1. //
  2. // Guy Roux Superstar

Top 10 des meilleurs pubs de Guy Roux

Il y a dix ans maintenant, l'AJ Auxerre remportait la Coupe de France. Au-delà du sacre, il s'agissait également de la dernière de Guy Roux sur le banc de l'AJA. Mais Guy Roux, ce n'est pas juste un vieil entraîneur un peu intrusif dans la vie de ses joueurs. C'est aussi un formidable acteur. Compile de ses meilleures publicités avec à chaque fois les mêmes ingrédients : de la concision et du (sur)naturel.

1k 14

La pub « dépucelage » : Compo Floranide


La toute première pub de Guy Roux était, c'est assez rare pour être souligné, en rapport avec le terrain. En 1996, il tourne un petit chef-d'œuvre pour Compo Floranide, un engrais pour gazon. Coup de maître pour la marque, puisqu'il faut bien l'avouer, on ne la connaît que grâce à cette pub. Le pitch est simple, l'entraîneur fait jouer des gamins sur un terrain, puis présente la pelouse de sa maison en hurlant que grâce à Compo Floranide, son gazon est « bien vert, bien résistant » . Du coup, des mannequins de deux mètres à l'effigie de Guy Roux sont postés dans quelques jardineries. Flippant.

La pub « dépôt de bilan » : Isogard


Plutôt que de faire confiance à Boumsong et Mexès pour défendre sa maison, Guy Roux fait appel à Isogard. Ou plutôt l'inverse. En mars 2000, l'entreprise spécialisée dans la protection des habitations embauche le coach pour une série de pubs visant essentiellement les téléspectateurs (âgés) de France 2 et France 3. Malgré l'incroyable jeu d'acteur de Roux et une maisonnette assez mignonne, la campagne publicitaire est un échec. L'appareil d'Isogard a connu des ventes catastrophiques qui ont mis l'entreprise dans le rouge. Pire, sa maison mère, L'Européenne d'extincteurs, a déposé le bilan un an après cette publicité. Guy le corbeau de tempête.

La pub « gros sous » : La Poste


Toujours en 2000, la présence de Guy Roux est un gage de réussite pour toute entreprise désireuse de s'en mettre plein les poches. La Poste décide donc de faire comme les autres et fait appel à ses services pour son nouveau produit Kaleïs. Dans cette pub sortie en plein Rolland Garros, Guy Roux observe une rencontre de tennis avec son pote journaliste Roger Zabel. Ce dernier lui demande des conseils financiers. Après tout, Guy est un expert en économie, ou en radinerie selon certains. Pourtant, le coach l'envoie dans les choux avec un savoureux « y a pas écrit Guy La Poste ! » Une phrase qui pousse Dieu à intervenir pour présenter l'offre de La Poste. Le public explose de joie, tandis que Zabel essaye d'embrasser le front de Roux, pas très chaud. On ne sait pas qui est le scénariste de cette vidéo, mais clairement, il en a trop pris.

La pub « tue l'amour » : Bouygues Telecom Nomad


Guy Roux en père fouettard, vous en rêviez ? Ils l'ont fait. En 2000, encore et toujours, Bouygues Telecom va chercher pour 90 000 euros le coach auxerrois pour la publicité de sa formule Nomad. La suite est mythique. Pendant 45 secondes, on suit le destin d'un attaquant du nom de Chantier, certainement un Portugais, qui s'engage dans le club de Guy Roux. Pensant réaliser son rêve, le pauvre bougre va découvrir la discipline « Guyrouxoise » . Lever à coups de journal, pompes dans la boue et massage sous les mains expertes de « la Guytoune » . Et alors que le jeune homme peut enfin profiter d'une victoire dans les bras d'une ravissante jeune femme, une surprise de taille l'attend sous la couette. Guy Roux, meilleur contraceptif depuis 1938.

Youtube

La pub « qui rapporte gros » : Citroën


On ne va pas se mentir, outre le fait d'aller récupérer les ballons dans les tribunes, Guy Roux avait la réputation d'être proche de ses sous. En 2001, il signe un contrat avec Citroën pour tourner deux spots publicitaires pour un peu plus de 120 000 euros selon L'Équipe. Le but, faire la promotion des « 40 jours Citroën » , la période des soldes de fin d'année. En gros, si même Guy le radin vous dit que ça coûte pas cher en ce moment, c'est que c'est vrai. Au final, il tournera encore deux spots pour le constructeur en 2002 et en 2003, à la même époque de l'année. En quatre apparitions, l'ancien coach de l'AJ Auxerre a sacrément bien rentabilisé l'affaire. Le tout pour seulement deux phrases prononcées : « Oui, j'veux bien, mais c'est que je sais plus où les garer moi... » et « Excusez-moi, vous l'avez trouvé où votre chariot ? » Kamoulox.

La pub « incontournable » : Cristaline


Comme il aime le dire, la Cristaline et lui sont inséparables. Leur histoire a démarré en janvier 2002 alors que ce cher tonton Guy se remettait de problèmes cardiaques. Toujours à la recherche de liquidités pour faire battre son cœur, Roux accepte de tourner ce spot pour cette eau si bonne, si pure et si bon marché qu'est la Cristaline. Une publicité dans laquelle il vante les mérites de la marque à sa façon : « Oh malheureux, doucement avec la Cristaline, elle est si bonne. » Délicatesse et finesse. Selon L'Express, il aurait touché un cachet de 100 000 euros pour seulement douze secondes de vidéo. Contrairement à lui, la Cristaline n'est pas radine.

Youtube

La pub « clone » : Cartridge World


En 2010, Guy Roux se la joue façon Star Wars. Il prête son image au leader mondial du service de recharge de cartouches d'imprimante, Cartridge World. S'ensuit une énorme campagne publicitaire présente aussi bien sur le web qu'à la télévision. La marque a assez galéré pour avoir le bon vieux Guy. Elle décide donc de tout donner et pond un spot 100% Roux : il est le seul acteur présent à l'image. En effet, l'ancien coach s'est démultiplié pour ainsi donner naissance à Guy le cycliste, Guy la mamie, Guy le serveur ou bien Guy « casquette à l'envers » . Tous ces personnages se retrouvent à la fin de la vidéo sur un fond vert bien dégueulasse. Dommage pour une pub dont le message se voulait écolo.

Youtube

La pub « de professionnel » : Pièces et Pneus


Avec plus de cinquante pubs à son actif dont une vingtaine à la télévision, en 2011, Guy Roux est passé professionnel en matière de publicité et accepte un contrat avec le vendeur en ligne de pièces automobiles Pièces et Pneus. Dans un reportage réalisé par France 3 Région sur les coulisses du tournage, l'ancien entraîneur se permet même de philosopher sur son nouveau métier : « C'est un métier insolite par rapport au mien. J'ai toujours été un homme pressé de faire un maximum de choses en un minimum de temps. Et le cinéma, la prise de son, ou bien les photos, c'est tout dans la minutie, la patience et la lenteur. Alors ce qui m'a plu, c'était que je puisse me maîtriser. »

Youtube

La pub « I believe I can fly » : Vol 24


En 2012, l'ancien entraîneur profite encore une fois de son image de radin et tourne une pub assez incroyable de n'importe quoi pour le site de comparateur de vols Vol 24. La pub commence avec trois mots-clés qui ne laissent pas de place au doute : « Avantageux » , « Bon prix » , « Moins cher » . La suite est folle. Guy Roux, sur un fond vert de l'espace, plane sur un dessin de nuage avant de s'envoler en s'accrochant aux ailes d'un avion encore plus mal dessiné. Le slogan : « Chez Vol 24, nous tenons ce que les autres promettent. » Depuis, le groupe allemand a eu des ennuis avec la justice pour des arnaques sur internet. 500 plaintes ont été déposées rien qu'en 2012 pour des prélèvements non spécifiés dans les conditions d'utilisation.

Youtube

La pub bonus : Playstation


Qu'il est beau, mais qu'il est beau. Le 6 juin 2005, le surlendemain de la victoire de l'AJA en Coupe de France, le sponsor officiel du club, Playstation, publie une pleine page de pub dans L'Équipe, pour célébrer le dernier titre de Guy Roux. L'image est détournée spécialement pour l'occasion : Guy Roux avec la crête blonde de tout footballeur-tricoteur qui se respecte. « Auxerre s'offre une nouvelle coupe. » Et Guy Roux une tête de vainqueur.



Par Kevin Charnay et Lhadi Messaouden
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Elpibedelroro Niveau : District
"Nous autres à Auxerre on à pas le sous,ça se passe en amont"
Je l'adorais aux guignols,il était excellent!Bien plus rigolo que quand il a fait le guignol à Lens,mais c'est parce que l'équipe "en voulait bien moins que ses petits gars d'Auxerre"
Note : 1
La pub pour Playstation est juste géniale je trouve !
A l'époque, j'adorais les prints pour les jeux ou la console sur PS1. Maintenant je trouve ça un peu trop "cadré".
ThisIsAnfield Niveau : Ligue 2
Note : 2
Guy Roux en mode casquette à l'envers dans la pub Cartridge World m'a achevé, surtout quand il arrive à la fin en petit. Putain de fou rire !
Guy Roux, l'homme capable de monter un club de DH à Champion de France, 4 Coupe de France, + de 100 matchs européens dont 1/2 finale de C3 cambriolée par Dortmund et ce terrible arbitre truc (le retourné de Laslandes putain)
Bref.
Guy Roux >>>> Alex Ferguson
cingulate Niveau : DHR
quelle déception ! en lisant le titre je pensais que c'était la sélection des meilleurs bistrots fréquentés par Guy Roux.
Et ses innombrables pubs pour le Chablis au détour d'un commentaire sur TF1 ?

(Pour les plus jeunes : oui, TF1 diffusait du foot à une époque, match de LDC suivi d'un plateau-résumé de la soirée et tout et tout.)
Je me rappelle d'une pub radio pour des pneus (encore!) ou à la fin, il disait: "Et en matière de roues, je m'y connais!".

Sacré Guy!
leopold-saroyan Niveau : Ligue 1
Dans la pub Compo Floranide je ne saurais dire pourquoi mais ce gros plan de sa main qui malaxe cette pelouse m'a toujours fait poiler !
Message posté par Guiwaz
Guy Roux, l'homme capable de monter un club de DH à Champion de France, 4 Coupe de France, + de 100 matchs européens dont 1/2 finale de C3 cambriolée par Dortmund et ce terrible arbitre truc (le retourné de Laslandes putain)
Bref.
Guy Roux >>>> Alex Ferguson


Le retourné de Laslandes c'était en 1/4 de C1 ;) Avec José Garcia Aranda, celui qui mettra le rouge à Lolo un an plus tard.

Ce qui est ragant, c'est qu'aussi bien en 1993 qu'en 1997 Auxerre avait vraiment une équipe pour la gagner.. Un peu comme Nantes en 1996 qui perd en battant la Juve au retour..

Les années 1990 ont vraiment été les grands années du foot français, vraiment dommage qu'on ait pas ramené une ou deux coupe d'europe de plus à l'époque.
En demi-finale en 97 c'était un arbitre autrichien. Avec ce commentaire mythique de Guy à la fin du match (c'est de l'à-peu-près) :

"Un arbitre autrichien pour arbitrer des Allemands : quand je suis né, en 38, c'était le même pays ! Il y a même eu des Autrichiens célèbres en Allemagne !"
Putain ces pubs pour Citroen, Bouygues ou Cristaline, des bijoux !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
1k 14