Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Shakhtar Donetsk-Dynamo Kiev

Top 10 : embrouilles entre potes

Lors du choc Shakhtar Donetsk-Dynamo Kiev qui s'est terminé en baston générale, Taras Stepanenko s'est fait balayer par son pote, Andriy Yarmolenko. Un geste qui aurait pu lui péter le genou et qui marque la fin de leur amitié dans la vie et en sélection. Pour des meufs, pour l'ego ou parce que deux neurones se sont touchés en plein match, ils sont nombreux, avant eux, à s'être embrouillés entre potes ou coéquipiers.

Modififié

Emmanuel Adebayor & Nicklas Bendtner : l'embrouille toute naze

En 2008, lors d'une demi-finale de Coupe de la Ligue anglaise entre Arsenal et Tottenham, les Gunners prennent une leçon des Spurs. De quoi sérieusement faire monter en pression l'un des plus gros melons de la planète football. Tout commence lorsque Lord Bendtner refuse de retirer ses chaussures en rentrant dans le vestiaire d'Arsenal à la mi-temps. Adebayor n'apprécie pas que l'attaquant ne respecte pas la tradition des siens. Menés 4-1 à 10 minutes du terme, les deux attaquants se chauffent et s'embrouillent avant un coup franc. Bendtner décide de faire preuve de classe en faisant un beau « Fuck » à Adebayor, qui lui répond d'un coup de boule. Faute de preuves en vidéo, la FA ne suspend pas Adebayor, mais les deux joueurs seront chahutés par les supporters, ce qui conduira le grand Manu à Manchester City.

Robert Lewandowski & Jakub Błaszczykowski : le calife à la place du calife

Coéquipiers et amis au Borussia et en sélection polonaise, Robert et Jakub ont partagé pendant 7 ans beaucoup plus qu'un blase rémunérateur au Scrabble. Amis dans la vie, les deux larrons se sont embrouillés lorsque Robert a profité d'une blessure de son pote pour lui prendre le brassard de capitaine de la sélection. Jakub n'aurait pas vraiment apprécié que son pote accepte le brassard à long terme et estimera que Robert aurait dû se proposer pour le lui rendre dès son retour. Si, jusque-là, Lewandowski avait pu compter sur l'amitié de Jakub, rien n'est plus pareil depuis. La fameuse fuite de Jakub.

Zlatan Ibrahimović & Rafael van der Vaart : David contre Goliath

Impossible de faire un top des embrouilles sans que Zlatan ne pointe le bout de son beau nez. Chirac du foot, Zlatan s'est construit une réputation grâce à son charisme et ses punchlines. Alors forcément, quand il débarque dans un vestiaire, n'importe lequel, il en impose. Plutôt sanguin, il est de coutume que ses adversaires tentent de le pousser à bout pour lui faire voir rouge lorsqu'ils s'affrontent. Alors qu'ils étaient coéquipiers à l'Ajax, Zlatan et Rafael van der Vaart se sont affrontés dans un match amical entre la Suède et les Pays-Bas. Un match où le taquin batave s'est fait tacler par son coéquipier en club. Un tacle qui a occasionné une grosse blessure et que Van der Vaart soupçonnait volontaire, comme il l'a déjà confié à la presse. Furieux, Big Nose, de retour à l'entraînement, s'est chauffé avec son coéquipier et l'a menacé de lui casser les deux jambes la fois d'après. La routine pour Zlatan, un peu moins pour Rafa.

Kevin De Bruyne et Thibaut Courtois : deux hommes sur le Caro.

Caroline Lijnen a créé un petit séisme au sein de la sélection belge. En effet, elle a la particularité d'avoir « connu » deux joueurs de la même équipe. Alors qu'ils étaient amis et qu'ils ont joué ensemble à Genk et en sélection nationale, Thibaut Courtois et Kevin De Bruyne ont tous les deux succombé aux charmes de la Flamande. Dans un livre, Kevin De Bruyne révélait ainsi que la jeune femme, à l'époque sa petite amie, se serait laissée aller dans les bras un peu plus longs que sont ceux de Thibaut Courtois. Une histoire que la principale intéressée a confirmé, en n'oubliant pas d'apporter sa pierre à l'édifice. «  Lors d'un voyage à Madrid pour se donner un peu d'air, il s'est passé quelque chose qui n'aurait jamais dû se passer. Je le concède. Mais oui, ça n'allait plus entre Kevin et moi et j'ai trouvé du réconfort dans les bras de Thibaut. Ce soir-là, Thibaut m'a offert ce que je n'avais pas reçu en trois ans de relation avec Kevin. Avec Thibaut, je pouvais parler de tout et de rien, et il m'avait même préparé un délicieux repas. Kevin n'avait jamais fait ça pour moi. Kevin m'avait trompée et je me suis dit : "Pourquoi je ne le ferais pas aussi ?" Après ça, on ne s'est plus jamais revus avec Thibaut... » Caro qui a fini par se retrouver toute seule, les carottes bien cuites. Caronnades flamandes.

Lothar Matthäus & Stefan Effenberg : duel pour la postérité

Si le Bayern Munich des années 90 était surnommé le « FC Hollywood » , c'est surtout parce que de nombreux incidents rythmaient son quotidien. Délation, tromperies, concours d'ego, tout y est passé. Et s'il y a bien un joueur qui cristallise à lui seul cette tension, c'est Lothar Matthäus. Génial sur le terrain, l'Allemand aura incontestablement marqué son époque sportivement. Humainement, c'est autre chose. Stefan Effenberg, son coéquipier au Bayern, est d'ailleurs revenu sur le personnage, dans son autobiographie. Il n'hésite pas à régler ses comptes et à traiter Matthäus de « grande gueule » et de « dégonflé » , en référence à un penalty que Matthaüs a refusé de tirer en finale de la Coupe du monde 1990 ou à sa faculté à demander un remplacement dès lors que les choses se compliquaient. Pour l'anecdote, le chapitre « Ce que Lothar Matthäus connaît du football » de l'autobiographie d'Effenberg tient en une page, que l'auteur a laissée blanche.

Craig Bellamy & John Arne Riise : Celebrations

En 2007, John Arne Riise fait partie des meubles à Liverpool. Le Norvégien prend rapidement Bellamy sous son aile. Lors d'un team building au Portugal en marge de leur affrontement avec Barcelone en Ligue des champions, les joueurs de Rafael Benítez se voient récompensés de leurs entraînements par une soirée laissée libre. Les Reds en profitent pour aller se dessécher le gosier dans un karaoké. Le Nordique, pas trop chaud, refuse de chanter et s'embrouille avec Bellamy qui le pousse à participer à la fête. « There's a party goin' on right here, a celebration to last throughout the years » . Pas du genre à se laisser démonter devant tous ses coéquipiers, le Gallois réplique et, une fois rentrés de soirée, menace Riise avec un club de golf qu'il finit par lui balancer, alors que le Norvégien est au lit. Un incident auquel Bellamy décide de faire référence en célébrant, à la manière d'un golfeur, son but contre Barcelone quelques jours plus tard. Une célébration devenue sa marque de fabrique depuis. En réponse, Riise, pas rancunier, donne le but de la victoire en inscrivant le 2e but de Liverpool lors de la victoire 2-1 contre les Catalans. We gonna celebrate your party with you !

Kevin-Prince & Jérôme Boateng : Hoes over Bros

Nés du même père ghanéen, mais de mères différentes à 18 mois d'intervalle, les deux frères ont grandi à Berlin et ont fait leurs classes ensemble dans les équipes de jeunes du Hertha. Pourtant, ils n'ont pas exactement suivi la même trajectoire. Alors que l'un choisissait de jouer pour le Ghana, l'autre choisissait l'Allemagne. Une première source de conflits. Mais quand l'aîné, Kevin-Prince, a blessé Michael Ballack en finale de la FA Cup d'un tacle assassin, le forçant ainsi à déclarer forfait pour la Coupe du monde, la tension entre les deux frères est encore montée d'un cran. Kevin a reproché à son cadet et demi-frère de ne pas l'avoir défendu « publiquement » et de l'avoir critiqué. « Kevin m'a dit : "Chacun a sa famille, toi la tienne, moi la mienne." Cela va trop loin, cela m'est égal maintenant ce qu'il fait, cela ne m'intéresse pas, je ne veux pas avoir de contacts avec lui » , expliquait d'ailleurs Jérôme Boateng au quotidien Hamburger Morgenpost. Les Romulus et Rémus du pauvre.

Steve McManaman & Bruce Grobbelaar : Raging Bull

Si les derbys sont connus pour apporter fréquemment leur lot de tensions, lors de celui de 1993 entre Liverpool et Everton, ce sont pourtant deux joueurs des Reds qui se sont embrouillés. Comme Wayne, Bruce ne supporte pas l'échec. Alors quand il encaisse un but d'Everton et qu'il estime que la défense et le niveau affiché par McManaman ne sont pas à la hauteur, le gardien zimbabwéen n'hésite pas à susurrer des mots doux à l'Anglais. Pourtant tous deux longs pensionnaires d'Anfield, McManaman n'apprécie pas la manière, certes un peu véhémente, de Grobbelaar. Les deux coéquipiers en viennent aux mains. Bruce, déchaîné, fait goûter son gant à Steve qui réplique d'une fourchette. Mais il en faut plus pour faire taire un justicier, et le gardien n'en démord pas. Il continue de cracher ses plus belles insultes en shona, alors que Steve prend la fuite. Bruce Grosgueulard.

Vidéo

Mauro Icardi & Maxi López : le triangle amoureux

Probablement le triangle amoureux le plus polémique du foot moderne. Mauro Icardi était le meilleur ami de Maxi López, qui l'a pris sous son aile lorsque le jeune Mauro est arrivé à la Sampdoria. En guise de merci, Mauro s'est barré avec Wanda Nara, la femme de Maxi López. Depuis, Mauro, de 11 ans le cadet de Maxi, coule des jours heureux avec Wanda et s'amuse fréquemment à raviver la flamme en postant des photos des 3 enfants de son ancien pote, qui vivent avec leur mère et le jeune Argentin, sur les réseaux sociaux. Des enfants qu'il n'a d'ailleurs pas hésité à se faire tatouer sur le bras. Aux dernières nouvelles et au dernier affrontement entre l'Inter, où Mauro évolue, et le Torino de Maxi López, ce dernier a tenu à lui montrer ses boules en guise de salut. Une histoire qu'il n'a visiblement toujours pas digérée. Peine Maximale.

Joey Barton (& le reste du monde) & Ousmane Dabo : Southpaw

Un top des embrouilles sans Joey Barton, c'est un peu comme City en demi-finales de Ligue des champions, ça ne devrait pas exister. Barton a en effet un bon pedigree lorsqu'il s'agit de dégainer les poings. Torres, Tévez, Pedersen ou Agüero peuvent en témoigner. Si son nom a été associé à bon nombre de clashs au fil des années, l'Anglais a surtout frappé très fort en 2007. Durant une session d'entraînement, Joey vient caresser les chevilles d'Ousmane Dabo de manière un peu trop prononcée. La tension monte, et le Français lui exprime sa façon de penser sans se douter qu'il finira à l'hôpital un peu plus tard. Après plusieurs coups de la part de Joey, Dabo se retrouve avec la rétine décollée. 4 mois de prison avec sursis, 30 000 livres d'amende et six matchs de suspension pour Joey. Tournée des Barton.

Ils auraient pu être cités

John Terry & Wayne Bridge, Benzema & Valbuena, Dimitri Payet & Florian Thauvin, Casillas & Xabi Alonso, Robben & Ribéry, Graeme Le Saux & David Batty...


Par Ludovic Uytdenhoef
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:40 La célébration musclée de Jürgen Klopp 7 Hier à 12:45 La plaque de Courtois saccagée au stade de l'Atlético 43
Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 11:00 Le boulet de canon de Peterson qui assomme l'Ajax 1 samedi 11 août Le Leeds de Bielsa cartonne à Derby 44 samedi 11 août Iniesta débloque son compteur en J-League par un but magnifique ! 16 samedi 11 août Wolverhampton rend hommage à Carl Ikeme en retirant le n°1 7 samedi 11 août Paganelli : «Moi, à la base, je m'en fous de poser des questions» 38 samedi 11 août Un expert en lésions cérébrales préconise l'interdiction du jeu de tête pour les mineurs 18