En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // Bilan du premier tour

Top 10 des plus beaux buts de la phase de poules

La phase de poules terminée, il est déjà l’heure des premiers bilans. En voici un tout en frappes dans la lucarne, enroulés, reprises de volées, frappes de poney et explosions de joie.

Modififié

10. Admir Mehmedi

Roumanie 1-1 Suisse

Menés par une solide équipe roumaine, les Suisses sont en passe de foirer leur deuxième sortie dans cet Euro après un premier succès étriqué face à l’Albanie. Heureusement pour eux, Admir Mehmedi est intervenu. En force. À la réception d’un corner mal dégagé par la défense roumaine, le joueur du Bayer Leverkusen ne prend clairement pas le temps de réfléchir avant d’envoyer une énorme praline que Tătăruşanu n’a même pas le temps de voir passer. La frappe de poney, tout un art.

Vidéo

9. Ivan Perišić

Croatie 2-2 Tchéquie

Après un premier match accompli, tout le monde voit la Croatie ne faire qu’une bouchée des Tchèques, surtout lorsqu’après 37 minutes de jeu, Ivan Perišić s’en va crucifier Petr Čech d’une somptueuse frappe croisée au terme d’un sprint intense suivi d’un passement de jambes pour se défaire de son adversaire direct. Et dire que cet homme n’a pas été conservé par le FC Sochaux en 2009. Dur. Malheureusement pour lui, son super but n’empêchera pas les Tchèques d’arracher le nul en fin de match.

Vidéo

Les enseignements tactiques de la phase de poules

8. Wes Hoolahan

Suède 1-1 Irlande

Tombée dans le groupe le plus relevé de la compétition, l’Irlande ne peut pas se permettre de perdre des points dès le premier match, face à une Suède largement à sa portée. Wes Hoolahan l’a bien compris et met les siens sur la bonne voie en reprenant de demi-volée un centre de Coleman, auteur d’un formidable travail sur le côté droit. La reprise du joueur de Norwich est parfaite et finit sa course dans le petit filet opposé d’Isaksson. Un but splendide qui ne suffira pas aux Irlandais à assurer leur victoire, la faute à un vilain CSC de Clark en fin de rencontre. La cruauté du football.

Vidéo

7. Zoltán Gera

Hongrie 3-3 Portugal

Après deux matchs nuls concédés lors des deux premières journées, on s’attendait à voir le Portugal se réveiller brutalement face à la Hongrie. Pourtant, ce sont bien les hommes de Storck qui vont rapidement prendre le contrôle des opérations. Aux commandes ? Zoltán Gera. En embuscade sur un corner mal renvoyé par la défense portugaise, le milieu de terrain contrôle le cuir de la poitrine et enchaîne tranquillement avec une volée qui prend la direction du petit filet de Rui Patrício. Un geste de qualité, oui.

Vidéo

6. Emmanuele Giaccherini

Belgique 0-2 Italie

Zéro. Soit le nombre de chances de succès accordées aux Italiens face aux Belges pour la première journée du groupe E. Sauf que s’il y a bien un peuple à ne jamais enterrer d’avance en football, c’est bien celui de la Botte. Infranchissables en défense, les hommes de Conte offrent une démonstration de match maîtrisé. Avant que Bonucci ne balance à la face du monde toute l’élégance planquée dans sa godasse d’une transversale millimétrée pour Giaccherini. Derrière, l'ailier de poche réalise le contrôle parfait avant de battre Courtois d’un petit enroulé. La classe à l’italienne dans toute sa splendeur.

Vidéo

5. Jakub Błaszczykowski

Ukraine 0-1 Pologne

Leader incontesté de cette équipe polonaise bien qu’il n’ait plus le brassard autour du bras, Jakub Błaszczykowski n’a pas hésité à rappeler son importance dans l’effectif de Nawałka lors du dernier match de poules face à l’Ukraine. Alors que les Polonais devaient gagner pour s’assurer la deuxième place du groupe, l’ancien capitaine sort la grosse artillerie pour débloquer la situation. Superbement servi dans la surface par Milik, le joueur de la Fiorentina réalise un enchaînement râteau / frappe enroulée de toute beauté pour venir offrir la victoire à sa nation. Un capitaine dans l’âme, encore.

Vidéo

4. Cristiano Ronaldo

Hongrie 3-3 Portugal

Si, à l’image de ses coéquipiers, Cristiano Ronaldo n’a pas été à son top niveau durant cette phase de poules, le joueur du Real Madrid aura au moins eu le mérite de marquer les esprits avec un geste de grande classe. Alors que les Hongrois viennent de reprendre l’avantage au score, le capitaine portugais relève immédiatement les siens d’une subtile Madjer. Un geste aussi beau qu’efficace donc, mais qui n’empêchera pas le Portugal de butter face aux Hongrois. Comme face aux Islandais et Autrichiens. Vivement le prochain tour pour eux.

Vidéo

3. Marek Hamšík

Slovaquie 2-1 Russie

La Slovaquie misait beaucoup sur son maître à jouer à la coupe de cheveux folle. Une attente qui n’a visiblement pas gêné plus que ça le Napolitain, qui a su répondre présent face aux espoirs de tout un pays. Après avoir perdu leur premier match face au pays de Galles, les coéquipiers de Škrtel se devaient de gagner face à la Russie. Mission accomplie grâce à un but de Weiss, mais surtout grâce à un bijou d’Hamšík, qui après avoir effacé un défenseur, envoie un enroulé de toute beauté venir cabosser le poteau du portier russe avant de finir sa course au fond des filets. Magnifique.

Vidéo

2. Luka Modrić

Turquie 0-1 Croatie

L’un des milieux de terrain les plus élégants de la compétition a déjà marqué l’Euro de sa classe. Dès son premier match, et de quelle manière. À l’issue d’une première mi-temps largement dominée par ses compatriotes face à des Turcs totalement apathiques, le joueur du Real Madrid décide de sortir un coup de magie de sa botte pour donner l’avantage aux siens. Comment ? En dégainant une somptueuse reprise de volée aux vingt-cinq mètres, tout simplement. Le geste est pur, précis, parfait. Ça méritait bien le petit câlin d’un supporter croate tout ça.

Vidéo

1. Dimitri Payet

France 2-1 Roumanie

Le plus beau. Et sans doute le plus important jusqu’ici. Alors que la France est en train de foirer son entrée en lice dans sa propre compétition, accrochée par une valeureuse équipe de Roumanie, Dimitri Payet décide de prendre les choses en main. Avec ses pieds. Alors qu’il hérite d’un ballon aux vingt mètres, le joueur de West Ham contrôle, se retourne et envoie un missile de son mauvais pied, le gauche, pour venir nettoyer la lucarne d’un Tătăruşanu impuissant. Payet, Deschamps, le Stade de France, et même le pays entier peuvent exulter, les Bleus tiennent leur première victoire. Et Dimitri d’enfiler le costume du nouveau sauveur de la nation.

Vidéo



Par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 09:28 Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 22
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
lundi 22 janvier Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) lundi 22 janvier Quand Ronaldo planquait de la bière 51 lundi 22 janvier Dupraz quitte le TFC 128 lundi 22 janvier Robinho en route vers Sivasspor 60 lundi 22 janvier Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18
À lire ensuite
L’équipe type des fails