Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Top 10: Et ça, Sir Alex, c'était beaucoup d'argent ?

« Quand je vois certains montants de transfert, comme Eden Hazard par exemple. Pour moi, c’était beaucoup trop d’argent. Il s’agit d’un bon joueur, mais 40 millions d'euros... » . Sir Alex Ferguson, le coach de Manchester United, a soulevé deux points. Le premier : les Anglais surpayent bien trop souvent les joueurs qu'ils achètent. Le second : Fergie a la mémoire courte puisqu'il est coutumier du fait. Faites ce que je dis, pas ce que je fais...

Modififié
Rappel : Les Tops de la rédaction de So Foot sont bien entendu purement subjectifs. Surpayer un joueur ne veut pas forcément dire qu'il est mauvais. Mais en cas de désaccord, ou par simple volonté d'enrichir le débat, n'hésitez pas à vous faire entendre dans les commentaires !

1 - Andy Carroll (Newcastle à Liverpool pour 41 millions d'euros).
Andy aime la bière. Andy est grand. Andy porte encore le catogan. Andy s'est déjà battu avec ses coéquipiers. Andy est lourd. Surtout, Andy a coûté 41 millions d'euros à Liverpool en 2011. Un rein. Une folie pour un mec à la technique juste dans la moyenne et au sens du but peu aiguisé. Ça fait cher le kilo de viande. D'autant que le retour sur investissement est proche du néant, so far. Ce n'est pas pour rien que les Reds cherchent à refourguer le poids mort à tout le monde. Même à Newcastle...

2 - Anderson (Porto à Manchester United pour 31,5 millions d'euros).
Anderson a 20 piges quand United vient le débusquer au Portugal. Au mieux, le milieu de terrain est une belle promesse (notamment entrevue lors de sa première année à MU). Au pire, c'est un mec payé beaucoup, beaucoup trop cher à l'époque. Et force est de constater que depuis son arrivée dans le Nord de l'Angleterre, le Brésilien alterne blessures et matches quelconques. À 24 ans, il serait temps de se réveiller et de confirmer le pécule de départ, la garantie arrivant bientôt à expiration.



3 - Craig Gordon (Heart of Midlothian à Sunderland pour 13 millions d'euros).
7 août 2007, Sunderland fait péter son PEL pour arracher le portier écossais à son club d’Édimbourg. À cette époque, le mec est le gardien de but le plus cher de l'histoire de la Premier League (depuis, David de Gea et ses 20 millions sont passés par là) et on sent déjà le coup fourré. 19 mai 2012, Sunderland confirme que le portier écossais, en fin de contrat, ne sera pas conservé après de nombreuses blessures et deux dernières saisons quasi-blanches. Ça veut tout dire.

4 - Bebé (Vitória Guimarães à Manchester United pour 9,5 millions d'euros)
« La saison dernière, nous n’avions plus d’argent du tout. Nous essayions de vendre Bebé, car nous devions absolument faire rentrer de l’argent. Nous avons donc dit à tous les clubs européens que, pour 150 000€, ils pouvaient l’avoir. Mais personne n’était intéressé. J’ai donc été surpris par ce qu’il s’est passé avec Manchester United. » Ça sort de la bouche de Jorge Paixão, le coach d'Estrela da Amadora. Il a bien raison, MU est venu chercher l'attaquant un an plus tard – entre-temps, Bebé s'était engagé à Guimarães, club pour lequel il ne jouera aucun match officiel – avec un chèque 63 fois plus gros que les 150 000 euros de départ. Depuis, Bebé est laissé dans un coin. C'est con.



5 - Michael Carrick (Tottenham à Manchester United pour 27 millions d'euros)
Okay, Carrick est un joueur propre et ultra efficace dans un collectif : contrôle-passe, box-to-box, pied gauche/pied droit. Mais quand même, 27 millions en 2006 pour un homme sans palmarès avec le charisme d'un choriste de Boyzone, ça fait un poil cher payé, non ? Depuis, l'ancien de West Ham s'est bien rattrapé avec United et peut désormais se targuer d'un palmarès digne de son prix d'achat. C'est déjà ça.

6 - José Antonio Reyes (Séville à Arsenal pour 20 millions d'euros)
À Séville, il y avait Sergio Ramos et José Antonio Reyes. Le Real a mis le paquet sur Ramos, Arsenal s'est lâché sur Reyes. Aujourd'hui, Ramos est titulaire indiscutable chez les Merengues et en sélection. Pendant ce temps, Reyes a changé trois fois de club sans jamais confirmer les espoirs et les millions placés sur lui. Pis, il est retourné à Séville en janvier dernier. Pour finir peinard.



7 - Stewart Downing (Aston Villa à Liverpool pour 22,8 millions d'euros).
Le gaucher est ce qu'on appelle un récidiviste. Déjà, pour l'arracher de Middlesbrough, Aston Villa s'était séparé de 13 millions d'euros. Dans la foulée, et sans que son talent n'éclate réellement au grand jour, Downing trouve le moyen de prendre dix millions de valeur sur le marché pour rejoindre Liverpool à l'été 2011. Les bulles spéculatives, c'est vraiment n'importe quoi.

8 - Nick Powell (Crewe Alexandra à Manchester United pour 5 millions d'euros).
Nick jouait à Crewe Alexandra l'an dernier. C'est en quatrième division. Cet été, MU n'a pas hésité à lâcher 5 millions d'euros pour se payer le môme de 18 ans dont tout le monde parle. 5 millions sur un minot de D4. C'est comme si Paris lâchait 5 millions d'euros sur un mineur de l'US Sénart-Moissy. Surpayé ? À peine...

9 - Fernando Torres (Chelsea à Liverpool pour 58 millions d'euros).
Idole des foules à l'Atlético Madrid. Dieu à Liverpool. Fernando Torres est devenu un poids mort depuis son transfert pharaonique à Chelsea. 58 millions d'euros pour un mec au mental touché, au corps blessé et au prix surévalué, ça fait beaucoup trop de choses pour que le type s'en sorte indemne. Malgré le poids des chiffres, le blondinet a gonflé son palmarès chez les Blues et porte le poids de son transfert comme un sacerdoce, comme le confirmerait son léger regain de forme en 2012. Respect.



10 - John Obi Mikel (Lyn Oslo à Chelsea pour 23 millions d'euros).
Chelsea a mangé Manchester United dans la dernière ligne droite pour s'arracher ses services quand Mikel avait 18 ans. Un finish qui coûte cher. Trop cher. Outre les 23 plaques lâchées à Oslo, Chelsea a été condamné à payer 12 millions de livres à Manchester United et 4 millions de livres au FC Lyn Oslo au titre de litige contractuel. Pas besoin de sortir la CASIO FX-92 Collège New+ pour comprendre que ça fait cher. Généralement, c'est le banquier qui fait la gueule. Même quand il s'appelle Roman.

Et aussi: José Bosingwa (Porto à Chelsea pour 20 millions d'euros), Andreï Shevchenko (AC Milan à Chelsea pour 45 millions d'euros), Phil Jones (Blackburn à Manchester United pour 20 millions d'euros), Dean Richards (Southampton à Tottenham pour 12 millions d'euros), Jordan Henderson (Sunderland à Liverpool pour 18 millions d'euros), Shaun Wright-Phillips (Manchester City à Chelsea pour 26 millions d'euros), Alex Oxlade-Chamberlain (Southampton à Arsenal pour 14 millions d'euros), Khalid Boulahrouz (Hamvbourg à Chelsea pour 12 millions d'euros), Corrado Grabbi (Ternana à Blackburn pour 9 millions d'euros), Seth Johnson (Derby County à Leeds pour 9 millions d'euros).



Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 20
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall