Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 22 Résultats Classements Options
  1. // Libération de Tony Vairelles

Top 10 : Foot & Mitard

Enfin. Après cinq mois de détention, Tony Vairelles a quitté la prison de Metz. L'occasion de se rappeler que les footeux aussi font des rondes derrière les barreaux.

Modififié
1 - Duncan Ferguson

Même tempérament que Barry Ferguson, son coéquipier aux Rangers, Duncan n’est pas du genre fataliste. Il décide d’envoyer à l’hôpital un des deux cambrioleurs armés pris chez lui en flagrant délit. Il est condamné pour pugilat avec un pêcheur d’Anstruther et plusieurs rixes concernant des taxis. En 1994, il s’autorise un coup de tête sur le défenseur John McStay qui l’envoie direct à la case prison de Barlinnie pendant trois mois. À Everton, il alterne les buts et les blessures pour la plus grande joie des supporters de Goodison Park qui chantent: «  titulaire un weekend, absent le reste du mois, Duncan est un tampoooon  » .

Vidéo

2 - Garra Dembelé

Apprenti à Clairefontaine avec les Schtroumpfs 86-87 promo Ben Arfa, Garra se fait pécho par Guy Roux avant d’être mis en examen pour balade en bagnole sans permis. Renvoyé de l’institution auxerroise pas vachement tolérante niveau casier judiciaire, Dembélé part faire des bouts d’essais en Europe. En 2006, il est soupçonné de violences sexuelles sur une étudiante américaine. La scène se serait déroulée dans les toilettes d’un club chic du centre historique de Rome, près de la Piazza Navona. Après un petit séjour à Reggina Coeli – geôle locale – Garra est relaxé et s’envole pour Istres, Arhus, Pierikos, Plovdiv puis le Levski Sofia où il plante cachou sur cachou tout en grillant quelques panneaux de signalisation. Il évolue aujourd'hui en Allemagne, au SC Fribourg.

3 - Tony Adams

Tony entraîne le Gabala FC, « fierté de l’Azerbaïdjan » invaincue depuis 9 matchs. Il a passé toute sa carrière à pratiquer le hors-jeu (un peu) et mettre des taquets (un peu plus) pour protéger la surface de réparation des Gunners d’Arsenal. Icone pop depuis la sortie de son bouquin, Addicted, en 1998. Tony parle de son quotidien et de sa relation compliquée avec l’alcool et les drogues. Il raconte aussi la fois où bourré, il a percuté en caisse la haie d’un potager à Southend. Résultat : 4 mois de cellule. En septembre 2000, Tony Adams a fondé "The Sporting Chance Clinic", fondation à but caritatif et centre de désintoxication pour les sportifs. Tout ça accompagné de Paul Merson, son pote.

4 - René Higuita

Nonobstant son coup du scorpion à Wembley – René fait une double aile de pigeon avec ses jambes pour sortir un truc anodin – le keeper de la Colombie est surtout connu pour ses liens avec les cartels. Pour avoir fréquenté des chics types comme Pablo Escobar ou Carlos Molina, il se fait cueillir en 1993 comme intermédiaire dans une affaire d’enlèvement alors qu’il se trimballait la rançon. « El Loco » reste en tôle pendant 7 mois ; « je suis un footballeur, je ne connais pas les lois » . Du coup, René est ensuite contrôlé positif à la cocaïne en 2004. Et puis il participe au jeu télé : La Isla de los famosos. Foutue législation.

5 - Godwin Okpara

Après des débuts en Belgique et trois saisons au RC Strasbourg, Godwin signe en 1999 au PSG et forme avec Eric Rabésandratana un adorable couple de centraux, ni stoppeurs ni libéros. En 2005, l’international nigérian est écroué pour viol sur mineure – accessoirement sa fille adoptive de 13 ans. Hébergée dans la propriété familiale de Chatou, la victime subissait aussi la barbarie de Mme Okpara (brûlures de cigarettes et différents sévices à faire passer le waterboarding pour un hobby nautique). Godwin est finalement condamné à 10 ans de réclusion criminelle pour viols, torture et asservissement. Sa femme en prend 15. Peut-être parce qu’elle n’a pas fini sa carrière au Standard de Liège.

6 - Cyril Yapi

Merlu né en 1980, Yapi passe par le centre de formation du Stade Rennais avant d’être balancé par Paul Le Guen dans le petit bain mousseux de la D1 contre le Havre. Prêté au Stade Lavallois, la mayonnaise lève mais Cyril revient s’enterrer chez Pinault aux côtés d’El-Hadji Diouf. En 2003, le milieu offensif quitte le club pour la Série B et le Calcio Como. Pas de nouvelles avant 2006 et sa condamnation à 10 ans de réclusion pour tentative d’homicide sur sa femme Najette. Yapi écope finalement de 15 ans en appel après abandon de la thèse des agresseurs extérieurs. Il a reconnu être l'instigateur de l’agression à coups de batte de baseball et de l’embuscade au domicile conjugal.

7 - Stéphane Paille

«  Monsieur Paille, avancez à la barre. Vous êtes reconnu coupable des faits qui vous sont reprochés. Vous êtes condamné à 18 mois d'emprisonnement, dont 14 avec sursis » . En juin 97, Stéphane Paille, 32 ans, vient d’être licencié des Hearts of Midlothian. Mêlé à une rocambolesque histoire de dealers, l’ancien attaquant international sochalien passe devant le tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse. Il est reconnu coupable d’ « acquisition, détention, transport, usage et complicité de trafic de stupéfiants  » . On lui aurait fourni de la cocaïne à domicile, 120 grammes dispatchés entre Monaco et Megève. Sinon, en 2003, coach Stéphane Paille fête la montée en D2 de Besançon en roulant à 100km/h au volant totalement ivre. Bilan : 15 jours d'emprisonnement.

8 - Bruno Fernandes de Souza

Été 2010, gardien de but et capitaine du Flamengo, Bruno est accusé d’avoir fait assassiner une jeune étudiante/actrice porno. Eliza Salmudio, rencontrée lors d’un barbecue à l’aise chez Adriano, tentait de récupérer une pension validée par des tests ADN prouvant que le goleiro était bien le père du gosse en question. Problème, Eliza disparaît. Selon la police, son corps est découpé puis donné à manger à des chiens. Scandale et premier suspect, l’idole carioca est incarcérée depuis 10 mois dans le pénitencier Nelson Hungria d’où il vient d’annoncer par ailleurs son divorce.

9 - Joey Barton

Après avoir éteint son cigare dans l’œil d’un jeune de la réserve de Manchester City, claqué trois pains à Ousmane Dabo, s’être laissé pousser la moustache et montré son derrière aux supporters d’Everton, Joey ne pouvait pas échapper éternellement aux bras des arbitres de la justice. En 2008, il passe 77 jours derrière les barreaux pour violence. Malgré sa réputation d’équarisseur, sa saison 2010/2011 est plus complète que celle de Steven Gerrard. Si Joey avait un cerveau et arrêtait de collectionner les ossements de ses adversaires, il serait au moins capitaine des Three Lions.

10 - Miodrag Belodedici

Débutée au Steaua Bucarest en 1982, la carrière de Miodrag aurait pu finir entre les mains de la Securitate, la police politique du régime communiste. Condamné par contumace à dix ans de prisons pour avoir quitté le pays en 1988 sans autorisation – bravant l’interdiction de transferts vers l’étranger décrétée par les instances – Belodedici voulait rejoindre à tout prix son club de cœur, l’Étoile Rouge de Belgrade. Après avoir remporté la Coupe d’Europe 86, il décide de risquer ses miches pour la Yougoslavie. Suspendu un temps par l’UEFA, Miodrag voit les menaces de prison s’envoler avec la chute des Ceaucescu. Pour fêter ça, il enlève avec l’Étoile Rouge sa seconde Coupe d’Europe en 1991, face à l’OM.

Par Alexis Ferenczi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 22 minutes La moitié des clubs anglais n'a plus besoin des spectateurs pour engendrer des profits 14
il y a 3 heures La Liga gratuitement en direct sur Facebook en Asie du Sud 23 il y a 3 heures River Plate devrait quitter El Monumental 8
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE
il y a 4 heures Les nouvelles clauses inquiétantes du code éthique de la FIFA 30 Hier à 11:08 Rooney, héros de la 95e minute 17 Hier à 10:21 Record de buts en Ligue 1 pour une première journée 27 dimanche 12 août La célébration musclée de Jürgen Klopp 9