un club. Dur.

6. Thiago Silva, parisien malgré lui


En 2012, après avoir vu le titre de champion lui passer sous le nez, le PSG décide d'y aller fort sur le marché des transferts. Au menu, les deux meilleurs joueurs du Milan AC, Zlatan Ibrahimović et Thiago Silva. Mais en ce qui concerne la venue du défenseur, on ne peut pas parler d'un coup de foudre réciproque. En effet, le Brésilien venait juste de prolonger dans le club lombard et il avait alors déclaré n'avoir aucune intention de quitter le club de Berlusconi. Oui mais voilà, des fois on ne décide pas tout seul de son avenir, encore plus dans le monde du ballon rond. Dirigeants milanais et parisiens se moquent bien des états d'âme du défenseur et se mettent d'accord pour que ce denier s'envole vers la capitale française. Un coup dur pour Thiago Silva, comme il le déclarait alors : « Mon transfert au Paris Saint-Germain a été une décision prise à 100% par le club et non par moi. Je venais juste de prolonger mon contrat (jusqu'en juin 2017). Il y a des gens qui disent que je suis un mercenaire, mais je ne vais pas gagner plus d'argent au PSG que ce que je gagnais à Milan. Je suis heureux de ce transfert, mais aussi triste de devoir quitter Milan. Je veux être clair sur le fait que ce n'était pas ma faute si j'ai dû quitter Milan, et je veux m'excuser auprès des tifosi. Ma famille et moi, on ne voulait pas quitter Milan. » Loin d'être un début d'histoire romantique tout ça.

7. Wayne Rooney, je t'aime moi non plus avec Man U


En octobre 2010, Wayne Rooney fait savoir à Ferguson qu'il veut quitter Manchester United. Selon lui, son choix est acté et définitif. Enfin, en théorie. Car en pratique, une belle revalorisation salariale fera l'affaire, et Wayne décide finalement de rester à la maison. L'été dernier, Shrek se met en tête, à nouveau, de faire ses valises pour découvrir de nouveaux horizons. Là encore, l'issue semble inéluctable et le joueur n'a pas l'intention de changer d'avis. Enfin, en théorie encore une fois. La magie d'une prolongation de contrat avec une augmentation de salaire fait encore son effet, et Rooney de poursuivre son histoire d'amour tumultueuse avec les Red Devils. L'argent ne fait pas le bonheur, certes, mais dans le foot, il vous permet quand même de garder vos meilleurs joueurs.

8. Fouazi Goulham, le fidèle stéphanois


Né dans la ville verte, formé à l'ASSE, il est clair que Fouazi Goulham est un vrai Stéphanois. C'est donc tout logiquement qu'il a débuté en pro avec le club de son cœur, lors de la saison 2010-2011, avant de s'imposer, au fil du temps, comme un titulaire indiscutable dans l'effectif stéphanois. L'été dernier, lorsqu'il fait part de son envie d'aller voir ailleurs, cela lui vaut une mise à l'écart du groupe de la part de ses dirigeants. Un mal pour un bien, puisqu'après ça, Fouazi se sentait plus stéphanois que jamais, comme il le déclarait en décembre dernier, à l'occasion d'une conférence de presse : « Je me sens chez moi à Saint-Étienne, mais c'est normal car je suis stéphanois. Je ne peux pas me sentir mieux qu'ici. Non seulement je vais finir la saison à Saint-Étienne mais si je pouvais y finir ma carrière, ça ne serait pas mal non plus. » Un magnifique discours qui a dû émouvoir les supporters de l'ASSE. Du moins, pendant un mois. Car fin janvier, l'international algérien s'envole finalement pour Naples pour y finir la saison. Oui, l'amour finit brutalement parfois.

9. Luis Suárez, le versatile


En trois saisons et demie, Luis Suárez a eu le temps de montrer son immense talent au monde entier. Avec le maillot des Reds sur les épaules, l'Uruguayen a tout cassé, avec en point d'orgue la saison dernière qu'il termine meilleur buteur et meilleur joueur ! Forcément, un tel niveau attire les convoitises. Toutefois, Suárez se veut rassurant, il n'a pas l'intention de bouger cet été, comme il le confirmait à la télévision uruguayenne en mai dernier : « Je suis très heureux ici et ma famille est très heureuse ici. Ne vous inquiétez pas, il ne se passera rien avec moi. Si nous pouvions gagner la Premier League et ramener le trophée à la maison, cela serait incroyable. » Une Coupe du monde et une morsure plus tard, Luis oublie ses belles paroles et se casse à Barcelone où l'attend un beau contrat de cinq saisons. Les supporters de Liverpool doivent s'en mordre les doigts.

10. Robin van Persie, la soif de titres


Robin van Persie a seulement 21 ans quand il débarque à Londres pour y signer un contrat avec Arsenal. Jugé extrêmement prometteur par tout le monde, le Néerlandais mettra du temps à confirmer les espoirs placés en lui, la faute à un Thierry Henry indéboulonnable, mais également à tout un tas de blessures l'empêchant de montrer l'étendue de son immense talent. La consécration arrivera sur le tard, et l'ancien du Feyenoord explosera littéralement lors de la saison 2011-2012, qu'il joue en tant que capitaine des Gunners et où il finit meilleur buteur de Premier League, avec 30 pions. Même s'il ne lui reste plus qu'un an de contrat à ce moment-là, RvP se veut rassurant et assure qu'il n'a pas l'intention de quitter Londres : « Cela fait déjà huit ans que je suis à Arsenal et je suis fier de le dire. Je me sens comme un vrai Gunner. J'aime ce club et ce n'est pas un secret. Après cette saison, je m'assiérai avec le manager et le président. Nous prendrons un café ensemble. Il n'y a pas de précipitation, je parle avec le manager tranquillement et le président sera là aussi. » Quelques semaines plus tard, il s'assied bien avec le manager et le président, mais pour leur faire savoir qu'il veut absolument faire ses valises pour les poser à Manchester. Arsène craquera et Robin s'envolera, au grand dam des Gunners.

Bonus : Patrice Évra


En octobre dernier, Patrice Évra tire à vue dans une interview accordée à Téléfoot. Luiz Fernandez, Bixente Lizarazu, Rolland Courbis et Pierre Ménès en prennent pour leur grade. En ce qui concerne le consultant du Canal Football Club, Évra promet même d'arrêter sa carrière si ce dernier arrive à claquer huit jongles. Chose que fera l'intéressé quelques jours plus tard. Depuis ? Évra est loin de tout avoir plaqué puisqu'il a participé à la Coupe du monde et qu'il vient de s'engager avec la Juventus de Turin pour deux saisons. Pari non tenu, donc.

Par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Vous pouvez rajouter Rudy Garcia qui, au terme de la saison 12/13, promet dans toutes les langues qu'il entraînerait Lille la saison suivante...
Chouper Dario Niveau : District
C'et bizarre qu'on ait jamais vraiment mis en avant le choix de Ribéry qui a décidé de rejoindre le Bayern après l'OM alors que des écuries plus glamour et bling-bling comme Chelsea, Manchester... le courtisait. Pour moi il a été vraiment clairvoyant sur le succès qu'allait connaître le club ces deux dernières années alors qu'à l'époque de son départ, le Bayern ne trustait pas les premières places européennes.
Fée Indouno Niveau : DHR
Sacré Ghoulam, il aimait tellement le club qu'il a piqué un caca nerveux pour une revalorisation salariale de malade...
Sinon Sofoot, j'attend toujours un article ou une brève sur le transfert de Defour à Anderlecht ou encore la victoire du BVB en supercoupe d'Allemagne...
nononoway Niveau : CFA
Steven Defour fait tout fraichement partie de la liste
Bastien0016 Niveau : Loisir
Et en Belgique, on a Steven Defour, l'ancien capitaine du Standard de Liège, qui a hier signé à... Anderlecht!

http://quatriememitemps.com/2014/08/14/ … nderlecht/

J'aurais rajouté SoFoot qui clame à corps et à cris "le foot autrement" pour finalement balancer des infos mercatos digne de Footmercato et qui copie allègrement le contenu de http://www.whoateallthepies.tv/
Message posté par Chouper Dario
C'et bizarre qu'on ait jamais vraiment mis en avant le choix de Ribéry qui a décidé de rejoindre le Bayern après l'OM alors que des écuries plus glamour et bling-bling comme Chelsea, Manchester... le courtisait. Pour moi il a été vraiment clairvoyant sur le succès qu'allait connaître le club ces deux dernières années alors qu'à l'époque de son départ, le Bayern ne trustait pas les premières places européennes.


Mouais, au bout de 2 ans au bayern, je crois me souvenir qu'il voulait partir au Real de Madrid...
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Alain Perrin qui en 2007 promettait de rester un de plus à Sochaux en tant qu'entraîneur, et Karim Ziani avait promis la même chose... On connait la suite.
Chelsea lui a tellement bien rendu son amour...
Quand le meilleur buteur de l'histoire d'un club fait un tour d'honneur pour son dernier match devant un stade vide, tu comprends que quand Abramovitch sera parti Chelsea redeviendra ce qu'il était : un club où un joueur de 1 mètre 68 qui louche est une légende vivante (et je parle pas du Barça)

-> Je te comprends Franky, si j'avais été toi c'est à Tottenham que je me serais fait prêter!
Comment ne pas mettre Drogbargent ?
La citation de Fabregas est bidon.
Par contre, je pense qu'il aime toujours Arsenal et que son choix est purement professionnel. Chelsea et Arsenal ne sont pas rivaux (d'ailleurs Chelsea n'a pas vraiment de rival). S'il marque contre Tottenham durant la saison y a des chances pour qu'il soit plus heureux que n'importe quel autre joueur de Chelsea ...
Jallet y aller Niveau : DHR
Le bien nommé Modeste M'Bami qui critiquait Dehu au moment de son transfert à l'OM: « Je ne pourrais pas jouer à Marseille. Je pourrais quitter le PSG pour un autre club, mais pas pour l'OM. » On connait tous la suite...
@ Chouper Dario
C'est surtout que le Bayern à était le seul club a allonger les 30 patates demandées par Diouf. Et comme dit Mcfly quand Mourinho a débarqué au réal il voulait y aller...

Je sais pas si Figo avait fait des déclarations d'amour au Barca mais je crois me souvenir qu'il avait un contrat à vie là bas... Pour partir au réal...
Si quelqu'un se souvient de ça... Parce que lui aurait vraiment mérité de figurer dans l'article.
Neuer et sa célébration avec Schalke...

même Hoeness devra demander aux supporters de se détendre...
Ehrmantraut Niveau : Loisir
Ses larmes, son carton jaune bidon sur un acte d'anti-jeu qui le fait ne pas disputer une demi-finale de coupe du monde chez lui, son "club de coeur" le Barça qui ne peut lui assurer de quoi nourrir sa famille, et son transfert au PSG sous la contrainte car lui était totalement contre mais "n'a pas eu le choix"...
Oui Thiago Silva n'est qu'une sombre merde*.
bullrogg77 Niveau : CFA2
Heinze aurait largement sa place dans ce top des mythos .
Kachkar Reviens ! Niveau : DHR
Message posté par rokprog
J'aurais rajouté SoFoot qui clame à corps et à cris "le foot autrement" pour finalement balancer des infos mercatos digne de Footmercato et qui copie allègrement le contenu de http://www.whoateallthepies.tv/



CTRL + D, merci mec!

Et en bonus du bonus, je rajoute Pierre Menes à propos des 8 jongles "Je le ferai pas, je suis pas son chien."
Message posté par Chouper Dario
C'et bizarre qu'on ait jamais vraiment mis en avant le choix de Ribéry qui a décidé de rejoindre le Bayern après l'OM alors que des écuries plus glamour et bling-bling comme Chelsea, Manchester... le courtisait. Pour moi il a été vraiment clairvoyant sur le succès qu'allait connaître le club ces deux dernières années alors qu'à l'époque de son départ, le Bayern ne trustait pas les premières places européennes.


Sûr qu'il a eu du nez sur le coup. En plus si je dis pas de conneries, le Bayern était même pas qualifié pour la Champions à l'époque, tout le monde se demandait pourquoi il s'était barré là-bas.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
20 39