Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es finale aller
  3. // Fiorentina/AS Roma

Top 10 : Derbys italiens en Coupes d'Europe

L'Italie et l'Europe, c'est le Traité de Rome, Mario Draghi à la BCE, mais surtout 17 confrontations italo-italiennes dans les compétitions continentales (C1, C3 et même C4 avec un Bologna-Sampdoria en Intertoto). En voici les dix plus marquantes.

Modififié

Hellas Vérone - Juventus 0-0 / 0-2

1985/86 – Ligue des champions, huitièmes de finale

Le tout premier, en 8es de finale de C1, où s'opposent le Hellas champion d'Italie et la Juventus tenante du titre. L'aller se déroule à Vérone, mais le 0-0 est trompeur, puisque les stats parlent de 20 corners à 3 en faveur des Gialloblù. Le retour se dispute dans un Comunale à huis clos suite aux incidents du Heysel et se jouera sur des détails : un penalty en première période transformé par Platini, un refusé en seconde au Hellas avec le 2-0 des Bianconeri inscrit dans la foulée par Serena. Les Véronais sont furieux, cassent une vitre dans les vestiaires, ce qui nécessite l'intervention des carabinieri auxquels Osvaldo Bagnoli lancera : « Si vous cherchez les voleurs, ils sont dans l'autre vestiaire. » Sacrée répartie.

Vidéo

Juventus - Napoli 2-0 / 0-3

1988/89 – Coupe de l'UEFA, quarts de finale

Deux ennemis jurés se retrouvent au stade des quarts de finale. Le Napoli de Maradona est favori, mais s'incline pourtant 2-0 à Turin (Bruno et CSC de Corradini), la Juve de Zoff prend ainsi une belle option sur la qualif. Néanmoins, dans un San Paolo chauffé à blanc, les Partenopei refont leur retard en seulement une mi-temps (péno de Maradona et but de Carnevale). Et alors que l'on se dirige vers la fatidique séance des tirs au but, le défenseur Renica surgit à la 119e pour mettre un coup de tronche vainqueur. Remuntada ! Le Napoli file en demie, tape le Bayern, puis Stuttgart et soulève le seul trophée européen de son histoire. Quel parcours !

Vidéo

Juventus - Fiorentina 3-1 / 0-0

1989/90 – Coupe de l'UEFA, finale

La première finale 100% italienne et entre deux adversaires historiques, qui plus est. À l'aller, la Vieille Dame s'impose 3-1 grâce à des buts de Galia, Casiraghi et De Agostini, tandis que Buso avait temporairement égalisé. Dur dur pour la Viola qui garde tout de même un mince espoir. Seulement voilà, à cause d'un Artemio Franchi encore en travaux à quelques semaines du Mondial, la rencontre se dispute à Avellino… ville considérée comme un bastion de tifosi juventini. 0-0 sans histoire, Tacconi soulève la coupe, et Baggio est vendu à la Juve dans la foulée, provoquant des émeutes à Florence. « Cocu et battu  » raconte un proverbe italien !

Vidéo

Inter - Roma 2-0 / 0-1

1990/91 – Coupe de l'UEFA, finale

Et on remet ça l'année suivante avec cette fois deux protagonistes différents : la Roma et l'Inter qui avait d'ailleurs sorti l'Atalanta en quarts. Pas moins de cinq champions du monde allemands disputent cette finale : Brehme, Matthaus et Klinsmman chez les Nerazzurri, Völler et Berthold chez les Giallorossi. Le salut viendra surtout de Nicolino Berti, penalty provoqué (et transformé par Lothar) et but du 2-0 le tout en 10 minutes en seconde période. Au retour, à Rome, Rizzitelli inscrit le but de l'espoir à dix minutes du terme, mais il est trop tard. Victoire 1-0 de la Roma, mais ce sont bien les Nerazzurri qui font la fête à l'Olimpico.

Vidéo

Parme - Milan 0-1 / 2-0

1993/94 – Supercoupe d'Europe, finale

Il y a également eu deux derbys italiens en Supercoupe d'Europe, Sampdoria-Milan (remporté par les Rossoneri) et Parma-Milan. Le vainqueur de la Coupe des coupes contre le finaliste de la Champions League (Marseille en étant privé). Les Milanais prennent une bonne option à l'aller grâce au but de JPP. Mais San Siro ne fait pas peur aux Parmesans, eux qui sont venus s'y imposer un an plus tôt, mettant fin à la série de 58 matchs sans défaite des invincibles de Capello. Sensini remet les compteurs à zéro, et Crippa inscrit le but décisif au début de la prolongation. Également défaits par São Paulo en Coupe intercontinentale quelques semaines plus tôt, les Rossoneri ne profiteront finalement pas des déboires judiciaires de l'OM. Et ce n'est pas plus mal.

Vidéo

Cagliari - Juventus 1-0 / 2-1

1993/94 – Coupe de l'UEFA, quarts de finale

Mis à part le Scudetto de la bande à Gigi Riva en 1970, ce quart de finale de Coupe de l'UEFA est probablement le plus grand moment de l'histoire de Cagliari. Les Sardes ne battent plus la Juventus depuis 14 ans et mettent fin à cette série grâce à l'unique but de la rencontre à l'aller inscrit par le Panaméen (et futur Parisien) Jorge Dely Valdés. Au retour, la Juve du Trap a déjà fait son retard à la 20e grâce à Dino Baggio. Firicano égalise 10 minutes plus tard et fait expulser l'Allemand Köhler. En seconde période, Baggio loupe un penalty (avant un autre, aux États-Unis, quelques mois plus tard) et le Belgo-Brésilien Lulu Oliviera inscrit le but de 2-1. À 10 contre 11 et avec trois buts à marquer, la Juve baisse logiquement les bras. Exploit de Cagliari qui tombera avec les honneurs en demies… contre l'Inter !

Vidéo

Parme - Juventus 1-0 / 1-1

1994/95 – Coupe de l'UEFA, finale

Six Juventus-Parma en une saison pour un duel sur tous les fronts. La Juve remporte les manches nationales avec un doublé coupe-championnat, mais loupe le mini chelem. C'est Monsieur Coupe de l'Uefa qui fait la diff'. Déjà auteur de trois buts en finale deux ans plus tôt avec la Vieille Dame contre le Borussia, Dino Baggio remet ça, mais avec le maillot adverse. Le but de la victoire à l'aller, celui du match nul au retour… à San Siro, la Juve ayant abandonné le Delle Alpi pour l'occasion. À noter, pas moins de 21 joueurs sous la menace d'une suspension lors de la première manche ! Cinq louperont la seconde : Apolloni, Pin, Sensini, Deschamps et Tacchinardi.

Vidéo

Inter - Lazio 3-0

1997/98 – Coupe de l'UEFA, finale

L'apogée de Ronaldo ? Possible. Il Fenomeno vient de conclure sa première saison avec l'Inter et a déjà inscrit 33 buts, le 34e ponctue ce petit match entre amis (les supporters sont très liés) qui se dispute au Parc des Princes. Zamorano ouvre le score, Zanetti paye sa demi-volée, ne manque que le Brésilien qui, vêtu du splendide maillot à rayures horizontales, sort sa plus belle feinte de corps et plante le but du K.O. 3-0, emballé c'est pesé. La Lazio, qui avait battu l'Inter 3-0 en championnat quelques semaines auparavant, n'a fait que de la figuration lors de ce match. Mais elle se rattrapera avec la Coupe des coupes l'année suivante.


Vidéo

Milan - Inter 0-0 / 1-1

2002/03 – Ligue des champions, demi-finale

Les témoignages parlent de l'un des affrontements les plus tendus de l'histoire, non par sur le terrain, où le derby milanais a rarement débordé, mais dans tout ce qui entourait cette rencontre et notamment les six jours qui séparaient les deux manches. 0-0 crispé à l'aller. Au retour, Shevchenko ouvre la marque dans les arrêts de jeu de la première période, Oba Oba Martins égalise à la 84e, et il faut la main ferme d'Abbiati pour dévier une tentative de Kallon dans la foulée. Le Milan passe… grâce à la règle du but à l'extérieur ! Il y aura une réédite seulement deux ans plus tard, cette fois en quarts et sans aucune discussion. Sheva et Stam à l'aller, Sheva encore au retour, puis les supporters de l'Inter stoppent la rencontre à coups de fumis dont un touche Dida, qui ne sera plus jamais le même gardien.

Vidéo

Milan - Juventus 0-0 (3-2 aux penaltys)

2002/03 – Ligue des champions, finale

2003, an de grâce du football italien. Le Milan sort ainsi l'Inter pour affronter la Juventus en finale, cette dernière étant tout juste sacrée championne d'Italie. À Old Trafford aura lieu l'une des finales les plus ennuyeuses de l'histoire. Les passionnés d'échecs, eux, seront ravis. Conte touche la barre de la tête, Roque Jr finit la rencontre éclopé. Tirs au but, beaucoup de ratés (5 en tout), Sheva, lui, ne se loupe pas et offre une 6e Ligue des champions au Milan. La Juve pleure encore aujourd'hui l'absence de Nedvěd sur (sévère) suspension. Le Milan est sacré en ayant fait trois nuls contre ses ennemis historiques. Qu'importe, Maldini soulève la coupe en tant que capitaine 40 ans après son père, tandis qu'Ancelotti prend une revanche sur les supporters de son ancien club qui ne l'ont jamais apprécié. « Un cochon ne peut pas entraîner  » chantaient-ils. Ah bon ?

Vidéo

Juventus - Fiorentina 1-1 / 1-0

2013/14 – Ligue Europa, huitièmes de finale

Après quasiment dix ans d'absence, qui correspondent à une période où les clubs italiens perdent en compétitivité en Europe, le derby italien fait son retour. Face à face, deux clubs qui ne peuvent pas se blairer. La Fiorentina y croit d'ailleurs dur comme fer après le nul 1-1 à l'aller à Turin (Gómez répond à Vidal) et surtout le 0-0 au retour à Florence jusqu'à la 85e minute. Puis Pirlo et son flegme légendaire envoient un coup franc pleine lucarne. Terminé.

Vidéo
Par Valentin Pauluzzi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge il y a 4 heures Rooney inspire DC United 3
Partenaires
Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
Podcast Football Recall Épisode 46 : Français ou Belges, le match des râleurs, les adieux des Bleus et la battle Angleterre-Belgique vendredi 13 juillet Le Mondial 2022 aura bien lieu en hiver 73