Top 10 : Djibril Cissé

Sorties médiatiques, vestimentaires et lancement dans le tuning, Djibril Cissé a rappelé qu'on pouvait exister dans le football même en jouant en Grèce. Top 10 classe américaine.

0 13
1/ Son sens de la mode

Victime de la mode, tel est son nom de code. Djibril Cissé a un jour expliqué avoir passé deux heures devant son dressing, faute de se décider. En revanche, pour son mariage, il aurait peut-être dû se poser plus de questions avant de se pointer à l'église en costard-cravate rouge sur chemise et teinture de cheveux blanche. Ou avant de lancer sa marque de prêt-à-porter au nom tecktonien Klubb 9. Capable encore la semaine dernière de se pointer à la cérémonie de sportif de l'année grec en jupe plissée, veste de tailleur et bottes militaires, le jeune homme de 29 ans est tout sauf dans le conventionnel. Il est le premier à le reconnaître. Juste avant la cérémonie, sa femme avait déclaré : « La Grèce n'est pas prête pour ce que Djibril va porter ce soir » . Le bon goût non plus.

2/ Sa double fracture tibia-péroné

Certes il y a les tatouages, la coupe de veuch, la modification du véhicule de série et les blazes des mioches, mais Djibril Cissé, ça reste et ça restera comme le Re. Le Rentrant, le Rejoignant, le Redisant, le Revenant, le mec qui s'en Retourne courir après une double fracture tibia-péroné. La première contre Blackburn en 2004. La deuxième contre la Chine, juste avant le Mondial 2006. Une double période dont il préfère parler avec un petit écartement au coin des lèvres : « Les médecins pensent que mes os ne sont pas assez flexibles. Plutôt que d'absorber les chocs en souplesse, ils cassent. C'est pénible. Je sonne dans les portiques de sécurité des aéroports. Et à chaque fois, il faut que je m'explique » .

3/ Sa passion pour le tuning

Aux ailes de pigeon, Djibril Cissé préfère les papillons. Cadillac Escalade chromée, Chevrolet Camaro orange, Hummer et Chrysler 300C gris métallisé avec le portrait de sa fille Ilona sur le capot. 138 signes pour faire le tour du garage de DC. Il serait tellement fan qu'il a prévu de se lancer dans le business de la personnalisation des véhicules de luxe. Selon La Provence, il se serait associé à Don Vebole, grand designer automobile et fondateur de la marque Taurus Rage Racing. Distributeur officiel Hammann-Motorsport en France, tout de même.

4/ Sa conférence de presse après l'élimination en Coupe de Grèce

Djibril Cissé n'est pas du genre à couver ses mots comme une poule ses poussins. L'attaquant du Pana a son franc-parler et aime à le rappeler. Notamment lorsqu'il se fait éliminer à cause d'un but à la 98ème contre l'AEK Athènes et que, quelques minutes auparavant, un de ses coéquipiers s'est fait expulser pour avoir mis un peu trop de temps à effectuer sa touche. En conférence d'après-match du coup, c'est un génocide : « C'est pas le fait d'être éliminé, parce que ça arrive. C'est le fait de... Je vais parler mal, mais je vais le dire... J'ai le sentiment de m'être fait niquer aujourd'hui. Parce que quand on montre 7 minutes et qu'on prend un but à 7'40, j'appelle ça me faire enculer. Donner un carton jaune puis un deuxième donc un rouge à Vintra alors qu'il est prêt à faire la touche, j'appelle ça se faire enculer aussi » .

5/ Les prénoms de ses enfants

Selon les statistiques de l'INSEE, Cissé fait partie des quinze Djibril à être nés en 1981. Pour ses enfants, le fils de l'ancien international ivoirien Mangué Cissé a également voulu faire dans l'original. Ilona-Céleste, née en 2001 d'une première relation, a – pas de chance - servi d'étalon de valeur. Avec Jude Littler, sa consultante en coiffure galloise, Djibril a ensuite pondu Cassius en 2006. Hommage au boxeur ? Puis Prince Kobe en 2008. Dédicace au Rogers Nelson de la funk et au Maradona du basket ? Enfin Marley Jackson en 2010. Marque de respect envers qui vous savez ? Faut juste espérer pour le Djib' que la crise d'ado ne soit pas trop aiguë.

[page]
6/ Ses coupes de cheveux

“Plat de la main, bout des doigts, gel, cire... au bon vouloir de ces messieurs ! Fabrice allie à la perfection sens technique et artistique et il les met au service de « “l'envie des cheveux” qui revient cet été”. Fab', c'est le coiffeur officiel de Djibril Cissé. Installé à Auxerre, Fabrice Cornillon est spécialiste de la tribal cut. Même si en 2005, il s'est essayé au vermicelle. Mais attention, c'est pas lui, c'est le cheveu qui en avait envie !

Pour les amateurs de sensations fortes, c'est par là...

7 /Ses tatouages

Les tatouages du Djib', voilà ce qu'en disent les experts : « Cissé a un tatouage d'ailes d'ange dans le dos, qui sont encrées dans un style tribal et qui couvrent les 3/4 de son dos. Il possède également un gros tatouage tribal sur la cuisse, que l'on voit intégralement dans certaines photos de nu artistique qu'il a réalisées. Les tattoos de Cissé n'ont, de son propre aveu, pas de réelle signification, il est un adepte du tatouage esthétique, très porté sur le tatouage tribal, qui est probablement le style de tattoo qui correspond le mieux aux peaux noires, de par l'épaisseur des traits. Les tattoos de Djibril Cissé sont un patchwork de tribal, de polynésien, et de certains old school comme une toile d'araignée sur le coude droit par exemple. On retrouve entre autres des motifs comme une tête de mort mexicaine sur le haut des abdominaux, un tiki polynésien sur le bras et d'autres motifs tribaux qui épousent les lignes de son corps athlétique » . Mais ce qu'ils ne disent pas, c'est qu'il y en a pour plus de cent heures de boulot et quelques milliers d'euros.

8/ Sa vidéo volée

Et si la vraie et véritable raison du départ de Djibril Cissé à Sunderland tenait dans un lecteur DVD et était interdit aux moins de 18 ? La rumeur sur la Canebière, elle, en tout cas le veut. Certes mettre “rumeur” et “Canebière” dans la même phrase, c'est presque un pléonasme, mais celle-là a du crédit puisqu'elle a été sortie par La Provence. Le 2 juin 2008, le meilleur client des tatoueurs du département des Bouches-du-Rhône reçoit un coup de fil. Au bout, un maître chanteur : « Tu payes 150 000€ ou on balance la vidéo sur Internet » . Laquelle ? Une cassette dérobée lors d'un vol commis chez un pote de l'international français et proposant des images intimes du footballeur. Encore plus intimes que la photo dans le calendrier des Dieux du Stade. Depuis, de l'eau a coulé sous les ponts, mais visiblement, si l'on en croit Google Actu, l'enquête n'a pas avancé d'un faux-ongle.

9/ Sa photo nue dans le calendrier des Dieux du stade 2006

Publié pour la première fois en 2001, le calendrier des Dieux du stade a accueilli Djibril Cissé en 2006 pour symboliser la première quinzaine de mars. Seul non-rugbyman de cette cuvée, le bel éphèbe a posé devant l'appareil de Fred Goudon et récupéré son cachet de 5000€ pour la pose. Un geste qui lui « tenait à cœur » . Mais encore ? « C'est un sport assez masculin très costaud donc ça me correspond aussi malgré que je sois footballeur » . Comme quoi, le nu, ça réunit tout le monde.

10/ Son altercation avec un supporteur marseillais d'origine portugaise

Contexte : Marseille doit affronter le FC Porto le mardi en Ligue des Champions.


Mise en situation : Le dimanche, les Olympiens débarquent à l'aéroport de Sa Carneiro.


Élément perturbateur : Un supporteur marseillais planté entre le terminal et le bus.


Objet : Quelques critiques sur le rendement moyen de Djibril depuis le début de la saison.


Dialogue : « Tu m'as parlé toi tout à l'heure ? Viens » . Et comme le maître dont le chien ne répond pas aux appels, Cissé de descendre de l'autocar pour aller le chercher lui-même.
« T'as quelque chose à me dire ?


- T'as intérêt à courir.


- Et sinon qu'est-ce que tu vas faire ?


- Rien.


- Donc ferme ta gueule !


- Pourquoi tu me dis de fermer ma gueule ?


- Qu'est ce que tu m'as dit en passant tout à l'heure ? Tu faisais pas le beau ? Alors vas-y parle encore. Espèce de gros lard, va ! C'est toi qui devrais courir, espèce de gros va ! »

Clap de fin.



Altercation Djibril Cissé : "Espèce de gros va"
envoyé par BlogLaurent. - Regardez les dernières vidéos d'actu.


Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article

Il manque juste un passage à "Confessions intimes" pour ponctuer son oeuvre.
Ce joueur , malgré son manque de talent , on ne peut que l'admirer pour sa combativité ..
J'aimais bien Djibril. Quand il jouait à Auxerre, qu'il avait 20 ans et qu'il plantait des buts dignes de FIFA 99...J'ai notamment souvenir d'un quadruplé lors de la première journée de championnat, contre Rennes je crois. Capillairement instable, mais costaud dans sa tête.
"espèce de gros va ! " lol l'insulte.
Cissé...
Le mec qu'on regrette qu'il se soit cassé les deux jambes.
Le mec qu'on regrette qu'il soit français quand il parle, ou nous montre ses hobbies.
Le mec qu'on ne peut qu'admirer pour son coté revival et quand je revive, je replante plus qu'avant.
l'histoire du gros, ce serait pas une pub pour le nouveau numéro de sofoot ?
http://www.youtube.com/watch?v=o-_NH7Luafk

Un petit best of d'un mec de 21 balais. Pas mal pas mal.
Nan moi j'aime bien sa jupe. Assez classe j'avoue.

Pour le reste c'est un footeux avec des gouts, des reflexions et une façon de communiquer de footeux, c'est à dire à chier.
Il laisse pas indifférent.

Je retiendrais avant tout son mental d'acier. Ça se perd.

Peut-être pas un modèle en dehors du terrain, mais son mental lui doit servir d'exemple.
Je me rappelle de sa coiffure spiderman et d'un peno a auxerre il avait défoncé le filet, le ballon était resté oval après. Sinon dans la vidéo du bus c'est lui qui a fait la peinturevdu bus. <3
Jude Littler c'est fou comme nom quand-même.
Jude Littler c'est en effet complètement hallucinant comme nom.
Jude ça veut dire juif en allemand.
Littler : ben, pas besoin d'explications...
C'est un faux nom ou alors les parents de la fille sont à la masse.
Assurément une buse de première catégorie, mais dotée d'un sacré tempérament : revenir de telles blessures, chapeau quand même...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 13