1. // Top 10
  2. // Anecdotes de remplaçants

Top 10 : Histoires de remplacements

Quand on entre ou qu'on sort du terrain, ce ne sont jamais des moments anodins. Tour d'horizon des remplacements les plus marquants de ces dernières années, où l'on parle amour filial, spécialités serbes et double fracture tibia-péroné.

Modififié
14 42
1) Radamel Falcao : la surprise

Sacré double meilleur buteur de la Ligue Europa en 2011 et 2012, Radamel Falcao n'a pas vraiment l'habitude d'être remplacé. Alors, quand son entraîneur Claudio Ranieri lui demande de céder sa place lors d'un match contre Nantes, le Colombien a du mal à le croire. Heureusement, Emmanuel Rivière est là pour le consoler.

Youtube
2) Arnor Gudjonhsen : l'émotion

Capé à 73 reprises entre 1979 et 1997, Arnor Gundjohnsen était la star du football islandais, sacré meilleur buteur du championnat de Belgique en 1987. En 1996, lors d'un match amical contre l'Estonie, finalement remporté 3-2, il marque en première période avant d'être remplacé par son fils Eidur, qui fera plus tard les beaux jours de Chelsea et du FC Barcelone. Un passage de témoin unique dans l'histoire du football.

Youtube
3) Théo Walcott : l'ironie

Durement blessé à dix minutes de la fin du derby contre Tottenham, remporté 2-0 par Arsenal, Theo Walcott est contraint d'être remplacé par Rosický. Alors qu'il est évacué sur civière, l'Anglais ne se prive pas pour rappeler le score aux fans des Spurs, provoquant un sacré bordel en tribunes. Les supporters des Gunners, eux, sont hilares et applaudissent le grand blessé, qui réussit l'exploit de sortir avec classe malgré son infirmité.

Youtube
4) Ole Gunnar Solskjær : l'efficacité

Ole Gunnar avait deux atouts majeurs : un visage d'ange et une efficacité redoutable. Un profil singulier qui lui a valu les doux surnoms de « Baby Face Killer » et de « Super Sub » dans les travées d'Old Trafford. Pourquoi ce dernier sobriquet ? Barré par le duo Cole-Yorke à Manchester, le Norvégien a pris l'habitude d'être décisif lorsqu'il sort du banc. Le 6 février 1999, contre Nottingham Forest, Solskjær entre en jeu à la 72e minute pour inscrire ... un quadruplé. Manchester l'emporte 8-1. Amicalement.

Youtube
5) Marko Pantelić : la colère

C'est un fait, les joueurs n'aiment pas être remplacés. Néanmoins, certains le prennent plus mal que d'autres, à en juger le numéro théâtral de Marko Pantelić, l'ancien attaquant du Hertha Berlin. Le Serbe parvient même à prendre un carton jaune sur son chemin vers la sortie, preuve que Clément Turpin n'est pas le seul à avoir la gâchette facile. Il faut dire que Pantelić a le sang chaud, surtout au niveau des changements : en 1998, il adresse un doigt d'honneur à Ricardo, qui attendait pour le faire entrer, lors de son bref passage au PSG.

Youtube
6) Franck Jurietti : l'inutilité

Cinq petites secondes, montre en main. C'est le temps passé par l'inestimable Franck Jurietti sous la tunique bleue. Nous sommes en 2005, en qualifications pour la Coupe du monde contre Chypre. Alors que le score est de 4-0, Raymond Domenech appelle le défenseur de Bordeaux, qui remplace Sidney Govou pour fêter ce soir-là sa première et unique sélection en Bleu. Un record qui n'est pas près de tomber : à ce jour, Jurietti demeure le joueur à la carrière internationale la plus courte de l'histoire. Merci pour lui.

Youtube
7) Mario Balotelli : la punition

La folie de Mario Balotelli n'a pas de limite. En 2011, alors que Manchester City joue un match de préparation contre le LA Galaxy, l'attaquant italien tente un geste aussi inutile qu'impossible face au gardien. Une tentative lamentablement ratée qui lui vaut un remplacement immédiat, les sifflets du stade et une bonne soufflante de la part de son entraîneur Roberto Mancini. Le joueur expliquera plus tard qu'il avait entendu un coup de sifflet. Mouais.

Youtube
8) Adam Llajic : l'agression

En mai 2012, la Fiorentina, 16e au classement, accueille la faible équipe de Novare, déjà reléguée. Sous pression, les Florentins cafouillent et se retrouvent menés 2-0. Le moment choisi par Delio Rossi pour réorganiser son équipe : à la 32e minute, il rappelle le Serbe Adem Ljajić sur le banc de touche. Un remplacement pas du goût du principal intéressé, qui n'hésite pas à applaudir ironiquement. Fou de rage, Rossi voit rouge et se rue sur son joueur pour le tabasser. Un véritable pétage de plombs qui lui vaudra d'être licencié après la rencontre. Et ce, même si Montolivo signera finalement un doublé synonyme de match nul.

Youtube
9) Samir Nasri : le sacrifice

En 2008, la France affronte l'Italie lors du dernier match de poule de l'Euro. Personne n'y croit vraiment, d'autant plus que Franck Ribéry se blesse à la 10e minute de jeu. L'occasion pour Samir Nasri de fouler la pelouse… un petit quart d'heure, le temps qu'Abidal soit expulsé. Sacrifié par Raymond Domenech, le meneur de jeu cède sa place à Boumsong pour regarder la France s'incliner 2-0 depuis le banc de touche.

Youtube
10) Mateja Kežman : la désillusion

C'est peu dire que Mateja Kežman, l'ancienne terreur du PSV, a raté son passage au PSG. En février 2009, au terme d'un nouveau match mitigé, Batman est remplacé sous les sifflets du Parc. Visiblement excédé, Kežman jette son maillot sur la pelouse, avant de filer direct aux vestiaires. Malgré des excuses rapides, ce coup de sang annonce déjà un divorce.

Youtube

BONUS

Robert Jonquet : l'impossibilité

En Suède, la France dispute face au Brésil du jeune Pelé sa première demi-finale de Coupe du monde. Alors que le score est de 1-1, le capitaine tricolore Robert Jonquet se blesse. Et Robert fait les choses bien, puisqu'il souffre d'une double fracture tibia-péroné. Problème, en 1958, le remplacement n'existe pas. Pour ne pas laisser ses coéquipiers à dix, le joueur décide de tenir sa place jusqu'à la fin, masquant sa douleur grâce à une infiltration. Peine perdue, les Bleus s'inclinent finalement 5-2. Mais ne venez plus nous bassiner avec Beckenbauer et son bras en écharpe.

Par Christophe Gleizes
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Pascal Pierre Niveau : Loisir
On aurait pu mettre également le remplacement de Pirès, en tant que joueur sacrifié suite à une expulsion, mais cette vidéo de Nasri a au moins le mérite de replacer le niveau d'Abidal dans l'axe de la défense de l'Equipe de France.
Et Chapuis (OM) qui oublie de mettre son short avant de rentrer en jeu on en parle pas ?
Et Robert Pires en final de la CL?
ca lui a valu un Marcel d'Or.
video a regarder, le portuguais est sympa.
Je pense qu'avec du recul, Walcott préférerait avoir fermé sa gueule et pouvoir aller à la CDM.

Les dieux du foot l'ont puni.
Come joli sacrifice le remplacement de Roberto Baggio par Marcheggiani après l'expulsion de Pagliuca lors de la coupe du monde 1994 (Italie - Norvège).

Dans la figure du super sub, Daniele Massaro, toujours d'une efficacité redoutable quand il rentrait en cous de jeu, ou Kluivert à l'Euro 9 contre l'Angleterre. Son ,équipe ne devait pas perdre de plus de 4 buts d'écart pour être qualifiée au tour suivant. Ils sont men és 5-0, Patrick rentre, but, P-B qualifiés.
Je me souviens surtout du remplacement de Rui Costa par S.Conceiçao lors des éliminatoires de la CM 98, Allemagne-Portugal (0-1 à ce moment du match) qui se finit par l'expulsion du meneur lusitanien.

Ah ce Batta, aussi médiocre arbitre que dirigeant.
Balotelli... sans commentaire.
Cette photo de Coupet avec le maillot du PSG.... Immonde
zinczinc78 Niveau : CFA
Message posté par Pascal Pierre
On aurait pu mettre également le remplacement de Pirès, en tant que joueur sacrifié suite à une expulsion, mais cette vidéo de Nasri a au moins le mérite de replacer le niveau d'Abidal dans l'axe de la défense de l'Equipe de France.


+1 pour Abidal, surtout que peu de temps après, sur le même genre de ballon contre la Serbie, il avait préféré laisser Lloris se faire expulser.

Abidal en défense centrale des bleus, plus jamais ça ! Je préfère encore Planus
attends le mec continue de jouer avec une fracture tibia-péroné !!?? on a une vidéo là? ! il l' a bien mérité la tribune à son nom au stade delaune celui-là
Oh puta*n! J'étais au Parc lors du remplacement de Mateja Kezman, j'ai jamais vu mon kop ATKS adoré insulter un joueur de la sorte. C'était impressionnant, il a juste rendu tout le monde complètement fou. Sachant qu'on s'était fait sauter 3-0 à domicile par les Girondins (oui oui, une autre époque)
Ce con de Raymond qui ne laisse même pas à Jurietti le temps de prendre son rouge...l'une de mes plus grosses déceptions footbalistiques...
*somagic* Niveau : CFA
Le changement le plus frustrant c'est le joueur qu'on fait rentrer dans les arrêts de jeu pour "casser le rythme"... le type rentre au mieux pour 2 mn...
j'ai bien aimé l'image d'Obi Mickel hier qui se marrait avec le juge de touche avant de rentrer avant de rentrer à la 91eme..
Johnny Equerre Niveau : District
Message posté par muelsa
Oh puta*n! J'étais au Parc lors du remplacement de Mateja Kezman, j'ai jamais vu mon kop ATKS adoré insulter un joueur de la sorte. C'était impressionnant, il a juste rendu tout le monde complètement fou. Sachant qu'on s'était fait sauter 3-0 à domicile par les Girondins (oui oui, une autre époque)


Même chose, au Parc ce soir-là. Kezman avait manqué l'immanquable 2 minutes avant son remplacement, pour la 2 ou 3ème fois du match. Le Parc avait scandé "Péguy, Péguy" pour accélérer le remplacement, et l'autre balance son maillot en sortant. La fureur dans le stade...
Epictète Niveau : CFA
Ah ! Deux nominations pour Dodo la Saumure, alias Raimundo le Fou !

En 6 ans, ce mec aura fait quelques-uns des pires changements de l'histoire de l'EdF. Je me souviens avec émotion de l'entrée/sortie de Nasri, c'était l'époque où on commençait à bondir sur nos canapés devant les atrocités tactiques de ce génie de Raymond. Emotion... Et cette expulsion d'Abidal, ah mon dieu ! Que c'est bon ! Que de bons moments ! Tout me revient, cette fessée contre les Pays-Bas, Benzema et son visage de mauvais garçon viré du cours de maths après l'élimination ! Excusez-moi, je dévie.

L'entrée de Jurietti était sympa, mais je crois qu'il a fait d'autres changements rigolos. C'est pas pour la première sélection de Gourcuff qu'il le fait rentrer pour 3 minutes ? Ou je me trompe de joueur ? Si quelqu'un se souvient d'autres perles, qu'il n'hésite pas !

En tout cas, je me souviendrai toujours d'un scénar répété plusieurs fois : la France doit absolument marquer, c'est la 77e minute, et Domenech sort un joueur offensif pour faire entrer un troisième demi-défensif. C'est bon putain !
C'est qui Kezman ? Il a joué chez nous ? Je suis là depuis 3 ans, c'est pour ça.
Un sup' Parisien
Super Dupont Niveau : CFA2
J'me souviens d'un Real-OM ou Perrin sort Marlet vers la 30ème a 2-1 pour le Real. Assez humiliant pour le joueur.
Message posté par Niko Bellic
C'est qui Kezman ? Il a joué chez nous ? Je suis là depuis 3 ans, c'est pour ça.
Un sup' Parisien


Hahaha +1!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
14 42