Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options

Top 10 : Buts en finale

Souvent discréditées, rarement excitantes, les finales de Coupe de la Ligue ont quand même souvent accouché de réalisations splendides. Petit tour d'horizon, où les buteurs les plus modestes côtoient les plus grands.

Modififié
1 - Pedro Miguel Pauleta (2002)


Dans une finale pliée par les Girondins dès la première mi-temps, il fallait au moins un but exceptionnel pour éviter de somnoler. Le trio Dhorasoo-Dugarry-Pauleta a donc décidé de mettre un but digne d'un match de beach-soccer pour réveiller tout le monde.



2 - Ludovic Giuly (2003)


Un an avant de disputer la finale de la Champion's League, Monaco jouait celle de la Coupe de la Ligue. Et contrairement à la C1, les Monégasques ne sont pas passés à côté de leur match. Trois buts en dix minutes, jusqu'au chef d'œuvre de Ludovic Giuly. C'est ce qu'on appelle le toucher de balle.



3 - Daniel Moreira (1999)


Avant d'errer comme une âme en peine du côté de Rennes, Grenoble et Boulogne-sur-Mer, Daniel Moreira était un bon footballeur. L'homme aux trois sélections en équipe de France se permettait même de claquer des volées croisées du gauche en pleine lucarne pour offrir la coupe à son club.



4 - Sébastien Mazure (2005)


Sébastien Mazure fait partie de ces joueurs dont l'espérance de vie au plus haut niveau a été très courte. Pourtant, il a quand même eu le temps de laisser admirer sa technique et sa finition au Stade de France, face à Strasbourg. Contrôle du droit, frappe du gauche enchaînée : la classe.



5 - Jean-Pierre Papin (1998)


Il était une époque où les buteurs en finale de Coupe de la Ligue s'appelaient Simone, Micoud, Rai et Papin. Ce dernier égalise à la 114ème minute d'un coup-franc brossé imparable. Sans doute pas le plus connu de ses buts, mais pas le plus dégueulasse non plus.



[page]
6 - Sylvain Flauto (2000)


Si le FC Gueugnon n'existe plus, personne ne lui enlèvera en revanche sa victoire surprise en finale de la Coupe de la Ligue 2000 face au Paris Saint-Germain. Alors que son équipe mène 1-0, Sylvain Flauto décide de se jouer de toute la défense parisienne et d'aller inscrire le but de la délivrance pour les Bourguignons, qui restent encore aujourd'hui le seul club de deuxième division à avoir remporté le trophée.



7 - Marama Vahirua (2006)


Dans une finale opposant deux équipes rugueuses, le coup de génie est venu, comme bien souvent, des pieds de Marama Vahirua. Après un rush de Baky Koné, le Tahitien enroule sa frappe pour la loger dans le petit filet. Aujourd'hui Vahirua joue à Nancy, et s'emmerde beaucoup plus.



8 - Pedro Miguel Pauleta (2008)



La banderole “anti-Chtis”, la simulation de Luyindula, le moins que l'on puisse dire c'est que cette finale de l'édition 2008 a fait polémique. Mais sur le terrain, Pedro Miguel Pauleta brillait encore. Un but tout en finesse pour le Portugais, pour rappeler que ce soir-là, il y avait quand même du vrai football sur le terrain.



9 - Johan Micoud (1998)


1998 ou l'époque des cheveux peroxydés. Après Richard Virenque, Johan Micoud. Sa coupe de cheveux ridicule ne l'a quand même pas empêché de mettre un très joli but, tout en puissance. Bon ok, c'était Vincent Fernandez dans les cages, mais quand même.



10 - Jean-Christophe Devaux (2005)


Même les “seconds couteaux” peuvent avoir leur moment de gloire en finale d'une Coupe de la Ligue. Lors de Caen-Strasbourg en 2005, Jean-Christophe Devaux prend ses responsabilités à onze minutes de la fin du match et catapulte son coup-franc sous la barre de Planté. S'ensuit une course aussi insensée que son but.




Alexandre Alain

Achetez vos billets pour l'OM maintenant !

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure Le bonbon de Bruno Alves sur coup-franc
il y a 8 heures Le joli but de Frenkie de Jong avec l'Ajax 12
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi
À lire ensuite
Top 10 : Flocages à la con