1. //
  2. // Buts les plus rapides

Top 10 : Fallait pas traîner à la buvette

Ces types-la ne respectent rien. Ni le fameux round d'observation sur la pelouse, ni la minute de mise en place devant son poste de télévision. Et tous ont eu droit à leur « il ne fallait pas arriver en retard ! » de la part du préposé aux commentaires. Petit tour d'horizon de ces buteurs précoces.

Modififié
0 16
Nawaf Al Abed, 2 secondes
Le plus rapide. Al Abed, 19 ans au moment de son lob réussi lors du match de coupe d'Arabie Saoudite opposant sa formation d'Al-Hillal à Al-Shoalah le 7 novembre 2009, peut se vanter d'être le buteur le plus précoce de l'histoire. Logique pour un ado. Un record auquel il est légitime d'associer le gardien adverse, qui n'avait visiblement pas compris que la partie avait débutée.

Youtube

Fred, 3 secondes
Le plus prometteur. Avant de rejoindre Lyon en 2005 puis de devenir international, le Brésilien Fred a fourbi ses armes dans les équipes de jeunes de l'América Mineiro. Ce qui lui a permis de faire parler de lui pour la première fois en 2003 lorsqu'il ouvre le score au bout de trois secondes lors d'un match de coupe de Sao Paulo Junior contre Vila Nova.

Youtube

Michel Rio, 8 secondes
Le plus col-vert. Ouverture de Fabrice Divert, volée de Michel Rio sous la barre de Michel Dussuyer. Le record national détenu par l'actuel entraîneur du Club Olympique Briochin Stade Ploufraganais depuis ce Caen-Cannes du 15 février 1992 n'est pas prêt de tomber.


Roy Makaay, 9,9 secondes
Le plus schnell. Défait 3-2 à Madrid en huitièmes de finale aller de la Champions League 2006/2007, le Bayern est dans l'obligation de marquer à l'Allianz Arena pour espérer se qualifier. Mission accomplie en moins de 10 secondes lorsque Hasan Salihamidžić grille Roberto Carlos pour servir Roy Makaay. Les Bavarois s'imposent 2-1 et gagnent le droit de se faire taper par le Milan AC en quarts.


Hakan Sukur, 10,8 secondes
Le plus bronzé. Enfin un match pour la troisième place d'une coupe du monde qui restera dans l'histoire. Le 29 juin 2002, le Taureau du Bosphore inscrit face à la Corée du Sud le but le plus rapide en phase finale et lance la Turquie vers le podium.

Youtube

David Bellion, 11 secondes
Le plus improbable. Ce 26 février 2009, Diego Placente offre à David Bellion le record du but le plus rapide de l'histoire de la coupe de l'UEFA face à Galatasaray. Les Dieux du football rattraperont l'anomalie en éliminant les Girondins de Bordeaux à deux minutes de la fin du match.

Youtube

Denilson, 11 secondes
Le plus fantasque. Auteur de seulement trois buts lors de sa saison passée en Gironde, l'otarie brésilienne en aura tout de même profité pour tromper Hugo Lloris dès l'engagement de ce Bordeaux-Nice du 26 mars 2006. Avec David Jemmali à la baguette et Sammy Traoré au marquage, s'il vous plaît.

Youtube

Sergio Agüero, 19 secondes
Le plus récent. Défait 2-1 sur son terrain en huitième de finale aller de la Ligue Europa par Manchester City, le FC Porto pensait naïvement pouvoir renverser la tendance à L'Etihad Stadium mercredi dernier. Une poignée de secondes suffiront au gendre idéal pour calmer les Dragões.


Bryan Robson, 27 secondes
Le plus naïf. En 1982, l'équipe de France démarre la Coupe du Monde espagnole de la pire des manières en encaissant un but sur une touche dès leur entrée en lice. Laissé seul au point de penalty, le milieu de terrain de Manchester United fusille Jean-Luc Ettori. Les Anglais s'imposent 3-1, malgré l'égalisation de Gérard Soler, grâce à deux autres buts signés Bryan Robson, encore, et Paul Mariner. Depuis, les Bleus se sont mis à défendre en zone.

Youtube

Bernard Lacombe, 37 secondes
Le plus vintage. Absente en coupe du monde depuis douze ans, en 1978 l'équipe de France signe son retour en marquant d'entrée de jeu face à l'Italie en Argentine. Malheureusement, le coup de boule de Bernard Lacombe suite au débordement de Didier Six ne suffit pas et la Squadra Azzurra s'impose 2-1.

Youtube


Par Mathias Edwards
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

c était vraiment pas possible ces sauts de cabri après chaque but dans les années 70/80.
Mine de rien, cela fait très longtemps qu'on n'a pas vu en équipe de France un débordement suivi d'un centre comme celui de Six en 1978...
Hank_Scorpio Niveau : DHR
Jonas contre Leverkusen cette année, 10 ou 11 seconde je crois.
Captain_H Niveau : DHR
@ yoodine +1
Ça m'fendra toujours la gueule ces célébrations de clients ...
gravegwesk Niveau : DHR
Bellion a le record Uefa. Bon ok. Ca l'aidera a justifie son ancien statut de footeux professionnel a ses ptits enfants...
Vieuxfooteux.blogspot.com
dans le genre moi j ai raté les buts de Suker et Thuram (le 1er seulement) en 98 (j etais au SDF...) pour cause de buvette... Saloperie d'alcoolisme !
"Quelle erreur des défenseurs centraux de cette défense centrale" ahhh tout le savoir-faire de W9 résumé dans cette phrase.
je pense que si on faisait un gros mix des commentaires les plus pourraves du service public footix (non parce que gravelaine - lauclerc ou un truc du genre - le fossile du banc de touche là, je sais jamais vraiment son blaze - y a du TRÈS grand) + W9 + direct 8 + M6 (ferreri-roland, putaing !) + christian-jean pierre powa, y aurait de quoi faire rire la nation pendant bien 1 an.
Le type qui est avec Xavier Gravelaine (avec son blog Fabulous Foot) est pas trop mauvais, ça doit pas être facile de commenter à côté du Globe Trotter. Mais alors les paires Boudaoud-Petit et LeGlou-Bonnevay c'est une honte. On se demande s'ils parlent de foot
Lilian-Laglande Niveau : Loisir
Je me souviens aussi d'un Paris-Auxerre en CDF où au bout de 2 min y avait déjà 2-0 pour Auxerre et la minute d'après, Paris rate un péno. C'est vieux, c'était les débuts des Cissé, Mexes etc... et y avait encore Guivarc'h et Saib.
Michel Rio est désormais entraineur des U 19 du PLERIN FC, en DRH ! Et il n'était "que" l'entraineur du COB puisque le stade ploufraganais n'existe pas encore (projet en cours)!
André Matos, n'oublie pas Patrick Montel qui commente des matchs de Cup. Aussi pourri en athlétisme qu'en foot.
Quelle catastrophe ambulante, cet Ettori quand on y pense...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 16