1. //
  2. // Main de Chiellini face à Monaco

Top 10 : fautes de main grossières

Mercredi soir, Giorgio Chiellini a chopé le ballon de la main dans les pieds de João Moutinho. Il n'est évidemment pas le premier à s'être aidé de ses cinq doigts. Florilège des plus célèbres mains du football. High five.

Modififié
275 34

Diego Maradona

Angleterre/Argentine, 1986

C'est la plus célèbre. Celle dont tout le monde se souvient, même ceux qui n'étaient pas encore nés. La scène se passe en 1986, lors de la Coupe du monde mexicaine. En quart de finale de la compétition, Anglais et Argentins sont toujours à 0-0 lorsqu'arrive cette fameuse 51e minute de jeu. Après un gros travail de soliste, Maradona sollicite le une-deux avec un coéquipier avant que la balle ne lui revienne suite à un mauvais dégagement d'un défenseur anglais. Au duel avec Peter Shilton, le gardien des Three Lions, El Pibe de Oro se sert alors de la main pour ouvrir le score. L'arbitre ne voit rien, l'Argentine passe devant, et le geste, lui, entre dans la postérité. Sous le nom de la Main de Dieu. Rien que ça.

Thierry Henry

France/Irlande, 2009

Novembre 2009. Pour aller disputer la Coupe du monde en Afrique du Sud, la France doit se défaire de l'Irlande dans un match de barrage à double confrontation. Vainqueurs 1-0 au match aller, les Bleus se font surprendre au retour et se retrouvent menés 1-0, chez eux, au Stade de France. Les deux équipes joueront donc la prolongation. C'est d'ailleurs au cours de celle-ci que la France parvient à faire la différence. À trois mètres du but irlandais, Henry voit arriver un ballon qu'il ne pourra pas récupérer. Le joueur du Barça n'hésite pas et s'aide de la main pour contrôler la gonfle avant de donner une offrande à Gallas qui inscrit donc le but libérateur. Le but est validé, la France peut exulter. L'Irlande a beau crier à l'injustice, elle n'a plus que ses yeux pour pleurer.

Youtube

Lionel Messi

Espanyol/FC Barcelone, 2007

Lors de l'avant-dernière journée de cette saison 2006-2007, le Barça se retrouve rapidement mené au score sur la pelouse de l'Espanyol. Un résultat loin d'arranger les hommes de Rijkaard qui luttent alors pour le titre avec le Real Madrid. Peu avant la mi-temps, Leo Messi n'a donc aucun scrupule à mettre la main lorsqu'il sait qu'il ne parviendra pas à couper la trajectoire d'un centre de Zambrotta d'une autre manière. Le geste est subtil et passe inaperçu, du moins aux yeux de l'arbitre qui accorde le but. Les joueurs de l'Espanyol n'en croient pas les leurs, mais rien n'y fait, le Barça vient de revenir dans la partie. Évidemment, il n'en fallait pas plus pour faire le parallèle avec le grand Diego.

Abel Xavier

France/Portugal, 2000

En ce mois de juin 2000, la France est en route pour un doublé historique. Après avoir remporté la première Coupe du monde de son histoire deux ans auparavant, les Bleus ont bien l'intention de ramener également l'Euro à la maison. Pour cela, encore faut-il se débarrasser du Portugal en demi-finale de la compétition. Et entre les deux équipes, la lutte fait rage. D'ailleurs, aucune des deux formations ne parvient à faire la différence dans le temps réglementaire, il faut donc en passer par la prolongation. Et c'est seulement au bout de celle-ci que le dénouement finit par arriver. Après un duel perdu par Trezeguet face à Vítor Baía, le ballon revient sur Wiltord qui, à l'affût, tente sa chance instantanément. Sur la trajectoire, Abel Xavier se jette et détourne de la main en corner. Pas dupe, l'arbitre n'hésite pas et désigne le point de penalty. La suite ? Carton rouge pour AX, but pour Zidane et finale pour les Bleus. La suite, on la connait.

Youtube

Évariste Ngolok

OH Louvain/Cercle Bruges KSV, 2012

Un coup de folie, sûrement. Difficile d'expliquer autrement le geste fou du milieu de terrain du Oud-Heverlee Louvain, Évariste Ngolok, lors d'un match de son équipe face au Cercle Bruges. Sur un centre adverse, le joueur d'origine camerounaise saute plus haut que tout le monde avant de littéralement smasher la balle de la main pour éloigner le danger. Devant une telle folie, l'arbitre n'a d'autre choix que de siffler penalty. Et heureusement pour Ngolok, le gardien de Louvain parvient à l'arrêter. Ça méritait bien un gros câlin.

À 3'40 :
Youtube

Luis Suárez

Uruguay/Ghana, 2010

« Je suis un golerazo (un grand gardien), c'est l'arrêt du Mondial, je n'avais pas le choix. La main de Dieu, c'est moi qui l'ai maintenant. » Pour certains, son geste est celui d'un démon. Pour d'autres, celui d'un héros ou d'une légende. Qu'importe. Ce qui est sûr, c'est que ce mouvement de Luis Suárez lors de l'édition 2010 de la Coupe du monde n'est pas celui d'un joueur de champ. Ultimes secondes du quart de finale de la compétition entre l'Uruguay et le Ghana. Gyan et ses partenaires obtiennent un dernier coup franc. Dans quelques secondes, un pistolero sautera sur sa ligne pour sauver son équipe par deux fois. De la cuisse d'abord. Des deux mains ensuite. Un carton rouge et plusieurs tirs au but plus tard, la Celeste obtiendra son billet pour les demies. Ou comment devenir l'idole de tout un peuple.

Youtube

Thiago Silva

Chelsea/PSG, 2015

Quand la pression est trop forte, même les monstres du football peuvent parfois laisser traîner leur mimine là où il ne faut pas. Le 11 mars dernier, le PSG et Chelsea jouent la 96e minute d'un huitième de finale retour de Ligue des champions. Le capitaine parisien, au duel avec Kurt Zouma, saute, main en l'air, dans sa surface de réparation et touche le ballon pour offrir un pénalty aux Blues. Eden Hazard se chargera de la sentence pour qualifier son équipe en quarts… durant dix-huit minutes. Oui, parce que ce monstre-là viendra corriger son erreur d'un coup de casque rageur pour aller un peu plus loin dans la compétition. Tout ça pour finalement se faire sortir par le Barça.

Christopher Maboulou

Caen/Châteauroux, 2014

En cette 29e journée du championnat de France de Ligue 2, Caen et Châteauroux s'affrontent et doivent absolument prendre des points. Châteauroux, à deux petits points du premier relégable, a encore moins le droit à l'erreur que son adversaire du jour qui joue, lui, sa montée en Ligue 1. Et alors que les Caennais se dirigent vers une victoire sur le plus petit des scores, Christopher Maboulou ne fait pas de détails sur la dernière action de la rencontre. Le milieu de terrain, castelroussin à l'époque, se permet de devenir volleyeur l'espace d'une seconde pour égaliser et limiter la casse. Culotté.

À 3'20 :
Youtube

Leandro Castán

Juventus/AS Roma, 2014

Aussi désespéré qu'inutile. Telle pourrait être la meilleure manière de résumer le geste de Leandro Castán dans ce choc entre la Juventus et l'AS Roma. En cette dix-huitième journée de Serie A, les Romains sont menés 2-0 par un solide leader de Serie A à la 75e minute de jeu. Un moment fatal pour des dauphins n'ayant pas encore connu la défaite à ce moment-là de la saison. Par De Rossi d'abord, qui se fera expulser sur un tacle avec les deux pieds décollés du sol. Puis par Castán ensuite, qui prendra le costume de Luis Suárez pour sauver son équipe d'un troisième but… que cette dernière prendra la minute d'après sur penalty. Bien tenté.

Youtube

Vata

Benfica/Olympique de Marseille, 1990

« Maintenant, je sais ce qu'il faut faire pour gagner une Coupe d'Europe. Ne vous inquiétez pas, ce genre d'incidents n'arrivera plus, je ne me ferai pas avoir deux fois, faites-moi confiance. » Ce soir-là, Bernard Tapie, alors président de l'Olympique de Marseille, est en colère. Pourquoi ? Parce que son club vient de subir une injustice. Avril 1990. Les Marseillais affrontent le Benfica Lisbonne en demi-finale de la Coupe d'Europe des clubs champions. Au match aller, les Olympiens livrent une belle prestation et s'imposent 2-1. Le match retour, lui, est très tendu. Alors que l'OM semble assurer le 0-0, les Portugais obtiennent un corner. Devant le but, et à la lutte avec Éric Di Meco, l'Angolais Vata reprend le ballon de la paluche pour planter. L'arbitre, lui, n'a rien vu, rien entendu et accorde le but, tranquillement. Marseille est éliminé de la compétition et devra attendre trois ans pour grimper sur le toit de l'Europe.

Youtube


Par Maxime Nadjarian et Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Pas un mot sur le pétage de cable d'Oliver Kahn sur un corner adverse en fin de match y a quelques années ?

La main de dieu de Maradona n'est pas en demi-finale mais en quart de finale contre l'angleterre ! La demi-finale de l'argentine sera contre la belgique avec encore un doublé de Maradona.

Quelle faute grossière !
Une vidéo très intéressante d'Uruguay-Ghana :


https://www.youtube.com/watch?v=jasUK3D9cYY

Où l'on voit que le coup-franc obtenu par les ghanéens est une invention arbitrale. Que l'arbitre de touche ne voit pas les hors-jeu des attaquants ghanéens.

Dommage pour l'Uruguay, cette volonté de la FIFA de favoriser une équipe africaine!

Qui sait ce qu'aurait fait l'Uruguay avec Suarez en demi et dans une éventuelle finale?
Note : 3
Vous êtes des enflures de nous balancer la main de Vata dans la gueule à quelques heures d'un match.
Fabrizio Salina Niveau : CFA2
Message posté par seukri31
Pas un mot sur le pétage de cable d'Oliver Kahn sur un corner adverse en fin de match y a quelques années ?



https://youtu.be/AbMyMtAn8Cs
Message posté par mario
Une vidéo très intéressante d'Uruguay-Ghana :


https://www.youtube.com/watch?v=jasUK3D9cYY

Où l'on voit que le coup-franc obtenu par les ghanéens est une invention arbitrale. Que l'arbitre de touche ne voit pas les hors-jeu des attaquants ghanéens.

Dommage pour l'Uruguay, cette volonté de la FIFA de favoriser une équipe africaine!

Qui sait ce qu'aurait fait l'Uruguay avec Suarez en demi et dans une éventuelle finale?


Complot, illuminati, force judéo maçonnique, côté obscure toussa ...
j'y suis giresse Niveau : Ligue 1
Note : 4
Suarez c'est un arrêt mythique en 2010, puis la morsure en 2014.
J'ai déjà un peu peur pour 2018
Message posté par Uprising


Complot, illuminati, force judéo maçonnique, côté obscure toussa ...


Toi, t'es un surdoué.
Message posté par seukri31
Pas un mot sur le pétage de cable d'Oliver Kahn sur un corner adverse en fin de match y a quelques années ?



C'est juste pour revoir ce "but" de Kahn que j'ai parcouru cet article. Ca me paraissait impossible qu'elle ne soit pas mentionnée. Décevant. Bon on peut la trouver par nous mêmes aussi ceci dit :
https://www.youtube.com/watch?v=MfBvM9msqbM
Hasta_Siempre Niveau : DHR
Mon com s'adressait Mario et sa video de Ghana_Uruguay bien sûr...
Orso94210 Niveau : CFA
Message posté par joubert


C'est juste pour revoir ce "but" de Kahn que j'ai parcouru cet article. Ca me paraissait impossible qu'elle ne soit pas mentionnée. Décevant. Bon on peut la trouver par nous mêmes aussi ceci dit :
https://www.youtube.com/watch?v=MfBvM9msqbM


Il s'était justifié en disant que les gardiens avaient le droit d'utiliser les mains dans la surface. Génie.
laurentlp Niveau : CFA
Note : 2
(à proposde la demi face au Portugal) "Pas dupe, l'arbitre n'hésite pas et désigne le point de penalty."

Vous avez vu le match les gars ? L'arbitre va discuter avec son arbitre de touche pendant facile 5mn pour savoir, se faire pourrir par l'intégralité de l'équipe du Portugal, puis enfin désigner le point de penalty ! Il a quand même vachement hésité !
number-14 Niveau : CFA
Note : 2
Ouais Henry la main de la honte.. en plus il fait la gueule pour ses célébrations au poteau de corner... bla bla... :)

Message posté par mario


Toi, t'es un surdoué.


Non mais sérieux. Vidéo a la con. Tu peux toujours critiquer les erreurs arbitrales, mais ce n'est pas a cause de l'arbitre, ni a cause du hors-jeu que Suarez ne joue pas en demi: c'est parce qu'il arrete le ballon avec les mains.
tacle_tibia Niveau : Ligue 1
la main d'henry est quand même la pire honte du football
et venir consoler son adversaire après la rencontre relève de la plus basse fourberie du genre humain.

comme toujours ,c'est cantona qui en parle le mieux.
https://www.youtube.com/watch?v=KUTKSho6S9Y
Message posté par Sinbeard


Non mais sérieux. Vidéo a la con. Tu peux toujours critiquer les erreurs arbitrales, mais ce n'est pas a cause de l'arbitre, ni a cause du hors-jeu que Suarez ne joue pas en demi: c'est parce qu'il arrete le ballon avec les mains.


Vidéo à la con? Pourquoi? Les images sont-elles donc truquées?

Pour Suarez, je t'explique. Sans le coup-franc imaginaire, pas de main de Suarez. Si l'arbitre siffle les hors-jeu, pas de main de Suarez. Si pas de main de Suarez, Suarez peut jouer la demi face à la Hollande. Si Suarez peut jouer, les chances de l'Uruguay d'atteindre la finale augmentent.

Faut tout t'expliquer de A à Z.
Message posté par j'y suis giresse
Suarez c'est un arrêt mythique en 2010, puis la morsure en 2014.
J'ai déjà un peu peur pour 2018


Tu oublies ses buts et ses actions de classe.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
La Fiorentina dynamite Kiev
275 34