1. //
  2. // 9e journée
  3. // PSG/Reims

Top 10: Clubs parisiens – Stade de Reims

Samedi à 17h, le PSG accueille le Stade Reims, promu patrimonial et étonnant cinquième du classement. Mais au-delà de l’enjeu sportif, tout le monde y discerne le grand choc des symboles : l’histoire prestigieuse, nationale et quasi-gaullienne du club légendaire de Kopa contre le lustre moderne, capitaliste et mondialisé de l’équipe de Zlatan. Pourtant, ce n’est certainement pas la première fois que les Rémois se déplacent en région parisienne, pour le pire et le meilleur. Avec, en toile de fond, un fréquent chassé-croisé dans l’élite, ainsi que l’éternelle question du fameux second club parisien.

Modififié
1- 4 Mai 1974 : PSG - Stade de Reims : 0-5 (1/4 de finale aller Coupe de France).

Petit retour aux sources. Le tout jeune PSG se trouve engagé dans la course pour l'accession en première division, aux cotés du Red Star. Entraîné par l’ancienne gloire rémoise (et des Bleus) Just Fontaine, et emmené par son international israélien Mordechaï Spiegler, ainsi que par le Congolais François M’Pelé, le club a sûrement d’autres préoccupations en tête que la Coupe de France, qui deviendra par la suite son jardin. Il se prend donc une belle raclée à domicile (le nul au retour n’effacera pas l’humiliation) face à un Stade de Reims qui, sans être l’un des leaders du championnat, prétend encore à l’Europe (qu’il rate cette année-là). Importance du prestige dans une capitale où l’amour dépend surtout du nom de l’équipe qui se déplace. Pour la première fois, le Parc des Princes se remplit à bloc lors d’une rencontre de l’enfant chéri d’Hechter (44 534 spectateurs)!



2- 1er juin 1979 : PSG - Stade de Reims: 3-2 (Première division) au Parc des Princes


Échange de bons procédés, avec cette défaite enregistrée lors de la 38e et ultime journée du championnat, le Stade de Reims finit bon dernier et descend en L2. Il n’y remontera que 33 ans plus tard. Pendant ce temps, le PSG, qui aligne un certain Carlos Bianchi, ex-dernière gloire à sévir sous les couleurs champenoise, arrive à se maintenir, sans lustre, mais sans risque. La rencontre signe en quelque sorte un passage de relais.




3- 20/10/1946 : Stade Français – Stade de Reims : 2-2 (première division) au stade Bauer


Les deux stades face-à-face. D’un coté, le club omnisports emblématique de l’élite bourgeoise parisienne, qui touche du bout des doigts le professionnalisme de peur de se salir, et brillant pourtant de mille feux grâce au génial Larbi Ben Barek. En face, le Stade de Reims dont l’enceinte a été rebaptisée Auguste-Delaune, du nom d’un résistant sportif et communiste mort sous la torture de la Gestapo. Le championnat est comme le reste du pays, en reconstruction, et trois clubs parisiens évoluent en première division. Mais c’est Reims qui devient vice-champion, derrière Roubaix-Tourcoing.

4- 14 mai 1950 : Racing club de Paris – Stade de Reims (Finale de la coupe de France) 0-2 à colombes

Le Racing Club de Paris a déjà empoché cinq Coupes de France et un titre de champion. Il représente sans conteste l’une des grosses écuries de l’immédiat après-guerre. Lorsqu’il reçoit sur son terrain, au stade Yves du Manoir, le dernier champion de France qui y dispute sa première finale, le choc excite la presse et attire la foule (plus de 61 000 spectateurs). La défaite laisse donc un goût amer aux Parisiens, qui gardent le sentiment d’avoir surtout manqué de chance. De leur coté, André Jacowski et Robert Jonquet, qui sera de la grande équipe rémoise, ne le savent pas encore, mais ils inaugurent une impressionnante série de 5 titres et deux Coupes. Le Racing d’André Vignal, le goal des Bleus, clôt cette année-là, peut-être définitivement, son palmarès.



5- 12 avril 1942 : Red Star - Stade de Reims (Finale de Coupe de France – Zone occupée) au Parc des Princes


Pas forcément un moment dont les anciens aiment se souvenir. Il n’empêche, sous l’occupation, le foot continue. La Coupe de France, étant donnée la situation « particulière » du pays après les accords d’armistice, se déroule par zone. Dans la partie dite « occupée » du pays, c’est le Red Star et Reims qui ont le bonheur de disputer cette finale « intermédiaire » . Les Audoniens d’Alfred Aston s’en sortent par le plus petit écart, 1 à 0, avant d’aller engranger cette étrange Coupe de France en battant Sète. Le dernier grand titre officiel de « l’Étoile rouge » . Quand on vous dit que personne ne veut s’en rappeler !


6- 29 avril 1964 : Racing Club de Paris – Stade de Reims 3-2 (première division) à Colombes


La bataille des damnés. Il s’agit de se sauver. Ce que parviendra à réaliser le Racing de deux points, sûrement en partie donc au détriment de son rival rémois. Le Stade de Reims plonge en D2. Ce ne sera pas la dernière fois.

7- 18 avril 1962 : Racing club de Paris – Stade de Reims 2-6 (première division) à Colombes

Dix jours avant, 90% des Français métropolitains avaient validé les accords d’Évian. Cependant, ce qui domine le foot français, c’est la grande rivalité entre le Stade et le Racing (avec ses stars étrangères, comme l’Ivoirien Jean Tokpa ou le Hongrois naturalisé Joseph Ujlaki). Les deux équipes se tirent en effet la bourre pour le championnat. Cette défaite coûte cher aux Parisiens qui y perdent le titre, attribué à l’époque à la meilleure moyenne des buts (les deux clubs terminant à égalité de points et de goal average, ce qui valorise la défense plus solide de Reims). Depuis il a été décidé de trancher en privilégiant l’attaque. Le Racing était maudit.


8- 24 janvier 1965 : Red Star – Stade de Reims 1-0 (deuxième division) au stade Bauer


1965, le Red Star commence l’année en tête de la D2 et espère décrocher son précieux sésame vers l’élite. Il attend donc de pied ferme le Stade de Reims. Ce qui aurait pu être une grande affiche dix ans plus tôt se résume désormais à une lutte pour la remontée. Pourtant, la notoriété continue d’attirer le peuple autant que les belles affiches sportives. Devant 22 00 spectateurs qui se serrent au stade Bauer (le Racing de Paris recevait l’OM la veille au Parc des princes avec à peine 2 200 forcenés pour assister à la victoire logique des Olympiens). Insuffisant pour éviter une défaite aux Rémois et un pas de plus vers le retour en première division pour les Audoniens (qui font immédiatement l’ascenseur la saison suivante).



9- 14 mai 1983 : Stade Français 92 - Stade de Reims 0-1 (deuxième division)


Reims y croit. La remontée, c’est pour maintenant, dans cette D2 qui se joue en deux groupes. Le Stade Français « départementalisé » tente, lui, de se sauver. Résultat final, les Parisiens des « Hauts-de-Seine » retardent l’échéance qui les conduit vers les affres de la départementale (la division, cette fois) et Reims rate le coche malgré cette victoire à l’extérieur chez l’autre stade « historique » . On n’a pas dû s’amuser des masses devant cette rencontre.




10- 13 avril 2010 : Paris FC – Stade Reims (Nationale) 1-2 au stade Charlety


Alors qu’il joue au yoyo depuis quelques années et ont même failli disparaître, les Rouge et Blanc, désormais entraînés par Hubert Fournier, successeur de Luis Fernandez (c’est beau l’attrait d’un nom prestigieux), entament enfin leur lente reconquête vers la L1. Notamment grâce à la révélation de leur milieu de terrain cap-verdien Odair Fortés. Le Paris FC, digne représentant de la forte cohorte francilienne en National, se maintient dans l’attente de son « grand projet » qui fera de lui le second club parisien. Tout cela pendant que Créteil rate la montée à la quatrième place derrière Troyes et Évian TG. Le National est cruel parfois.

Par Nicolas Kssis-Martov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Ça alors,je ne pensais pas tomber sur un tel classement un jour...à quand un classement des plus beaux matchs nuls en coupe intertoto,ou des plus belles égalisations de la tête en 16eme de finale de la coupe de la ligue?
Ça fait toujours plaisir un petit rappel d'Histoire du football. En espérant que le match aujourd'hui s'inscrive dans la lignée.
Allez Reims! Mais on risque d'avoir dur comme dirait l'autre.
Apparemment, orthographe et grammaire ne sont pas au programme des classes de sofoot.com
JensJeremies Niveau : DHR
Vous oubliez un Reims-Racing en national lors de la saison 2001-2002 que Reims perd une première fois. Le match est à rejouer et le stade arrache la victoire à la 92é. C'est l'année de la première montée du stade en L2.
@ JensJeremies: ils ne parlent que des matchs ayant eu lieu à Paris ou régon parisienne.

On aura peut être droit au top 10 des matchs à Delaune pour le match retour et le match contre le Racing dont tu parles (où je crois, il y avait eu une embrouille mémorable avec le gardien racingman Fabrice Grange) y aura une place de choix, de même que le 6-1 contre le PSG en 1974 (les 6 buts claqués par Carlos Bianchi).

Sinon, en 2010 contre le PFC c'est Marc Collat l'entraineur (Fournier n'était que son adjoint). Ce jour-là, Charléty avait des allures de Delaune.

L'histoire entre Reims et Paris ne saurait être complète sans parler des grands matchs de coupe d'Europe que le Stade jouait au Parc des Princes, notamment la première finale de C1 perdue contre le Real.
Et sinon, si le Stade Français est le club de l'élite bourgeoise parisienne, le Racing c'est quoi? Un repère de prolos du 93?
il y a 5 heures Un lob de soixante mètres en Angleterre 3 il y a 6 heures Le CSC gênant de Wycombe 12 il y a 6 heures Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 36 il y a 10 heures Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 12
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 20:54 L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 Hier à 19:06 Kembo Ekoko à Bursaspor 3 Hier à 18:17 La bastos de Marcos Alonso 3 Hier à 16:53 Il foire sa panenka à la 96e minute 21 Hier à 13:45 La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 Hier à 12:40 Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 59
Hier à 11:46 Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 8 Hier à 11:19 Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 Hier à 10:18 La demi-volée de Gignac 10 Hier à 09:01 Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 15 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 23 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8