En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Bilan

Top 10 : Buts en Liga

Sur 1042 buts marqués en 380 matchs de Liga, il n'est pas tâche aisée de n'en retenir que dix. Parce qu'il n'y a pas que Cristiano Ronaldo et Messi dans la vie.

Modififié


- Emmanuel Adebayor, Santander / Real de Madrid (1-3), 27°journée






Dans une équipe où 40% des buts ont été inscrits par le même homme, la plus belle réalisation de la saison est sans doute cet exploit... collectif. Un modèle de jeu en triangle que conclut Emmanuel Adebayor, l'invité surprise du mercato hivernal madrilène. Insuffisant : le togolais devrait repartir vite fait bien fait vers l'Angleterre.

- Pablo Piatti, Fc Séville / Alméria (1-3), 15°journée






Un but so Premier League pour l'attaquant argentin de 22 ans. Surnommé El Duende, soit le gobelin, du fait de sa petite taille (1m62), le joueur d'abord présenté comme un soliste a su se mettre peu à peu au service du collectif d'Alméria, bon dernier de Liga. Une abnégation qui n'a pas empêché le cousin sud-américain de Mathieu Valbuena de marquer quelques buts ne devant rien à personne, à commencer par cette frappe d'une précision chirurgicale contre le FC Séville.

- José Antonio Reyes, Atletico Madrid / Villarreal (3-1), 27°journée






Auteur du but décisif synonyme de titre pour le Real en 2007, José Antonio Reyes est depuis parti mouiller le maillot de l'ennemie juré, l'Atlético. Nul doute que les supporteurs qui remplissent le stade Santiago Benabéu lui ont aujourd'hui pardonné cette infidélité car l'ex-joueur d'Arsenal n'était franchement pas au niveau de la Casa Blanca. La preuve, il n'a marqué que six buts en 34 matchs cette saison, dont malgré tout, ce petit bijou de frappe des 30 mètres.

- Daniel Alves, Barcelone / Getafe (2-1), 29°journée






De la saison de Dani Alves, certains retiendront sa rencontre avec Pepe en demi-finale de C1, d'autres cette reprise de volée coup de pied contre Getafe.

- Antoine Griezmann, Real Sociedad / Deportivo la Corogne (3-1), 8°journée






Si ce but n'est certainement pas le plus beau de la saison, il remporte en revanche haut la main la palme de la célébration la plus originale. Une facétie qui ne fut pas l'unique coup d'éclat d'Antoine Griezmann cette année. Et pour cause, le français s'est peu à peu imposé comme l'une des révélations de la Liga. 34 matchs en tout, 7 buts marqués, pas mal de reins brisés, une place de titulaire justement gagnée et un maintien en Liga arraché lors de la dernière journée. Le tout à seulement 20 ans. Pour un joueur d'abord refusé par bon nombre de clubs pros de l'Hexagone, c'est franchement pas mal.


- Cristiano Ronaldo, Villarreal / Real de Madrid (1-3), 37°journée






Dimanche 15 mai 2011. Le Barça officiellement champion depuis la 36°journée, le Real ne joue désormais plus que pour permettre au melon de sa star portugaise de gonfler un petit peu plus. Avec un total de 36 buts à deux journées de la fin du championnat, le madrilène a plus que jamais le record de Zarra et Sanchez (38 buts) dans le viseur de ses crampons Mercurial Vapor. Quelques 90 minutes et deux coup-francs dans la lunette plus tard, ce sera chose faite. La légende CR-40 est en marche.

- Messi, Barcelone / Villarreal (3-1), 11°journée






Si Lionel Messi s'est fait doubler par Cristiano Ronaldo pour le titre de Pichichi, il a au moins eu le mérite de remporter le titre honorifique du plus beau but de l'année (ainsi que le Championnat et la Ligue des Champions mais ceci est une autre histoire). Pourtant, au-delà du talent individuel de la Puce, cette action s'avère surtout être un bel et beau exemple de la fluidité du football made in Barça : jeu à terre, double une-deux, balle piquée, but. C'est propre.

- Julio Baptista, Racing Santander / Malaga (1-2), 33°journée






Plus forcément en odeur de sainteté du côté de l'Italie, le Brésilien a vu juste cet hiver en quittant Rome pour rejoindre Malaga. Dix matchs et surtout neuf buts de la Bestia plus tard, les Andalous sauvent leur tête en Liga et Julio relance sa carrière. Au passage, il en profite pour tirer ce boulet de canon des 25 mètres contre le Racing Santander, sa façon à lui de saluer ses anciens coéquipiers d'Arsenal.

- Cani, Villarreal / Osasuna (4-2), 19°journée






Si Villarreal a terminé la saison sur la 4e marche de la Liga et réussi un aussi joli parcours en coupe d'Europe, les supporteurs du Sous-marin jaune savent qu'ils peuvent remercier Rubén Gracia Calmache, aka Cani. Sur cette frappe du milieu de terrain, l'espagnol, au talent trop longtemps sous-côté, a surpris son monde mais aussi et surtout le gardien d'Osasuna, un poil trop avancé. Un but qui n'est pas sans rappeler celui d'un certain David Beckham à ses débuts.

- Trezeguet, Hercules / Malaga (4-1), 15°journée






Juste pour le plaisir. Parce qu'à bientôt 34 ans, David Trezeguet en est plus à ses derniers buts de renard qu'à ses premiers. Malgré les douze réalisations de Trezegoal en championnat (seulement un de moins que Raùl avec Schalke), son club de l'Hercules Alicante finit la saison avant-dernier et est relégué en Segunda Division. Ne souhaitant pas évoluer en division inférieure l'année prochaine, David est annoncé partant dès cet été, tantôt au Portugal, tantôt en Italie. Pour le retour en grâce à Monaco, sur la terre de ses débuts, on repassera.

Thomas Lecomte

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 30
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 165
À lire ensuite
Les Notes