En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options
  1. // Top 10

Top 10 : Frappes du milieu

Les quarts de finale de C1 ont été marqués à vie par la volée démentielle de Stankovic contre Schalke. Et il n'est pas le seul à savoir que la frappe de loin, très loin, c'est aussi du football.

Modififié
1/ Nayim - Saragosse/Arsenal (1995)


La joie du commentateur peut quand même se comprendre, si on doit en retenir un, c'est celui-là. Parce que c'est un but qui donne une coupe d'Europe à un club. Bon OK, une C2, mais quand même.





2/ Clarence Seedorf - Real/Atletico (1997)

Avant d'avoir de grosses fesses à Milan, Seedorf avait une grosse frappe à Madrid.





3/ Dejan Stankovic - Inter/Genoa (2009)

Pour ceux qui ne regardent que la Ligue des Champions, il faut donc savoir que Dejan Stankovic est un récidiviste. Un cauchemar pour les gardiens, dont l'association a d'ores et déjà prévu de faire passer une circulaire de prévention.





4/ Pedro Miguel Pauleta - PSG/Bordeaux (2000)

Pour une fois que ce n'est pas la faute de Dominique Casagrande...





5/ David Beckham - Wimbledon/Man Utd (1996)


Dans d'autres sports, il y en aurait pour radoter et dire qu'il a légèrement mordu la ligne.





6/ Franck Queudrue - Bastia/Lens (2001)

Sans doute le geste de la carrière du Lensois. Le plus rageant sur le coup, c'est qu'il ne peut pas dire qu'il a fait exprès. Et pour cause, c'était un csc.





7/ Xabi Alonso - Liverpool/Newcastle (2006)

Au Strawberry's, le pub des vrais de la toon army, pas comme ces footix du Shearer's, il n'y a pas eu un bruit après ce but. Puis, au bout de deux secondes, Harper le gardien a pris cher.





8/ Marco Materazzi - Inter/Empoli (2006)

Quand Materazzi dit avoir souffert de l'affaire du coup de tête avec Zidane, c'est un sacré menteur. Parce que sans cet épilogue de la coupe du monde, son année 2006 aurait surtout été marqué par ce csc.





9/ Benoît Pedretti - Sochaux/Toulouse (2003)

Dans son cocon de Sochaux, Big Ben pouvait tout tenter. Revault aurait dû le savoir.





10/ Zinédine Zidane - Bétis/Bordeaux (1996)

Les anti-ZZ auront de quoi se défouler : c'est loin d'être le plus beau de la série et il est pourtant nettement survendu. Oui, mais c'est quand même le but d'une qualif en coupe d'Europe.





Par Romain Canuti

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04
Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 8
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 26 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17