Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Bilan de l'année
  2. // Faits divers

Top 10 : Faits divers du foot de 2017

Le foot, c'est des titres, des belles gueules, des larmes. Mais le foot, c'est aussi des frasques et des billes avec un peu d'alcool sur le tableau. Top dix des faits divers de l'année 2017.

Modififié

  • Une voisine planque des ballons à Juillan
  • Juillan, ses quelque 4000 âmes et ses stars. Oui, Lionel Beauxis n’est plus seul. Depuis plusieurs mois, le village des Hautes-Pyrénées a vu naître un nouveau phénomène : selon la brigade d’Ossun, la voisine du stade Marquisat aurait dérobé plus de 180 ballons pour protester contre le boucan du club de district. Au total, son butin atteindrait environ 4000 euros, ce qui s’ajoute à ses actions passées : l’interruption d’un Juillan-Tarbes et son report, notamment. Merci pour tout, le foot amateur.



  • Règlements de compte au sabre
  • Saint-Vincent-de-Connezac, ses paysages boisés typiques de Dordogne, son association de chasse aux sangliers, sa population ouvrière, ses quelque 600 habitants et, au milieu, une poignée de footballeurs. Assez pour former une équipe, pas forcément pour combattre les tarés. Voilà en tout cas ce que devait penser Jean-Paul Magne, président du club et arbitre exceptionnel d’une rencontre opposant son club à Saint-Privat-des-Prés, en Départementale 4, le 19 novembre dernier. Fin du match, ses hommes l'emportent 3-2 : « Les regards de certains joueurs se sont dirigés vers le parking, raconte-t-il à Sud-Ouest dix jours plus tard. L’arbitre assistant m’a, par la suite, raconté qu’un des joueurs de l’équipe adverse était allé dans sa voiture. Il en était revenu avec une sorte de sabre ou de serpette. Il proférait des menaces de mort à mon encontre. » La gendarmerie, appelée par une maman inquiète de voir le mauvais perdant faire tournoyer sa serpette à proximité de ses enfants, ne retrouvera finalement jamais le gus en question, disparu avant même le pot de l’amitié. Malpropre.


  • Odsonne Edouard le coquin
  • Année un peu dingue que celle d’Odsonne Edouard : en chaleur depuis son arrivée au Celtic en prêt du PSG l’été dernier, l’espoir de Kourou a surtout commencé 2017 l’arme à la main et a été condamné en juillet dernier à quatre mois de prison avec sursis. Simple : en mars, Doudou, alors en prêt à Toulouse, a tiré sur un passant avec un pistolet à billes, ce qui a frisé l’oreille de l’intéressé. Une situation qui a particulièrement excité le sergent Dupraz, mais qui a aussi permis de rendre un bel hommage à Claude Nougaro.



  • Rooney fait encore des conneries
  • «  Saw my mate, the other day. Said to me he’d seen the white Pele.  » Wayne Rooney, évidemment, a foutu le bordel à l’équilibre de 2017 : un record confirmé de meilleur buteur de l’histoire de Manchester United, un retour à Everton cet été, une retraite internationale annoncée dans la foulée, et... un permis envolé. Bon sang, Wazza ? Oui, dans la nuit du 31 août au 1er septembre, le Scouser s’est fait attraper au volant de son auto avec un taux d’alcoolémie trois à quatre fois supérieur à la limite autorisée au Royaume-Uni et a depuis vu le tribunal de Stockport suspendre son permis. Détail : un mystère demeure autour de la personne présente avec lui au moment de son arrestation. Seule certitude, ce n’était pas Coleen. Bizarre cette affaire. Drunk in love qu’ils disaient.


  • Coman le barbare
  • Chessy est une commune de Seine-et-Marne principalement connue pour le parc d'attractions situé à proximité, certes, mais là-bas se trouve également un commissariat. Rien d’étonnant, si ce n’est que l’établissement reçoit parfois, comme en ce jour de juin, des stars. Kingsley Coman est l’élu du jour, et voilà plusieurs heures qu’il est cuisiné en garde à vue à la suite d'une plainte de son ex-compagne pour « violences conjugales » . Cette dernière, qui avait subtilisé les codes Instagram du Français pour promouvoir l’un de ses sponsors personnels, s’était vu « frappée et menacée » par l’ailier du Bayern, alors que le couple était en instance de séparation. Il plaidera coupable et sera condamné le 14 septembre suivant par le tribunal correctionnel de Meaux à verser 5000 euros à l’encontre de la jeune femme, Séphora Goignan. Hey Kingsley, les crochets, c'est sur le terrain, pas ailleurs.



  • Soirée casino
  • Le contexte est classique : un rassemblement national en vue de matchs qualificatifs pour la Coupe du monde 2018, le casino Montecillo près de Santiago, une soirée arrosée, et étrangement, « du bruit et du désordre » dans plusieurs chambres de l’hôtel attenant. Au milieu du bazar, on croit distinguer la silhouette d'Arturo Vidal. Interrogé en conférence de presse, le milieu nie pourtant toute implication au lendemain des faits, le 12 août dernier : « Nous avons mangé puis, après être resté un moment, je suis rentré chez moi, se justifie-t-il. Je suis dans une position délicate, car je ne peux pas payer pour les actes de mes amis. Je suis assez grand. J’arrive de chez moi et je nie tout cela. Vous allez continuer à salir mon image et à raconter des histoires. Le sélectionneur a voulu savoir, il a lu des choses, mais il me connaît. » Justement Arturo, tout le monde te connaît.


  • Sacré Nico
  • Drôle d’affaire où l’on s’attend à voir débarquer Frédérique Lantieri et le célèbre High Over Glenelg au moment de la première version des faits. Extraits : « Il a massacré sa compagne. Il l’a saisie par les cheveux et lui a cogné la tête sur le mur et sur le sol. (...) L’état de l’appartement donne un aperçu des violences. Boiseries cassées, miroir brisé, tiroirs détruits, tabourets renversés, débris de verre et vaisselle brisée sur le sol, traces de sang sur les murs et par terre.  » (Le Parisien) Mais où est passé le Nicolas Douchez qui tournait il y a encore quelques années entre les oreilles de Bugs Bunny ? Pour le moment, il attend – il doit comparaître devant le tribunal correctionnel de Paris le 2 février 2018 pour « violences en état d’ivresse » et «  dégradation grave du bien d’autrui » –, a vu son avocate porter plainte pour violation du secret de l’instruction et assure surtout qu’il n’a « frappé personne » . Difficile de faire la lumière sur ce qu’il s’est passé lors de cette soirée alcoolisée entre amis, mais ce qu’on sait, c’est que la jeune femme touchée n’a pas porté plainte et a refusé de faire constater ses blessures. Le RC Lens l’a mis à pied. Douchez, coulé ?



  • L'affaire du tambour disparu
  • Chipeur, arrête de chiper ! Plus grand voleur encore en fuite de l'histoire des dessins animés, Chipeur le renard est peut-être l'auteur de ce larcin à nul autre pareil perpétré sur la personne de Manolo, sorte de Clément d'Antibes espagnol et supporter historique de la Roja. Quelques heures avant de rencontrer la Colombie le 7 juin dernier, l'équipe d'Espagne voit son plus grand fan subir le vol de sa grosse caisse fétiche. Celle-ci l'accompagnait depuis le Mondial 1982, comme un compagnon de route que l'on aurait kidnappé sans même demander de rançon. La Marine nationale décide de jouer l'alerte enlèvement et diffuse un message de recherche sur les réseaux sociaux, permettant au petit tambour de retrouver son papa vingt-quatre heures plus tard, remis en main propre par la Fédération espagnole. Dora peut souffler.



  • Bagarre de province
  • Deux clubs, une ville. Reims Murigny franco-portugais vs Association d’entraide franco-turque de Reims, dimanche 1er octobre. Murigny joue sur son terrain, donc avec ses arbitres : le juge de touche et l’arbitre principal, bénévoles, sont du coin. Forcément, le ton monte pendant la rencontre, les visiteurs accusant ces derniers de faire preuve de favoritisme. Alors au moment de se quitter sur une victoire 5-4 des receveurs, un Franco-Turc file en direction des tribunes pour en découdre à la suite de prétendues injures racistes. Il saisit une main courante en fer, mais l’arbitre de touche bloque la barre avec son pied et se prend un coup de coude dans le visage. Le nez pète avec le choc. Dans un même élan, joueurs et spectateurs se ruent alors vers l’arbitre central et l’entraîneur principal de Murigny : « Ils ont été jetés au sol et roués de coups de pied et coups de poing » , décrit une source sur place, ajoutant que le terrain était « un champ de bataille » . L’histoire se terminera avec trois plaintes pour « violences  » déposées par Murigny, par l’intermédiaire de son président, un certain Éric... Cerdan.


  • Ronaldo vole le Ballon d'or de Benjamin Nivet
  • Sans aucun doute le plus gros casse de 2017. 7 décembre, Paris : Cristiano Ronaldo est là, sur un podium, canines sorties et un cinquième Ballon d’or sous le bras. À 170 kilomètres de la tour Eiffel, une bille roule sur un canapé de l’Aube. En réalité, c’est une légende, incomprise, qui vient une nouvelle fois de voir les honneurs filer loin de ses yeux. Oui, Benji, ce Ballon d’or était pour toi.



    Par Théo Denmat et Maxime Brigand
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
    Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17