Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Roma/Inter (0-1)

Top 10 : Frappes de poney de Stankovic

Hier, face à l'AS Roma, Dejan Stankovic a de nouveau frappé fort. Une frappe de mule, un but superbe et une victoire à la clef. Mais le Serbe n'en est pas à son premier coup d'essai. Depuis son arrivée en Italie, en 1998, il s'est forgé une petite collection de missiles et fusées en tous genres. Rien que pour le plaisir.

Modififié
1. Piacenza-Lazio-1-1 (1998-99)

Stankovic débarque à Rome en provenance de l'Etoile Rouge de Belgrade lors de l'été 1998. Pour sa toute première apparition avec la Lazio, Sven-Goran Eriksson décide de le titulariser. Petit Dejan, à peine 20 ans, le remercie avec un bolide de 30 mètres. C'est de cette manière qu'il se présente au football italien. Bienvenue.





2. Lazio-Milan-1-1 (2001-02)

Après avoir tout gagné avec la Lazio entre 1998 et 2000, Stankovic connaît un début de nouveau millénaire en demi-teinte. Son club redescend sur terre, et lui avec. Néanmoins, cela ne l'empêche pas, de temps à autre, de tester son pied droit, comme ici, face au Milan AC. Il ne le sait pas encore, mais les rossoneri deviendront bientôt ses cibles préférées.





3. Lazio-Roma-1-5 (2001-02)

Drôle de paradoxe : Stankovic inscrit peut-être son plus beau but sous les couleurs de la Lazio au soir de la pire défaite de l'histoire du club. Terrassés 5-1 par les rivaux de la Roma, les biancocelesti ne peuvent se consoler qu'avec la merveille de leur Serbe. C'est déjà ça.





4. Empoli-Lazio-2-2 (2003-04)

Les stars de la Lazio des années d'or (Crespo, Veron, Salas, Nesta, Nedved) sont partis, mais Stankovic, lui, est resté. Avec Roberto Mancini comme entraîneur (qu'il retrouvera à l'Inter), Deki conclue son aventure dans la capitale italienne en décembre 2003. Lors de l'un de ses derniers matches, face à Empoli, il fait ses adieux avec une cacahuète fabuleuse.





5. Inter-Chievo-4-3 (2006-07)

Lors de ses premières années à l'Inter, Stankovic peine à s'imposer. Il faut attendre la saison 2006-07 pour qu'il devienne l'une des pièces maîtresse du club. Il contribue d'ailleurs largement au record de l'Inter (97 points) et au premier Scudetto gagné sur le terrain depuis 1989. Le portier du Chievo s'en souvient encore.






[page]
6. Milan-Inter-3-4 (2006-07)

Lors de la saison de tous les records, l'Inter se permet le luxe de remporter les deux derbys milanais. Le premier se solde par une incroyable victoire 4-3 des nerazzurri. Le vendeur de patates en chef porte sa pierre à l'édifice, avec une frappe qui laisse Dida perplexe, confirmant ainsi son statut d'home-fort des derbys.






7. Milan-Inter-0-4 (2009-10)



Un statut réaffirmé, encore, trois ans plus tard. Lors de la deuxième journée de championnat, rossoneri et nerazzurri s'affrontent déjà, à la fin du mois d'août. L'Inter, beaucoup trop forte, enfonce le Milan AC de Leonardo, aujourd'hui sur le banc de l'Inter. Stankovic dépose la cerise sur le gâteau avec un quatrième but bien sucré.





8. Inter-Udinese-2-1 (2009-10)

L'Inter démarre fort sa saison mais subit un premier revers face à la Sampdoria. La semaine suivante, c'est une équipe en plein doute qui accueille l'Udinese, deuxième à égalité de points avec les nerazzurri. Il ne faut que 20 minutes à Stankovic pour dissiper tous les doutes. Servi par Eto'o, en pleine course, il ne se pose pas de question. Bonne recette.





9. Inter-Schalke-2-5 (2010-11)

Comme cela s'était déjà produit à Rome, Stankovic inscrit son plus beau but sous les couleurs interistes au soir de la défaite la plus embarrassante des dernières années. Après 30 secondes de jeu, il expédie une reprise de volée du milieu de terrain dans les buts de Neuer. Début idyllique. Suite cauchemardesque. Epilogue dramatique.





10. AS Roma-Inter-0-1 (2010-11)

Après une saison en-dessous des espérances, l'Inter se raccroche à la Coupe d'Italie pour espérer gagner un trophée. Lors des demi-finales aller face à l'AS Roma, Stankovic se rappelle au bon souvenir de ses anciens supporters, en inscrivant le seul but du match. Un coup de canon robertocarlesque. Une vraie merveille. Et pas la dernière.







Eric Maggiori

Achetez vos billets pour l'Inter de Milan maintenant !

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall Hier à 09:02 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) Hier à 00:10 La drôle de liste d'invités de la finale 37 dimanche 15 juillet Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 68